Nicolas Sarkozy attendu de pied ferme au Salon de l'Agriculture

Le chef de l'Etat sera présent samedi pour la clôture du Salon de l'Agriculture, alors que son absence à l'inauguration a été très critiquée. Il devrait annoncer de nouvelles mesures de soutien au monde agricole, touché de plein fouet par la crise.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Au Salon de l'Agriculture, un président chasse l'autre. Alors que Jacques Chirac, en grand habitué des lieux, a fait acte de présence ce vendredi Porte de Versailles à Paris, le monde agricole attend désormais la visite de Nicolas Sarkozy prévue samedi pour la clôture du Salon.

L'absence du chef de l'Etat à l'inauguration a d'ailleurs été très mal vécue par les agriculteurs, dans un climat de grogne généralisé face à la crise. Les revenus des agriculteurs ont ainsi baissé en un an de plus d'un tiers, et jusqu'à 50% pour la filière du lait. Dans ce contexte, la visite du président de la République s'annonce donc électrique.

Pour faire face au mécontentement d'un électorat traditionnellement de droite, Nicolas Sarkozy devrait annoncer des mesures en faveur des agriculteurs lors d'une "table ronde" prévue avec toutes les filières et organisations syndicales. Les mesures envisagées devraient venir compléter le plan de soutien de 1,6 milliard d'euros lancé en octobre 2009.

Parmi les annonces, devrait figurer une augmentation de l'enveloppe de prêts relais qui passerait à 1,5 milliard d'euros pour aider les agriculteurs à faire face à leur problème de trésorerie. Le président pourrait aussi annoncer un nouvel allègement des charges sociales. Celles-ci ont déjà diminué depuis le 1er janvier pour les travailleurs occasionnels. Enfin, des aides pour les jeunes agriculteurs en cours d'installation pourraient être également au programme.

Selon le ministre de l' Agriculture, Bruno Le Maire, qui accompagnera le président, Nicolas Sarkozy devrait également s'engager pour une politique agricole commune (PAC) "forte".

En attendant, le Premier ministre François Fillon y est aussi allé de sa visite jeudi - jour de son anniversaire -, savourant sa popularité (le Point de cette semaine titre : "Fillon président") et laissant les annonces pour le Chef de l'Etat. "On va tout faire pour aider les agriculteurs à passer un cap qui est extrêmement difficile et lié à la crise économique mondiale", a néanmoins affirmé le chef du gouvernement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 06/03/2010 à 16:55
Signaler
Toute une polémique pour une visite en fin de salon et pas en début de salon. En quoi la visite serait moins importante en fin qu'au début ? La vérité serait sans doute contraire. Mais ces chers petits critiques systématiques cherchent le motif le pl...

à écrit le 06/03/2010 à 13:29
Signaler
voici venu la periode des vaches maigres.. il y a de- en - d agriculteurs et de + en + de fonctionnaires et conseilles et controleurs en tout genre dans les chambres d agriculteures et au ministeres ....tres facile de se promener au salon pour ...

à écrit le 06/03/2010 à 8:33
Signaler
les verts : jounée sans viande - les humoristes : traire plus pour gagner plus agriculteurs - éleveurs - arboriculteurs - dans une nacelle de la fin de l'agriculture - les terres en friches ont ouverts cette misère agricole

à écrit le 06/03/2010 à 7:02
Signaler
Le roi est nu Il est définitivement nu, ce que vous oubliez de signaler c'est l'horaire de la visite une demie heure avant l'ouverture du salon au public permettant un filtrage des rencontres...L'impuissance et les incoherences de sa politique se ...

à écrit le 05/03/2010 à 19:26
Signaler
Merci de bien vouloir éditer ce commentaire qui reflète avec exactitude la situation actuelle des paysans français et qui reprend un extrait de la fable de jean Lafontaine intitulée "La laitière et le pot au lait " "Adieu veau, vache, cochon etc.."...

à écrit le 05/03/2010 à 17:24
Signaler
déshabiller Paul pour vêtir Pierre

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.