Suivi des chômeurs en France : déjà 31 opérateurs privés sélectionnés

 |  | 339 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Pôle emploi a publié ce vendredi la liste des 31 premiers prestataires privés retenus pour accompagner 320.000 chômeurs dans leur recherche d' emploi. Sur cette liste figure des sociétés d'intérim mais également des sociétés spécialisées dans le reclassement.

Le Pôle emploi a annoncé avoir sélectionné déjà 31 premiers prestataires privés pour accompagner les 320.000 chômeurs dans leur recherche d' emploi en deux ans. Parmi ces prestataires figurent des agences d'intérim comme Manpower mais également des spécialistes du reclassement, comme Sodie (groupe Alpha). (retrouvez le communiqué du Pôle Emploi)

Cette liste fait suite à l'appel d'offre Pôle emploi lancé le 31 mars. Ce dernier comptait 64 lots, dont 54 ont été attribués alors que postulaient 281 candidats.La notification de 10 lots complémentaires a été reportée de quelques semaines en raison de procédures de référé suspension devant le Tribunal, précise le Pöle emploi.

Pour le financement de ces prestataires, le Pôle Emploi prévoit un budget de 425 millions d'euros jusqu'à juillet 2011. Les prestataires retenus auront en charge le placement des publics éloignés de l' emploi et l'accompagnement des licenciés économiques. (retrouvez la liste des prestataires sélectionnés par lots)

Parmi les sociétés privées retenues, Sodie est celle qui a remporté le plus de lots (12 lots). Il s'agit d'une filiale du groupe Alpha, expert auprès des comités d'entreprises. Ses lots sont affectés aux régions suivantes : Est-francilien, Centre, Pas-de-Calais pour les publics éloignés de l' emploi, et Ouest francilien, Est francilien, Sud-est francilien, Bourgogne, Nord, Pas-de-Calais, Lorraine, Bretagne, Poitou-Charentes.

Selon les régions, d'autres sociétés ont obtenu des lots. Parmi elles figure APE (Adecco) retenue pour l' emploi de Champagne-Ardenne et Auvergne. Manpower a été choisi pour le Sud-Est francilien, la Picardie, la Haute-Normandie, la Bourgogne, la Franche-Comté, Poitou-Charente et l'Aquitaine.

Afin d'accompagner les licenciés économiques, d'autres cabinets spécialisés dans le reclassement ont été choisis comme BPI ou Altedia pour un lot (Haute-Normandie, licenciés économiques). Mais également l'Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) pour les régions Centre, Franche-Comté, Auvergne et Corse.

Ce recours massif à des opérateurs privés pour accompagner les chômeurs, a été critiqué par certains syndicats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Distribution des nouveaux esclaves au secteur privé ? C'est révoltant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand on veut que le travail soit fait, on s'adresse au privé. Le service public a toujours une bonne raison pour être mauvais.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Suivi INUTILE et ECRAN DE FUMEE - la DESTRUCTION CONTINUE d'entreprises aboutit à l'ABSENCE d'EMPLOI. Les budgets conscrés sont ENORMES, in finé ils seront GASPILLéS pour un résultat REEL NUL - mais N'EN DOUTONS PAS, des RESULTATS VIRTUELS, chacun de ces OPPORTUNISTES conseillers prendra le temps d'en ECRIRE UN. Pendant tout ce temps là, LES DESTRUCTIONS d'ENTREPRISES PERSISTERONT ... IL NE SERT A RIEN d'ATTENDRE de ces VRAIS FAUX CONSEILLERS, souvent de parfaits incompétents, pratiquement toujours DES THERORICIENS plus proche de l'IMPOSTURE que de la droiture. DESURCROIT, demandez aux conseiller de quels moyens ils disposent, vous constaterez qu'A PART DU VENT, BEAUCOUP d'AIR à BRASSER, pas grand chose.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce n'est pas des opérateurs qu'il faut mais du boulot seulement à mon humble avis de chômeur heu "demandeur d'emploi"....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis sidérée de voir le gouvernement mettre une fois de plus la main au porte-monnaie pour "aider" l'anpe, (pardon le pôle emploi) à reclasser et à accompagner les demandeurs d'emploi via des organismes privés.. Lorsque l'on a eu "affaire" à leurs services on ne songe qu'à une refonte en profondeur et pourquoi pas à une suppression pure et simple de cette administration au profit du privé.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour à tous.

Moi je pense que ce n'est pas plus mal qu'il fasse appel à des prestataires qualifier dans le recrutement, l'accompagnement professionnel. Vaut mieux être face à un consultant qui connaît son métier de recruteur et les attentes des futurs employeurs (car en liaison avec eux)qu'un agent du pôle emploi qui ne sors jamais de son bureau et qui prétend connaître le marché du travail. Pour ma pert je travaille dans une agence d'intérim et je suis sidérée quand on passe une annonce à pôle emploi qui sur papier n'a rien a voir avec la qualification ou expérience demandée

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :