François Fillon flou sur l'équilibre budgétaire, ferme sur les fonctionnaires

 |   |  467  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La France vise l'équilibre budgétaire en 2020, a déclaré ce mercredi le Premier ministre, qui justifie aussi le projet de décret sur la mobilité des fonctionnaires.

"On s'est fixé un objectif : repasser en dessous de 3% (de déficit rapporté au PIB, le produit intérieur brut, ndlr) en 2013 et atteindre l'équilibre à l'horizon 2020 (...) On s'est calé d'ailleurs à peu près sur ce que fait l'Allemagne", a expliqué ce mercredi matin François Fillon, sur Europe 1, après la transmission à la Commission européenne de la prévision actualisée des finances publiques françaises, qui prévoit un retour à un déficit public à 3% du produit intérieur brut (PIB) en 2013.

Pour réduire le déficit public, "on va ralentir l'augmentation", a poursuivi François Fillon. "Il ne s'agit pas d'une politique d'austérité. Une politique d'austérité c'est quand on augmente les impôts et qu'on réduit les prestations."

Cette année, le déficit public est prévu à 8,2% du PIB. Pour arriver à 3% en 2013, il faudrait le réduire d'environ 100 milliards d'euros, soit plus de 5 points de PIB, ce qui constituerait une première depuis au moins un demi-siècle. Pour cela, le gouvernement veut que les dépenses de l'Etat et des collectivités locales progressent de moins de 1% par an à partir de 2011 et que les dépenses de Sécurité sociale augmentent de moins de 3%, a ajouté François Fillon.

"Cela ne s'est jamais vu mais c'est quand même encore une augmentation des dépenses. C'est une politique sérieuse de gestion que nous pouvons encore conduire parce que nous avons les marges pour le faire", a poursuivi le Premier ministre, pour qui "si cette politique n'est pas conduite maintenant, alors oui, dans quelques années, il n'y aura pas d'autre choix que la rigueur ou l'austérité."

Le chef du gouvernement a estimé par ailleurs que "les fonctionnaires auront plus de garanties que dans la législation précédente" avec le projet de décret sur la mobilité des fonctionnaires de l'Etat auquel, selon lui, on fait "un mauvais procès". "Franchement, cette polémique est grotesque. Aujourd'hui, l'Etat peut licencier un fonctionnaire qui refuse un poste" car "il est réputé démissionaire", a expliqué François Fillon.

"Dans le texte en préparation, l'Etat aura l'obligation de proposer trois postes à un fonctionnaire dont l'emploi est supprimé. Ces trois postes devront correspondre à son grade, à son projet professionnel, tenir compte de sa situation de famille et de son lieu de domicile". Selon lui, "cela veut dire que les fonctionnaires auront plus de garanties qu'ils n'en avaient dans la législation précédente s'agissant de leur carrière" et "c'est un mauvais procès qui est fait, j'espère par ignorance et pas par malveillance".

Le projet de décret relatif à "la situation professionnelle des fonctionnaires de l'Etat" fait craindre aux syndicats une brèche dans la garantie de l'emploi dont bénéficient les fonctionnaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2010 à 9:56 :
Cher EQUILIBRE : je coute à l'Etat 1 882 ? par mois et j'ai "rapporté" 10 000 000 ? en 2009 par mon seul travail à temps partiel....(travail de recouvrement de la TVA due par les entreprises qui négligent ou qui omettent de la reverser).

a écrit le 09/02/2010 à 7:50 :
Diminuons déjà les dépenses de l'état et des ministères. Si les rémunérations des ministres n'avaient pas été augmentées si brusquement lors de l'arrivée de notre nouveau Président. Et si d'autres ministres prenaient l'exemple de Mr Mitterrand pour se déplacer autrement qu'en véhicules diplomatiques avec chauffeur ... Et si on revoyait le bénéfice de revenus assurés à vie pour un ministre qui n'est resté que 6 mois en poste ... Que cela coute cher toutes ces dépenses pur un si petit nombre de personnes comparé à la population française ...
a écrit le 09/02/2010 à 6:37 :
DEUX QUESTIONS: Combien COUTE un fonctionnaire ..?.. Combien RAPPORTE un fonctionnaire..? .. L'équilibre... c'est là qu'il faut le créer !
a écrit le 03/02/2010 à 16:04 :
Bravo pour la mobilité des fonctionnaires ,cela fait plus de quarante ans que cela existe dans le privé.
a écrit le 03/02/2010 à 15:19 :
ça lui coûte pas cher, de toutes façon il ne sera plus en charge de gérer le déficit dans 10 ans!
C'est du foutage de g.... pour nos enfants une fois de plus
a écrit le 03/02/2010 à 10:45 :
Le Budget de la France va etre sauvé par les auto-entrepreneurs du très astucieux Ministre Novelli fier d'avoir générer un statut pour toutes ces auto-misères et qui au final est en train de déveloper les auto-travailleurs au noir officiel qui peuvent se faire de la publicité, prospecter a visage découvert et transiger par un paiement au noir au dernier moment avec leurs clients ... MERVEILLEUX pour les finances publiques et les régimes sociaux
a écrit le 03/02/2010 à 10:40 :
Non 2020 ce n'est pas très sérieux! Cela veut dire que la dette va augmenter jusqu'à cette date! Quel niveau atteindra-t-elle et combien de temps faudra-t-il pour la rembourser? Quel niveau de taux d'intérêt est pris en compte? Que se passe-t-il si les taux passent de 2-3% à 5-6% ce qui est plus cohérent avec le passé?
a écrit le 03/02/2010 à 10:11 :
et pendant ce temps, la SNCF creuse son déficit et notre tombe et en veut toujours plus ....

SNCF: un peu plus de 28% de grévistes, selon la direction

au risque de plomber à nouveau ceux qui essayent de produire...pour réduire le déficit....
a écrit le 03/02/2010 à 9:44 :
formidable : on doit combler des milliards de deficit, on ne fait pas d"économies mais on limite la hausse....... l'arithmétique ne doit vraiment pas être mon fort
ah j'oubliais la ficelle qui vient d'être inventée, du jamais vu !!: on va payer tout ça avec la croissance ...
est ce que par hasard on ne nous prendrait pas pour des imbéciles ??????
a écrit le 03/02/2010 à 9:33 :
Je vous trouve tous tres durs, la France traine un deficit budgetaire depuis plus de trente ans. Il existe effectivement une solution alternative pour retrouver l'equilibre budgetaire a court terme: augmenter tous les prelevements et diminuer les prestations sociales (sante, retraite, chomage, allocation familiales...). Personne ne veut en arriver la mais tout le monde souhaite reduire le poids de la dette. M. Fillon propose un projet de long terme, c'est une vraie rupture vis a vis des politique menees depuis 30 ans ou la France est geree au jour le jour. Je trouve donc que se donner 10 ans pour corriger les erreurs de trentes ans c'est raisonnable. La politique n'a rien a voir la dedans car la dette accumulee est autant imputable a la gauche qu'a la droite. Soyons raisonnables et un peu moins arrogants, nous profitons tous des deficits, ils financent les retraites, la securite sociale, le chomages ainsi que l'investissement dans notre pays (route, chemin de fer, colleges lycees....)
Je souhaite simplement que la declaration du premier ministre devienne une loi qui devrait meme entrer dans la constitution afin que les hommes et femmes politiques a venir ne soient pas tente de depenser sans compter a des fins electoralistes ou dogmatiques.
Si on parvient a cet objectif on pourra se dire que tout ce dont nous avons profite a credit ne sera pas a la charge de nos enfants, pas si mal non !
a écrit le 03/02/2010 à 9:26 :
Le dernier budget en équilibre remonte aux environs de 1975 alors que R. Barre était premier ministre.
Depuis, tous les gouvernements de droite comme de gauche ont entretenu voire accru le déficit que le coup de tabac de 2008/2009 a fait démesurément grossir, mais c'était en l'espèce un mal nécessaire pour éviter un désastre plus grand encore et c'est ce qui s'est produit partout. maintenant, il faut revenir progressivement à une politique financière plus saine
a écrit le 03/02/2010 à 9:08 :
Je propose la Saint Glinglin, meme en periode de croissance la France carbure au deficit.
Quand la France gerera ses depenses comme la Suede ou la Norvege en forcant ses "elites" politiques a justifier de chaque depense et etre assigne a un devoir d'exemplarite et quand la cour des comptes aura un vrai pouvoir coercitif alors oui la France ne sera plus en deficit. Mais d'ici la, on a plus de chance de voir un elephant plané au dessus de Paris
a écrit le 03/02/2010 à 8:35 :
Résorption du déficit pourquoi pas en l'An 3000 ?
a écrit le 03/02/2010 à 8:27 :
Bonjpur,

il n y a qu'a voir comment l' Etat se comporte actuellement dans sa politique "RGPP" pour offrir des postes à ses fonctionnaires , c' est lamentable .t combien de fonctionnaires sont floués à cause des décisions iniques de l'état. Le Premier Ministre peut faire les déclarations qu'il veut les faits sont la et le démentent tous les jours.
a écrit le 03/02/2010 à 8:01 :
il y aura longtemps que la gauche aura repris le pouvoir .. et tout ira bien dans le meilleur des mondes
a écrit le 03/02/2010 à 7:56 :
et pourquoi pas 2100 ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :