Hausse du chômage en février mais moins qu'en janvier, selon Christine Lagarde

 |   |  231  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Selon la ministre de l'Economie, la hausse du chômage en France en février, qui sera connue ce mercredi soir, a été moins forte qu'en janvier, mois qui avait vu une augmentation de 0,7% du nombre de chômeurs de catégorie A.

La hausse du chômage en France en février a été moins forte qu'en janvier, a déclaré ce mercredi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, sur RMC et BFM TV, à quelques heures de la publication de la statistique ce mercredi à 18 h. "Le chômage sera en très légère hausse. Je note une stabilisation", insiste-t-elle.

En janvier, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A avait augmenté de 19.500 à 2.664.600, soit une hausse mensuelle de 0,7%, alors qu'il était resté stable en décembre. En ajoutant les demandeurs d'emplois exerçant une activité réduite (catégories B et C), la hausse était de 15.900 personnes ou 0,4%.

Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégorie A a augmenté de 418.000 sur l'ensemble de 2009, soit une hausse de 18,7% sur l'année. Pôle emploi attend une nette atténuation cette année mais le chiffre augmenterait encore de 94.000, selon ses prévisions rendues publiques mardi. Le nombre de chômeurs en catégorie A, c'est-à-dire en recherche active d'emploi et n'exerçant aucune activité, diminuerait ensuite de 38.000 en 2011.

Le taux de chômage, au sens du Bureau international du travail, était à 9,6% à la fin du quatrième trimestre 2009 en France métropolitaine et Pôle emploi le voit atteindre 9,8% à fin 2010, avant une décrue à 9,6% en 2011.

L'Insee fera connaître ce jeudi ses propres prévisions pour le taux de chômage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2010 à 13:12 :
baisse de la hausse !
mais ce qui est malheureux au final; hausse du chomage!
encore une façon de cacher cette triste réalité!
stop aux messages qui cachent la réalité et aux statistiques manipulées et interprétées.
c'est indigne d'un ministre et comparable à l'enfant qui croit que l'adulte ne le voit pas quand il se cache derrière son doigt!
a écrit le 24/03/2010 à 11:49 :
Les demandeurs d'emploi n'ayant pas eu d'activité ne sont pas recensés, ils ne sont pas chomeurs malheureusement et n'ont droit a rien sauf d'etre aidés par leurs proches ou de se trouver dans la rue, il serait souhaitable que ne soit pas recenser le nombre de chomeurs mais le nombre d'individus demandeur d'emploi le taux de 9,8% dépasserait allégrement 15%
a écrit le 24/03/2010 à 9:19 :
Malheureusement la tendance restera à la baisse même après 2012. Quoiqu'en disent nos ultralibéreaux, le choc post crise a été évité grâce aux amortisseurs sociaux et à la présence de l'État. Voilà bien une spécificité française positive.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :