Le bouclier fiscal dans le collimateur de la majorité

Les parlementaires UMP se réunissent ce lundi en séminaire, une semaine après la lourde défaite de la majorité aux élections régionales. La grogne des élus se fait déjà entendre, notamment à l'encontre des réformes phares de Nicolas Sarkozy. Avec dans la ligne de mire, celle du bouclier fiscal.

Fragilisé par des élections régionales bien difficiles pour la droite, Nicolas Sarkozy pourrait désormais affronter la grogne des élus de la majorité. Alors que les parlementaires UMP se réunissent ce lundi en séminaire, c'est le bouclier fiscal, l'une des réformes phares du chef de l'Etat, qui pourrait faire les frais de ce mécontentement.

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche (JDD), le chef de file des sénateurs UMP, Gérard Longuet, explique ainsi que "dans les deux ans qui viennent, nous allons essayer d'obtenir ce qui pour nous est indispensable pour la France et d'écarter le reste". Et parmi les réformes à écarter, le responsable politique met en cause "certaines réformes antérieures à la crise".

"Doivent-elles être conservées telles quelles? je ne le crois pas", indique-t-il, visant clairement le bouclier fiscal dont le principe avait été posé "avec la perspective de la croissance". "Mais, depuis, explique Gérard Longuet, il y a eu la crise économique. Pour faire comprendre l'utilité pour tous du bouclier fiscal dans ce contexte, il faut engager une réflexion d'ensemble sur la fiscalité des revenus de tous les Français".

Le sénateur UMP assure néanmoins que "les élus UMP n'ont pas envie de grogner mais de construire" pour les deux dernières années du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Reste que les voix de la discorde se font de plus en plus entendre.

Le gouvernement maintient le cap

Dimanche soir, c'est ainsi Alain Juppé qui s'est lancé dans des attaques contre le bouclier fiscal.  L'ancien Premier ministre - qui n'a pas exclu d'être candidat pour la présidentielle au cas où Nicolas Sarkozy ne se représenterait pas - a estimé sur BFM TV qu'il fallait "réformer" mais en donnant "du sens aux réformes" et ce sens, selon lui, est "double": "rendre la France plus performante et en même temps la France plus juste".

De fait, Alain Juppé a mis en avant la nécessité "de s'interroger sur la pérennité du bouclier fiscal (qu'il) faut adapter". "Dans cette situation de crise très profonde il faut que les très riches qui sont de plus en plus riches fassent un effort de solidarité", a-t-il lancé. Pour aller dans le sens de la justice, il a souligné la nécessité notamment de mesures en faveur des "chômeurs en fin de droit", de "logement pour les travailleurs pauvres" et s'intéresser à des catégories socio-professionnelles comme "les agriculteurs".

Pendant ce temps, le Premier ministre François Fillon entend bien maintenir le cap. "On ne change pas une politique engagée depuis trois ans, qui commence à peine à produire ses effets, au risque de rater le train de la croissance qui repart", déclare-t-il au JDD. "Notre sujet, c'est de renforcer les mesures contre le chômage, de reprendre la lutte contre les déficits, de recentrer et d'amplifier notre action. C'est la leçon que je retiens des régionales. Rien n'existe que cela".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 23
à écrit le 01/04/2010 à 6:32
Signaler
Maintenant, on ne fait de la politique sur des annonces ou des symboles. Le bouclier fiscal coute combien à l'Etat par an ? 500 millions d'euros je crois.... Et la dette elle est de combien ? un peu plus de 1000 milliards. Ce n'est certainement pas e...

à écrit le 31/03/2010 à 12:07
Signaler
Tout ça c'est bien beau ! chacun parle un peu à tort et à travers,mais une chose n'es pas dite ni par la Droite,ni par la Gauche ! La disparité des salaires est énormes ! il ny a des salaires trop bas,oui,mais aussi des salaires trop hauts,et même be...

à écrit le 31/03/2010 à 11:44
Signaler
Bouclier fiscal ? Pourquoi ? pour qui ? pour empêcher "les riches de payer les impôts qu'ils doivent" sur leurs revenus ? Cette mesure est anormale car les plus pauvres doivent payer au prorata de leurs revenus et les "riches" pas plus de 50% de leu...

à écrit le 31/03/2010 à 10:03
Signaler
ISF =Impot Stupide Francais. Les politiciens Francais n'arrivent pas à voir plus loin que le bout de leur nez.. Avoir moins de 800000? c'est par couple c'est cela etre riche?...C'est souvent le travail de toute une vie sans compter les heures ni sou...

à écrit le 30/03/2010 à 13:30
Signaler
c'est vrai qu'en plus du bouclier fiscal (15 mds ?) on pourrait peut-être réformer les retraites dorées de nos parlementaires,magistrats,juges,avocats qui ont droit à des retraites dorées sans avoir cotisé, puisque c'est le contibuable qui le fa...

à écrit le 29/03/2010 à 19:01
Signaler
est ce qu'enfin,on va

à écrit le 29/03/2010 à 13:17
Signaler
De toutes façons, il n'y a plus que les c.... de salariés qui payent des impôts dans notre beau pays de justice fiscale ... Et quand vous êtes cadre sup salarié, pas marié et sans enfant, alors là, c'est le jackpot pour l'Etat. Et en plus on vous cra...

à écrit le 29/03/2010 à 10:26
Signaler
Tout le monde parle de la tarte à la crème du bouclier fiscal, personne du chateau fort fiscal inventé par les socialistes :l'outil de travail . 2exemple 1/ 1/ La première fortune de France ,que j'admire pour sa réussite Mr B.A président d'un holding...

à écrit le 29/03/2010 à 8:41
Signaler
si la politique mennée,"produit a peine ses effets" dixit fillon, c'est que cela va etre tres tres grave, parce que les gens sont de plus en plus pauvres, c'e qui n'ont plus de travail, les chomeurs en fin de droit, mais aussi les travailleurs pauvre...

à écrit le 29/03/2010 à 8:02
Signaler
Ce matin,à la "Matinale" sur Canal+,l'invité politique était M.LONGUET.D'un coté,il reconnait que cette réunion des Parlementaires UMP sera celle du "recadrage" des Elus qui doivent "mesurer" leurs interventions après la défaite des Régionales.Et de ...

à écrit le 29/03/2010 à 8:01
Signaler
Le bouclier fiscal a été une mauvaise réponse au problème de l'ISF, (on n'a jamais mis en avant le coût des Français délocalisés) de même que le volet des heures supplémentaires du paquet fiscal a été une mauvaise réponse au 35 heures, là non plus le...

à écrit le 29/03/2010 à 8:01
Signaler
Il faut supprimer le bouclier fiscal, qui est une absurdité, introduit pour ne pas supprimer l'ISF. Il faut supprimer l'ISF et le bouclier fiscal. L'ISF impôt stupide introduit par la gauche est contre productif e inquisitoire, il a fait fuir les gro...

à écrit le 29/03/2010 à 7:08
Signaler
Arretez avec ce bouclier fiscal , 10% sur prix du gaz alorsque le cours baisse , 4 a 5% de hausse des impots locaux en midi pyrennees, vous pensez pas que c'est plus importants pour les français , quel scandale ces 2 chiffres. continue

à écrit le 29/03/2010 à 7:05
Signaler
Le PS a saisi le bouclier fiscal comme un porte-drapeau qui remplace l'inexistence de ses projets. Il est certain que la suppression de l'ISF aurait été préférable. La levée de bouclier (pas fiscal celui-ci) aurait été la même, mais cela aurait été p...

à écrit le 29/03/2010 à 6:59
Signaler
Cinq cent milliards d'? de transferts sociaux , sans compter le côut des fonctionnaires pour gèrer ces transferts sociaux , ce n'est pas encore assez , il faut encore plus de solidarité de ceux qui font vers ceux qui attendent ...si l'UMP s'est " pla...

à écrit le 29/03/2010 à 6:55
Signaler
Il faut supprimer le bouclier fiscal certes mais il y a tellement d'autres injustices ! par exemple on ne parle guère de la réforme des retraites pour les sénateurs, députés, ministres et autres élus : pourquoi ? le peuple répondra en 2012.

à écrit le 29/03/2010 à 6:54
Signaler
ce n'ai pas le bouclier fiscal qui pose problème mais les 70 milliards de dégrèvement des niches fiscales. Le gouvernement ne s'est attaqué qu'a celles des pauvres comme les demie parts fiscales.

à écrit le 29/03/2010 à 6:48
Signaler
A quand la suppression de l'ISF? Et augmenter d'une tranche l'impot sur le revenu. Je suis persuadé que cela sera plus performant, et moins bête que l'ISF.

à écrit le 29/03/2010 à 6:03
Signaler
La France est un vrai un pays communiste, c'est dingue même les députes de droite sont pour lever le bouclier fiscal. Supprimez le bouclier fiscal sans supprimer l'ISF, je suis convaincu que la France vivra son deuxième mai 1981, moi je suis déjà en ...

à écrit le 29/03/2010 à 5:55
Signaler
La crise a modifié la donne ,le bouclier fiscal n'aurait pas du être crée ,il fallait supprimer l'ISF et les 35 H

à écrit le 29/03/2010 à 5:31
Signaler
Nous nous dirigeons clairement vers un amenagement de cette mesure. Je le regrette, le bouclier fiscal etait un simple outil pour supprimer l'ISF sans le dire. Le gouvernement n'a pas eu le courage de le faire directement c'est dommage. Pourquoi ne p...

à écrit le 29/03/2010 à 4:45
Signaler
Les bénéficiaires du bouclier fiscal sont moins nombreux que les autres et ils représentent peu de voix aux élections... il faut (fallait) y réfléchir avant ....

à écrit le 29/03/2010 à 4:42
Signaler
Le bouclier fiscal est une des raisons du désamour de Nicolas par le peuple

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.