Le déficit budgétaire français recule à 97,2 milliards d'euros en novembre

 |   |  281  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le déficit du budget de l'Etat français s'est établi à 97,2 milliards d'euros à fin novembre contre 140,7 milliards un an plus tôt, selon Bercy.

Nette amélioration pour le déficit du budget de l'Etat français qui s'est établi à 97,2 milliards d'euros à fin novembre contre 140,7 milliards un an plus tôt, selon Bercy. Le gouvernement a déjà signalé que le solde à fin 2011 devrait être inférieur de 4 milliards d'euros à la prévision, soit sous 91,5 milliards. Le déficit public, qui comprend également les comptes de sécurité sociale et des collectivités locales devrait être inférieur à la prévision de 5,7% du PIB, a-t-il précisé.

Le solde du budget général s'est amélioré de 43,5 milliards d'euros d'une année sur l'autre en novembre. Les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent 335,3 milliards contre 382,7 milliards un an plus tôt.

"La progression de la dépense à fin novembre est globalement conforme à la prévision", écrit le ministère. Les recettes (nettes des remboursements et dégrèvements) s'établissent à 247 milliards d'euros contre 241,7 milliards. Les recettes fiscales nettes sont en hausse de 7 milliards.

La charge effective d'intérêts de la dette à fin novembre progresse de 6 milliards d'euros d'une année sur l'autre.

La France s'est engagée à réduire son déficit public d'environ 5,7% du PIB fin 2011, 4,5% fin 2012 et 3% fin 2013. La perspective d'une croissance molle devrait toutefois compliquer la tâche du gouvernement, estiment de nombreux économistes et institutions internationales.

Selon le gouvernement, le déficit serait ensuite baissé à 2% du PIB fin 2014, 1% fin 2015 et l'équilibre serait atteint en 2016 pour la première fois depuis 1974.

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, actuellement en tête des sondages, s'est lui aussi engagé à ramener le déficit à 3% en 2013. Il prévoit l'équilibre en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2012 à 17:20 :
suite, cet article est du bluff : comme au poker, qui consiste à miser gros sans avoir un bon jeu pour tromper en l'occurrence NOUS jusqu'aux élections. Bravo Finances Publiques !
a écrit le 20/01/2012 à 17:09 :
La Tribune, cet article me fait penser à une article du Figaro le 28 09 20011, " la France va emprunter 179 Mds. d' euros en 2012 " ! On emprunte pour rembourser les emprunts arrivant à échéance ? En fait nous ne rembourserons jamais le capital !!!
a écrit le 12/01/2012 à 22:56 :
@ Moi : hors sujet excusez-moi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :