Faible hausse des tarifs autoroutiers prévue en 2010

 |   |  303  mots
(Crédits : © 2009 AFP)
Les tarifs des péages autoroutiers en France devraient augmenter en moyenne de 0,5% cette année, a annoncé le président d'Eiffage. La hausse des tarifs autorisée par l'Etat est calculée sur la base des tendances d'inflation, qui demeure relativement faible.

Les tarifs des péages autoroutiers en France devraient augmenter en moyenne de 0,5% cette année, a annoncé ce mercredi Jean-François Roverato, président de l'Association professionnelle des autoroutes et ouvrages routiers (Asfa). Jean-François Roverato, également président du groupe de BTP et de concessions Eiffage, est à la tête de l'Asfa depuis juin dernier.

La hausse des tarifs autorisée par l'Etat est calculée sur la base des tendances d'inflation et des estimations des besoins futurs d'investissement sur les différents réseaux. L'inflation en France n'a été que de 0,1% en 2009, selon le taux moyen publié jeudi dernier par l'Insee, après 2,8% l'année précédente. "L'inflation ayant été extrêmement faible en 2009, l'augmentation devrait être limitée en 2010 au pourcentage lié aux investissements", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse. "Ces taux devraient être inférieurs à 1% et leur moyenne pondérée pour l'ensemble du réseau autoroutier devrait être de l'ordre de 0,5%, ce qui est inférieur à l'inflation à fin décembre 2009."

Les péages augmenteront pratiquement partout dans l'Hexagone le 1er février, une première depuis 2003. En 2009, ASF (Autoroutes du Sud de la France), filiale du groupe Vinci, avait augmenté les prix de ses péages en moyenne de 3,1% pour les véhicules légers et de 3,7% pour les poids lourds. Cofiroute (groupe Vinci également) avait relevé les siens de 2,7% pour les véhicules légers et de 5,4% pour les camions. Escota (Provence et Côte d'Azur) avait relevé ses prix de 3,20% et 4,98% respectivement. S'agissant du groupe Eiffage, APRR (Autoroutes Paris Rhin Rhône) avait augmenté ses tarifs en deux fois. De 2,47% pour les véhicules légers en octobre 2008 et de 3,45% pour les poids lourds, suivie d'une seconde hausse de 1,89% pour les deux types de véhicules au 1er avril dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :