Comment les prix à la consommation ont évolué en juillet

Alors qu'en juillet les prix du gaz ont progressé de 4,4%, ceux de l'habillement ont, grâce aux soldes, chuté de 8,6%. Revue de détail de ce qui a augmenté et baissé, en un mois et sur un an.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Prix de l'habillement et des chaussures : -8,6% en juillet (+1,3% sur un an)

Les prix de l'habillement et des chaussures reculent de manière exceptionnelle de 8,6% sur le mois de juillet grâce à l'"effet solde". En effet, la braderie traditionnelle des boutiques de vêtements a eu lieu de fin juin à début août. Un bonne année pour les magasins avec des ventes en hausse selon le secrétaire d'Etat à la consommation Hervé Novelli.

Electronique Grande consommation : -0,9% en juillet (-7,2% sur un an)

L'électronique grand public profite toujours autant de la mondialisation et de ses formidables réductions de coûts.

Les produits comme les écrans plats ou les ordinateurs qui se regroupent sous la dénomination "équipements audio-visuels, photographiques, et informatiques" ont vu leurs prix baisser de 0,9% au cours du mois de juillet selon l'Insee. Sur un an, les prix sont en recul de 7,2%.

Prix des fruits : -8,0% en juillet (+13,8% sur un an) et prix des légumes : -0,7% en juillet (+8,4% sur un an)

Les prix des fruits et légumes baissent respectivement de 8% et de 0,7% au mois de juillet par rapport à juin. Une bonne nouvelle qui ne doit pas faire oublier que les prix restent, sur un an, en hausse respective de 13,8% pour les fruits et de 8,4% pour les légumes.

Selon une association de consommateurs qui publie son propre baromètre, chaque été, ce sont les fruits et légumes de saison (tomates, melons, pêches, nectarines, poires, courgettes, haricots, aubergines etc.) qui tirent les prix vers le bas. Les prix des fruits et légumes de saison avaient en effet baissé au cours de l'été de 4,3% en 2008 et de 7% 2009 selon ce baromètre.

Prix de l'électricité : stable en juillet (+1,9% sur un an)

Sans annonce majeure, le prix de l'électricité est stable au mois de juillet par rapport au mois de juin.

En revanche, le gouvernement a annoncé au début du mois que les prix de l'électricité augmenteront de 3,4% en moyenne pour les particuliers à partir de 15 août 2010, notamment pour faire face à la libéralisation du marché de l'énergie et au manque à gagner que cela entraîne pour l'électricien public EDF.

Dans le détail, les prix des tarifs n'évoluent pas au même rythme. Le gouvernement a notamment proposé à un moment une hausse de 9,2% des tarifs pour les foyers ayant souscrits à l'option EJP (Effacement jours de pointe), qu'il a finalement démentie par la suite.

Prix du pain : stable en juillet et depuis un an

Le prix de la baguette de base ne flambe pas mais reste stable depuis un an.

Il faut en réalité prendre une échelle beaucoup plus grande pour s'apercevoir que le prix du pain progresse lentement et régulièrement depuis trente ans.

Selon la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, cette hausse régulière n'est pas tant due aux brusques variations des prix des matières premières comme le blé mais plus à une augmentation générale des coûts de production pour les boulangers (charges sociales, salaires, loyers, prix de l'énergie...)

Les matières premières ne pèsent que pour un quart dans le prix de revient de la baguette dont une faible partie (environ 5%) à la variation des prix du blé.

Prix des transports : +0,9% en juillet (+3,6% sur un an)

Pour les transports - collectifs et individuels - la facture s'est alourdie de 0,9% au mois de juillet et de 3,6% depuis un an. Une hausse annuelle largement tirée par l'augmentation des prix du carburant (+12,3% sur les douze derniers mois).

La SNCF a également revu à la hausse les prix des billet des trains Corail, Intercités et Transport Express Régional (TER) : + 2,5% au premier juillet dernier. Cette hausse reste inférieure à celle de l'an dernier où les prix avaient augmenté de 3,4%.

Cette hausse des prix des billets doit, selon la SNCF, "contribuer à la rénovation des trains afin de poursuivre le développement de l'offre et la qualité du service". Par ailleurs la compagnie de transport ferroviaire estimait en juin dernier que la loi sur l'organisation du marché de l'électricité qui devrait mettre fin au tarif préférentiel d'EDF risquait d'augmenter de 25% sa facture d'électricité en 2011.

Hôtellerie, café, restauration : +2% en juillet (+1,0% sur un an)

L'inflation est de 2% par rapport au mois dernier et s'explique en partie par l'entrée dans la saison touristique. Sur l'année les prix augmentent de 1%.

Dans le détail, ce sont les services d'hébergement qui affichent la plus forte inflation à 9,4% au mois de juillet tandis que la restauration et les cafés voient leurs prix grimper de 0,1% au cours de la même période.

Sur douze mois, les tarifs progressent de 0,4% dans la restauration.

Prix du gaz : +4,4% en juillet (+13,1% sur un an)

Dans le sillage d'EDF, Gaz de France a réussi à obtenir une réévaluation de ses tarifs de 5% en moyenne et ce dès le 1er juillet. Les tarifs avaient augmenté 9,7% depuis le 1er avril 2010. Au total l'augmentation des prix du gaz est de 13,1% pour les ménages depuis le début de l'année.

Cette forte hausse doit cependant être nuancée avec la chute de 11,3% du tarif du gaz décidée en avril 2009, sur décision du gouvernement.

Enfin, Christine Lagarde s'est dit favorable à "une pause" dans l'augmentation des tarifs jusqu'au 1er janvier 2011, le temps d'auditer la pertinence du calcul du prix du gaz appliqué par la CRE (Commission de Régulation de l'énergie).

Ci-joint le détail de l'évolution mensuelle des prix à la consommation publié par l'Insee.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.