Benard Debré (UMP) demande la suspension du bouclier fiscal

 |   |  183  mots
Le député UMP de Paris et grand professeur de médecine, a jeté un pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ce mercredi sur BFM alors que le Chef de l'Etat dit ne pas vouloir augmenter les impôts.

Bernard Debré, député UMP de Paris et grand  professeur de médecine, a jeté un pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ce mercredi.

Il a en effet déclaré sur BFM : « dans cette crise majeure, il faut montrer un peu plus de solidarité. Alors, le bouclier fiscal c'était fantastique et formidable AVANT la crise ! Pardonnez-moi, mais essayons de vivre dans la réalité ! La Grèce est en train de se faire mettre sous tutelle, et si nous continuons à creuser nos déficits, après l?Espagne et le Portugal, ce sera notre tour ! Je demande donc une suspension temporaire du bouclier fiscal parce que je considère que c?est une bonne mesure lorsqu?on se trouve dans une période de croissance. Mais là, il faut qu?on serre les rangs. Et puis c?est symbolique. »

Pourtant, ce mercredi, le Chef de l'Etat qui intervenait publiquement pour la première fois depuis l'échec de la majorité aux élections régionales et le petit remaniement ministériel a indiqué qu'il ne voulait pas de hausse des impôts.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2010 à 7:10 :
à Faux_Argument : il ne faut pas trop abuser vu vin, même à 5 ou 10 ?
a écrit le 27/03/2010 à 17:19 :
Tout le monde parle de la tarte à la crème du bouclier fiscal, personne du chateau fort fiscal inventé par les socialistes :l'outil de travail . 2exemple 1/ 1/ La première fortune de France ,que j'admire pour sa réussite Mr B.A président d'un holding ,paie zéro d'ISF sur les dizaines de milliards que représente la valeur
des toutes ses sociétés parce que c'est son "outil de travail"
2/ Mme LB qui possède plus de 25% de la PME L'OREALa droit à un abattement de 75%sur la valeur de ses actions pour sa déclaration d'ISF grace à la loi DUTREIL
Mais lorsque vous ètes un cadre ou un patron de PME à la retraite et que malheureusement vous avez mis quelques biens de coté vous vous faite taxer à 50% de vos revenus comme le sont à titre provisoire les traders de Londres !
Bravo Mr DEBRE et toute les bonnes âmes socialistes, supprimez le le bouclier fiscal et surtout ne touchez pas au CHATEAU FORT FISCAL où peut être on vous reçoit parfois ....
a écrit le 26/03/2010 à 7:58 :
C'est vraiment n'importe quoi ... comme si les gens qui sont à l'isf étaient des milliardaires ... et le calcul de la "moyenne" ne veut absolument rien dire compte tenu du caractère progressif de cet impot. De toutes façons, il suffit de voir que tous les ans, sans cesse plus de personnes payent l'isf ... cela veut dire qu'on est très vite dans les seuils d'imposition par exemple quand on a un appartement à paris (et je ne parle pas d'un 15 pièces avenue Foch, hein ?). Déja, on ferait sortir la résidence principale de l'isf, ca serait vraiment le minimum. Et on pourrait y faire par contre rentrer les oeuvres d'art, qui sont l'expression d'une vraie richesse et qui sont toujours exclues. Quand vous faites votre déclaration d'isf, vous devez déclarer vos meubles ikéa (et oui, il y a des gens à l'isf qui ont des meubles ikéa) mais par contre vous passez à l'as votre picasso. C'est ça la justice fiscale .....
a écrit le 25/03/2010 à 19:49 :
re-réponse à fremen,
je n'ai que trop bien compris!
celui qui est à l'isf, peut largement se gaver de dessert à s'en boucher les artères et se saouler de vin à tous les repas, sans pour autant s'appauvrir,
c'est vous qui n'avez aucune idée de ce que c'est que d'être imposé à 50% !
faites donc le calcul,
à la louche: 500 000 foyers qui le payent, 5 milliards d'euros d'ISF
la moyenne cela donne 10K euros par foyer
si on prend un impôt ISF d'1% cela fait 1 million d'euros de patrimoine
le salaire moyen français, c'est en gros 1500 euros/ mois pour arriver à 1 million (hypothése (très haute!) 50% épargne , le 2éme salaire moyen sert à faire tourner le foyer!!!), c'est donc environ 600 mois de travail soit 50 ans !!!
combien peuvent-il donc se le permettre?
et pour votre info , mais ca n'a rien a voir avec l'argumentation:
I. un dessert peut être tout simplement un fruit, et un gateau , on peut se le faire pour pas cher
II. du vin j'en bois très peu mais si possible je l'achète chez le producteur après l'avoir gouté et il existe de très bon vin de 5 à 10 euros! pas ruineux
et III. je donne effectivement aussi aux restos du coeur (et au telethon et pour le cancer et à msf,)! car j'ai eu la chance de bien gagner ma vie.
a écrit le 25/03/2010 à 15:13 :
En plus j'ai vraiment que tout le monde s'en fiche de ce bouclier fiscal. Sarko s'est pris une gamelle aux régionales uniquement parce que ses électeurs, qui attendaient de lui une politique de droite, ne se sont pas déplacés. A lui d'en tirer les conséquences et de faire une politique aussi pour ceux qui l'on élu ... L'abandon de la taxe carbone est une excellente décision, dommage pour lui qu'il ait fallu attendre les régionales pour qu'il comprenne que son électorat n'en voulait pas. Maintenant, il devrait s'occuper un peu de ce que son électorat voudrait, et particulièrement une vraie réforme de la fiscalité qui arrête de pénaliser les classes intermédiaires et les cadres. Même quand on a un bon salaire, 25 % de cotisations sociales prélevées sur le salaire brut et - 40 % de ce qui reste au titre de l'impot sur le revenu, ca fait vraiment beaucoup en moins. Et tout ça pour des jobs - en général pas à 35 h - qui font tourner l'économie française, qui créént de la croissance.
a écrit le 25/03/2010 à 14:54 :
Monsieur Debré à raison. On doit changer les lois lorqu'elles sont déraisonables et inéquitables . Le PS a fait de l'abolition du bouclier fiscal son principal cheval de bataille ce qui n'est pas si imbécile que ça. Prendre aux riches plus de 50 % de leurs revenus ne constituerait pas une erreur, mais un devoir pour la solidarité nationale (1600 milliards de dette) . Ce serait encourager l'équité et inciterait au départ à l'étranger des plus mauvais français. Il faut se méfier des idées simplistes qui ne résistent pas à la réalité. Nous avons en France une imposition très injuste qui épargne avec les niches fiscales les mieux lotis. Ne sont plus imposables en France à cet égard que les smicards ++ et les classes moyennes . Finalement en France ce sont les deux extrémités qui s'en tirent fiscalement : les très faibles revenus qui survivent avec leurs faibles revenus et quelques aides et les très gros revenus qui s'expatrient d'autant plus facilement qu'ils sont fiscalisés par exemple en suisse sur leurs dépenses et non sur leur patrimoine. La vérité est que tout notre système fiscal doit etre remis à plat très ,très rapidement.
a écrit le 25/03/2010 à 14:48 :
Problème: l'égalitarisme est-il juste? L'égalité des chance, oui. L'égalité devant la loi, oui. La spoliation au nom de l'égalité est injuste. Le bouclier fiscal, tout imparfait soit- il, a le mérite de contrebalancer d'une part le bébé de l'ex petit génie de la gauche, M Fabius, inventeur du seul impôt qui a couté plus cher à l'état et aux contribuables que ce qu'il a raporté; et d'autre part le bébé du nouveau petit génie de la gauche,Mme Audry, inventeur de la seule loi sociale dont on s'apercevra bientôt qu'elle a plus détruit d'emplois qu'elle n'en a créer.
a écrit le 25/03/2010 à 14:01 :
à Faux_argument : décidément vous n'avez rien compris. Je pense que conformément à votre logique vous vous passez tous les jours de dessert et de vin, qui constituent à l'évidence du superflu, et que vous versez l'économie ainsi réalisée aux Resto du Coeur. Si vous ne le faites pas votre logique ne tient pas ou vous ne souhaitez l'appliquer qu'aux autres.
a écrit le 25/03/2010 à 13:17 :
Il faut revoir de fond en comble la fiscalité Française pour la rendre plus juste. En ce sens il faut réevaluer et sans doute supprimer toutes les niches fiscales et sociales. Le bouclier fiscal n'est qu'un tout petit aspect du problème. La vrai réforme consiste à arreter de ne taxer que le travail des classes moyennes.
a écrit le 25/03/2010 à 12:26 :
Je suis d'accord, supprimons le bouclier fiscal, et réorganisons l'impot sur le revenu qui est un des impots les plus injustes. 80 % de cet impot pèse sur moins de 20 % des foyers, c'est ça l'égalité ??? C'est anormal que la moitié des foyers fiscaux soit exonérée d'impot. La citoyenneté française c'est aussi que chacun contribue à l'impôt, même de façon symbolique, à hauteur de ses moyens. Et à quand la suppression de l'ISF qui est un facteur de délocalisation des vrais grosses fortunes à l'étranger, et qui pénalise ceux qui ne peuvent pas se délocaliser ou d'acheter des oeuvres d'art... Il y en a marre de cette fiscalité qui pénalise les salariés et ceux qui bossent et qui contribuent à la richesse du pays, et qui favorise les énormes fortunes qui de toutes façons, ici ou ailleurs, s'en tireront toujours.
a écrit le 25/03/2010 à 12:09 :
à fremen qui dit:
"Prendre à qui que ce soit plus de 50 % de ses revenus"
ceci est un argument trompeur,
c'est sur que si on ampute de 50% le salaire d'un smicard, c'est énorme,
mais bien sur les smicard ne seront jamais concernés par une telle mesure!
combien de français arrivent dans cette tranche à 50%?
pour leur majorité , ce sont des gens qui gagnent nettement plus que le nécessaire et sont dans le superflu. qu'ils apprennent donc à se passer d'un peu de superflu, pendant que d'autres se demandent si ils auront le nécessaireà la fin du mois.
a écrit le 25/03/2010 à 10:45 :
Debré est surprenant , le bouclier fiscal , c'est quatre ou cinq cent millions d'? annuels maximum , par rapport à un endettement de 1500 milliards d' ? , donc peanuts ...il devrait prendre en compte le fait de l'impot absurde qu'est l'
a écrit le 25/03/2010 à 10:21 :
Enfin, un homme intelligent.
De toutes manières je n'en ai jamais douté bien que je ne vote pas UMP. Cet homme est plein de clairvoyance.
a écrit le 25/03/2010 à 10:19 :
il faut réformer l'ensemble de notre système fiscal; l'impôts le plus juste reste l'impôt progressif sur les revenus; tout le monde doit mettre la main à la poche, même de manière symbolique pour ce qui concerne les plus faibles revenus; et tout en évitant de prendre 50% des revenus de certaines classes de contribuables !

la tva reste l'impôts lde plus injuste en tout cas à mes yeux; de manière très utopique j'en conviens, ce serait de créer cette fameuse taxe TOBIN de manière unitaire au niveau européen, mais ce n'est pas demain la veille !

a écrit le 25/03/2010 à 10:10 :
C'est sympa ces voix discordantes à l'UMP. L'autisme de cleui qui a été élu "pour ne pas augmenter les impôts" va se révéler encore plus avec des interventions de ce genre ! Tout n'est que fumée dans le discours de Sarkozy et il est temps que ses bourdes lui coûtent sa réélection. Tant mieux, enfin !!
a écrit le 25/03/2010 à 9:56 :
Il faut supprimer l'ISF pour que l'argent s'investisse en FRANCE et non à l'Etranger. Depuis la création de cet impôt les entreprises sont rachetés par les Etrangers qui en tirent le maximum avant de s'en débarasser.
a écrit le 25/03/2010 à 9:53 :
Monsieur Debré à tort. On ne change pas les lois à tout bout de champ sans raison. Le PS a fait du bouclier fiscal son principal argument lorsqu'il n'à rien d'autre à dire. Cela reste un argument imbécile. Prendre à qui que ce soit plus de 50 % de ses revenus constitue une erreur, plus qu'une erreur, une faute. C'est décourager l'action et encourager la fuite à l'étranger. Il faut se méfier des idées simplistes qui ne résistent pas à la réalité. Nous avons déjà en France un impôt imbécile que les pays étranger refusent ou abandonne : l'ISF. Il fait s'évader à l'étranger tous les gros patrimoines. Ne sont plus imposables en France à cet égard que les classes moennes supérieures. Finalement en France ce sont les deux extrémités qui s'en tirent bien : les faibles revenus qui sont de plus en plus exonérés et vivent aux frais de la collectivité et les très gros revenus qui s'expatrient d'autant plus facilement qu'ils en ont les moyens. Parmi les faibles revenus il y a des personnes qui ont vraiment besoin d'être assistées et ces personnes là sont des victimes incidentes de la situation car les aides leurs sont souvent insuffisantes ou trop complexes. La vérité est que tout notre système fiscal serait à revoir.
a écrit le 25/03/2010 à 9:08 :
Papy, si l'allemagne va mieux financièrement que la France, selon vous, ne serait-ce pas plutot parce qu'on y fait peu d'enfants depuis trente ans? Cette différence entre France et autres pays n'est jamais rappelée. Dans un pays sans enfants, il y a moins besoin de profs. Dans un pays moins jeune, il y a moins besoin de policiers (puisque la police a pour rôle de surveiller les jeunes). Il y a moins de chômage...
a écrit le 25/03/2010 à 8:56 :
Merci monsieur Debré pour votre bon sens !
a écrit le 25/03/2010 à 8:43 :
Oui, B Debré a raison. En temps de crise l'effort de redressement doit être porté par tout le monde et non pas uniquement par la classe moyenne comme d'habitude. Ceci dit, cette classe moyenne n'existera bientôt plus car elle commence à être en grande difficulté à force d'être ponctionnée de toute part.
a écrit le 25/03/2010 à 8:20 :
comment oser dire qu'on augmente pas les impôts?La taxe de 1,1% pour financer le RSA ,qu'est ce donc?
a écrit le 25/03/2010 à 7:39 :
je suis en total accord avec B Debré, la crise a tout changé et N sarkozy garde le cap, son ego nous amène dans le mur, qu'il arrête la politique et qu'il parte faire du "fric" avec ses amis
a écrit le 25/03/2010 à 0:18 :
Les contribuables allemands bénéficient constitutionnellement de l'équivalent du bouclier fiscal, ne paient pas d'ISF, et l'Allemagne est en meilleure situation financière que la France. Moins de fonctionnaires, une meilleure gestion, de moindres dépenses permettraient de résoudre nos problèmes français.
a écrit le 24/03/2010 à 23:09 :
le bouclier fiscal ,un cadeau aux très riches , ce serait plus juste de supprimer l 'i s f impôt sur les impôts qui taxe les fruits du labeur des français , et qui incite les gens a quitter notre pays et donc à ne plus payer d 'impôts , tu parles d 'un bénéfice pour le pays
a écrit le 24/03/2010 à 20:28 :
vraiment du n'importe quoi.le bouclier c'est 4 ou 500 millions d'euros.c'est certainement pas ça,qui va améliorer grandement nos finances.par contre,il aurait était preferable de supprimer l'ISF et non baisser la tva sur la

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :