Zone euro : inflation en hausse, chômage stable

 |   |  319  mots
Le taux de chômage est resté stable dans la zone euro en juin, à 10%, grâce à la baisse du chômage allemand qui a compensé la hausse observée en Espagne. En juillet, l'inflation confirme la tendance haussière observée depuis novembre 2009, après le tassement observé le mois dernier.

Le taux de chômage est resté stable dans la zone euro en juin, montrent les statistiques publiées ce vendredi par l'Institut de statistiques européen Eurostat, qui laisse entendre que les conditions sur le marché du travail ont cessé de se détériorer.

Le taux de chômage dans les 16 pays utilisant la monnaie unique est ainsi ressorti à 10%, un niveau identique au taux du mois de mai et conforme au consensus des analystes. Le nombre des demandeurs d'emplois dans la zone euro a augmenté de 6.000 personnes par rapport à mai à 15,7711 millions.

La stabilité du taux de chômage s'explique notamment par la baisse du nombre de demandeurs d'emplois en Allemagne, évolution qui a compensé la hausse du taux de chômage en Espagne, à 20,09%, annoncée ce vendredi par l'institut espagnol de la statistique. Ce taux de 10% reste cependant proche d'un plus haut de douze ans.

Les prix à la consommation poursuivent leur hausse

L'inflation ressort de son côté à 1,7% dans la zone en juillet, selon une première estimation d'Eurostat. C'est ce qui était prévu par les économistes. Cette évolution des prix à la consommation est la plus élevée depuis novembre 2008. Après quatre mois consécutif de hausse en début d'année, l'inflation avait ralenti en juin, à 1,4%.

Les prix à la consommation dans la zone euro ont recommencé à augmenter en novembre 2009, témoignant de la reprise économique mais surtout de l'évolution des prix du pétrole. Malgré cette tendance haussière, l'inflation reste en-deça de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE), qui vise un taux légèrement inférieur à 2% sur le moyen terme. Les analystes pensent que la BCE ne modifiera pas son taux directeur, au niveau historiquement bas de 1,0%, avant 2011.

A noter que l'estimation d'Eurostat de ce vendredi ne donne pas de variation mensuelle ni de détails par poste. Une seconde estimation est prévue pour le 16 août.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :