Budget : le déficit de l'Etat français reste maîtrisé

 |   |  452  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le déficit de l'Etat français a reculé fin juillet à 86,6 milliards d'euros, contre 93,1 milliards d'euros un an plus tôt, grâce notamment à une baisse des dépenses, selon Bercy. Le budget 2012 sera, lui, présenté en conseil des ministres le 28 septembre.

De quoi apporter de l'eau au moulin du gouvernement. Le déficit budgétaire français présente une trajectoire plutôt rassurante. A fin juillet, il s'est s'établit à 86,6 milliards d'euros contre 93,1 milliards un an plus tôt, selon les données publiées ce vendredi par le ministère du Budget.

L'évolution d'une année sur l'autre est marquée notamment par une dégradation de 10,9 milliards du solde des comptes spéciaux, liée principalement aux décaissements du prêt octroyé à la Grèce, explique le ministère dans un communiqué. Le solde du budget général s'est parallèlement amélioré de 17,4 milliards d'euros.

Au 31 juillet, les dépenses totales (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent 219,7 milliards d'euros, soit 16,4 milliards de moins qu'à la même date l'année dernière, du fait en partie de la disparition des effets de la réforme de la taxe professionnelle qui avaient pesé sur le déficit budgétaire en 2010 (les versements aux collectivités locales étant alors plus importants).

Les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements) s'établissent à 160,6 milliards d'euros contre 159,7 milliards un an auparavant. Les recettes fiscales augmentent de 3,4 milliards d'une année sur l'autre.

Révision à la hausse sur l'année

Pas de quoi se réjouir trop vite pour autant. Non seulement ce niveau de déficit est conforme aux prévisions, comme le rappelle le communiqué du ministère du Budget. Mais en plus, lors de la présentation du plan de rigueur en conseil des ministres le 31 août, Bercy avait révisé à la hausse de 3,4 milliards d'euros sa prévision de déficit pour le budget de l'Etat à 97,5 milliards d'euros, contre 148,8 milliards en 2010. Malgré tout, le gouvernement maintient ses objectifs de réduction du déficit public  (Etat, collectivités locales et Sécurité sociale) à 5,7 %  du PIB cette année et 4,5 % en 2012 grâce à une amélioration des recettes des collectivités locales et de la Sécurité sociale. Ces dernières devraient en effet s'améliorer de 3,5 à 4 milliards d'euros du fait de meilleures recettes fiscales et rentrées de cotisations. 

En marge de la discussion parlementaire du projet de loi de finance rectificative pour 2011, l'opposition avait émis des doutes sur "l'intangibilité" de cet objectif affiché par le gouvernement et estimé que la baisse du déficit de l'Etat par rapport à 2010 cette année devait aussi beaucoup à l'intégration dans les dépenses 2010 des 35 milliards d'euros des investissements d'avenir (grand emprunt), alors que seulement 1 milliard aurait été réellement dépensé.

Quant au budget 2012, il sera présenté le 28 septembre en conseil des ministres, a indiqué vendredi Bercy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2011 à 16:14 :
Les catastrophes sont "naturelles" .... comme le gaz ! (ca fait plus propre et écolo)

Le pétrole l'est aussi autant que le gaz !!
a écrit le 09/09/2011 à 14:25 :
Combien de dépenses va-t-on réussir à cacher où à différer en attendant 2012 pour rendre la copie plus belle???
a écrit le 09/09/2011 à 10:42 :
"Hors charge de la dette, la progression de la dépense à fin juillet est globalement conforme à la prévision de la loi de finances"
Mais l'article explique que c'est grâce à une baisse des dépenses ?
quelqu'un comprend ? la prévision de la loi de finance intégrait une réduction des dépenses ?
le déficit de la sécu est compté ou non ?
Par ailleurs, je voudrais dire à messieurs les journalistes d'arréter de parler du plan d'économie du gouvernement, car il ne s'agit que d'un plan d'augmentation des impôts et taxes diverses !
Réponse de le 10/09/2011 à 15:49 :
Le déficit de l'Etat n'inclut pas le déficit de la Sécurité sociale. C'est le déficit public qui intègre le déficit de l'Etat (ce que l'on appelle le déficit budgétaire) et celui des autres administrations (collectivités locales et Sécu). La prévision de l'Etat intégrait de fait une baisse des dépenses, même si sur l'année, cette prévision a récemment été revue à la hausse à 97,5 milliards d'euros contre 148,8 en 2010...
a écrit le 09/09/2011 à 9:45 :
Ces chiffres sont totalement contradictoires avec ceux de l'insee qui démontrent que le budget a été augmenté de 16% !http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=NATTEF08307&reg_id=0

Qui croire ?
a écrit le 09/09/2011 à 9:41 :
Il s'agit d'une baisse réelle ou juste d'un report ?
a écrit le 09/09/2011 à 8:30 :
Eh bien encore combien d'années avant que celui-ci soit à l'équilibre ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :