Nicolas Sarkozy veut diviser l'immigration par deux

 |   |  621  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Distancé dans les sondages, le président-candidat a joué la surenchère sur les thèmes de prédilection du Front national, hier soir sur France 2 dans l'émission politique Des paroles et des actes. Il a annoncé vouloir diviser par deux le nombre d'étrangers accueillis sur le territoire français.

 

Le chef de l'Etat a relativisé les sondages le donnant à la traîne au premier tour et battu à plate couture au second par son rival PS, à 47 jours du premier tour.

Dans les derniers sondages, Nicolas Sarkozy est distancé au premier tour par François Hollande, de 2 points (CSA) à 4,5 points (Ipsos-Logica) et jusqu'à 8 points (BVA). Il est largement battu au second tour.

Le candidat a confirmé, hier soir sur France 2, son cap à droite sur l'immigration, thème cher à la candidate FN Marine Le Pen. Il a annoncé vouloir diviser par deux, autour de 100.000, le nombre d'immigrés accueillis en France chaque année et limiter le bénéfice du RSA et du minimum vieillesse aux étrangers présents depuis 10 ans en France et y travaillant depuis 5 ans. "Sur le quinquennat, je considère que pour relancer dans de bonnes conditions l'intégration, il faut diviser par deux le nombre de gens que nous accueillons, c'est-à-dire passer de 180.000 autour de 100.000", a proposé M. Sarkozy lors de l'émission "Des paroles et des actes", soulignant qu'il y a trop d'étrangers en France. "Par ailleurs, pourront bénéficier du RSA et du minimum vieillesse les immigrés qui auront résidé 10 ans en France et travaillé 5 ans", a déclaré le président-candidat.

Actuellement, les étrangers résidant régulièrement en France bénéficient des mêmes droits sociaux que les Français. "Le RSA il y a 165.000 étrangers qui en bénéficient, et pour le minimum vieillesse 20.000 étrangers qui en bénéficient. Nous allons mettre pour les deux des conditions de présence sur le territoire et d'activité", a expliqué Nicolas Sarkozy.

Durcir la protection sociale pour les étrangers

Le minimum vieillesse est une garantie de ressources pour les retraités n'ayant pas de pension ou ayant trop peu cotisé pour bénéficier d'une retraite suffisante. Son montant s'élève à 742 euros mensuels pour une personne seule. Le demandeur doit résider régulièrement en France. "Est-il normal que quelqu'un qui vient à partir de 60 ans en France ait un minimum vieillesse plus grand que la veuve d'un agriculteur qui a cotisé toute sa vie et qui a une petite retraite? Ce n'est pas normal", a estimé le président-candidat.

M. Sarkozy a jugé "normal" qu'on demande "aux étrangers, qui sont les bienvenus, de faire également un effort", en réponse à une question sur la différence de traitement entre les Français et les étrangers. "On demande exactement les mêmes efforts aux uns et aux autres", a-t-il insisté. "Je ne veux pas d'une immigration qui serait fondée sur la seule appétence pour des revenus de minima sociaux. Je veux une immigration pour que les étrangers viennent en France parce qu'ils aiment la France, qu'ils veulent construire une vie en France, et pas parce qu'en France il y a un système de protection sociale plus favorable que chez nos voisins".

LA CMU pas remise en cause

"S'agissant de la Couverture médicale universelle (CMU) et de l'aide médicale d'Etat (AME) accordée aux sans-papiers, la tradition de la France c'est de soigner quelle que soit la nationalité", a encore dit le président-candidat. "Je ne souhaite pas qu'on remette en cause cette générosité française", a-t-il ajouté, alors que l'AME est attribuée à près de 200.000 personnes.

Le chef de l'Etat a relativisé les sondages le donnant à la traîne au premier tour et battu à plate couture au second par son rival PS, à 47 jours du premier tour. Dans les derniers sondages, Nicolas Sarkozy est distancé au premier tour par François Hollande, de 2 points (CSA) à 4,5 points (Ipsos-Logica) et jusqu'à 8 points (BVA). Il est largement battu au second tour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2012 à 8:17 :
Sarkozy a déjà fait voter plusieurs lois sur l'encadrement de l'immigration, des textes existaient aussi avant. Il suffit d'appliquer les lois en place. Il est illusoire de vouloir éradiquer l'immigration, la lumière du phare européen, même pâlie, attirera toujours les misères du monde,inexorablement. Nous devons nous protéger, en appliquant nos lois, mais humainement et respectueusement. Surtout ne pas s'en servir de chiffon rouge pour grappiller les voix d'excités racistes, bêtes et méchants.
$arkozy s'est laissé enfermer, il a été obligé encore et toujours obligé de se justifier, faire acte de contrition comme un vulgaire pécheur véniel. Il n'a rien à proposer, d'ailleurs, même les journalistes ne lui font pas l'honneur de lui poser des questions intéressantes et qui intéressent les français. Nul, fatigué, désabusé, déjà ailleurs. Quant à Fabius, il a parfaitement assuré son rôle de punching-ball, protégeant de fait Hollande.
a écrit le 07/03/2012 à 23:28 :
Les idées des Lepen font leur chemin dans la tete à Sarko à coté le FN va passer pour un parti de gauche ses référendums bidon alors que pour le traité alors que le peuple avait dit non lui tout seul comme un dictateur à dit oui et sans nous consulter, Dehors et sans ménagement!!!
a écrit le 07/03/2012 à 22:17 :
Bravo Sarkozy ! Il a été brillantissime et a su déjouer les pièges tendus par des journalistes acquis à la cause socialiste (chacun pour des raisons inhérentes au milieu où il a vécu, à son passé, à ses origines sociales où à sa propre conception d?un idéal qui n?existe pas). Il a réussi à déstabiliser Pujadas, Fabius et les autres comparses du socialisme rampant. Pujadas n?a pas arrêté d?orienter les débats pour le mettre en difficulté. Malheureusement pour lui il n?a pas réussi son KO face à un boxeur de la catégorie des poids-lourds. Pujadas tel qu?il se comporte avec la droite n?aurait pas tenu longtemps à son poste s?il avait été de droite du temps de Mitterrand ou d?un régime socialiste. Une preuve que Sarkozy est plus tolérant et fair play qu?on le pense. Ce qui est déplorable dans cette élection (première fois que cela arrive) c?est le matraquage incessant contre Sarkozy, sa personne, sa politique et son soi-disant bila négatif. On en a fait un bouc émissaire et tout est fait et dit pour l?abattre. Voici un aphorisme bien connu que l?on pourrait appliquer à Hollande : il voit la paille dans l??il de l?autre et non la poutre dans son ?il. L?on ne met en avant que le côté, bling-bling, le yacht avec Bolloré, le slogan « Président des riches » ainsi que les promesses qu?il n?a pu tenir pour X raisons (les socialistes se gardent bien de dire lesquelles). L?on a occulté tout ce qu?il a réussi, souvent avec panache, pugnacité et courage, dont la retraite à 60 ans (que personne n?a osé faire jusqu?à présent), le service minimum en cas de grèves, dispositions prise pour contrer les conséquences de la crise (à l?échelle européenne et mondiale), mener à bien l?intervention en Libye pour sauver une population d?un massacre organisé et pour faire tomber un dictateur et actuellement effort colossal auprès de l?ONU et le conseil de sécurité (malgré le véto russe et chinois) pour venir en aide de populations martyrisées par un régime syrien despotique et criminel, etc. Hollande qu?a-t-il fait ? Jamais ministre et pendant les onze années passées à la tête du PS, il n?a rien fait de mémorable !
Réponse de le 08/03/2012 à 7:41 :
$arkozy a été nul, obligé de faire acte de contrition. Les journalistes ne le respectent même plus, ils ne lui posent même pas les questions qui intéressent vraiment les français: Emploi, pouvoir d'achat. Ils l'enferment et il se laisse enfermer dans ce qui fait le "Buzz", sécurité, immigration. Les français connaissent maintenant la musique, une musique qui date, une scie qu'ils ne supportent plus, interprète compris.
a écrit le 07/03/2012 à 20:50 :
c'est vrai que son prédécesseur, depuis 2007, n'a rien fait !!!
a écrit le 07/03/2012 à 15:58 :
Merci Sarko! Ne parle surtout pas des solutions économiques pour ce pays !!

Va s'y détourne l'attention des ouvriers français ou fascistes qui ne comprennent rien à l'économie et la place de la France dans ce monde globalisé!!
a écrit le 07/03/2012 à 15:05 :
même si il divise son incomptétence par 2 cela ne sera pas suffisant.
2 fois zero, c'est toujours zero
pole emploi va lui expliquer en mai 2012
a écrit le 07/03/2012 à 15:01 :
Le problème de la France n'est ni l'immigration ni la viande Hallal, les politiciens français détournent toute l'attention des français. le problème est ailleurs telle que la gouvernance. Pourquoi en Allemagne, ou l'immigration turque est fortement présente sans compter les autres communautés, n'a jamais été un sujet de campagne électoraliste. La France doit s'inspirer de la gouvernance allemande. Pour rappel, à la fin de la 2ème guerre mondiale, l'allemagne a été rasée à 80 % (la France n'a pas subi autant de dégâts), et maintenant l'Allemagne se trouve où ? Puissance mondiale. Moralité : les français doivent retrousser leurs manches et faire comme les allemands.
Réponse de le 07/03/2012 à 15:50 :
Bien d'accord! Ras le bol de ce Sarkozy qui se dit Français!!
C'est un ennemi du pays, ça oui !!!
a écrit le 07/03/2012 à 11:37 :
L'immigration vient de pays qui ont une croissance démographique qui est 4 à 6 fois supérieure à celle de la France.

Avec le regroupement famillial, les familles conservent le modèle démographique de leurs pays d'origines.

Soit, selon Hugues Lagrange, auteur du "déni des cultures", des familles de 4 à 6 enfants pour les personnes originaires du Golfe de Guinée et de 6 à 14 enfants pour les personnes originaires du Sahel.

Au total, des familles nombreuses qui vivent avec un seul salaire car les "femmes sont cloitrées chez elles, ne travaillent pas la plupart du temps".
a écrit le 07/03/2012 à 9:10 :
L'affaire PETROPLUS, merci N. SARKOZY, un petit condensé...

Le secrétaire général du syndicat des raffineurs italiens, M Piero de Simone, vient de révéler que l?Italie s?apprête à fermer 5 raffineries en raison des sanctions unilatérales prise par l?Union européenne à l?encontre de l?Iran et au boycott de ses ressources pétrolières.

Lors de leur dernière réunion à Bruxelles le 23 janvier 2012, les ministres des Affaires étrangères de l?Union Européenne ont imposé de nouvelles sanctions contre l?Iran, incluant une interdiction d?acheter le pétrole en provenance de ce pays, un gel des avoirs bancaires de la Banque Centrale iranienne dans l?Union européenne, et une interdiction sur la vente de diamants, or et métaux précieux à l?Iran.

Selon M. Simone, au niveau européen ce seraient 70 raffineries qui risqueraient la fermeture en application de ces décisions.

Or, les sanctions auront peu de conséquences pour l?Iran puisque ses principaux clients, l?Inde et la Chine, dont la demande est croissante, ont déjà trouvé les moyens de contourner l?embargo.

Selon De Simone, « les pays asiatiques n?appliquant pas l?embargo, seront désormais en mesure d?acheter le pétrole iranien à prix bradé et de revendre aux Européens les produits pétroliers raffinés ».

Au même moment en France, le site de la raffinerie Petroplus (550 salariés directs sur la raffinerie, 400 sous-traitants directs et 1 000 emplois induits) s?apprête à fermer, le groupe suisse Petroplus ayant annoncé un problème de financement pour ses cinq raffineries européennes, représentant 2 500 salariés directs (Petite Couronne en France, Antwerp en Belgique, Cressier en Suisse et Essex et Teeside en Grande Bretagne ainsi que l?Unité de recherche et développement de Cardiff).

Les ministres affirment que les sanctions contre l?Iran sont motivées par leurs craintes sur la nature du programme nucléaire de Téhéran. Les soupçons européens n?ont pas pu être confirmés par l?Agence internationale de l?énergie atomique, bien que l?Iran soit l?État le plus inspecté au monde en cette matière. Ils se fondent exclusivement sur des rapports de renseignement israéliens, alors même qu?Israël ne cache pas son intention de provoquer un conflit armé contre l?Iran.

En définitive, les sanctions prises contre l?Iran par les Ministres des affaires étrangères européens pour plaire à leur partenaire israélien se révèlent être à l?encontre des entreprises et des salariés européens.
Source voltairenet.org
Réponse de le 08/03/2012 à 7:57 :
La croissance en Europe est en panne et la demande de produits pétroliers en baisse, il y a surproduction et trop d'unités de raffinage. Par ailleurs, nous avons atteint le pic de Hubbert en même temps que la demande des pays émergents s'accroît, ce sont eux qui doivent s'équiper d'unité de raffinage (ou les pays producteurs). Il est par ailleurs remarquable que peu de raffineries sont construites. Compte tenu de leur durée d'amortissement et de la réalité du pic de Hubbert, elles ne seront en fait jamais rentables.
Réponse de le 08/03/2012 à 7:57 :
La croissance en Europe est en panne et la demande de produits pétroliers en baisse, il y a surproduction et trop d'unités de raffinage. Par ailleurs, nous avons atteint le pic de Hubbert en même temps que la demande des pays émergents s'accroît, ce sont eux qui doivent s'équiper d'unité de raffinage (ou les pays producteurs). Il est par ailleurs remarquable que peu de raffineries sont construites. Compte tenu de leur durée d'amortissement et de la réalité du pic de Hubbert, elles ne seront en fait jamais rentables.
a écrit le 07/03/2012 à 8:42 :
Diviser par deux c'est un minimum, quand à la viande halal c'est une atteinte grave à la laïcité dont nous devrions être très attaché, car il s'agit de la république et de ses fondements. Accepterions nous, que sous prétexte que notre blé soit bénit par quelque Évêque il soit perçu une dîme de 1 ct par pain vendu, quel socialiste accepterait ça, aucun, il hurlerait à l?ingérence de l' Eglise dans l'Etat, pourtant c'est ce qui se passe avec la viande Halal que beaucoup de Français consomment à leur insu. Sans compter le barbarisme dans l'abattage des animaux... La traçabilité s'impose de façon la plus absolu!
Réponse de le 07/03/2012 à 9:49 :
Bien sûr, voilà pourquoi les français voterons madame Le Pen devant la bétise de la gauche et d'une droite qui n'entend rien et ne voit rien!!
Réponse de le 07/03/2012 à 15:58 :
C'est ca!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :