Déficit : Sarkozy souhaite un sommet avec les collectivités locales

 |   |  221  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nicolas Sarkozy a annoncé ce mercredi qu'il réunirait dans les prochaines semaines les représentants des collectivités territoriales pour voir comment mieux associer celles-ci à l'effort de réduction des déficits publics.

Lors de ses voeux aux parlementaires, le chef de l'Etat a souligné que les collectivités locales avaient créé plus de 550.000 emplois de 1998 à 2009 alors que l'Etat avait réduit le nombre de ses fonctionnaires de 59.000 pendant la même période. Il a estimé qu'aucune collectivité publique ne pouvait être exonérée des efforts de maîtrise des déficits.

"J'ai la conviction que, dans la situation actuelle, un dialogue républicain, responsable et raisonnable est possible", a-t-il poursuivi. "C'est pourquoi, avec le Premier ministre, dès le mois prochain, nous réunirons les présidents des associations d'élus locaux, le président du comité des finances locales et les présidents des commissions des finances du Sénat et de l'Assemblée nationale pour examiner ensemble les voies et moyens permettrant de mieux associer les collectivités locales à l'indispensable effort de réduction du déficit public."

Nicolas Sarkozy a également insisté sur la nécessité pour la France de se doter d'une règle d'or budgétaire, que l'opposition de gauche refuse aujourd'hui de voter.
"Tous les gouvernements de la zone euro, de droite comme de gauche, sont d'accord pour se doter de cette règle dans leur constitution", a-t-il déclaré. "C'est la parole, c'est la signature, c'est l'autorité de la France qui sont en jeu."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2012 à 15:24 :
Mission impossible pour une xeme réforme territoriale.
Le sortant,doit être réelu,reste à faire.*
le PS considére que ces chasses gardées comme des reservoirs de voix,et qu'l n'est pas question de les amputer,plutôt les augmenter.
Prenez l'exemple d'Argenteuil,ville de M.Lamdaoui,et faîtes le constat des élus,en nombre pour on ne sait quelle mission,dit l'opposition???Alors PAROLE encore et toujours.
a écrit le 15/03/2012 à 9:18 :
Suppression des structures communales (remplacées par l'intercommunalité), suppression des départements, fusion des petites régions, réduction drastique des budgets de comm et de voyages.
L'état et les collectivités locales se goinfrent, élus cumulards en tête, tandis que le peuple (ménages, PME) se serrent la ceinture. Assez !
a écrit le 13/01/2012 à 17:12 :
C'est l'oeuvre même de décentralisation qui est remise en jeu par la
politique de RGPP de Sarkozy...Il a déjà empêché les régions de lever
de nouveaux impôts...Et il a imposé une nouvelle territorialité,pour
remettre les pleins pouvoirs aux préfets dans la politique d'équipeme
nt des communautés de communes ou d'agglomération:l'Etat pourra ainsi
se désengager...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :