Sarkozy peine à combattre Hollande sur le terrain économique

 |   |  748  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
François Hollande est jugé plus crédible sur le terrain économique devenu le principal thème de la campagne électorale. Nicolas Sarkozy voudrait déplacer le débat sur d'autres sujets, mais l'opération est risquée: les Français attendent surtout qu'on leur parle de la crise et de ses conséquences.

"Le candidat à la présidentielle donné gagnant par les sondages en mars a toujours été celui qui a été élu en mai". Cette remarque du directeur général délégué de l'institut Ipsos, Brice Teinturier, ne signifie pas que les jeux sont faits. "Je ne pense pas que ce soit le cas...", souligne l'expert. "Nicolas Sarkozy peut grignoter des points, petit à petit". Mais "ce n'est pas le plus probable". Eric Bonnet, directeur d'études de BVA Opinion, abonde : "le plus probable, de très loin, est la victoire de François Hollande".

L'économie, préoccupation première des électeurs
Sur quels thèmes le président sortant pourrait-il partir à la reconquête de ses électeurs perdus ?  L'économie occupe, assurément, le devant la scène dans cette campagne. "Normal : avec la crise, c'est ce qui préoccupe le plus les Français", souligne Eric Bonnet. Quand François Hollande lance l'idée de taxer à 75% la part des revenus se situant au-delà d'un million d'euros annuels, tout le débat se focalise autour de sa proposition.
A droite, on dénonce ce qui relève de"l'amateurisme", on souligne le risque quasi certain d'une fuite à l'étranger de grands patrons ou de sportifs. Le monde du football monte au créneau, avec la crainte d'une relégation des équipes françaises, faute de joueurs de talents, qui ne supporteraient pas de voir une grande part de leurs revenus taxés à 75%. Ce sera même à 83%, affirme Nicolas Sarkozy, puisqu'il faut ajouter 8% de CSG et CRDS. A gauche, François Hollande justifie cette mesure par l'indécence des augmentations de revenus des grands patrons (+34%, selon les dernières estimations de Proxinvest, entre 2009 et 2010).

Hollande jugé plus crébile sur la réduction du déficit
Le résultat ? Les électeurs approuvent la proposition Hollande. A hauteur de 61% selon un sondage TNS Sofres, et même de 65% selon l'institut BVA. "D'un point de vue électoral, François Hollande a eu raison d'oser cette proposition" estime Brice Teinturier. "Il a mobilisé son camp". De fait, les électeurs de gauche approuvent quasiment à l'unanimité cette idée de taxer les très riches. Et même au-delà : la moitié des sympathisants du Modem sont d'accord, selon BVA.
Nicolas Sarkozy pourrait mettre en avant d'autres thèmes économiques. La réduction de la dette, par exemple, qui préoccupe les Français beaucoup plus qu'auparavant. Le hic, c'est que, même sur cette thématique où la droite peut être considérée a priori plus crédible que la gauche, il ne l'est pas aujourd'hui. Selon un sondage BVA publié par Challenges, 50% des Français font confiance à François Hollande pour "lutter contre les déficits et la dette publique", contre seulement 38% jugeant Nicolas Sarkozy comme le plus crédible sur ce terrain. S'agissant de la lutte contre le chômage, qui préoccupe le plus les électeurs, le constat est encore plus net. 57% des Français font plutôt confiance au candidat PS, alors que 30% penchent pour le président sortant.

Une solution risquée pour Sarkozy
La solution, pour Nicolas Sarkozy, serait de déplacer le débat vers d'autres thèmes. C'est ce qu'il devrait faire ce samedi à Bordeaux, en parlant plutôt d'immigration. "Mais le risque, souligne Eric Bonnet, c'est de s'éloigner alors des préoccupations des électeurs. On l'a vu pendant les régionales de 2010, avec le débat sur l'identité nationale, qui n'a pas fonctionné".
A quelles conditions, le président sortant pourrait-il, alors, s'en sortir ? "C'est une situation de crise qui lui permettrait de rebondir", estime Eric Bonnet. Car, dans de domaine, François Hollande n'est pas jugé beaucoup plus crédible que lui. Et Nicolas Sarkozy a montré qu'il savait gérer les crises, tout en se mettant en avant. Mais, comme Nicolas Sarkozy l'a reconnu lui-même vendredi à Bruxelles, la crise de la dette, au sein de la zone euro, s'est apaisée, non pas vraiment grâce à l'action des gouvernements, mais sous l'effet des torrents de liquidité déversés par la Banque centrale européenne, qui permettent aux banques de se refinancer, tout en achetant des obligations émis par les Etats des pays à risques. D'une certaine manière, et ce n'est évidemment pas là sa préoccupation première, le président de la BCE, Mario Draghi, tout libéral qu'il est, partisan d'une forte austérité, joue en fait contre Sarkozy et pour Hollande, en calmant la crise...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2012 à 12:59 :
Hollande va gagner parce qu'il a plus la "gnaque", ce n'est pas que son programme est meilleur, et la France pourrait tout aussi bien s'accorder de l'un ou de l'autre, réalités obligent. Ajoutons le "marre" de $arkozy et vous avez le résultat, victoire de Hollande.
Il y a bien encore les coups tordus qui peuvent changer la donne, mais je ne pense pas qu'à droite ils aient pensé à éliminer physiquement Hollande...Certains si? Ah Bon.
Réponse de le 03/03/2012 à 13:36 :
Marre de sarkozy et de Hollande, alors voter pour quelqu'un d'autre.BAYROU .
a écrit le 03/03/2012 à 12:57 :
l' impôt Fouquet fait un tabac ! Quoi de plus naturel dans un pays qui ne regarde aucun vrai problème en face . Ce pays n'a aucun avenir et surtout pas la croissance . Ce ne sont pas quelques picaillons glanés sur les riches qui feront fonctionner les hauts fourneaux de monsieur Mital . Pas plus que la méthode globale nous donnera des petits génies en plus ... La France c'est Air France face au low cost !
Réponse de le 03/03/2012 à 18:32 :
@ plus. Savez-vous que l'action Air France valait plus de 35 euros lorsque Sarkozy est arrivé au pouvoir et qu'elle ne vaut même pas 4,5 euros aujourd'hui? Savez-vous qu'Air France propose, ailleurs qu'en France, des prix très avantageux? Vous qui parlez de "regarder les vrais problèmes en face" dites-nous pourquoi Air France a perdu des clients. Peut-être veulent-ils éviter le risque de s'asseoir près d'un sarko-lepéniste?
a écrit le 03/03/2012 à 12:08 :
Mais je rêve, "Sarkozy peine à combattre Hollande sur le terrain économique" quand j'ai vu le titre je me suis demandé si j'étais pas dans une dimension parallèle.
Il dit annerie sur annerie en matière économique , il sort des propositions du chapeau sans aucune reflexion sans aucune concertation, sur de simple principe complètement débile.
Enfin bref je pourrais écrire un roman tellement ça m'énerve, je comprend même pas que des journalistes qui se disent sérieux publient un article avec un tel titre (sauf si c'est ironique). Bref je suis très déçu de la tribune
a écrit le 03/03/2012 à 11:48 :
Hollande et le programme socialiste le plus crédible en matière d'économie ??? Il y a vraiment quelque chose qui ne colle pas dans ce pays ! Ou le français ne comprend rien où les sondages sont bon à mettre à la poubelle ! Hollande est l'un des seul candidat qui ne maîtrise que faiblement l'économique et qui de plus ne va pas baisser les dépenses bien au contraire ! Et il table sur une hypothétique croissance que nul économiste ne cautionne ! " si on a de la chance on aura de la croissance et alors tout ce que je dis pourra être fait" .... Oui alors mettons nous a prier bien fort pour lacroissance ... Cela dit en période de croissance n'importe quel candidat aura la faculté de redresser la barre! 2012 faisons de la politique non plus fiction mais croyance .
Réponse de le 03/03/2012 à 12:34 :
Je m'étonne qu'un président qui plombe le pays à ce point (5-6 % de déficits, prélèvements plus élevés qu'en 2007, chômage au maxi depuis la crise de 93, dette de l'Etat à un record absolu, pouvoir d'achat en berne) puisse garder malgré tout plus de crédit tout ça parce qu'il est de droite. Voilà qui est bien partisan et réducteur. Les chefs d'Etat de gauche n'ont pas cette confiance aveugle et c'est bien cela qui en a fait souvent de meilleurs gestionnaires au final : je pense aux 3 % de croissance et au 7.5 % de chômage des années Jospin, en particulier. On pourrait citer aussi le déficit français que seuls Rocard et Jospin ont réussi à réduire (exception faite de Villepin à droite - mais l'est-il vraiment, de droite ?)
On observe du reste le même phénomène aux USA (cf résultats catastrophiques sous Bush jr). En matière économique, le clivage gauche/droite à la papa a vécu...
Réponse de le 03/03/2012 à 13:07 :
Personnellement, je pense que ni Sarkozy, ni Hollande ne font de bonnes propositions en matière économique. Et c'est bien là le plus grave. L'un s'en va avec un bilan catastrophique, l'autre arrive avec des mesures démagogiques qui ne feront qu'aggraver la situation. En gros, entre la peste et le choléra, que choisir ?
Réponse de le 03/03/2012 à 13:12 :
Effectivement, le débat droite/gauche a vécu. Pourquoi donc vouloir le mettre en avant? Je suis personnellement plutôt "de gauche", malgré tout je n'ai aucune confiance dans le candidat socialiste, et ça n'a rien à voir avec le bilan de la droite. C'est pourtant le seul argument qu'on m'oppose quand je dis qu'Hollande n'est pas crédible : Oui mais la droite blablabla... Ok, vous voulez donc élire Hollande uniquement par anti-sarkozysme primaire?
Réponse de le 03/03/2012 à 13:44 :
Crise de 2008 Cetait sous jospin ? Hummmmm je ne crois pas ! Et aujourdui vous trouvez vous dans la même situation que la Grèce ou l'Espagne ou l'Irlande ? Je ne pense pas ! Arrêtez de faire de l'antisarko à tout va ! Et arrêtez vos inepties en prétendant que la gauche et meilleure gestionnaire que la droite ... Faisons un tour en Espagne je pense qu'il ont leur idée !
Réponse de le 03/03/2012 à 14:10 :
@ Bouga : Jospin a eut la chance inouïe de gouverner la France quand le contexte international connaissait une croissance économique forte. Sans compter que nous n'avions pas une monnaie qui asphyxiait notre économie....
Réponse de le 03/03/2012 à 14:11 :
Il nous manque une TETE D'AFFICHE honnète et intègre avec un projet qui tient la route et la confiance de tous.
Réponse de le 04/03/2012 à 10:05 :
des hommes et femmes publiques honnètes et intègres, il y en a 4 : Bayrou, Marine LE PEN, Eva JOLY et Mélanchon. Nous avons le choix pour nos sensibilités.
a écrit le 03/03/2012 à 11:41 :
Je n'aime pas du tout la politique de Sarkozy, et pourtant je préférerai que celui-ci soit réélu plutôt que de voir le socialiste infâme prendre sa place.
Réponse de le 03/03/2012 à 12:13 :
OUI YOH,les gens ne réfléchissent pas ,pourtant je suis d'accord il est préférable de voter SARKO que HOLLANDE?il fait sans arrêt un pas en avant un pas en arrière j'ai horreur de cela.
a écrit le 03/03/2012 à 10:51 :
Les Français méritent un autre choix que " Flamby ou Flambard " !
Réponse de le 03/03/2012 à 11:55 :
Certes, il y a une femme de caractère, très courageuse qui ferait un excellent travail.
Réponse de le 04/03/2012 à 5:29 :
d'accord avec eiffel.nadine est le seul recours possible
Réponse de le 04/03/2012 à 11:15 :
Malheureusement les femmes gouvernallionnes de la Fillonerie se sont plutôt fourvoyées dans des raisonnements de pouffs, et lorsqu'elles étaient blondes, les français ont eu a supporter le médiocrité des pouffs blondes et grises d'ailleurs.
a écrit le 03/03/2012 à 10:33 :
Comment peut-on faire "confiance" à un politique pour s'occuper de l'économie ? Tout ce qu'on doit demander à un politique, c'est de ne pas s'occuper d'économie, parce que chaque fois qu'il y touche, le chômage et la dette augmentent en flèche. La seule chance pour Sarkozy ou Bayrou consisterait à se démarquer clairement du socialiste officiel en s'engageant sur l'austérité des dépenses publiques : équilibre budgétaire ET baisse des impôts. S'ils n'ont pas ce courage, autant voter pour le candidat socialiste original plutôt que pour sa copie honteuse de droite.
a écrit le 03/03/2012 à 10:05 :
En politique, plus on dit de betises, plus on est juge competent.Si taxer les riches a 75% et creer de nouveaux postes dans la fonction publique est percu comme de la competence, il n'est pas etonnant que les pays au bord du gouffre comme la Grece et l'Italie n'aient d'autre alternative que supprimer la democratie. Le suffrage universel semble atteindre ses limites.
Réponse de le 03/03/2012 à 11:42 :
La solution est le débat public. Si certains sont d'accords avec cette idée de taxer à 75%, c'est parce qu'ils ne sont pas, ou mal informés. Un débat ferait tomber les masques.
Réponse de le 03/03/2012 à 11:44 :
reçu 5/5 !!!
Réponse de le 03/03/2012 à 11:52 :
Si demain Sarko nous pond une tranche à 80%, il sera considéré comme encore plus compétent.
Réponse de le 03/03/2012 à 13:14 :
Entre la crise de 1929 et les années 1980, la tranche supérieure d'impôt était à 80%... aux États-Unis (pourtant pas tout à fait un pays communiste !).
C'est Reagan qui a baissé les impôts pour les riches, et qui a initié la séquence qui a mené à la crise économique d'aujourd'hui.
Le bon sens économique de la droite libérale n'est donc pas si infaillible !
a écrit le 03/03/2012 à 9:47 :
L'oppositionà la droite c'est Hollande ? Vue la continuité de la politique entre FRançois Mitté, Chirac et Sarkozy, qui tous à leurs tour ont contribué à l'échec de la France en faisant la même chose, je ne voit pas en quoi Hollande peut être considéré comme un parti d'opposition. Bonour URSS
Réponse de le 03/03/2012 à 11:46 :
Un bémol toutefois à votre propos: les anti-réformes de gauche sont à l'origine de la catastrophe et notre François va en remettre une couche!!!
Réponse de le 03/03/2012 à 13:08 :
La droite a le pouvoir quasi sans discontinuer, et ce serait tout de même la faute à la gauche?
Le dernier bilan commercial excédentaire et le dernier budget en équilibre datent de sous Jospin. Donc pas si nul cette gauche :-)
Réponse de le 03/03/2012 à 16:11 :
Et qu'a fait Jospin lors du dernier excedent? La suppression d'une recette fiscale cad la vignette auto. Manque a gagnerl moyen pour l'epoque: 7 milliards de franc. Bravo, jolie decision demagogue et irresponsable, bel exemple de reforme...
Réponse de le 03/03/2012 à 16:23 :
@ Citro : Ce que vous oubliez de dire, c'est que Jospin a gouverné juste avant l'éclatement de la bulle Internet, que la croissance mondiale était au zénith, alors même que l'Euro n'asphyxiait pas encore l'économie française. Sinon, ce monsieur a fait comme tous les autres : il a continué à creuser la dette de la France. A un rythme plus lent, certes, mais creusé tout de même...
a écrit le 03/03/2012 à 9:30 :
"Les élites vont s'en aller", menace l'UMP : QU'ILS S'EN AILLENT ! On aura vite fait de les remplacer et par de bien meilleurs qui eux auront le souci de leur entreprise plus que de leur portefeuille. Quant aux footeux et aux "artistes", on s'en fiche, ça donnera la chance à de nouveaux talents de s'exprimer, ils ne manquent pas non plus.
Réponse de le 03/03/2012 à 10:05 :
l'argent amène la prospérité, donc des emplois et de la richesse(pour ceux qui veulent travailler).les pauvres n'investissent pas (ils n'ont pas les moyens).
Réponse de le 03/03/2012 à 10:12 :
J imagine que vous n avez aucune chance de faire partie de cette categorie, et cela vous rend tres malheureux. Alors pourquoi ne pas essayer de reflechir aux consequences economiques de cette proposition en privilegiant votre raison sur vos sentiments.
Réponse de le 03/03/2012 à 10:18 :
Tout à fait d'accord. Les oligarques incapables qui nous dirigent seraient remplacés par de nouveaux talents qui existent par centaine de milliers en France et qu'ils ont écarté grâce au népotisme.
Réponse de le 03/03/2012 à 10:57 :
"l'argent amène la prospérité" ?, oui ! jusqu'à un certain point. Dans la période actuelle, l'argent détruit l'économie réelle et n'amène plus que la misère .. triste réalité d'un système devenu fou
Réponse de le 03/03/2012 à 11:45 :
@eiffel: Comme marine par exemple?
Réponse de le 03/03/2012 à 16:38 :
@ je suis convaincu comme des millions de Français que l'élection de Marine marquerait la fin du déclin français et une ère de progrès tant attendue.
a écrit le 03/03/2012 à 9:10 :
Les 6 français sur 10 qui sont d'accord avec Hollande n'ont pas compris que l'on est plus dans les années 80, quitter la France avec son argent n'est même pas de l'évasion fiscale puisque à l?intérieur de la zone Euro il existe une libre circulation des hommes et des capitaux. Cette mesure fait du bien à une mentalité surannée, dont vont faire les frais ceux-la mêmes qui l'approuvent !!! Ceux qui on l'esprit d'entreprise, des idées, du dynamisme pourront s'épanouir sans problème ailleurs,
alors que la France, en tant de crise, en a vraiment besoins. Les 60 000 fonctionnaires supplémentaires ne vont pas créer de la richesse, mais simplement des électeurs de gauche de plus au frais du bosseur! Ce ne sont même pas des idées de droite, mais du bon sens ...
Réponse de le 03/03/2012 à 9:56 :
voyez vous LOGIC le bon sens ce n'est pas ce que vous avez écrit mais le respect démocratique de chaque électeur moi voyez vous je revendique d'avoir voté Mr SARKOZYen 2007 mais aujourd'hui je ne le referai plus et cela pour plusieurs raisons mais je vais vous en donner une!! à BAYONNE ce n'est pas les manifestants qui m'ont choqués mais le PRESIDENT lui même quand t il a osé dire à un agriculteur que lui n'avait pas 40 hectares de terre alors que celui ci lui parlait de son PETIT revenu voila un point NEGATIF deplus qui va faire que je ne revoterai plus pour lui et vous avez de la chance que la presse n'ai pas repris cela car pour moi ca c'est de l'info !!!!
Réponse de le 03/03/2012 à 9:58 :
Les 6000 personnes qui vont partir, vont provoquer 300 000 chomeurs de plus, donc 300 000 assistés.
Réponse de le 03/03/2012 à 11:48 :
Mon cher SKIPPACO, retournez votre lorgnette, elle est dans le mauvais sens !
Réponse de le 03/03/2012 à 12:15 :
Les riches vont partir !!!!il restera que les classes moyennes qui n'ont pas d'entreprises!!!BRAVO HOLLANDE les assistanats bonjour.
a écrit le 03/03/2012 à 9:03 :

une vrai democratie enfin !!!! et non. non. et non.a une democratie monarchique truffee de mauvais souvenirs !!!
a écrit le 03/03/2012 à 8:48 :
C'est ainsi qu'on peut voir qu'une grande majorité de Français ne comprennent pas grand chose et vote pour celui qui demande le moins d'effort et qui est le plus démago...Ce n'est pas que les politiques qui sont responsable de la situation mais les 2/3 des Français qui soutiennent les grèves a répitition alors que le réformes proposés sont indispensables...L'égoîsme, l'inconséquence et l'irresponsabilité sont le terreau de la démagogie et ça les socialistes jouent a fond la dessus...
Réponse de le 03/03/2012 à 9:55 :
que ferait-on pour se faire ELIRE.
Réponse de le 03/03/2012 à 10:03 :
"Les réformes proposées"? Par qui? Par Attali? Mais qui a refusé de les appliquer? Sinon celui qui a cédé à la première grève des chauffeurs de taxis de peur de ne plus oser en prendre un dans l'avenir? "L'égoîsme, l'inconséquence et l'irresponsabilité" c'est d'abord le propre des laxistes actuellement au pouvoir. Si ce n'est eux que vous défendez, peut être êtes-vous un admirateur de l'héritière de l'électorat qui votait pour la suppression de l'impôt sur le revenu ou pour la construction de 600.000 places de sidatorium?
a écrit le 03/03/2012 à 8:29 :
Avoir l'appui des "vedettes du football" celà me paraît être plutôt un boulet pour la droite, surtout venant de certaines de ces "vedettes", quant à l'aspect Merkozy croyez-vous qu'il inspire bcp en France, puisque Sarkozy joue en division d'honneur face à la meneuse de la Bundesligua peu portée à passer le ballon par ailleurs;
Réponse de le 03/03/2012 à 9:03 :
Dommage qu'Alain Madelin ne se soit pas présenté. il aurait certainement eut ma voix...
Réponse de le 03/03/2012 à 9:34 :
@JP: Excellent commentaire!!!
a écrit le 03/03/2012 à 7:49 :
Comment meut-on voter pour un homme qui amènera à une situation économique aussi catastrophique que celle de la Grèce ? Mais il est vrai qu'en France, pour gagner, seul compte de taxer les riches et de créer de nouveaux revenus d'assistanat au nom du "progrès social".
Réponse de le 03/03/2012 à 8:35 :
l'état de la Grèce ? on y est déjà , et Sarkozy a sa part dans le naufrage, avec des erreurs monstrueuses comme toutes les aides aux banques ou à la Grèce pour sauver ses copains banquiers aux frais du contribuables européens. On peut avoir un doute sur les compétences de Hollande, malheureusement nous n'avons plus de doutes en ce qui concerne Sarkozy
Réponse de le 03/03/2012 à 9:25 :
Allez donc faire un tour en grèce et on en reparlera à votre retour.
Quant aux compétences Hollande cf sa gestion Corrèze.
Réponse de le 03/03/2012 à 11:43 :
Rétablissons la vérité, la droite te manipule, elle ne dit pas toute la vérité, sais-tu que la Corrèze était de droite pendant longtemps et que Hollande l'a récupérée alors qu'elle était déjà surrendéttée! on peut même dire que Hollande a même amélioré la situation, donc renseignes toi un peu avant de rabattre les idioties de ton UMP
Réponse de le 03/03/2012 à 13:10 :
@ P2 : manifestement, droite et gauche sont toutes aussi incompétentes pour gérer quoi que ce soit. Il est à craindre qu'un Goldman disaster n'arrive un jour au pouvoir dans ce pays après avoir été désigné par la BCE et l'UE....
Réponse de le 03/03/2012 à 13:23 :
Hollande est député de la 1ère circonscription de Corrèze depuis 15 ans.
a écrit le 03/03/2012 à 7:14 :
Quelle catastrophe ! On n'achètera plus que de modestes yachts. Et des voitures ordinaires, et des rivières de faux diamants, et des villas ordinaires et même l'avion vous vous rendez compte, il faudra aller s'asseoir en classes populaires !
Réponse de le 03/03/2012 à 7:54 :
la misère , quoi !! :-))
Réponse de le 03/03/2012 à 8:55 :
Mince alors ! Les grands groupes et les très riches ne voudront plus investir en France. Et après on pleurera ! Triste pays....
a écrit le 03/03/2012 à 7:13 :
Les socialistes ne font que augmenter les dettes ,tant en Région que au gouvernement.Mitterrand est arrivé avec une dette de 92.2 milliards d'euros 15 ans après elle avait été multipliée par 8 sans période aussi dure que la crise financière et économique que tous les pays subissent depuis 2008. L'augmentation de la dette de 620 milliards est a relativisée en fonction de la moyenne Européenne soit 21.4 point de PIB .Les 620 milliards ce décompose comme suit :275 d'intérets qui courent depuis 30 ans ,310 du à la crise ,reste 35 milliards que l'on peut attribuer à Sarkozy .Dans le même temps les US c'est 29 de PIB l'Angleterre 40.6 point de PIB. Hollande n'a aucune crédibilité en matière économique ,encore moins pour réduire la dette ,car incapable de réduire celle de son département ,comment peut t'il faire en embauchant 60000 fonctionnaires + 250000 emplois jeunes ,tout cela financé par de la dépense publique ,faudrait que les Français ouvrent les yeux ,un regard de bon sens
Réponse de le 03/03/2012 à 7:56 :
en gros, sous le règne de Sarko 1er on a eu droit à 620 milliards de dettes en plus mais ce n'est pas de sa faute, il n'a rien fait ??? ce qui prouve bien que ce gars , au mieux ne nous sert à rien.
Réponse de le 03/03/2012 à 8:59 :
et Hollande dira qu'il ne peut rien faire parce que son prédécesseur lui a laissé une ardoise énorme, c'est un grand classique, tant que le bon peuple est prêt à croire tout ce qu'on lui raconte.
Réponse de le 03/03/2012 à 12:17 :
OUI OUI FACILE POUR HOLLANDE SE SERA TOUJOURS LA SARKO EN TORT.
a écrit le 03/03/2012 à 4:17 :
Après avoir augmenté la dette de la France de 630 milliards d'euros en 5 ans (il faut le faire !), le Petit Nicolas n'est pas très crédible pour parler d'économie et jouer les vertueux dans ce domaine ! Il s'est tiré une balle dans le pied...
a écrit le 02/03/2012 à 23:20 :
Finalement ce qu'il faut retenir, et ce qui aurait dû être votre titre, c'est : "Sarkozy peine à combattre Hollande sur le terrain démagogique". Et c'est peut être ça le plus étonnant.
Réponse de le 03/03/2012 à 7:06 :
Je pense qu'il n'y a plus lieu de polémiquer sur des thèmes de café du commerce mais de regarder le déficit cumulé sur 5 ans de Nicolas Sarkozy avec un chiffre astronomique de 630 milliards d'euros. Il est probable que M. Sarkozy aura a répondre de ses actes, dès l'élection de François Hollande pour expliquer comment on en est arrivé à une situation aussi catastrophique. Et la crise n'explique pas tout, il y a autre chose.
Réponse de le 03/03/2012 à 11:42 :
Répondre sérieusement à mon commentaire relève de l'incompréhension la plus totale. Bravo.
a écrit le 02/03/2012 à 22:58 :
C'est normal en France que quand on promet d'imposer au maximum les "riches", voire même la confiscation pure et simple, cela plaise à ceux qui ne payent pas d'impôts...;Soit 50% du pays ! Beau pays ! Quand tous les "riches" auront quitté le pays, il faudra bien que les "non-imposables" passent à la caisse. Et ils seront les premiers à râler contre le gouvernement !
Petit rappel: la France perd 12 milliards d'euros chaque année du fait du départ des "riches"....Et F. Hollande veut aggraver ce problème !
Réponse de le 03/03/2012 à 6:52 :
Non, pour Hollande qui n'aime pas les riches !
CE N'EST PAS UN PROBLEME.
Réponse de le 03/03/2012 à 8:36 :
la plupart des "riches" ne quitteront pas le pays dont ils dépendent pour leur richesse, ça va rester marginal.
Réponse de le 03/03/2012 à 9:17 :
ha bon ? vous pensez que Jonhy Hallyday Aznavour et d'autres ne vendent plus leurs disques, ne font plus de concerts parce qu'ils sont partis en Suisse ? et un patron d' une multinationale peut très bien avoir son siège en Belgique et ses usines en France ou en Chine, ça ne pose aucun problème.
Réponse de le 03/03/2012 à 10:31 :
Jonhy ? le bon pote à Sarko ? il est pas déjà parti en Suisse ?
ça changera pas grand chose ... et le peuple ne doit plus être sous le coup du chantage. Les sièges sociaux en Belgique ? même avec Sarko, , ceux qui voulaient partir sont déjà partis , les usines en Chine ? c'est déjà fait même avec le moulin à vent nommé Sarko :-))
Réponse de le 03/03/2012 à 13:04 :
De deux choses l'une. Soit tous ceux qui sont passibles de parvenir à cette tranche, sont déjà partis (comme vous semblez le supposer), et cette mesure ne sert à rien.
Soit ils partiront, et cette mesure entrainera une baisse de collecte (tout ça pour un impact "symbolique", de l'aveu même du candidat). Dans tous les cas c'est, au mieux complètement inutile, au pire contre-productif.
Réponse de le 03/03/2012 à 20:46 :
à noter que Sarko n'a pas fait revenir ses 2 amis aznavour et hallyday entre autres....
malgré le cado du bouclier fiscal - soyons plus sévères et taxons les signes extérieurs de richesse de ceux qui profitent aussi de leur patrimoine en France !!!
a écrit le 02/03/2012 à 22:42 :
C'est le monde à l'envers.
Comme quoi on est peu de français à vraiment s'intéresser au sujet...
Réponse de le 03/03/2012 à 7:58 :
quoique ... quand on s'intéresse au sujet , on se dit que Sarkozy est vraiment dangereux pour nous, avec Hollande on n'en est pas encore sur
Réponse de le 03/03/2012 à 10:47 :
Alors pourquoi pas Bayrou ?
a écrit le 02/03/2012 à 22:36 :
En tous cas aucun des 2 ne parlent de réduction des dépenses de fonctionnement de l'état et des collectivités locales, de la disparition d'un échelon administratif...d'une réforme ambitieuse et nécessaire de l'état

Sarkozy a un bilan après 10 de pouvoir extrêmement médiocre. Hollande n'a jamais travaillé dans le privé et a laissé comme président du PS l'image d'un incapable ( guérini, les affaires de lille et Strauss kahn) qui n'a rien vu. Son remplaçant Harlem désir a été condamné pour emploi fictif...

Ca va être un vote pour le moins pire, un vote d'évitement.... quel choix!!!
Réponse de le 03/03/2012 à 7:10 :
Tout à fait d'accord. Mais, quel que soit le gagnant, on n'est pas sorti de l'auberge. Elections, piège à c...
Réponse de le 03/03/2012 à 8:19 :
tout a fait d accord JF 477. le resultat des urnes n y changera RIEN .....nous ne sommes pas seul au monde ...
Réponse de le 03/03/2012 à 11:58 :
@PEDRO, bof,à défaut de bleu marine, on peut essayer bayrou ?? Au moins, il a un pote député qui n'hésite pas à se mettre en grève de la faim pour s'opposer aux délocalisations!!!
Réponse de le 03/03/2012 à 13:07 :
pas de sentiment au PS aucun égard a leur ami D S K on oubli vite chez ces gens la
a écrit le 02/03/2012 à 21:55 :
Simple:
L'incompétence en presque tout de Sarkozy est évidente à tous ceux qui ont des yeux ouverts. Que le pays passe à la fin de règne des guignols pour se rebatir.
Réponse de le 02/03/2012 à 22:38 :
Rebatir ??????
Avec Hollande, c'est pas gagné !
Avec Sarko, on limitera peu être les pots cassés ! (mais pas plus)
Réponse de le 02/03/2012 à 22:43 :
je veux bien mais on n'a personne à part des guignols et des marionnettes du libéralisme agonisant... je cherche un homme, un vrai, qui soit prèt à plus considérer la politique comme un jeu de l'oie... vous avez une idée ?
Réponse de le 03/03/2012 à 7:51 :
il est vrai qu'avec 56 % du PIB qui partent dans les dépenses publiques, la France est un pays ultra-libéral. Cherchez donc l'erreur...
Réponse de le 03/03/2012 à 15:27 :
et les 24 milliards d'euros de "dépenses" publiques qui sont reoffertes aux entreprises vous en faites quoi ?? arrêtez votre désinformation à deux balles
Réponse de le 03/03/2012 à 15:54 :
Et bien justement, elles ne servent à rien, si ce n'est à déséquilibrer davantage l'économie et à créer de la dette supplémentaire. D'ailleurs, aider les entreprises n'ait pas une option libérale pour deux sous, mais bel et bien une option keynésienne.
a écrit le 02/03/2012 à 20:28 :
c'est normal que celui qui annonce que demain on va raser gratis et qu'on va prendre aux riches pour distribuer aux pauvres soit jugé bon en économie, c'est pas pour ça que c'est la réalité, qu'a-t-il fait à 57 ans pour pouvoir dire qu'il est compétent en économie ? Il suffit de voir l' état des finances de la Corrèze pour être renseigné.
Réponse de le 02/03/2012 à 21:31 :
L'état des finances de la corrèze est l'héritage laissé par le prédecesseur de droite!!!!
Réponse de le 02/03/2012 à 22:24 :
C'est pas moi c'est celui d'avant :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :