Sarkozy veut zéro charges pour l'embauche d'un senior

 |   |  833  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président candidat a annoncé à l'émission Capital sur M6 sa volonté d'exonérer de charges sociales les entreprises qui embauchent un chômeur de plus de 55 ans. Il a également fait plusieurs annonces sur la santé, le logement et les PME.

Nicolas Sarkozy a proposé dimanche soir sur M6 qu'il proposera l'exonération totale des charges patronales pour l'embauche de chômeurs de plus de 55 ans en CDI ou en CDD d'au moins six mois.Cette aide sera permanente et limitée au plafond de la Sécurité sociale soit 36.000 euros de salaire brut, a précisé à l'AFP Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, soulignant que ces exonérations de charges figuraient dans la réforme des retraites mais étaient temporaires.

"On ne peut pas obliger les entreprises à embaucher les gens, il faut qu'il y ait une envie réciproque. La clé, c'est dans la formation", a insisté le président-candidat, rappelant son souhait de vouloir créer "un droit à la formation pour toute personne au chômage" et l'obligation pour le demandeur d'emploi ainsi formé d'accepter l'offre de travail.

La France comptait en janvier quelque 594.000 demandeurs d'emploi de plus de 50 ans, soit désormais plus de 20% des inscrits à Pôle emploi sans aucune activité (+15% en un an).

Face au chômage des jeunes, le gouvernement avait décidé en janvier que les très petites entreprises (TPE, moins de 10 salariés) pourraient embaucher un jeune de moins de 26 ans, sans cotisations, pour un salaire équivalent au Smic. Cette exonération est valable pour un an pour tout contrat d'un mois minimum (CDD ou CDI). Ce dispositif, qui existait déjà, est réactivé pour six mois seulement.

Cette nouvelle proposition de campagne de Nicolas Sarkozy vient compléter le projet du candidat, alors que son rival socialiste a déjà occupé le terrain sur ce sujet en proposant un contrat de génération exonérant de charges sociales l'emploi d'un jeune de moins de 25 ans lorsqu'il est associé au maintien dans l'emploi d'un salarié senior.

Quant à l'âge légal de départ à la retraite, porté à 62 ans par la réforme de 2010, Nicolas Sarkozy a assuré dimanche qu'il "n'y aurait pas de changement".

"Les choses sont claires, dans mon prochain quinquennat, si les Français me font confiance, je ne toucherai pas à l'âge de départ à la retraite. La réforme a été faite, elle permet d'arriver à l'équilibre en 2017". Un rendez-vous est néanmoins prévu en 2013 sur les retraites et la loi de 2010 prévoit de mettre à l'étude la retraite par points.

Dans le domaine de la santé, le président-candidat a proposé de désengorger les services d'urgences hospitalières en créant systématiquement à côté "une maison avec des médecins libéraux" qui feront "les urgences du quotidien". "Ca coûte la même chose. Que vous soyez soigné là ou là, c'est toujours la Sécurité sociale et l'Assurance maladie qui remboursent", a-t-il expliqué.

Autre proposition: que "le médecin qui s'installe dans une zone de désert médical, pour le même acte, soit payé plus cher que s'il était dans les quartiers de nos villes où il y a trop de médecins. Ca s'appelle une mission de service public", a-t-il dit. Il a rappelé le système de bourses qu'il avait créé pour lutter contre ces déserts médicaux et qui profitent déjà à 700 étudiants en médecine. Ces derniers, en échange, s'engagent "à s'installer pendant dix ans dans une région où il n'y a pas assez de médecins". "Il faut limiter" les dépassements d'honoraires, a-t-il également affirmé, précisant qu'"on en discutera(it) avec les organisations syndicales représentatives des médecins". Nicolas Sarkozy a également promis que lorsque "nous serons revenus à l'équilibre, nous pourrons proposer de nouvelles réponses pour les dents et les lunettes".

Dans un autre domaine, celui du logement, le président-candidat a annoncé la division "par deux" des droits de mutation perçus par les notaires pour le compte de l'Etat et des collectivités locales à chaque changement de propriétaire d'un logement. Il avait auparavant dénoncé le prix de l'immobilier trop élevé qui pèse sur le "sentiment" d'un pouvoir d'achat en baisse et "l'offre de logement pas assez forte" alors qu'il en manque selon lui 300.000 à 500.000 en France.

Autre annonce: la limitation de l'inflation de normes régissant l'économie par une nouvelle règle qui prévoiera la suppression de deux normes chaque fois qu'une nouvelle sera créée en France et, si possible aussi, en Europe. "Dans les cinq ans qui viennent (...) chaque fois qu'un ministre présentera une nouvelle norme, nous exigerons que deux normes anciennes soient supprimées", a-t-il expliqué, précisant que le Conseil économique, social et environnemental serait le garant de cet engagement. "Je demanderai en Europe qu'on applique la même norme", a-t-il ajouté.

Il a fait plusieurs annonces en faveur des PME: Oseo (la banque publique de soutien aux PME) avancera le crédit d'impôt recherche aux PME avec des prêt à taux zéro. M. Sarkozy va également demander que soit supprimé "le privilège du Trésor public" pour "inciter les banques au prêt".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2012 à 18:51 :
zéro charges pour les plus de 65 ans, c'est de la discrimination liée à l'âge et c'est strictement interdit .
a écrit le 19/03/2012 à 16:44 :
@ monster : vous parlez de qui allez jusqu'au bout de vôtre réponse
a écrit le 19/03/2012 à 16:31 :
@ EIFFEL : vos 2 commentaires très bien, mais les arguments et vos réponses aux internautes allez on va dire - 20.
a écrit le 19/03/2012 à 16:29 :
Qu'il arrête j'en peux plus de ce type!!!
a écrit le 19/03/2012 à 16:28 :
Encore tout faux. Les industriels veulent des jeunes. les vieux de 55 ans juste pour former les jeunes et hop à la retraite anticipée car entre un salaire de 1300 en entrant et une prolongation d'un salaire de 3000 c'est tout vu; l'exonération de charges ne fait que creuser le trou des caisses santé et vieillesse gérées paritairement. repousser la retraite favorise le chômage des jeunes. belle politique.
a écrit le 19/03/2012 à 16:26 :
@ Patrick b : vôtre commentaire je dis respect........vraiment vous ne voyez que vous et uniquement vous.
a écrit le 19/03/2012 à 14:56 :
Pauvre Sarkozy! Notre président-candidat redécouvre les lois déjà votées. Comme l'a fait remarquer Hollande, cette disposition existait déjà dans la loi sur les retraites mais n'avait JAMAIS été appliquée !!!
a écrit le 19/03/2012 à 14:47 :
La Sécu a tout à y gagner.... Bien qu'elle ne percevrait plus de cotisations sur ces chômeurs qui se remettent au travail, elle s'évite surtout le versement de salaires à ces chômeurs!

Bien sûr, si vous me dites que du coup, plus de jeunes seront au chômage, et que c'est la faute aux femmes qui voulaient s'affranchir en travaillant et ne plus être "au foyer".... c'est une discussion sans fin, surtout quand les grenouilles cessent de couiner un soir de pluie!!

Bref, c'est une bonne idée, ça permet aux plus de 55 de retrouver espoir, travail, et retrouver un revenu décent pour tirer jusqu'au bout si possible!
a écrit le 19/03/2012 à 14:05 :
moi je propose autre chose, une prime au DRH qui embauche des seniors de plus de 50 ans!
pour les DRH aujourd'hui, la date de naissance est une limite absolue. pas de cinquantenaires, et encore moins au dela de 55, même déjà pour certains limite à 45 !!!
a écrit le 19/03/2012 à 13:02 :
Sarko le magicien
D?un coté des nouveaux cadeaux fiscaux entrainant une diminution des recettes, de l?autre l?affirmation de réduire le déficit de l?état et de diminuer celui de la sécurité sociale
Comment va-t-il réussir ce tour de magie?
Personnellement, je n?y crois pas. Ce sera la même politique celle favorable aux nantis
ET pourquoi n?a-t-il pas pris ces mesures durant son 1ere quinquennat
Concernant son souhait de voir les jeunes médecins s?installer dans les déserts médicaux, je crois qu?il n?a rien compris. Ce n?est pas l?argent qui va les inciter à s?installer dans ces régions rurales. Leurs préoccupations sont ailleurs : ne pas mener la même vie que celles de leurs prédécesseurs. Meilleure qualité de vie, partage des charges de travail à plusieurs, voila ce que les jeunes médecins recherchent. Ne pas être seul, isoler du reste de la profession
Et ce n?est pas en fermant les hôpitaux des petites villes qu?on va améliorer les conditions de travail des médecins, ni en leur demandant de prendre en charge une partie des urgences. Même si cette charge des urgences est aussi du à transfert de la médecine générale vers les hôpitaux
Cet argent serait plus utile à maintenir les petits hôpitaux et ou à créer des maisons médicales
a écrit le 19/03/2012 à 11:48 :
quel compensation financière pour la Sécu, privée une fois de plus de financement?.....
Réponse de le 19/03/2012 à 14:38 :
simple.... elle n'a pas besoin de verser une rente chômage pendant ce temps! le calcul est vite fait...
Réponse de le 19/03/2012 à 17:08 :
Lês indemnités de chômage sont versées par l'UNEDIC et non pas par la Sécurité sociale.
a écrit le 19/03/2012 à 11:11 :
Manifestement, sarkozy et ses "compères" veulent soigner une jambe de bois avec un pansement. S'il n'y a pas d'emplois nouveaux, si la désindustrialisation perdure et s'aggrave, ce qui est le cas, son idée biscornue ne changera rien au chômage. Décidément , la stupidité ne les étouffe pas à l'UMP. Le PS ne tardera pas à nous proposer une idée de con de plus pour faire la balançoire, et au final ils cohabiteront l'UMP et le PS copains copines comme cochons et cochonnes.
a écrit le 19/03/2012 à 10:03 :
inadmissible les jeunes ne sont pas pres de travailler il se met les patrons dans la poche
Réponse de le 19/03/2012 à 10:47 :
Désolé, mais aujourd'hui à 65 ans on est encore dans la force de l'âge. J'ai 63 ans et je ne m'imagine même pas à la retraite. Seule l'activité permettra aux anciens de rester en bonne condition physique et de transmettre leurs savoirs aux plus jeunes. Je travaille avec des personnes de tout âge et je n'ai aucun problème avec les jeunes qui ne font aucune ségrégation, bien au contraire. Prendre sa retraite à 55 ans ou 60 ans est à mon avis, un non-sens économique et un gachis de ressources.
Réponse de le 19/03/2012 à 11:48 :
@Eiffel: même si ton commentaire est vrai, la question n'est pas là. Une entreprise soit a du travail et embauche du personnel compétent, soit elle n'a pas de travail et ferme. Ces suventions (argent pulic) sont anormales quelle que soit leur emploi (jeunes ou vieux). Une entreprise, c'est fait pour gagner de l'argent et non pas pomper les fonds publics en créant de faux emplois (puisque lesdites entreprises n'ont en réalité pas de travail).
a écrit le 19/03/2012 à 9:57 :
Depuis que sarkozy est élu, les étés sont pourris ! ;o) ... surtout pas 5 ans de plus !
a écrit le 19/03/2012 à 9:55 :
La France poltique la France du mensonge perpetuel et des idées qui n' apporte qui sur le fond ont toutes plus de 40 ans et qui ont montré toute leur inutilité. Le problème de rous les politiques et leur conseillers sont aux menettes depuis 40 ans et n'ont sur le fond pas d'idées car pour la plu part ils n'ont jamais travaillé ou on profité du book de leurs amis. Deux exemples symboliques M. Attali à gauche qui nous a abreuvé de comemntaire et de prophéties dont AUCUNE n'est arrivée et l'autre à droite M. Minc qui nous araconté que des fables. Il est intéressant d'ailleurs de voir que ces funambules de conseillers se nommen,t aujourd'hui ESSAYISTE mot qui montre bien qu'ils sont inutiles. Pour ce qui est de M. Sarkozy se "faire copté" par M. Depardieu celui qui adit qu'il n'aimait pas les françias et qu'il tremerciait le Président du coup dfe pouce et par M. Tapie celui passé par la case prison et qui est un des acteurs de la faillite du CL remboursé par le contribuable montre le niveau de nos prétendants à changer la France comme M. Hollande "épaulé" par le triste sire M. Fabius et M. Mélenchon qui nous fait croire qu'il est de gauche mais refuse de revoir la retraite des sénateurs dont il va ou bénificie. Elle est belle notre classe politique!!!!!!
a écrit le 19/03/2012 à 9:18 :
Le projet du PS avait soufflé quelques lignes du ?contrat de génération?.
Concrètement, il s?agit de créer 500 000 emplois jeunes et pour chaque emploi créé, de garder un senior dans l?entreprise.

Face à ce projet qui n'a rien à voir avec les seniors au chômage et en recherche d'emploi, puisqu'il ne s'agit que de "conserver" avant de jeter les dits seniors, quelles mesures réelles et autres qu'un écran de fumée, les politiques comptent-ils prendre ?

Suite à l'intervention de Monsieur Sarkozy, hier soir, en résumé, toute personne au chômage, au delà d'une durée de 6 mois devra suivre une formation dans les secteurs en tension et non qualifiés (restauration, hôtellerie, construction...), obligatoire, et, à l'issue de celle-ci accepter l'offre d'emploi qui lui sera faite, sous peine d'être radiée. Les questions qui se posent, tout en notant que les seniors de 45 à 55 ans sont exclus, sont les suivantes :

1) Un cadre senior au chômage est, souvent, diplômé, toujours expérimenté, et, écarté la plupart du temps au cours du processus de sélection du candidat. En quoi cette "mesure" va-t-elle permettre au senior de retrouver un travail qui sera de toute manière qu'une dévalorisation de l'individu ?

2) N'y a-t-il pas plutôt collusion entre les politiques et certaines organisations et/ou lobbies pour écarter définitivement les seniors du marché du travail ?

3) N'est ce pas une volonté déguisée de "clochardiser" les seniors, d'écourter leurs vies en les dirigeants vers de métiers physiquement exigeants, voire durs, et, ainsi, de contribuer en écourtant leurs vies à équilibrer les caisses de retraites ?
a écrit le 19/03/2012 à 8:54 :
C'est vraiment la voie grande ouverte au plus offrant. La campagne s'arrête dans 35 jours donc sur le même rythme Sarkozy devrait nous sortir encore une centaine de propositions. C'est vraiment du grand n'importe quoi. Qu'a-t-il fait durant 5 ans...à part s'agiter ?
Réponse de le 19/03/2012 à 9:09 :
Il a fait beaucoup de choses et tout ne pouvait être fait malheureusement car il existe des freins partout même pour un président de la république. Ce qu'il n'a pas fait malheureusement, c'est la lutte contre l'immigration illégale. De même, il est un grand ami du grand capital, de l'industrialisation de l'agriculture et de l'élevage. Les produits agricoles actuellement mis sur le marché sont très mauvais pour la santé. De plus un rapport vient d'être publié concernant la viande rouge qui serait à l'origine de maladies comme le diabète, les cancers et les maladies cardio-vasculaires. En résumé, il faut manger bio et pas de viande rouge.
a écrit le 19/03/2012 à 8:54 :
Avec cette mesure,nous vérrons bien si les patrons augmenteront les salaires,si ce n'est pas le cas,la conclusion qu'il faudrat en tirer,c'est que l'argent est le principal ami de l'homme et de la femme,et qu'il passe avant l'humain avant tout.
a écrit le 19/03/2012 à 8:22 :
Former une personne de 55 ans qui a exercé le même métier durant de nombreuses années est une gageure et une gabegie. Nul n'ignore que les métiers d'aujourd'hui sont différents de ceux d'hier, et les jeunes sont beaucoup plus aptes à les occuper.Le chômage des jeunes et celui des anciens coûte cher de toutes façons. L'avenir est dans la jeunesse, créons les conditions de son employabilité. Les anciens ont largement mérité leur retraite. La société française a évolué, il faut une adaptation du service de la retraite avec une réduction des prestations au-delà d'un certain seuil.
Réponse de le 19/03/2012 à 8:55 :
N'importe quoi ! J'ai 63 ans et cela fait un an que je me suis lancé dans une nouvelle activité après une formation de 3 mois, sans aucun problème. Nous sommes une équipe composée de 3 personnes respectivement âgées de 39, 55 et 63 ans et notre entreprise est satisfaite de notre travail. Les anciens pour la plupart peuvent continuer à travailler et utiliser, voire partager leur expérience. Il faut abandonner votre rigidité mentale JE38 car sinon, vous allez effectivement être vieux avant l'âge et prendre votre retraite dans un hospice de vieux. Les temps ont changé et l'on n'est plus vieux à 63 ans, mais un jeune homme dynamque !
a écrit le 19/03/2012 à 8:22 :
Former une personne de 55 ans qui a exercé le même métier durant de nombreuses années est une gageure et une gabegie. Nul n'ignore que les métiers d'aujourd'hui sont différents de ceux d'hier, et les jeunes sont beaucoup plus aptes à les occuper.Le chômage des jeunes et celui des anciens coûte cher de toutes façons. L'avenir est dans la jeunesse, créons les conditions de son employabilité. Les anciens ont largement mérité leur retraite. La société française a évolué, il faut une adaptation du service de la retraite avec une réduction des prestations au-delà d'un certain seuil.
Réponse de le 19/03/2012 à 11:51 :
@JB38: et en quoi les jeunes sont "beaucoup plus aptes" ?? Un âne reste un âne, qu'il ait 18 ou 78 ans :-)
Réponse de le 19/03/2012 à 13:29 :
RETRAITE pour les regimes speciaux pas besion de formation apres 50 ou 55 ans
Réponse de le 19/03/2012 à 18:21 :
on va commencer par le kamasutra en 40 leçons !
Réponse de le 19/03/2012 à 18:23 :
Bon trêve de bêtises ... l'important c'est l'envie d'apprendre ... quelque soit l'age ! (18 ou 78 ans)
Réponse de le 19/03/2012 à 18:35 :
@pmxr: pour moi, ce sera plutôt 90 leçons avec des jeunes qui, nous dit JB38, sont plus aptes, parce que je comprend vite, mais il faut m'expliquer longtemps ce genre de choses :-)
a écrit le 19/03/2012 à 8:04 :
Bravo !
Et que ces séniors soient affectés en priorité à la formation dans l'entreprise.
J'ai terminé ma carrière ainsi, suite à la directive de M. Bérégovoy, et cela a été une ecxélente chose pour le couple entreprise et sa recrue.
a écrit le 19/03/2012 à 7:36 :
Plutot que de creer de nouvelles exonérations pour les uns ,puis les autres ne peut-il donc pas diviser par deux les charges de tous les salariés et ,trouver la taxe qui payera le manque de la sécu ,des caisses chomage,retraite etc ....était ce si difficile à faire durant ses 4 années ?
a écrit le 19/03/2012 à 7:17 :
On supprime une niche pour en ouvrir une autre en faveur des entreprises. Voila le programme de NS
a écrit le 19/03/2012 à 6:37 :
Tiens Sarkozy se met à courir après les promesses de Hollande. un quasi couper/coller il n'y a que les mots qui changent. Ses exonérations sur les contrats des -25 ans et +55 ans c'est le contrat génération de hollande. Oseo qui fait des prêts à taux 0% aux PME c'est l?adaptation de la banque publique d'investissement de Hollande. Créer des cabinets de Médecins de ville à côté des urgences c'est une proposition de Bayrou que lui même avait adapté des socialistes qui parlaient de "dispensaires" à côté des urgences mais aussi dans les déserts médicaux. Idem encore sur les dépassements d'honoraires mais pour le coup c'est lui qui est cette fois-ci dans le flou etc... Vraiment on a l'impression que le capitaine navigue a vue et ne sait pas trop où il va à moins qu'il ait perdu la carte ou qu'il ne sache pas lire les instruments de bords ; alors il suit les autres bateaux...
Réponse de le 19/03/2012 à 8:36 :
Pas un couper/coller...mais un copier/coller car Hollande garde ces propositions dans son programme...attention à la manoeuvre de NS, à force de piquer des éléments dans les programmes de Marine, Jean-Luc et François...les médias finiront par dire qu'ils sont tous pareils et donc pourquoi changer de Président ? NS serait-il devenu l'homme de la synthèse (des programmes) ?
a écrit le 19/03/2012 à 5:32 :
blabla.....il fait les mêmes promesses qu'en 2007...présentées à l'envers...un aller retour...ne nous trompons ....donnons lui un retour gratuit....sans crédit....d'impôts!!!!
Réponse de le 19/03/2012 à 9:02 :
Je veux bien vous suivre je pense que vous avez raison bien entendu,mais le probléme c'est que si c'est la gauche pluriel en face,ce sera pire,ou en tout les cas pas meilleurs,car question projet pour la france et les français entre mélanchon qui veut déclarer une guerre civil en france,et hollande qui cherche sa route,je ne ne parle méme pas des écolos ou vert,tous ce monde européiste à fond,je ne suis pas optimiste pour l'avenir des français et de la france en tant que nation qui n'aura plus d'identité,ou plutôt une vague identité européenne mélangé à je ne sais quoi d'autre.
Réponse de le 19/03/2012 à 13:08 :
nous vivons effectivement dans le mensonge,parce que nous ne sommes entourés que de dirigents qui mentent éhontément,sans scrupule aucun,le tout est de rester réaliste,les loups ne se mangent pas entre eux,(c'est une véritable mafia)quant à certaines personnes,comme Tapi..Enrico Macias,etc etc..qui n'ont pas des fins de mois difficiles,devraient la fermer,ou rester dans leurs belles maisons,ce n'est pas leur place,ils deviennent aussi écoeurants que ceux qui gouvernent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :