La consommation des ménages continue de baisser

 |   |  163  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
En avril, la consommation des ménages en produits en biens a baissé de 1,8% en avril après une baisse de 1% en mars (révisé), selon les statistiques publiées ce mardi par l'Insee.

En France, la consommation des ménages en biens a poursuivi son recul en avril. Selon les statistiques publiées ce mardi par l'Insee, la baisse a atteint 1,8% après un recul de 1% enregistré en mars. La consommation en produits manufacturés a reculé de 1,6% après -1,1%, montrent les données de l'agence.

Cette baisse est plus importante que prévu. Dix-huit économistes interrogés par l'agence Reuters anticipaient en moyenne une baisse de 0,3% de la consommation en avril. Cependant,  la fourchette de leurs estimations était très large puisqu'elle s'échelonnait de -2,2% à +0,8%.

Sur un an, la consommation des ménages français est en baisse de 0,1% en avril. Les dépenses en biens durables ont baissé de 6,3%, ce repli s'expliquant en grande partie au fort recul des achats d'automobiles (-10,2% après 2,1% en mars) lié à la fin des livraisons bénéficiant de la prime à la casse.

Les achats en équipement du logement baissent de 1,5% après -0,6% en mars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2011 à 13:05 :
Bravo pour toutes ses réformes!..En gros,pour être court, avec ce Pdt., vous n'aurez
bientôt plus de Séc. Soc.(45), ni de santé publique, ni de retraite décente. Oû; la sup-
pression progressive des indemnitées sociales, des congés payés (36). Le retour aux 60 heures que nous avons déjà connues! La retraite à 75 ans, y compris ceux; entre autres; relevant du système ARRCO. L'augmentation inéluctable de la pauvretée etc !..Mais un Domaine ou Patrimoine National, financier,mobilier,entre autres, le TOUT ; réservé; oû 98% à une poignée d'élite priviliégée... Attendant in fine, en réplique; son jour et sa nuit d'un QUATRE AOUT tout aussi inéluctable !!!...
a écrit le 01/06/2011 à 13:59 :
C?est bien beau tous ca mais leurs chiffres sont faussés, la conso a diminué bien plus que ca.

Dite moi si je me trompe partant du postula que le panier pris pour calculer cet indice ou ce taux prend d un cote les biens de consommation courante et de l autre les biens durable comme les TV, les PC, les autos?..

Le consommateurs une fois qu?il a acheté ces biens durables il les garde 3/4/5 ans voir plus? par contre il est « obligé » d acheter son KG de patate, son pain?. toutes les semaines.

Partant de la durée de vie des biens durables, ajoutés a l augmentation flagrante des biens de consommations courantes il reste et restera de moins en moins de ressource à allouer au renouvellement des premiers, donc la chute de la consommation en toute logique est bien plus forte et ne pourra que s accelerer?

A moins d?être un consommateur compulsif et d acheter l iphone5 alors même que le 4 viens a peine de sortir?.mais dans ce cas on ne se plaints si on rentre dans ce jeux la?..

Comme disait Coluche « il suffirait que les gens n achètent pas pour que ca se vende pas »
Réponse de le 09/06/2011 à 23:06 :
Tout est indexe pour que le poids d un produit soit fonction de sa frequence d achat.... C est le but d un tel index!
Il n en reste pas moins que la part de la nourriture du logement et du carburant explose...
a écrit le 31/05/2011 à 19:39 :
On en a peut être marre de consommer pour exister, ou d'exister pour consommer. J'sais plus trop.
a écrit le 31/05/2011 à 19:21 :
C'est une conséquence de l'inflation : les prix sont de plus en plus élevés, et en particulier l'immobilier est devenu inabordable; donc les Français consomment moins. IL est donc urgent que la BCE remonte ses taux pour soutenir la consommation et donc aider l'économie, tout en évitant les bulles spéculatives désastreuses.
Réponse de le 01/06/2011 à 3:26 :
remonter les taux ca va pas encourager la consommation, quel contresens !
Réponse de le 09/06/2011 à 18:40 :
Oui Normal, tu n'es pas encore au point niveau économie. La remontée des taux c'est pour freiner la consommation en général! C'est d'ailleurs même pour cela que la BCE préconise de faire baisser les salaires --> pour freiner l'inflation et la consommation!
a écrit le 31/05/2011 à 14:10 :
Je ne comprend pas, madame la marquise Lagarde nous a pourtant dit et répété que tout allait de mieux en mieux ? En plus elle est tellement compétente qu'on veut la nommer au FMI, donc c'est sûrement les consommateurs qui n'ont rien compris ?
Réponse de le 01/06/2011 à 9:41 :
TOUT VA DE MIEUX EN MIEUX, POUR ELLE!! 'ELLE N'EN N'A RIEN A FAIRE DES FRANCAIS MOYENS, ELLE BEIGNE DANS L'HUILE CETTE DAME, NOUS NE SOMMES PAS DU MEME MONDE, EN HAUT DE LA PYRAMIDE!!! JE NE VOIS QUE L'HORIZON!!!!!!!!!!!! LES GENS D'EN BAS NE L'INTERESSE PAS!!
a écrit le 31/05/2011 à 13:44 :
OUI c'est la crise, les boulangers ont des problèmes croissants, à EDF les employés sont sous tension, les bouchers veulent défendre leur bifteck, les brasseurs sont sous pression, les éleveurs de chiens sont aux abois, les cheminots veulent conserver leur train de vie, les dessinateurs font grise mine, les pêcheurs haussent le ton, les pédicures doivent travailler d'arrache-pied, ...... bref c'est la crise quoi !!
Réponse de le 31/05/2011 à 14:17 :
@ Crise: très bon, mais tu aurais dû finir en disant que pour les politiques, c'est la crise de foie à force de se gaver sur le contribuable :-)
Réponse de le 01/06/2011 à 7:22 :
Bien joué Patrickb, je l'ajoute immédiatement à ma liste.
a écrit le 31/05/2011 à 13:34 :
Tous les indicateurs montrent que les Français attendent : consommation, épargne (assurance vie, immobilier...)...

Les Français sont comme les marchés financiers, ils attendent qu'on leur propose un projet de société. Et aujourd'hui, les seules offres politiques, c'est l'indignation, et le populisme...

France Energies, oser un nouveau parti

www.france-energies-2012.fr
a écrit le 31/05/2011 à 13:19 :
pas d'augmentation pas de consommation
c'est simple!
que certains s'en étonnent est étonnant!
et dire que le FMI va choisir la championne de la méthode coué !
principe de Peter , c'est malheureusement encore vérifié!
a écrit le 31/05/2011 à 11:07 :
Toute subvention aux échanges commerciaux, correspond a un pouvoir d'achat qui n'existe plus quand on la supprime! Donc! pas étonnant qu'il y est une baisse de la consommation qui a était, jusqu'à maintenant, "assisté" par le contribuable!
a écrit le 31/05/2011 à 9:36 :
vu le coût grandissant des matières premières dont l'essence et le prix du logement cela ma semble normal....perso je boude certains produits devenus inutiles à mon goût dont je peux vraiment me passer - le bonheur est aiileurs que dans la consommation.....
Réponse de le 31/05/2011 à 13:25 :
Bjr,
Le traitement le plus efficace de l'inflation c'est l'abstention, c'est à dire ne pas acheter.
a écrit le 31/05/2011 à 9:25 :
Est-ce vraiment une mauvaise chose de ne pas consommer ? Le capitalisme nous pousse en effet à consommer ce qui veut dire aussi destruction de ressources. Il s'agit là de l'incitation permanente et égoiste à un comportement pervers qui va à l'encontre de la nature et je dirai même va contre la finalité de nos vies.
Réponse de le 01/06/2011 à 9:47 :
LE BONHEUR : LES CHOSES SIMPLES!, LA FRIME POUR EXISTER! POUR ETRE SUPERIEUR A NOTRE VOISIN! ET ALORS! MOI JE N'AI RIEN OU PAS GRAND CHOSE ET JE SUIS HEUREUX!
Réponse de le 01/06/2011 à 12:15 :
Voilà 2 posts qui me rassurent un peu sur l'intelligence humaine. Pour les autres .... bah .... faut acheter le dernier IPad !!
Réponse de le 09/06/2011 à 23:12 :
Si on ne consomme plus, cela remet quand meme quelques principes fondamentaux de notre societe en cause: moindre consommation dit baisse de l emploi ou du niveau des salaires, dit moindre rentrees fiscales et donc des deicits qui explosent... Je ne suis pas contre, mais comment le faire de maniere responsable?
a écrit le 31/05/2011 à 8:48 :
Plus de 60 % de la croissance française est portée par la consommation des ménages... Faut dire qu'avec la politique du gel du salaire des fonctionnaires, ça fait des consommateurs en moins. Et ce n'est pas les primes fantoches pour quelques-uns du privé qui vont renverser la tendance...
Réponse de le 31/05/2011 à 13:19 :
@ Stormy: bien que certains services de l'État soient undispensables, je pense que ni l'augmentation du nombre de fonctionnaires, ni l'augmentation de leurs salaires n'est la solution. Une société qui progresse est une société qui innove et encaisse une plus-value sur ses produits et services, pas une société de bureaucrates !
a écrit le 31/05/2011 à 7:41 :
ça sent la croissance très molle ou la récession au 2ème trimestre: baisse consommation, baisse production industrielle, hausse déficit commercial = baisse croissance

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :