La loi de la réforme du crédit à la consommation a été publiée

Christine Lagarde, ministre de l'Economie, s'est félicitée de la publication ce mercredi du décret de la loi qui raccourcit "les durées d'endettement des consommateurs et donc également les risques de surendettement".
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La loi portant sur la réforme du crédit à la consommation a été publiée ce mercredi dans le Journal Officiel (JO). Christine Lagarde, ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, s'est félicitée de cette publication et notamment "du décret qui fixe le remboursement minimum du capital que devra comprendre chaque échéance d'un crédit renouvelable à compter du 1er mai 2011".

Les deux arrêtés de la loi appelée "Lagarde" mettent en œuvre la réforme du régime de l'usure prévu par la loi du 1er juillet 2010. Cette loi met fin "aux durées de remboursement abusivement longues.

Dès le 1er mai 2011, les nouveaux crédits renouvelables devront obligatoirement prévoir un remboursement minimal du capital à chaque échéance. L''"encours de moins de 3000 euros sur un crédit renouvelable devra obligatoirement être remboursé en moins de 36 mois et en moins de 60 mois pour un encours de plus de 3000 euros" précise la ministre dans un communiqué. Ce document détaille toutes les précisions de la réforme en donnant accès sur les différents arrêtés de la loi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 24/03/2011 à 9:39
Signaler
encore une reformette de plus.... rien ne changera!!!

à écrit le 23/03/2011 à 12:30
Signaler
ce n'est pas la durée, le principal problème des prèts, c'est le taux! comment est-il possible de prêter aux alentours de 18% avec une inflation soit disant inférieure à 2%? quelles sont les industries qui rapportent 16% pratiquement sans investiss...

le 23/03/2011 à 16:23
Signaler
Vous rêvez ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.