Stress au travail : et les mauvais élèves sont...

Environ 65% des 1.500 grandes entreprises françaises ont accepté de répondre à la demande du ministère du travail en rendant publiques leurs démarches en matière de stress au travail. A ce petit jeu du "name and shame" ont été étiquetées d'un "feu rouge" (les entreprises qui ne proposent rien) : SFR, GSK, Picard Surgelés ou encore Labeyrie.

3 mn

Après la vague de suicides à France Telecom, le ministre du Travail Xavier Darcos a demandé aux entreprises françaises de plus de 1.000 salariés de signer des accords sur le stress au travail ou d'entreprendre des démarches en ce sens. Elles avaient jusqu'au 1er février pour bien faire.

Afin de leur mettre la pression et les sensibiliser à cette problématique, le ministre a mis en ligne jeudi un classement des entreprises en trois catégories en fonction des efforts entrepris : "feu vert", celles qui ont signé un accord, "feu orange", celles qui ont entrepris une démarche. Un"feu rouge" a été attribué à celles qui soit n'ont pas répondu au questionnaire (environ un tiers, soit 600 entreprises), soit celles qui n'ont rien entrepris pour prévenir le stress au travail (12%).

Mauvais élèves

On trouve ainsi parmi les mauvais élèves : SFR, GSK, Picard Surgelés, Avis, C&A, Ikea France, NC Numericable, Prisma Presse ou encore Labeyrie.

"Les négociations sur le sujet du stress démarreront en mars 2010, même si le groupe a déjà évoqué ce sujet à plusieurs reprises avec les partenaires sociaux", s'est immédiatement défendu Picard dans un communiqué.

Ont de leur côté reçu un "feu orange" : France Telecom, Décathlon, Sony France, mars Chocolat, Maaf, MMA. France Télécom a bien entamé des négociations, tenant des dizaines de réunions sur le sujet, mais sans qu'un accord n'ait été conclu. En revanche, sa filiale Orange a récolté un "feu rouge".

Enfin, les entreprises vertueuses sont entre autres : PSA, Thales, GDF Suez, Rhodia, Yoplait, Sodexo, Sanofi-Aventis, Banque de France, Areva, Autoroutes du sud de la France, Canon France, Fnac Paris, Hachette Livre...

La méthode du "name and shame" choisi par le ministère a été fortement critiqué par le mouvement Ethic (Entreprises de taille humaine indépendantes et de croissance), qui dès le début du mois a dénoncé le "retour au pilori".

Responsabilité des dirigeants

Selon le ministère, les maladies professionnelles ne cessent d'augmenter ; 43.000 de plus en 2007 et 45.000 de plus en 2008. En 2007, le stress professionnel en France a coûté de 2 à 3 milliards d'euros, selon une étude de l'Inres.

Mercredi, un rapport remis au Premier ministre François Fillon a pointé la responsabilité du management dans les situations de stress. "Le problème de santé n'est pas un problème de la médecine du travail, c'est un problème de management". C'est un patron qui le dit, en l'occurrence Henri Lachmann, président du conseil de surveillance de Schneider Electric, l'un des auteurs du rapport, qui contribuera au futur Plan santé travail 2010-2014 .

Le secteur privé n'est cependant pas le seul concerné. Mercredi, les syndicats de Pôle Emploi ont fait part de leurs inquiétudes après deux tentatives de suicide au sein du service public de l'emploi en Languedoc-Roussillon et en Corse.

Emploi du temps surchargé, charges de travail excessives, carences en gestion humaine, métiers déstructurés, espaces de travails bouleversés, horaires de travail non contrôlés et salariés sous pression, sont les maux dénoncés par les syndicats de Pôle Emploi.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 10/05/2010 à 15:56
Signaler
Bonjour, c'est un article très intéressant. Pour continuer sur ce sujet je vous propose de vous rendre sur ce site qui vous donne des informations indispensables sur la gestion du stress : http://cnamconcoursdevente.unblog.fr/

à écrit le 23/02/2010 à 8:21
Signaler
merci pour ceux que l'on a sondé nous .fesant parti d'un groupe dannois aujourd'hui nous travaillons au chrono à 23 secondes l'opération ,et à tant de pièces à l'heure en concurence permanente avec les tcheques merci le stress au travail qui avez vou...

à écrit le 19/02/2010 à 12:46
Signaler
Certes, l'organisation du travail doit être constament améliorée et il est inadmissible d'épuiser ses employés. Mais je pense que le problème est beaucoup plus vaste. Mauvaise préparation(excepté peut être pour les grandes écoles,mais pour combien de...

à écrit le 19/02/2010 à 12:27
Signaler
Plutôt que de traiter le stress en aval, ne serait ce pas plutôt les méthodes de management de ces 10 dernières années qu'il faudrait commencer par revoir ?

à écrit le 19/02/2010 à 7:48
Signaler
après avoir fait les gros yeux à france telecom le ministère du travail lui accorde la couleur "orange" (sic). certes des négociations ont commencé mais quel est leur finalité : appliquer le code du travail et respecter les droits des IRP ! simulta...

à écrit le 19/02/2010 à 7:08
Signaler
Un espace de délation existe déjà : http://www.notetonentreprise.com/ ou http://www.cotetaboite.com/ Les classements sont aussi multiples qu'éloquents Cdt

à écrit le 19/02/2010 à 7:05
Signaler
Thalès et France Télécom "Bons élèves" ? C'est Didier Lombard qui a rédigé ce rapport ?

à écrit le 18/02/2010 à 8:32
Signaler
Un simple recherche sur internet fait ressortir les mots suicides, crise sociale, management incompétent, j'en passe et des pires concernant thales. Quelle crédibilité peut-on accorder à ce rapport ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.