Plus de 2,1 millions de votants à la consultation populaire sur La Poste

Ce sont 2.123.717 votants qui ont participé à la "votation citoyenne" sur le changement de statut de La Poste organisée par plusieurs partis de gauche, syndicats et associations. Le "non" à la "privatisation" l'emporte à plus de "90%". Ce lundi, plusieurs membres de la majorité ont manifesté leur colère face à un vote "tronqué", rappelant que malgré son changement de statut programmé, l'entreprise resterait à "100% publique".

3 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La consultation populaire sur le statut de La Poste achevée samedi a rassemblé quelque 2.123.717 votants, ont annoncé ce lundi les organisateurs - en tout une soixantaine de partis de gauche, associations et syndicats.

Les résultats ont été comptabilisés et validés lundi en milieu de matinée par les comités locaux et départementaux, a annoncé Jean Souleil, un des porte-parole du comité organisateur à la presse.

Plus de 90% des votants ont voté "non" à la question qui leur était posée : "Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser, êtes vous d'accord avec ce projet ?"

"Une tricherie"

Le ministre du Budget, Eric Woerth, a dénoncé ce lundi "un vote tronqué, une tricherie", dans la mesure où il est demandé aux participants s'ils acceptent la privatisation de La Poste que souhaiterait le gouvernement, ce que ce dernier dément. "La question est un mensonge. Le gouvernement veut évidemment que La Poste reste à 100% publique", a-t-il déclaré sur Europe 1.

Le ministre a rappelé que la Caisse des dépôts (CDC), structure publique, apporterait une partie des 2,5 milliards dont a selon lui besoin l'entreprise "pour affronter la concurrence". La Poste doit en effet être transformée en société anonyme à capitaux publics le 1er janvier 2010. Un projet de loi en ce sens, programmé au Parlement à l'automne, prévoit une augmentation du capital de l'entreprise de 2,7 milliards d'euros, dont 1,5 milliard via la CDC.

"C'est de la fausse démocratie. On bourre les urnes avec des informations mensongères", a lancé sur LCI l'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin à l'adresse des organisateurs du scrutin

Pour le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, la "votation" ne débouchera pas sur un référendum d'initiative populaire dans la mesure où le texte sur le changement de statut de La Poste sera adopté par le Parlement avant celui mettant en place le référendum.

Les organisateurs de cette votation réclament de fait l'organisation d'un référendum national sur le changement de statut de La Poste, ce que permet, sous certainces conditions, la réforme constitutionnelle de juillet 2008 qui a introduit la notion de "référendum d'initiative populaire". Si ce n'est que le décret d'application correspondant à cette disposition n'a pas encore été publié.

Le projet de loi au Sénat le 2 novembre

Le calendrier risque d'autant plus d'être serré que le ministre des Relations avec le Parlement, Henri de Raincourt, a annoncé ce lundi que le projet de loi sur la réforme de la Poste sera examiné à partir du 2 novembre au Sénat. Il pourrait passer à l'Assemblée nationale la semaine du 14 décembre.

Par cette "mobilisation civique", la société française "s'envoie à elle-même un signal, c'est très important aujourd'hui où règne une idéologie dominante", a estimé le sénateur du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les français sont décidément de gros plouc dans leurs charentaises qui ne veulent aucun changement et qui ont peur de tout...la poste n'a plus de raison d'être public pourquoi ne pas la vendre pour éponger la dette immense de la France...la concurren...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La seule facon d'accepter cette transformation de La Poste en SA serait que toute cession du capital soit approuvée par voie référendaire. Sinon, c'est inacceptable et il est difficile de croire les déclarations affirmant que jamais le capital ne s...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
mais qu'on les privatise et la sncf aussi pendant qu'on y est!!! y en a marre des fonctionnaires, ils nous cher surtout leur caisse de retraite vides, combler par celles du privé !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Qui paye cette consultation de 2 millions de personnes ? Qui en vérifié les résultats ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
cette pseudo votation a ete organisee par les socialistes je souhaite qu'ils fassent dabord le menage chez eux .C'est une mascarade .il n'est pas question de privatiser la poste

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
c'est un suffrage de république bananière puisque seuls les opposants ont voté. Contre quoi ont-ils voté ? Contre un fantasme puisque la privatisation de la Poste n'est pas à l'ordre du jour. Mais il est bon, pour les socialistes, de faire diversi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Soviétique, et ils viennent parler de démocratie. La question porte sur un hors sujet et le nombre de votant est inférieur aux nombres de fonctionnaires dans le pays. Même au Kosovo il n'y a pas eu pareille mascarade digne d'un pays sous développé, ç...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
oui à la privatisation sans réserve de la Poste. En Allemagne la poste est privatisée et cela fonctionne. Evidemment les socialos démagos qui n'ont aucune idée viennent de trouver un os à ronger.Alors avec le ptit facteur de Neuilly ils s'engagent d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est totalement du bidon.Des personnes auraient voté de multiples fois, jusqu'à 22 parait-il et peut-être plus. Ceux qui se sont derangés était naturellement partiaux, les autres n'avaient aucune envie de participer à cette mascarade. En plus le suj...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Visiblement Bernard, vous n'avez pas vécu en Allemagne, ou alors certainement à Berlin et utilisé des services d'envoi en Express des postes privées ? Car du "succès" dont vous parlez, il est surtout vrai que oui, les Postes en Allemagne, cela foncti...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La plaitore de photes d'ortograffe aficheu la médiocrité de ceu qui s'exprime ici !!! Petit rappel : par définition, la démocratie donne le pouvoir au peuple, d'abord en lui demandant son avis (comme avec le référendum de 2005), puis en le respectant...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
comment peut on croire de tels chifffres quand on connait la facilité du PS a bourrer les urnes!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La démocratie républicaine est totalement écrabouillée par le clan du pouvoir qui impose son despotisme et interdit toute manifestation collective critique . Les Français sont tout simplement excédés par des gestions mercantiles sans vergogne , qui ,...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Aux détracteurs de la gauche: La démocratie (donc la liberté d'expression)ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@ Fremen. Une personne qui vote 22 fois, c'est qu'elle est 22 fois plus sûre que vous de vouloir défendre son service public.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je sais que les votes multiples de militants sont vrais, certains faisant le tour des "bueaux de vote" sans cesse en votant avec tous les noms de l'annuaire. Ceux qui auraient pu voter "non" n'ont pas pris la peine de participer à cette mascarade. M...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@ philippe: ... et qu'elle est soit de la CGT soit de FO soit au chômage soit postier ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et si les skinheads organisaient une votation, devant les établissements où ils se rendent, sur le sujet du rétablissement de la peine de mort. Et là, oh surprise, un résultat stalinien à 90%. Qu'en penseriez-vous? Rien certainement, puisque c'est un...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.