Nicolas Sarkozy : "je n'ai pas été élu pour augmenter les impôts"

Alors que plusieurs personnalités de la majorité se sont interrogées à haute voix ces derniers jours sur l'opportunité de maintenir le bouclier fiscal, le chef de l'Etat a déclaré ce mardi qu'il "n'avait pas été élu pour augmenter les impôts".

1 mn

En référence au débat au sein de sa majorité sur un éventuel aménagement du "bouclier fiscal", Nicolas Sarkozy a affirmé ce mardi qu'il "n'avait pas été élu pour augmenter les impôts", lors d'une allocution devant les ouvriers de l'usine Alstom d'Ornans (Doubs).

"Si on veut augmenter les impôts dans notre pays, il y a tellement de candidats pour les augmenter, vous aurez l'embarras du choix aux prochaines élections ! Moi, j'ai été élu pour réconcilier la France avec l'entreprise et avec l'usine", a-t-il affirmé.

"S'il y en a que cela démange d'augmenter les impôts, ils oublient qu'on est dans une compétition. Mon but, c'est de faire venir en France, faire investir en France des gens qui ont de l'argent dans nos usines et dans nos entreprises, ce n'est pas de les faire partir", a-t-il poursuivi.

"Je ne veux pas enrichir Monaco, moi. Je ne veux pas enrichir la Suisse, je ne veux pas enrichir l'Autriche. Je veux que les gens viennent dépenser leur argent en France et investir en France", a insisté le chef de l'Etat.

Plusieurs élus et personnalités de la majorité - dont le président de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, Pierre Méhaignerie, ou le président du Sénat, Gérard Larcher - se sont interrogés à haute voix sur l'opportunité de suspendre le "bouclier fiscal" ou d'instaurer une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus en temps de crise.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Peut etre pour augmenter la dette?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Sous l'ancien régime, c'est à dire sous la Royauté, il y avait une règle en matière d'impot, de taxes, de soutien à la Nation: "Le fort porte le faible". Aujourd'hui il y a un système dit libéral et démocratique pire que jamais en ce sens qu'il n'es...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Sous l'ancien régime, c'est à dire sous la Royauté, il y avait une règle en matière d'impot, de taxes, de soutien à la Nation: "Le fort porte le faible". Aujourd'hui il y a un système dit libéral et démocratique pire que jamais en ce sens qu'il n'es...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bravo, mais il faut aussi nous dire comment on va s'y prendre pour combler le trou gigantesque dans les finances publiques. C'est la condition pour être crédible sur ce sujet.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"Je n'est pas été élu pour augmenter les impôts" déclare Nicolas Sarkozy. "J'ai été élu pour battre tous les records de chômage, j'ai été élu pour faire exploser le déficit budgétaire de la France, j'ai été élu pour une récession jamais vue".

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@ arqoj : La progressivité de l'impôt sur le revenu? L'ISF? Ca te dit quelquechose? Le point commun entre l'ancien régime et maintenant, c'est le niveau de culture économique de la population. Et les démagos de tout poils n'hésites pas à se servir de...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et la solidarité est elle un vain mot? Mais moi je m'en fiche, car lorsque mon boulanger ne produira plus de baguette, je ferai comme les politiques, je mangerai de la brioche.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Merci Arqoj pour ce commentaire délirant "Le fort porte le faible" !!!! On croit rêver, c'était tellement génial qu'on a coupé la tête de Louis 16 (XVI). L'homme ne partage pas ! Il fait semblant et en garde toujours un peu sous le manteau, les petit...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@jbdu : C'est simple, on réforme l'Etat à la Suédoise et on a plus pour moins cher (sous réserve d'adaptation au modèle Français).

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ne pas augmenter les impôts, certes, mais de qui??? Les impôts des plus riches, ces 14000 personnes qui ont profiter du bouclier fiscal, doivent ils être réajustés de façon plus proportionnelle? Ou doit-on laisser les plus riches s'enrichir tant et p...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Réduire 1000 ans de l'histoire de France (l'Ancien Régime) à la mort de Louis XVI...quelle analyse pertinente! Sachez que la grandeur de notre pays (son patrimoine et sa culture) vienne en grande partie (mais pas exclusivement bien sûr) de l'Anc...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et si par hasard, Sarko pensait qu'il a été élu pour engraisser ses amis?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On ne peut pas faire du social et faire partir les riches! autant les conserver, voir les faire venir, car je ne pense pas que ce soit la classe moyenne qui va pouvoir supporter le système français à lui tout seul. Arrêtons de faire la guerre aux ric...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"C'est chacun ma gueule" la nouvelle devise, n'en déplaise à certain. Réveillez-vous !!! C'est fini la solidarité !!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Mr Sarkosy a basé sa campagne électorale essentiellement sur l'augmentation du pouvoir d'achat"travailler plus pour gagner plus" et sur la réduction du déficit.Si mes concitoyens ne sont pas débiles, lis sauront pour qui voter à toutes les prochaines...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le financement du RSA par une augmentation des prélèvements sur le revenu des valeurs mobilières ce n?est pas une augmentation des impôts? Ah non c?est seulement une cotisation.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
on devrait supprimer l'isf comme l' a fait le gouvernement espagnol afin de garder les riches pour qu'ils consomment dans leur pays plutot que dans un autre

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le financement du RSA par une augmentation des prélèvements sur le revenu des valeurs mobilières ce n?est pas une augmentation des impôts? Ah non c?est seulement une cotisation.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il est temps que SARKOZY s'en aille vite car en 2012, le sol francais va devenir intenable pour lui et sa famille. Surtout qu'il a eu la bonne idée de supprimer la protection des anciens chefs d'Etat.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tous les commentateurs chagrins feraient bien d?aller vivre un peu à l?étranger pour se rendre compte de l?énormité des prélèvements et de la redistribution en France. Je ne paye pas l?ISF, je ne profite pas du bouclier fiscal, mais je ne supporte pa...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Y en a marre de la solidarité à sens unique, de pomper toujours les mêmes pour soutenir les pauvres, les malades, les vieux, les moches, les petits, les gros, les paresseux, les insatisfaits en tout genre. Arrêtez ! Stop !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je paie des impôts et content pour nos hôpitaux, pour nos écoles et autres bien public (hors la télévision) mais également pour ceux touchés par les aléas de la vie. Mais Monsieur le Président ne mentez pas, vous n'arrêtez d'inventer de nouvelles tax...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Mr Sarkozy vous avez été élu par les Français, pour les représenter dans leur diversité et les respecter ; les uns commes les autres..ne l'oubliez pas trop vite

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@Ami : Vous dites "on ne doit percevoir qu?en fonction de ses mérites". Mais quel est le mérite du rentier né dans une famille riche ? Quel est le mérite du trader qui s'enrichit en ponctionnant le système sans créer la moindre richesse (et même en d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La pression fiscale en France a atteint un pic non égalé dans les pays occidentaux.Nous sommes dans un système confiscatoire où la réussite est mal vue et mal récompensée.... Comme sous l'ancien régime l'Etat met une pression fiscal maximum sur les f...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
quel démago !! on ne peut plus le croire, tellement il assène de bêtises à longueur de temps ! Virons-le

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
J'en ai marre de payer le RMI de tout le monde.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Nicolas, la loi TEPA, c'est zéro ! Il y a tellement de ressources brillantes inexploitées et qui végètent en France, qu'il n'est pas nécessaire de retenir quique ce soit ! En conclusion, le bouclier fiscal est une infamie, un cadeau aux copains qui s...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Nicolas Sarkozy : "je n'ai pas été élu pour augmenter les impôts"...oui et il a été élu pour que les gens travaillent plus pour gagner plus, pour le plein emploi en 5ans, pour la disparition des SDF en 2ans, pour l'augmentation du pouvoir d'achat, po...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ah oui, c'est vrai ça SARKO!!! c'est pour ça que notre Johnny national, son pote, paie toujours ses impôts....en Suisse!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Qu'il est bon notre président !! Toute la planète nous envie !! Vive la France, vive la république !! Merci Nico.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
J'en ai marre que les salariés soient traité comme des KLEENEX par ces patrons voyoux qui licencient alors qu'ils font des bénéfices. Elle est ou la responsabilité citoyenne en periode de crise. Allez chercher l'argent ou il est est, c'est à dire aup...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@ Jeannot 2 : Vous dites "La pression fiscale en France a atteint un pic non égalé dans les pays occidentaux". C'est parfaitement FAUX ! Les pays scandinaves prélèvent une part plus importante encore des revenus et s'en portent très bien.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@ Sinclair : ne faites pas comme les journalistes. Quand vous citez, ne tronquez pas. J?ai parlé des mérites « au sens large », j?aurais pu dire « au sens républicain ». Quand on a sué sang et eau pour devenir trader (au minimum une grande école) san...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Mr Sarkosy affirme, promet tellement de choses qu'il est , face à la réalité, dans l'impossibilité d'honorer ses engagements.La seule certitude , c'est qu'il n'a pas été élu par les classes populaires et que son électorat UMP est plutôt du côté des n...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A-t-on au moins la certitude que les bénéficiaires du bouclier fiscal ne mettent pas une part de leurs revenus dans les paradis fiscaux pour échapper à l'impôt. Si le but du président est de détaxer les fortunes que décidera t il pour les paradis fis...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@Sinclair : Seulement en Suède où l'ISF a été aboli et la TVA est à 25%. Allez on fait passer les charges patronales sur la TVA? Non? C'est dommage ça renforcerait notre économie.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
D'où vient le déficit budgétaire colossal de la France de 1300 mds d'euros ? Faut-il le dire ? C'est tout simplement de la mauvaise gestion et d'un manque de prélèvement auprès des plus riches comme ceux et ils sont nombreux qui gagnent en 15 jours ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
en meme temps c'est incroyable d'etre aussi borné que vous, il vous explique que pour redistribuer des richesses il faut deja en avoir et vous sortez des arguments du genre "mon voisin est pauvre file lui du fric c*****rd". Je n'ai qu'un seul mot : b...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et voila nous y sommes!! il suffisait d'entendre Mr FILLON la vérité sur les salaires des dirigeants ;on s'approche de plus en plus de mon analyse du début de la crise,mais quel perte de temps ;je sais que c'était une analyse draconienne à 12000? pou...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Raz le bol de ses considérations nombrilistes de bas étages. Chacun peut faire de son cas un cas particulier ; mais cela apparaît utopique pour un pays comme la France. Le social y est très fort et très développé. La répartition de la richesse est un...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.