Jean-Paul Huchon à la chasse aux financements pour les transports franciliens

 |   |  534  mots
Le président du conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon (PS), a demandé ce lundi à l'Etat de l'aider à "recouvrir entre 4 et 6 milliards d'euros" pour assurer le financement d'un "plan de mobilisation" d'environ 18 milliards d'euros pour désengorger le réseau francilien.

Pannes, retards, parcours inter-banlieues ubuesques, mouvements sociaux - comme la grève qui a provoqué la semaine dernière la fermeture spectaculaire de la gare Saint-Lazare -, les problèmes de transports se posent de façon aiguë en Ile-de-France.

Le président du conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon (PS), a ainsi demandé ce lundi à l'Etat de l'aider à "recouvrir entre 4 et 6 milliards d'euros" pour assurer le financement d'un "plan de mobilisation" d'environ 18 milliards d'euros. Ce plan, mis au point par le syndicat régional des transports (Stif), dont Jean-Paul Huchon est le président, a pour objectif de désengorger le réseau francilien.

Pour cela, Jean-Paul Huchon Huchon a demandé à l'Etat de respecter sa parole dans le cadre du contrat de projets, et de dégager de nouvelles recettes. "Nous avons le sentiment qu'elles peuvent être de l'ordre de 300 à 400 millions par an pendant dix ans, ce qui est satisfaisant."

Si près de 4 milliards d'euros ont été annoncés à l'issue du "Grenelle 1" pour les transports urbains, "aucune disposition n'a été retenue à ce stade pour l'Ile-de-France", souligne la région. Le plan présenté par Jean-Paul Huchon implique un investissement de 17,8 milliards d'euros, dont 12 milliards à la charge de la région et des départements franciliens. Selon lui, le Premier ministre l'a validé dans son principe.

Ligne A du RER : 1 million de passagers par jour

Les présidents de la SNCF, Guillaume Pépy, et de la RATP, Pierre Mongin, ont assuré qu'ils accéléraient les mesures de modernisation du réseau.

Pierre Mongin a annoncé un investissement de 250 millions sur cinq ans pour renforcer la ligne 13 du métro, la plus saturée. La RATP investit par ailleurs dans du matériel roulant à deux étages ce qui augmentera de 50% la capacité assise sur la ligne A du RER (la plus fréquentée au monde avec 1 million de passagers par jour). Trente trains supplémentaires vont être commandés et livrés en 2011.

Guillaume Pépy a de son côté annoncé que son entreprise disposera de 100 trains neufs en 2014, soit 20% de plus que prévu initialement. Il a aussi souhaité la modernisation des RER C et D, ce qui représente 500 millions d'euros. Le prolongement du RER E vers la Défense et Mantes-la-Jolie aura lieu dans les quatre à cinq ans."Avec le réseau que nous avons, nous n'avons pas les moyens d'atteindre les objectifs fixés par le Stif" en matière de régularité, a-t-il toutefois prévenu.

Pour désengorger la région, la seule solution est de réaliser les tangentielles et rocades prévues autour de Paris, s'accordent à dire les experts. Les besoins financiers à vingt ans sont toutefois énormes : le Groupement des autorités responsables de transports publics (GART), rejoint par le gouvernement et les acteurs du Grenelle de l'Environnement, les estime à 27 milliards d'euros, contre 14 milliards pour l'ensemble des autres régions.

Etat et région ont travaillé l'été dernier sur des ressources nouvelles, comme la hausse du versement transport payé par les entreprises et l'abondement du fonds d'aménagement de la région (Farif). Jean-Paul Huchon compte sur le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, pour les voir apparaître lors du Grenelle 2.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le problème ne serai-t-il pas que le seul pole économique parisien se situe à la défense.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Favoriser le télétravail, désengorgerait les transports et serait la solution la plus écologique.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment se fait ikl que cet homme soit encore dans la politique, quand allons nous nous débarrasser de ces gens là?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,
Le financement par le CG des Yvelines du circuit de F1 ou la VNVM ne pourrait-il pas être consacré au développement des transports collectifs en Ile de France?
Cordialement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :