Même les administrations quittent Paris

 |   |  332  mots
Copyright Reuters
Rationalisation et économies sur les loyers bénéficient à la proche banlieue.

Renégociez votre bail ou trouvez-vous un nouveau point de chute. Depuis que l'État a décidé de mettre de l'ordre dans sa politique immobilière - c'est-à-dire au milieu des années 2000 -, nombre d'administrations publiques quittent ou vont quitter la capitale. Souvent au bénéfice de la petite couronne parisienne.

Montrant l'exemple, Bercy a fait déménager en janvier 2008 les 750 agents de la Direction générale des douanes de la rue du Bac dans le VIIe arrondissement de Paris vers Montreuil. La réduction du nombre d'implantations du ministère des Affaires étrangères s'est, elle, traduite par l'implantation des archives du Quai d'Orsay à La Courneuve. Proche de la tour Eiffel, le siège de Météo France et ses 430 occupants seront transférés au cours de l'année prochaine à Saint-Mandé. L'État russe prendra possession des locaux parisiens en 2011. Dans les cartons également, un déménagement à Bagnolet ou à Issy-les-Moulineaux d'une partie des services du ministère de la Justice et une délocalisation partielle de l'Insee. Cette fois, la destination est plus lointaine puisqu'il s'agit de Metz.

Renégociation des loyers

Ce mouvement de rationalisation ne va pas s'interrompre : entre 2010 et 2012, l'État a prévu de réduire de 500.000 m2 les surfaces qu'il occupe, ce qui implique très souvent des cessions (400 millions d'euros budgétés l'an prochain) et donc des déménagements. Il est également programmé de réduire les montants que l'État consacre à ses loyers. Ceux-ci représentent en Île-de-France pas moins de 190 millions d'euros. Certains ont donc été fortement incités à renégocier leurs baux ou à changer d'adresse.

En 2009, Éric Woerth, alors ministre du Budget, s'était fixé comme objectif la renégociation de 25 baux représentant 75 millions d'euros. C'est parce qu'il est parvenu à faire passer son loyer de 14,5 millions d'euros à 8 millions d'euros que le ministère de la Jeunesse et des Sports a conservé son implantation dans le XIIIe arrondissement de la capitale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :