Manifestation des agriculteurs : la carte des axes à éviter, le point sur les blocages

 |   |  655  mots
1.293 tracteurs sont entrés dans Paris ce matin par la porte de Vincennes. Dans la capitale, la manifestation à laquelle s'associeront également près de 10.000 agriculteurs rendra la circulation automobile très difficile dans au moins trois arrondissements. Latribune.fr fait le point sur la manifestation et vous permet de visualiser les itinéraires à éviter sur une carte d'Ile-de-France et un plan de Paris.

Attention ce mardi aux manifestations d'agriculteurs ! Ils se sont donnés rendez-vous au petit matin, à proximité des péages d'autoroute aux portes de Paris.

Selon les forces de l'ordre, 1.293 agriculteurs ont franchis la porte de Vincennes à 10 heures ce matin au volant de tracteurs, plus de deux heures après avoir passé les péages de Senlis (Oise), Saint-Arnoult (Yvelines) et Coutevroult (Seine-et-Marne).

Escortés par des motards de la police, les agriculteurs, en majorité des céréaliers, ont l'intention de rejoindre la place de la République, où une centaine d'individus à pieds les y attendent déjà. Entre 9.500 et 10.200 exploitants, selon Fédération nationale des syndicats exploitants agricoles (FNSEA), se sont égallement rendus sur la capitale en bus afin de se joindre à la manifestation des céréaliers organisée par 14 Fédérations régionales des syndicats d'exploitants agricoles (FRSEA), avec le soutien de la FNSEA.

Les convois qui s'étendent sur plusieurs kilomètres comptent bien attirer l'attention de Nicolas Sarkozy au sujet de leurs craintes sur l'avenir de la politique agricole commune (PAC) et la baisse de leurs revenus.

Bruno Le Maire a apporté son soutien aux agriculteurs en réclamant une intervention européenne sur le prix des céréales, notamment par le biais d'achat de stocks. "Je demande à la commission européenne qu'elle dégage davantage de moyens financiers pour permettre cette intervention sur le marché car c'est la solution la plus efficace pour faire remonter les prix", a-t-il déclaré ce matin sur France inter.

Le ministre de l'agriculture a également précisé que ce trouble n'était pas une "crise conjoncturelle", mais bien un moment de "rupture dans l'histoire agricole française et européenne".


Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Autant dire que ce mardi, il ne fera pas bon circuler en voiture, dans les rues de l'Est de la capitale ainsi que sur les axes routiers permettant d'y accéder. La préfecture de Police recommande "très vivement" aux Franciliens de laisser leur voiture au garage aujourd'hui et d'utiliser les transports en commun. Mais si cela ne vous était pas possible, prenez soin de consulter nos deux cartes pour visualiser les itinéraires à éviter à tout prix.

Le boulevard Diderot, l'avenue Daumesnil, la rue de Lyon, la place de la Bastille, le boulevard Beaumarchais, le boulevard des Filles du Calvaire, le boulevard du Temple et le boulevard Voltaire seront fermés à la circulation jusqu'à la fin de la manifestation. Les tracteurs prendront le chemin du retour entre 16h00 et 17h00. Toujours escortés par les forces de l'ordre, les différents cortèges prendront le même chemin qu'à l'aller. Les axes autoroutiers seront alors perturbés. Voici les principaux axes à éviter en fin de journée :

- Pour l?autoroute A1/A3 : bretelle d?accès autoroute A3 direction paris-est, porte de Bagnolet, boulevard périphérique intérieur, sortie porte de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, cours de Vincennes.

- Pour l?autoroute A4 : direction Paris, boulevard périphérique extérieur, sortie porte de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, cours de Vincennes.

- Pour l?autoroute A6 : Cours de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, boulevard périphérique intérieur, bretelle d?accès A6, porte de Gentilly, A6 direction Lyon.

- Pour l?autoroute A10 : Cours de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, boulevard périphérique intérieur, bretelle d?accès A6, porte de Gentilly, A6 direction Lyon, A10 direction Bordeaux.

- Et pour l?autoroute A13 : direction Paris (porte d?Auteuil), périphérique extérieur, sortie porte de Vincennes, avenue de la porte de Vincennes, cours de Vincennes.

 


Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Par ailleurs, la préfecture de Police signale qu'elle mettra à jour en temps réel sur son site une carte des principales difficultés de circulation en Ile-de-France. Pour y accéder, cliquez ici

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2010 à 12:54 :
Bonjour,
J'ai lu tout vos commentaires... et je dois dire que certains parlent sans savoir!!! comme d'habitude!
Etant fille d'agriculteurs, je connais très bien les difficultés.
Certes, on a des aides de la PAC. Si vous voulez, on peut les supprimer !! Mais après, ne venez pas vous plaindre que les prix de la viande, des légumes et des céréales donc de la nourriture soit multiplié par 2 ou 3!!!
Aujourd'hui, certes, il y a des gros agriculteurs, suite à de longues lignées d'agriculteurs.

Cependant, allez vivre dans une ferme une quinzaine de jours, je vous parie que pas la moitié ne saurait faire et résister à toutes les crises et au travail.
Ce ne sont pas des horaires de bureaux !! et certes, ils ont des grosses machines mais c'est ce qu'il faut pour être compétitif et s'occuper de toutes les terres !!

Donc, qui ne sait rien de la situation n'a pas à parler !!
a écrit le 27/04/2010 à 12:30 :
De tout coeur avec les agriculteurs. Solidaire, avec eux. Que tous ces fonctionnaires de Bruxelles et d'ailleurs enfilent un bleu de travail, et passent une journée avec eux, ils comprendront leur désarroi. Eux, ne sont pas au 35 heures !!! Une petite fille, nièce et cousine d'agriculteur de la Manche.
a écrit le 27/04/2010 à 12:26 :
Et toi a cette heure pourquoi t'es ti pas au champs ma Lolote?
Ce qui est criticable c'est le système des subvensions !
Nous les consommateurs paie deux fois: A la caisse et par nos impots.
Il est grand temps de faire le ménage ...
D'autre part, il me semble, c'est bien vous qui l'avez élu la Fracture Sociale.
Maintenans assumez mes frères.

a écrit le 27/04/2010 à 12:26 :
Et toi a cette heure pourquoi t'es ti pas au champs ma Lolote?
Ce qui est criticable c'est le système des subvensions !
Nous les consommateurs paie deux fois: A la caisse et par nos impots.
Il est grand temps de faire le ménage ...
D'autre part, il me semble, c'est bien vous qui l'avez élu la Fracture Sociale.
Maintenans assumez mes frères.

a écrit le 27/04/2010 à 12:07 :
raz le bol de ces richards, fonctionnaires de l'Europe, fainéants de surcroits pollueurs etc...
a écrit le 27/04/2010 à 11:14 :
pour tous ceux qui pensent que les agriculteurs sont riches avec leurs subventions les aides accordées et bien non vous vous trompez! connaissez vous le prix du materiel dans lequel ils doivent investir pour vous donner de quoi bouffer?! je crois pas non donc au lieu de critiquer qu'ils sont riches aller donc travailler dans une ferme pour vous rendre compte qu'ils bossent pendant que vous vous etes en vacances, qu'ils ont les mains dans le cambouie pendant que vous pianotez sur vos ordinateur, ....alors stop a la critique!
a écrit le 27/04/2010 à 10:32 :
il y en a ras le bol des RICHES agriculteurs qui sortent quelques petits misérables pour dissimuler leurs profits de repus . Les grands agriculteurs de la brie , la beauce , la sologne , la champagne doivent rendre les subventions indécentes qu'ils reçoivent au profit immédiat des petits paysans des vraies zones en difficlté . Les GROS peuvent payer !
a écrit le 27/04/2010 à 10:09 :
Je vois en bas le prince et la princesse, céréaliers en Ile de France.
RDV ce soir pour une bouffe au Fouquet's
a écrit le 27/04/2010 à 9:39 :

les agriculteurs ont voulu la transparence des marges des grandes surfaces.

un premier bilan est paru et oh surprise la verite n est pas du cote des nantis de la FNSEA , a tel point que MR BEDIER representant des hypers demandent d aller + loin dans la transparence .

le vrai probleme est que l agriculture francaise dort sur ses subventions comme de l assistanat des sans papiers et RMI pourchasseurs d aides sociales .

nos agriculteurs sont malades de leur stupide surequipement en materiel.
regardez aujourd hui la manif , des tracteurs neufs de 150 a 250 cv qui tournent 200 h par an ..
aucun salarie non assisteé ne peut pretendre a 1 aide en travaillant 200 h par an .

pour nous aider a la transparence ,je crois que le ministere de l agriculture en collaboration avec BERCY devrait etablir 1 bilan exhaustif du patrimoine prof et personnel de tous ces nantis de l EUROPE et de la FRANCE .

JE SUIS SUR DU RESULTAT : TOUS DES MILLIONNAIRES ..........

alors , messieurs les nantis un peu de respect .

pour preuve , qui peux a ce jour emprunter les autoroutes sans etre 1 vehicule autorisee ......
que font nos CRS

Non ; mr SARKO faites respecter la loi comme vous voulez le faire va juste titre avec les foulards .
a écrit le 27/04/2010 à 9:39 :
Comme d'habitude, les producteurs en tout genre sont LESES (légumes/viande/peche/industrie..) par contre, les grands gagnants sont les intermédiaires et au dessus, : Céréales: Alors que le prix a été réduit de moitié, la baguette coûte plus cher... c'est sur, qu'on ne verra jamais les boulangers défilier dans les rues ..!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :