Le bouclier fiscal dans le collimateur de la majorité

 |   |  506  mots
Les parlementaires UMP se réunissent ce lundi en séminaire, une semaine après la lourde défaite de la majorité aux élections régionales. La grogne des élus se fait déjà entendre, notamment à l'encontre des réformes phares de Nicolas Sarkozy. Avec dans la ligne de mire, celle du bouclier fiscal.

Fragilisé par des élections régionales bien difficiles pour la droite, Nicolas Sarkozy pourrait désormais affronter la grogne des élus de la majorité. Alors que les parlementaires UMP se réunissent ce lundi en séminaire, c'est le bouclier fiscal, l'une des réformes phares du chef de l'Etat, qui pourrait faire les frais de ce mécontentement.

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche (JDD), le chef de file des sénateurs UMP, Gérard Longuet, explique ainsi que "dans les deux ans qui viennent, nous allons essayer d'obtenir ce qui pour nous est indispensable pour la France et d'écarter le reste". Et parmi les réformes à écarter, le responsable politique met en cause "certaines réformes antérieures à la crise".

"Doivent-elles être conservées telles quelles? je ne le crois pas", indique-t-il, visant clairement le bouclier fiscal dont le principe avait été posé "avec la perspective de la croissance". "Mais, depuis, explique Gérard Longuet, il y a eu la crise économique. Pour faire comprendre l'utilité pour tous du bouclier fiscal dans ce contexte, il faut engager une réflexion d'ensemble sur la fiscalité des revenus de tous les Français".

Le sénateur UMP assure néanmoins que "les élus UMP n'ont pas envie de grogner mais de construire" pour les deux dernières années du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Reste que les voix de la discorde se font de plus en plus entendre.

Le gouvernement maintient le cap

Dimanche soir, c'est ainsi Alain Juppé qui s'est lancé dans des attaques contre le bouclier fiscal.  L'ancien Premier ministre - qui n'a pas exclu d'être candidat pour la présidentielle au cas où Nicolas Sarkozy ne se représenterait pas - a estimé sur BFM TV qu'il fallait "réformer" mais en donnant "du sens aux réformes" et ce sens, selon lui, est "double": "rendre la France plus performante et en même temps la France plus juste".

De fait, Alain Juppé a mis en avant la nécessité "de s'interroger sur la pérennité du bouclier fiscal (qu'il) faut adapter". "Dans cette situation de crise très profonde il faut que les très riches qui sont de plus en plus riches fassent un effort de solidarité", a-t-il lancé. Pour aller dans le sens de la justice, il a souligné la nécessité notamment de mesures en faveur des "chômeurs en fin de droit", de "logement pour les travailleurs pauvres" et s'intéresser à des catégories socio-professionnelles comme "les agriculteurs".

Pendant ce temps, le Premier ministre François Fillon entend bien maintenir le cap. "On ne change pas une politique engagée depuis trois ans, qui commence à peine à produire ses effets, au risque de rater le train de la croissance qui repart", déclare-t-il au JDD. "Notre sujet, c'est de renforcer les mesures contre le chômage, de reprendre la lutte contre les déficits, de recentrer et d'amplifier notre action. C'est la leçon que je retiens des régionales. Rien n'existe que cela".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2010 à 6:32 :
Maintenant, on ne fait de la politique sur des annonces ou des symboles. Le bouclier fiscal coute combien à l'Etat par an ? 500 millions d'euros je crois.... Et la dette elle est de combien ? un peu plus de 1000 milliards. Ce n'est certainement pas en augmentant les impôts sur les rares personnes qui en payent encore ou sur les entreprises, ou bien en supprimant quelques déductions qu'on va rétablir la situation ...Il ne faut pas oublier que le bouclier fiscal a été aussi crée sur le principe que la fiscalité ne devait pas être confiscatoire, et qu'elle le devient lorsqu'on donne à l'Etat plus la moitié de ses revenus (personnellement, je trouve qu'elle est confiscatoire bien avant 50 % ...). Il faut réduire les dépenses de l'Etat (55 % du Pib passe en dépenses de l'Etat !) en arrêtant de croire a l'Etat providence. Sinon, on réédite sans fin une vieille histoire de la mythologie : le tonneau des danaïdes, vous savez , le tonneau avec un trou au fond qu'on essaye de remplir d'eau sans boucher le trou .....Et par ces temps de réchauffement climatique, l'eau, il y en a de moins en moins.
a écrit le 31/03/2010 à 12:07 :
Tout ça c'est bien beau ! chacun parle un peu à tort et à travers,mais une chose n'es pas dite ni par la Droite,ni par la Gauche ! La disparité des salaires est énormes ! il ny a des salaires trop bas,oui,mais aussi des salaires trop hauts,et même beaucoup trop hauts ! l'injustice est là ! cela n'éxistait pas avant,il y avait un certain équilibre,mais depuis,et ça a été appuyé par les syndicats,que l'on a établi la hausse des salaires par pourcentage,alors que l'augmentation de la vie est la même pour tous,tout a volé en éclat,des disparités énormes sont apparues,et ça continue,et personne ne dit rien ! c'est atroce,avec ça,il n'y aura jamais de justice !
a écrit le 31/03/2010 à 11:44 :
Bouclier fiscal ?
Pourquoi ? pour qui ? pour empêcher "les riches de payer les impôts qu'ils doivent" sur leurs revenus ? Cette mesure est anormale car les plus pauvres doivent payer au prorata de leurs revenus et les "riches" pas plus de 50% de leurs revenus,alors que ce sont eux qui,ayant le plus de revenus,pourraient payer,devraient payer tout ce que leur tranche d'impôts demande.
Déjà que c'est chez eux que l'on trouve le plus d'évasion vers les "paradis fiscaux,(il faudrait surveiller cela de plus près) pourquoi auraient-ils de dégrèvements ? et croyez moi,ils en profitent déjà,ils ont des comptables qui savent faire le moins de déclaration possible !
Et nous,les basses tranches,nous payons "plein pôt"!
Nous dirons simplement que ce n'est pas tout à fait juste !
a écrit le 31/03/2010 à 10:03 :
ISF =Impot Stupide Francais. Les politiciens Francais n'arrivent pas à voir plus
loin que le bout de leur nez.. Avoir moins de 800000? c'est par couple c'est cela
etre riche?...C'est souvent le travail de toute une vie sans compter les heures ni
soucis et enfin pourquoi cette confiscation tenant compte des biens immobilliers
lorsqu'ils sont taxés de toute part, et surtout en plus-values.
a écrit le 30/03/2010 à 13:30 :
c'est vrai qu'en plus du bouclier fiscal (15 mds ?)
on pourrait peut-être réformer les retraites dorées
de nos parlementaires,magistrats,juges,avocats qui
ont droit à des retraites dorées sans avoir cotisé,
puisque c'est le contibuable qui le fait pour eux.
a écrit le 29/03/2010 à 19:01 :
est ce qu'enfin,on va
a écrit le 29/03/2010 à 13:17 :
De toutes façons, il n'y a plus que les c.... de salariés qui payent des impôts dans notre beau pays de justice fiscale ... Et quand vous êtes cadre sup salarié, pas marié et sans enfant, alors là, c'est le jackpot pour l'Etat. Et en plus on vous crache à la figure en permanence car vous êtes un "riche". L'insulte absolue de nos jours, insulte dont le quantum est très variable d'une personne à l'autre. Je me souviens de F. Hollande qui considérait qu'on était riche a 4000 euros par mois ... mdr... Franchement, en ce qui me concerne, dès que j'ai l'occasion de me délocaliser à l'étranger, j'y vais. J'ai 45 ans et j'en ai marre de ce pays qui est incapable ne serait-ce que de respecter un minimum ceux qui travaillent et qui créent de la valeur. Et quand on arrêtera de penser qu'en prenant aux uns on enrichit les autres, ce qui est complètement faux, on aura déja fait de gros progrès. Comment peut on parler de justice fiscale quand on maintient des impots qui coutent plus à collecter que ce qu'ils ne rapportent ? On marche définitivement sur la tête.
a écrit le 29/03/2010 à 10:26 :
Tout le monde parle de la tarte à la crème du bouclier fiscal, personne du chateau fort fiscal inventé par les socialistes :l'outil de travail . 2exemple 1/ 1/ La première fortune de France ,que j'admire pour sa réussite Mr B.A président d'un holding ,paie zéro d'ISF sur les dizaines de milliards que représente la valeur des toutes ses sociétés parce que c'est son "outil de travail" 2/ Mme LB qui possède plus de 25% de la PME L'OREALa droit à un abattement de 75%sur la valeur de ses actions pour sa déclaration d'ISF grace à la loi DUTREIL Mais lorsque vous ètes un cadre ou un patron de PME à la retraite et que malheureusement vous avez mis quelques biens de coté vous vous faite taxer à 50% de vos revenus comme le sont à titre provisoire les traders de Londres ! Bravo Mr DEBRE et toute les bonnes âmes socialistes,qu'elles soit du P.S ou de l'UMP. Supprimez le bouclier fiscal et surtout ne touchez pas au CHATEAU FORT FISCAL où peut être on vous reçoit parfois ....
a écrit le 29/03/2010 à 8:41 :
si la politique mennée,"produit a peine ses effets" dixit fillon, c'est que cela va etre tres tres grave, parce que les gens sont de plus en plus pauvres, c'e qui n'ont plus de travail, les chomeurs en fin de droit, mais aussi les travailleurs pauvres, les jeunes cadres, les vieux cadres(plus de 50 ans) licenciés et qui ne retrouve plus de travail!!
alors les futurs effets c'est quoi, encore plus de pauvreté pour le peuple, et plus de richesse pour sarkozy fillon et leur bande du cac 40
REAGISSONS C EST UNRGENT CAR ILS VONT TOUT NOUS PRENDRE SAUVONS NOTRE DIGNITE
a écrit le 29/03/2010 à 8:02 :
Ce matin,à la "Matinale" sur Canal+,l'invité politique était M.LONGUET.D'un coté,il reconnait que cette réunion des Parlementaires UMP sera celle du "recadrage" des Elus qui doivent "mesurer" leurs interventions après la défaite des Régionales.Et de l'autre,il félicite M.BESSON pour sa réaction dans la presse, puisqu'on lui a "marché sur les doigts de pieds et qu'il ne faut pas se laisser faire,ni se taire".On ne comprend plus rien ! En tout cas,sous SARKO, c'est "tu te tais ou tu dégages",et c'est pareil pour les Préfets,les Gendarmes,etc.... Pas de vague.
a écrit le 29/03/2010 à 8:01 :
Le bouclier fiscal a été une mauvaise réponse au problème de l'ISF, (on n'a jamais mis en avant le coût des Français délocalisés) de même que le volet des heures supplémentaires du paquet fiscal a été une mauvaise réponse au 35 heures, là non plus le coût des 35 heures n'a jamais été mis en avant (on avance quand même 5 milliards par an du à son corrolaire d'aide sur les bas salaires qui a de plus conduit à bloquer les salaires depuis, et donc de faire appel à une immigration massive pour travailler à bas prix avec un chômage en explosion et des prestations sociales qui ne sont plus finançables. Y'a t-il encore un pilote dans l'avion ???
a écrit le 29/03/2010 à 8:01 :
Il faut supprimer le bouclier fiscal, qui est une absurdité, introduit pour ne pas supprimer l'ISF. Il faut supprimer l'ISF et le bouclier fiscal. L'ISF impôt stupide introduit par la gauche est contre productif e inquisitoire, il a fait fuir les grosses fortunes du pays et la France est le seul pays à le conserver . Les politiques n'ont aucun courage, ils ont trop peur de la gauche et des élections, mais ils calculent mal; les résultats électoraux l'ont démontré.
a écrit le 29/03/2010 à 7:08 :
Arretez avec ce bouclier fiscal , 10% sur prix du gaz alorsque le cours baisse , 4 a 5% de hausse des impots locaux en midi pyrennees, vous pensez pas que c'est plus importants pour les français , quel scandale ces 2 chiffres. continue
a écrit le 29/03/2010 à 7:05 :
Le PS a saisi le bouclier fiscal comme un porte-drapeau qui remplace l'inexistence de ses projets. Il est certain que la suppression de l'ISF aurait été préférable. La levée de bouclier (pas fiscal celui-ci) aurait été la même, mais cela aurait été plus clair. Abolir le bouclier fiscal (ce qui serait une erreur financière pour le budget) est une solution de facilité, d'autant plus qu'aujourd'hui la suppression de l'ISF donnerait un nouvel argument démagogique à la gauche. L'idéal serait de revoir notre fiscalité directe, mais cela est très délicat pendant les périodes de crise car il n'y a rien à donner à personne. Les députés de la majorité ne doivent pas se tromper de combat. La situation du pays est difficile et ne permet pas tout. En face il y a des ambitieux prêts à prendre le pouvoir, même s'ils n'ont rien à proposer. Celà serait dramatique pour notre pays. L'association, sans programme, de la carpe et du lapin à gauche nous conduirait inéluctablement à une situation pire que celle de la Grèce.
a écrit le 29/03/2010 à 6:59 :
Cinq cent milliards d'? de transferts sociaux , sans compter le côut des fonctionnaires pour gèrer ces transferts sociaux , ce n'est pas encore assez , il faut encore plus de solidarité de ceux qui font vers ceux qui attendent ...si l'UMP s'est " plantée ' aux régionales , c'est ue les français n'ont pas vu la différence entre ce gouvt et un gouvt socialiste et ...en plus , ils en rajoutent ...Ce n'est pas avac u ne politique économique de redistribution et de relance keynésienne sur état surendetté , que l'état et l'UMP vont s'enb sortir ...et en + , le bouclier fiscal , c'est peanuts , environ 500 millions d'? ...
a écrit le 29/03/2010 à 6:55 :
Il faut supprimer le bouclier fiscal certes mais il y a tellement d'autres injustices ! par exemple on ne parle guère de la réforme des retraites pour les sénateurs, députés, ministres et autres élus : pourquoi ? le peuple répondra en 2012.
a écrit le 29/03/2010 à 6:54 :
ce n'ai pas le bouclier fiscal qui pose problème mais les 70 milliards de dégrèvement des niches fiscales.
Le gouvernement ne s'est attaqué qu'a celles des pauvres comme les demie parts fiscales.
a écrit le 29/03/2010 à 6:48 :
A quand la suppression de l'ISF? Et augmenter d'une tranche l'impot sur le revenu. Je suis persuadé que cela sera plus performant, et moins bête que l'ISF.
a écrit le 29/03/2010 à 6:03 :
La France est un vrai un pays communiste, c'est dingue même les députes de droite sont pour lever le bouclier fiscal. Supprimez le bouclier fiscal sans supprimer l'ISF, je suis convaincu que la France vivra son deuxième mai 1981, moi je suis déjà en Belgique je n'en fou....
a écrit le 29/03/2010 à 5:55 :
La crise a modifié la donne ,le bouclier fiscal n'aurait pas du être crée ,il fallait supprimer l'ISF et les 35 H
a écrit le 29/03/2010 à 5:31 :
Nous nous dirigeons clairement vers un amenagement de cette mesure. Je le regrette, le bouclier fiscal etait un simple outil pour supprimer l'ISF sans le dire. Le gouvernement n'a pas eu le courage de le faire directement c'est dommage. Pourquoi ne pas saisir l'opportunite maintenant de supprimer le bouclier fiscal et en meme temps de supprimer l'ISF...
a écrit le 29/03/2010 à 4:45 :
Les bénéficiaires du bouclier fiscal sont moins nombreux que les autres et ils représentent peu de voix aux élections... il faut (fallait) y réfléchir avant ....
a écrit le 29/03/2010 à 4:42 :
Le bouclier fiscal est une des raisons du désamour de Nicolas par le peuple

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :