Le gouvernement lance le fonds de modernisation pour la restauration

Pour l'occasion, le secrétaire d'Etat au commerce, Hervé Novelli, devrait faire le point ce mardi sur la baisse des prix dans la restauration, près de trois mois depuis le passage à une TVA de 5,5%.

Le gouvernement doit lancer ce mardi le fonds de modernisation pour la restauration après l'application depuis le 1er juillet de la baisse de la TVA dans le secteur. 

Créé par le contrat d'avenir, le fonds de modernisation de la restauration doit accompagner les restaurateurs dans leurs efforts d'investissement. "L'objectif visé, en intégrant les cofinancements bancaires associés, est d'apporter 1 milliard d'euros de prêts à l'investissement sur trois ans", indique le secrétaire d'Etat au Commerce, Hervé Novelli.

Par ailleurs, le secrétaire d'Etat doit faire un point ce mardi sur les engagements des restaurateurs prévus dans le contrat d'avenir en matière de baisse des prix, de situation des salariés, d'emplois et d'investissements. On devrait donc savoir si la baisse de la TVA a bien été traduite dans les prix.

Selon des données de l'Insee publiées ce mardi, les prix dans le secteur de la restauration française ont baissé de 0,2% en août, après un recul de 1,3% en juillet. Sur un an, ils affichent une baisse de 0,2%. Les prix des consommations dans les cafés ont quant à eux diminué de 0,1% mais restent en hausse de 0,4% sur un an.

Or, en contrepartie de l'allègement de la TVA - de 19,6% à 5,5% - entré en vigueur le 1er juillet dernier, les organisations professionnelles du secteur s'étaient engagées à baisser les prix de 11,8% sur au moins sept produits, un engagement qui semble donc loin d'être tenu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je préfèrerais que le gouvernement ne s'occupe de rien: il y a peu de cas où son activité a été bénéfique

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
DECIDEMENT, après l'AUTO MISERE des MANIPULATIONS DE LA BAISSE DES TAUX DE TVA, Hervé NOVELLI aime les restaurants - ah oui, il faut bien penser aux chaines de restaurants qui ne cuisinent rien du tout, avec des "drives" pour bourrer d'huile et de sa...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quelque chose doit m'echapper. Depuis l'application de la baisse de la TVA je n'ai malheureusement observé aucune baisse des prix et je doute grandement que la condition des salariés dans la restauration ait eu un quelconque "mieux". Donc pourquoi in...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Nicolas, il y a en réalité deux aspects négligés dans la plupart des raisonnements à propos de la baisse de la TVA. Le premier, c'est que la TVA est neutre du point de l'entreprise. C'est-à-dire que cette dernière ne remplit qu'un rôle de collecteur...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.