Le budget français de la Défense défie la crise

 |   |  378  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les crédits dédiés aux armées vont augmenter en 2012 de 1,8%, à 31,72 milliards d'euros, dont 1 milliard de recettes exceptionnelles.

Epargné... Le budget de la Défense défie la crise financière et économique. Le gouvernement va annoncer ce mercredi une enveloppe budgétaire (hors pensions) pour les armées en hausse de 1,8 % par rapport à la Loi de finances initiale (LFI) - soit 550 millions d'euros - pour atteindre 31,72 milliards d'euros, dont 16,5 milliards pour les équipements. « Le budget 2012 s'inscrit dans la lignée du budget triennal et de la Loi de programmation militaire », note-t-on froidement à l'Hôtel de Brienne. Ce sera donc à l'appréciation de la nouvelle équipe à l'issue du scrutin du 6 mai de l'élection présidentielle, de valider ou non les orientations budgétaires de l'actuel gouvernement. Les dépenses de défense représentent 1,9 % du PIB (pensions comprises).

Vente de fréquences

Au chapitre des bonnes nouvelles, le ministère de la Défense va bénéficier en 2012, en vue de compléter les crédits budgétaires du budget de la défense (30,63 milliards d'euros), de recettes exceptionnelles (1,088 milliard) issues notamment des ventes de fréquences de très haut débit mobile 4G (936 millions) et d'actifs immobiliers (160 millions). Les équipes budgétaires du ministère ont également réussi à obtenir de Bercy un « bonus » de 100 millions d'euros pour les hausses de carburants opérationnels. Elles doivent également finaliser les négociations sur la vente du système de satellites de télécommunications Syracuse (400 millions d'euros espérés).

Les militaires comptent également réduire l'an prochain les dépenses générées par les opérations extérieures (Opex), qui ont explosé en 2011 avec l'opération en Libye (Harmattan). Au total, les surcoûts ont atteint environ 1,2 milliard, dont 300 à 350 millions (primes, munitions...) pour vaincre les troupes du colonel Kadhafi. Dans ce contexte, l'Hôtel de Brienne négocie actuellement avec Bercy le financement résiduel (550 millions) de ce surcoût, 630 millions avait déjà été provisionnés en début d'année et 70 millions devant être versés par l'Onu. « Le principe d'un financement interministériel des 550 millions est acquis », assure-t-on au ministère. Résultat des négociations : fin octobre, début novembre. Dans le budget 2012, le ministère a inscrit en Loi de finances une provision identique à celle de 2011 (630 millions), escomptant des retraits partiels au Kosovo et en Afghanistan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2012 à 10:32 :
Pour avoir fait mon service militaire jadis, je sais que les militaires sont plutôt économes de leurs deniers. Cependant avec la réduction des forces combinées à la nette amélioration des matériels, on peut légitimement penser que d'autres sources d'optimisation et d'économies sont possibles. Il faut demander un énième audit des forces armées.
a écrit le 28/09/2011 à 18:51 :
Il faut savoir ce que l'on veut, etre un pays indépendant ou non et l'indépendance passe par la possession d'une armée crédible. Le moins que l'on puisse dire, niotre armée est efficace, motivée. Elle est là pour defendre la nation et ne doit pas etre une variable d'ajustement pour les budgets des socialistes car c'est ce qu'il s comptent faire. Défendons notre armée ces hommes et ces femmes qui combattent pour que nous puissiions vivre en sécurité.
a écrit le 28/09/2011 à 11:18 :
Voilà un poste qui se doit, comme les autres, de "bénéficier" d'un régime minceur!!!
A quoi bon dilapider des milliards pour exhiber porte avion et autres rafales alors que nos frontières sont de véritables passoires où certaines ethnies viennent faire commerce de trafics en tous genres bien sûr proscrits. et de ce fait mettres en péril le pays France!!!
a écrit le 28/09/2011 à 11:16 :
Augmentation du budget de la défense malgré les problèmes budgétaires, crise financière industrielle et boursière, montée de l'opinion nationaliste, arrivée du protectionnisme... j'ai comme la vague impression qu'on y va tout droit. Les marchands de missiles et de misère peuvent se frotter les mains, nous on pourra toujours essayer d'enterrer des vivres au fond du jardin.
a écrit le 28/09/2011 à 10:48 :
L'armee Francaise a perdu en efficassite, son materiel est obsolete.
C'etait avant qu'il fallait augmenter les bidget defense, pas en pleinne crise....enfin bon
Réponse de le 28/09/2011 à 14:36 :
pas tout est obsolete, uniquement les portes avions ! lol
a écrit le 28/09/2011 à 10:15 :
profite aux marchands de canon et à ceux qui sont arrosés pour obtenir les contrats ...eule
Un audit de la dette serait intéressant et pas seulement pour l'armement.
a écrit le 28/09/2011 à 9:57 :
il y a 1 milliard de recette exceptionnelle, donc le budget "normal" est non pas de + 550 milllions, mais de - 450 millions, donc grosso modo, au lieu d'une hausse de 1,8%, c'est une baisse de 1,5%. Si le budget inclus les 400 millions espéré en vendant les sattellites de communications militaires, cela veut dire un budget normal de -850 millions, soit une baisse de 2,8 % environ du budget. je ne prétend pas juger si c'est bien ou mal, mais il faut eclaircir un peu les chifres qui sont donnés je pense.
a écrit le 28/09/2011 à 9:11 :
Il faut fait plus de guerre à l?extérieur pour vendre plus nos missiles, avions de combat et tanks.
Réponse de le 28/09/2011 à 9:51 :
si elle vient toquer a votre porte la guerre je pense que vous ne serrez pas trop mécontent qu on puisse defendre notre peau...
Réponse de le 28/09/2011 à 9:54 :
Il faut espérer que vous parlez au second degré. Si ce n'est pas le cas, vous êtes vraiment décompléxé. Votre titre ainsi que votre commentaire sont des inepties; tout n'est pas qu'économie. Vous posez comme axiome que la guerre est un commerce, quelle bétise ! J'espère que vous ne pensez pas ce que vous dîtes. Imaginez vos enfants, votre père ou vous même sur un théâtre de guerre, et peut être vous cesserez de nous importuner avec des "il faut faire plus de guerre"...comme si cela pouvait être un objectif crédible. Si vous parliez au second degré, je suis crédule.
Réponse de le 28/09/2011 à 10:07 :
Tout à fait... Des idées peut-être ?
Réponse de le 22/05/2012 à 20:09 :
suprimon la cmu pour renouveler le materiel de l armee = 6 milliard

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :