Nette chute du moral des Français en février

 |   |  139  mots
L'indicateur mensuel publié par l'Insee perd trois points. C'est la première fois depuis octobre 2008, que le moral des ménages chute aussi brutalement.

Est-ce un retournement de tendance durable ? En février, l'Insee a observé une nette chute du moral des Français. Selon son indicateur mensuel, il perd trois points. C'est la plus forte baisse depuis octobre 2008, date à laquelle le monde découvrait l'ampleur de la crise financière.

Le mois en cours pourrait donc se traduire par une nouvelle dégradation de la consommation qui ferait suite à un mauvais mois de janvier. Le mois dernier, l'Insee a observé une chute de 2,7% de la consommation, principalement liée à la baisse spectaculaire des achats d'automobiles.

Or en février, les ménages interrogés par l'Insee sont moins nombreux que le mois dernier à juger "opportun" de faire des dépenses importantes. Par ailleurs, les Français estiment que leur capacité à épargner dans les mois à venir va se dégrader fortement (-7 points).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2010 à 12:51 :
le calcul de la baisse du moral des français, des gens en général se mesure par leur indice de capacité à consommer ? c'est con non ?
- les prix reculent : conséquence de la pression sur les entreprises qui serrent les prix à la production et débauchent,
- la consommation ne repart pas : un-e type au chômage ; a t-il-le les ressources pour consommer ?
voilà, tout est là. ce type la haut : ne se paye t-il pas notre tête ?
bon dimanche ... si vous ne travaillez pas.
a écrit le 26/02/2010 à 15:25 :
aucune possibilité d'avoir le moral nos dirigeants qui nous imposent l'immobilisme "interdiction de se déplacer sauf à être ranconné" eux nou conduisent dans le mur de plus en plus vite avec 2g et un joint
a écrit le 26/02/2010 à 9:50 :
Pour redonner le moral aux Français ce qui manque le plus ce sont des élites qui montrent le chemin, qui redonnent espoir par leur courage, leur audace, leur créativité, leur exemplarité, plutôt que de s"en mettre plein les poches pendant qu'il est encore temps !! Les Français ont des ressources possibles à mobiliser sur des valeurs qui sont aujourd'hui laissées à l'abandon, celles de la citoyenneté.
Ce n'est pas en racontant des mensonges sur l'évolution du chômage à la télévision, ou en mettant ici et là des cataplasmes sur des jambes de bois que l'on redressera ce pays !
a écrit le 25/02/2010 à 15:49 :
Vous n'avez certes pas tort... Mais on ne peut s'empêcher de penser qu'il vaut mieux par les temps qui courent avoir un gros portefeuilles d'actions que d'être un salarié du privé ou du public! Et je ne parlerai des personnes au chomage, des jeunes à la recherche d'une première embauche ou des retraités...
En fait, 70% de la population au moins à de bonnes raisons de se plaindre!!
Et que font les politiques de tout bord? Ils perdent leur temps en vaine polémique!
Ce qui fait que j'en reviens à votre phrase finale...
a écrit le 25/02/2010 à 14:12 :
Comment faire pour résister a la déferlante mediatique négative.les journalistes savent ce qui fait vendre leurs journaux.Le positif ne paie pas ,on préfére tirer le français vers l'halali,dure de croire qu'un jour meilleur viendra.Pourtant des français travaillent,des offres d'emplois non satisfaites,mais la dessus pas un mot .J'ose espèrer,un jour, en ouvrant ma télé ,ou un journal de lire du positif que malgré la crise il y a de l'espoir pour qui veut bien se prendre en charge. Le travail ne viendra plus aux pieds de l'individu c'est lui qui doit aller vers celui-ci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :