Sarkozy veut créer un "impôt sur les bénéfices mininum" pour les grands groupes

 |   |  336  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Nicolas Sarkozy a annoncé mardi que s'il était réélu il créerait un "impôt sur les bénéfices minimum pour les grands groupes" du CAC 40, dont il attend "2 à 3 milliards d'euros de recettes" annuelles, pour concourir à la réduction des déficits publics.

"Nous allons créer un impôt sur les bénéfices minimum pour les grands groupes en France", a-t-il déclaré lors "Des paroles et des actes" sur France 2, affirmant avoir "découvert quelque chose de pas normal", à savoir qu'ils "maximisent les avantages fiscaux" et "qu'"une partie d'entre eux ne paient pas du tout d'impôt". Rappelant que son objectif était de ramener les déficits publics à 3% du PIB en 2013 pour revenir à l'équilibre en 2016, Nicolas Sarkozy a souligné "qu'entre 2011 et 2016, il faut faire un effort de 115 milliards d'euros".

Celui-ci passerait, selon lui par 70 milliards d'économies et 40 milliards de recettes supplémentaires, dont 32 milliards ont déjà été votés. "Reste à trouver 8 milliards de recettes" dont l'impôt minimum sur les bénéfices des grands groupes "répondra à une partie", à hauteur de 2 à 3 milliards. "On peut le faire par exemple sur le bénéfice mondial consolidé", a-t-il avancé. Citant le groupe pétrolier Total, Nicolas Sarkozy a souligné qu'une "entreprise localisée en France doit payer un impôt sur les bénéfices minimum". "Il restera à définir à partir de quand on est un grand groupe", a-t-il observé, laissant entendre que l'appartenance au CAC 40 pourrait ne pas être le critère exclusif.

Total qui emploie en France 35.000 personnes sur 170 sites, doit verser pour 2011 environ 1,2 milliard d'euros d'impôts, dont 300 millions au titre de l'impôt sur les sociétés (IS). L'an dernier, le groupe n'avait pas payé d'IS car ses activités françaises étaient déficitaires. Début septembre, l'Assemblée nationale avait voté à l'unanimité la suppression du système controversé du bénéfice mondial consolidé qui permettait précisément à des groupes importants d'intégrer dans leur bénéfice les éventuels déficits de leurs filiales étrangères, pour verser moins d'impôts.

Le système du bénéfice mondial consolidé avait été instauré en 1965, à une époque où l'Etat estimait qu'il fallait aider les entreprises françaises à se développer sur les marchés mondiaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2012 à 7:12 :
En fait il s'agit tout simplement d'un impôt sur les pertes.il existe déjà l'IFA. Régulièrement il adore créer des impôts nouveaux, il souhaite que la France prenne la tête des pays les plus imposés.En fait de déficit il conviendrait de taxer les députés et sénateurs qui votent des budgets en déficit.
a écrit le 07/03/2012 à 23:08 :
Le menteur n'est pas loin bla bla comme en 2007 et puis Fouquet's avec ses potes milliardaires et nous on ira se faire metre comme pendant ces 5 années passées sous le règne de ce dictateur de pacotille!!retraites déremboursement des médocs et je crois qu'il se gave autant que le moustachu de total avec les carburant je suis sur qu'il pourrai baisser les taxes au moins pour ceuxqui n'ont pas de transport en commun dans les campagne c'est un luxe de pouvoir se rendre au travail autant que se soigner alors Mr Sarko bilan désastreux mise à pied immédiate!!!
a écrit le 07/03/2012 à 17:10 :
@ gigi: et vous en apercevez que maintenant dès le début de sa campagne électoral il à fait tellement de promesse qu'il n'a pas tenu quand il à gagné les élections présidentielle, ils nous tellement roulé dans la farine qu'au yeux du monde entier même de l'Allemagne qui est avec Mdm Merkel on les voit s'envoyer des longs discours élogieux et quand vous allez en Allemagne vous entendez l'allemand parlé des français, comme des gens ridicule avec le bérêt et la baguette de pain sous le bras.
a écrit le 07/03/2012 à 16:00 :
Certainement une piste à suivre, mais comment la mettre en œuvre et pour quels réels bénéfices ? J ai du mal à comprendre, j attends les détails pour y accorder du crédit.
a écrit le 07/03/2012 à 15:39 :
ne nous affolons pas, il fait sa campagne, il ne mettra jamais en oeuvre ce qu'il annonce, surtout ne menaçons pas de quitter la France. Après les élections tout continuera, ils travailleront jusqu'à 67 ans, on supprimera le Smic, on réduira les congés maternité à 2 semaines, on n'est pas des monstres !!! 4 semaine de congés, il n'y aura pas de révolution, pas de crainte, nos compatriotes sont dociles et nous avons encore du fric à faire
a écrit le 07/03/2012 à 15:11 :
Pas facile à mettre en oeuvre vu que l'actionnariat de la plupart des sociétés du CAC 40 est étranger : ils peuvent demander un transfert du siège social ailleurs qu'en France.
a écrit le 07/03/2012 à 15:04 :
la phrase clef de son discours:
je viens de découvrir que les grosses entreprises ne payent pas l'impôt qu'elles devraient.
après 5ans président et x annése au budget Nicolas vient de découvrir !!!
il va découvrir en mai les joies de pole emploi.
a écrit le 07/03/2012 à 14:57 :
Pourquoi ne pas faire comme aux usa , imposer sur le plus grand calcul , soit un impôt forfaitaire sur le CA, soit un impôt sur la comptabilité réelle.
a écrit le 07/03/2012 à 14:23 :
Trop tard, élection mai 2012, c'est la porte, il pourra toujours se faire embaucher chez les Rothschild, comme avocat fiscaliste, et continuer à donner des conseils "comment délocaliser sont argent légalement dans les paradis fiscaux, enfin son ancien métier quoi !
a écrit le 07/03/2012 à 13:28 :
Pour répondre la crise, l'augmenter le taux des taxes et créer des nouveaux taxes seront aggraver lacet situation . Un restaurant ne marche pas, il faut baisser rapidement le prix de la carte pour faire venir plus des clients, si au contraire, on fait augmenter le prix, le restaurant fermera rapidement définitive.
Réponse de le 07/03/2012 à 14:00 :
Quand un resto ne marche pas, on change de chef plutôt que baisser les prix.
a écrit le 07/03/2012 à 12:41 :
EXTRAORDINAIRE le Président ancien ministre du budget nous dit: "j'ai découvert quelque chose de pas normal" ce qui n'est pas normal c'est qu'il n'était au courant on comprend mieux pourquoi la France est si mal gérée et que son seul discours est celui d'augmenter les taxes et les impôts sauf au plus aisés car le nouveau calcul de l'ISF basé sur le patrimoine inerte donc non productif a permis aux détendeurs de diviser par 2 et même 3 leur participation à l?effort de la Nation par contre le capital utilisé pour l?investissement créateur de croissance et donc d?emplois a été surtaxé avec à la clé la plus forte croissance sous l?ère du Président 8,7 pour cent de taxes sur les 13,5, la plus forte croissance de taxes entre 2009 et 2011 sur la participation et intéressement des salariés donc ouvriers, employés, techniciens et cadres donc une grande partie de la classe moyenne qu?il matraque depuis 2008.
Et sa grande démonstration anti riche à mourir de rire car un Président qui maintien la même année le boucler fiscal et fait appliqué le nouveau taux pour l?ISF est quoi LE PRESIDENT DES RICHES ET AMIS DU BRISTOL.
Encore un manque de courage pour supprimer l?ISF et faire comme les anglais, allemands et autres et le remplacer par 2 tranches d?impôts une à 45 et l?autre à 50
En dehors des taxes et impôts il a voulu nous faire croire que la RGPP était un succès NON car elle n?a pas permis de baisser la masse salariale de la fonction publique au contraire puisque certaine dernière à augmenté de 1 pour cent et j?ai trouvé de sa part assez petit de contester tous les chiffres et plus particulièrement celui de la cour des comptes qui compte dans ses rangs des gens de droite et de gauche donc neutre en dehors du Président porte parole M. Migaud qui est socialiste mais qui prône depuis des années une meilleure gestion de l?Etat pour mémoire la charge salariale de la fonction publique qui est de 85 Mrds.
Il a excellé avec le jonglage des Mdrs mais pas de détail car la le jonglage aurait peut-être montré des difficultés à valider les chiffres. En politique on lance toujours de « super chiffres » mais on se rend vite compte que ceux là étaient faux.
Concernant l?augmentation du pouvoir d?achat j?invite le couple présidentiel à faire les courses, de payer l?énergie et le carburant et après les paroles de sa chanson ridicule sur la croissance du pouvoir d?achat sera d?un autre air car l?INSEE l?OCDE parle en masse monétaire et non en valeur individuelle, mais il est vrai qu?à l?Elysée tout est gratuit payé par le Citoyen. Ces paroles sur le pouvoir d?achat étaient une « moquerie » pour ceux qui ont des difficultés à boucler les fins de mois
Enfin il a été ridicule mais le ridicule est une « force » politique pour masquer l?incompétence, de faire une comparaison entre la France et l?Espagne il a montré une nouvelle fois qu?il nous met dans le camp du déclin. Monsieur votre comparaison à l?Espagne montre que vous avez échoué dans ce quinquennat, car s? il doit y avoir comparaison faites le avec ceux du haut Allemagne, Hollande, Autiche et non avec ceux qui sombrent.
Encore une fois il montré que sur le plan économique il n?est pas dans les rails et bien loin des préoccupations des français car ses excuses honnêtement je m?en moque ce que je souhaites c?est un Président qui parle DETTE, CHOMAGE , POUVOIR D?ACHAT le reste n?est que du blabla pour cacher l?incompétence et le manque de vision pour l?avenir de notre Pays .
Dernier point le ridicule M. Fabius un éléphant qui devrait marcher vers le cimetière des politiques inutiles. Penser que ce Monsieur pourrait ENCORE être dans un gouvernement me dit que la France politique est vraiment minable. Il est de ceux qui ont fait le déclin de notre PAYS. La France comme l?Italie n? a pas besoin de politiciens qui excellent dans le discours leur seule compétence, mais de techniciens. U n pari: Nous verrons d?ici un an nos amis italiens nous passer devant.
Vous m'avez trompé en 2007 et vous n'arrivez pas à convraincre que vous êtes crédible trop d'approximations et un manque de rigueur dans les chiffres et les idées;
Puis cette compétition avec le FN devient ridicule car vous parlez d'immagration mais pas de la bonne car celle qui pose problème est la clandestine croyez vous que les "débarqués" à Lampédusa sont restés sagement en Italie et vous ne parlez pas de remetre en question nos accords avec certains pays de la Méditerranée, là aussi vous n'êtes pas crédible.
Réponse de le 07/03/2012 à 16:24 :
Trop long, trop de fautes, trop brouillon, on dirait le mandat de Fillon.
a écrit le 07/03/2012 à 12:31 :
les déficits publics ne sont pas engendrés par un manque de recettes mais par un manque de réduction des coûts !!!!!
L'augmentation des taxes en tous genres ne fera qu'étouffer l'économie qui ira voir ailleurs, en laissant les chômeurs sur le carreau !
Tous les pays voisins réduisent leurs coûts.....seule manière d'accréditer une augmentation de recettes fiscales
a écrit le 07/03/2012 à 11:58 :
QUE DIRE DE M HOLLANDE
VOUS AVEZ OUBLIER NOUS AVONS AUSSI M OUI OUI OU SI VOUS PRÉFÉREZ LA FRAISE DES BOIS SANS SAVEUR POUR LES INTIMES
VOTER HOLLANDE C EST ACCEPTER LA HAUSSE DES IMPÔTS ET DES DÉLOCALISATIONS
HOLLANDE LE CANDIDAT PAS CRÉDIBLE !
a écrit le 07/03/2012 à 11:55 :
M.Sarkozy c'est pourrais être une bonne idée, mais si elle est mis en vigueur, elle seras répercuté sur le client lamda, il cherche des idées surtout et rien.
a écrit le 07/03/2012 à 11:33 :
Un impot sur google? QUI NE PAYE NI CSG RDS NI IMPOT

OU ENCORE ,IMPOSITION CSG RDS SUR LES GAINS BOURSIERS DES HEDGES FUND ETRANGER AU LIEU DE PRESSURER CEUX QUI ONT DEJA PAYE L IMPÔT POUR ENSUITE L INVESTIR ENCORE DANS L ECONOMIE..FRANCAISE

il n y plus que l extreme gauche pour applaudir à ces impots,mais ca ne fera pas la rue michel..........;)
a écrit le 07/03/2012 à 11:31 :
pourquoi ne touche t il pas à la niche copé et enfume sur des speudo mesures sans taux ni assiette dont qui ne seront pas mis en oeuvre demain pas plus qu'hier...
a écrit le 07/03/2012 à 10:33 :
Comprenez:les classes populaires et moyennes vont se faire éreinter au centuple.
a écrit le 07/03/2012 à 10:31 :
j'ai bien aimer sarko hier au soir quand il dit j'ai découvert que des grande ne payer pas d'impot quand ont ai président et que l'ont ne sais pas sa faut changer de métier surtout que sai encore du baratin puisque ce sont c comment qui en ont profiter c vraiment un rigolo ce type
a écrit le 07/03/2012 à 10:31 :
et une taxe de plus, on ne compte plus les nouvelles taxes les nouveaux impôts, l'augmentation régulière des taxes qui existent déjà. c'est le nouveau Marchais avec lui on prend tout et surtout ne lui dites pas qu'il a tort.
a écrit le 07/03/2012 à 10:31 :
On sait depuis longtemps que les impôts des grands groupes sont minimums, Sarkosy confirme qu'ils vont le rester.
a écrit le 07/03/2012 à 10:09 :
c'est pas à 60 jours des élections qu'il faut annoncer des mesures, c'est trop tard !
Réponse de le 07/03/2012 à 11:59 :
CE n'est pas trop tard MARCO.
a écrit le 07/03/2012 à 9:42 :
Tous les candidats propose de créer des taxes ... pas de construire quelque chose !
a écrit le 07/03/2012 à 9:29 :
On juge ce que qui a été fait : + 500 Milliards de dettes pour les Français
a écrit le 07/03/2012 à 9:14 :
Combien de fois faudra-t-il rappeler à nos politiciens socialistes de gauche ou socialistes de droite et à nos cohortes de hauts fonctionnaires obtus, que le problème n'est pas que les grands groupes ne payent pas assez d'impôts, mais que les PME supportent DEJA TROP d'impôts et de charges ? Quand vont-il comprendre que le smic complet supérieur à 2000 euros par mois pour 35h, que l'IS à 30% ou la TVA à 20% sont intenables pour de nombreuses activités qui, par construction et destination, ne peuvent pas dégager des marges suffisamment élevées ? Quand vont-ils réaliser que ces activités, parce qu'indispensables, se font quand même au noir, ce qui lamine les entreprises honnêtes ? Quand vont-ils admettre que les impôts, les charges et les lois ubuesques expliquent 100% du chômage de masse qui ruine la France ? Quand vont-ils percevoir que l'excès de charges et de lois crée l'anarchie, déstructure, délite, détruit la société ? Nous sommes déjà trop taxés.
Réponse de le 07/03/2012 à 11:13 :
il est inévitable que le pays soit obligé d'embaucher de nouveaux fonctionaires.on a deja trop coupé dans les effectifs.souvenez vous:plus de fonctionaires c'est plus de services pour les citoyens.il est temps que les petites entreprises jouent un role social comme nous,la fonction publique.cottiser un peu plus au bien commun ne les fera pas mourir!
Réponse de le 07/03/2012 à 13:05 :
@ dédé , il faut des fonctionnaires mais ils sont déjà trop nombreux dans certaines fonctions et dans les collectivitées.il va falloir acheter des jeux de cartes supplémentaires(belote, tarot) et ça va creuser le trou.
Réponse de le 07/03/2012 à 16:47 :
@toujours en grève:si les fonctionaires sont souvent absents dans les collectivités locales,c'est qu'ils sont soumis a un plus grand stress qu'ailleurs.peu de moyens et des performances toujours plus grandes.hollande et sarkozy ont clairement promis plus de postes dans tous les secteurs.comme par hasard les seuls candidats un peu responsables!
a écrit le 07/03/2012 à 9:13 :
Que l'on n'oublie pas pourquoi il y a un avantage fiscal? Quand les pouvoirs publics incitent financièrement les entreprises à adopter des mesures, ces mêmes pouvoirs publics doivent-ils se plaindre quand ces conditions sont acceptées par les entreprises? Le reste, c'est du cirque médiatique. Il est dommage que Sarkosy tombe dans la réthorique socialiste. On laisse penser à nos concitoyens que les impôts peuvent être augmentés facilement et sans douleur, avec pour seule preuve des exemples symboliques. Mais quand il faudra vraiment aller trouver de l'argent, celui des symboles ne suffira pas, et c'est l'épargne de tous les Français qui sera attaquée.
a écrit le 07/03/2012 à 8:51 :
Avec lui et Hollande, la France fait tout ce qui est en son pouvoir pour attirer les entrepreneurs. Le nombre des demandeurs d'emploi n'est pas pret de baisser.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :