Les députés votent la taxation des hauts revenus

 |   |  238  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les députés ont adopté mercredi soir la taxe exceptionnelle sur les hauts revenus, mesure du budget 2012 que la majorité a été sommée par François Fillon de ne pas élargir dans un contexte économique ultra-tendu et à sept mois des grandes échéances électorales.

Les députés français ont adopté dans la nuit de mercredi à jeudi une mesure frappant les hauts revenus d'une taxe de 3% entre 250.000 et 500.000 euros par part et de 4% à partir de 500.000 euros.

Cette mesure reprend un accord conclu la semaine dernière entre Matignon et les groupes UMP et du Nouveau centre (NC) de l'Assemblée nationale. La ministre du Budget, Valérie Pécresse, a jugé cette mesure "juste et équilibrée".

Le Premier ministre, François Fillon, avait demandé mardi aux députés UMP de rejeter un amendement UMP qui proposait de créer une nouvelle tranche d'impôt sur le revenu à 46% portant sur la fraction de revenus supérieure à 150.000 euros par part.

Le gouvernement dans la version initiale du projet de loi de finances pour 2012 proposait une taxation de 3% des revenus excédant 500.000 euros par part, la contribution étant applicable à compter de l'imposition des revenus de l'année 2011 et jusqu'à l'imposition des revenus de l'année 2013.

La mesure votée par l'Assemblée s'appliquera à compter de l'imposition des revenus de l'année 2011 et jusqu'à l'imposition des revenus "de l'année où est atteint l'équilibre des comptes des administrations publiques".

L'examen de la première partie - celle des recettes - du projet de loi de finances pour 2012 doit se poursuivre jusqu'à samedi, les députés devant se prononcer mardi prochain par un vote solennel sur l'ensemble de cette partie des recettes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2011 à 8:57 :
Nous en sommes encore à argumenter sur la taxation des plus hauts revenus alors que nous devrions nous pencher sur une remise en question des plus revenus en envisageant une refonte plus en phase avec les salaires moyens. Naturellement cela aucun économiste du monde occidental, ou les états unis dominent; n'en veut.
a écrit le 20/10/2011 à 21:26 :
C'est encore un impot alakon qui ne va rien rapporter. On n'a toujours pas compris dans ce pays que taxer (meme beaucoup) un nombre limité de personnes, ca ne rapporte rien, ca fait les fait fuir et on sait que ce n'est pas en appauvrissant les riches qu'on enrichit les pauvres. Le problème, c'est que chez nous, droite en tete, on pratique la fiscalité punitive (c'est maaaaaal de gagner de l'argent) et pas la fiscalité économique. Tout cela ne sert à rien surtout quand on ne se préocuppe pas de boucher les trous. Dans la mythologie antique, ca s'appelait le tonneau des Danaïdes, mais finalement ce n'est pas si antique que cela.
a écrit le 20/10/2011 à 18:57 :
Les Parlementaires seraient bien inspirés de TAXER et IMPOSER TRèS lourdement l'immobilier spéculatif, en particulier l'immobilier logistique qui de surcroit stock les importations à bas couts et CASSE l'industrie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :