Comment la high tech vient au secours des seniors

Les expérimentations en « géron-technologies » se multiplient en France, mais la filière industrielle a besoin de structurer.

2 mn

Roméo, un robot humanoïde à taille humaine conçu pour assister les personnes dépendantes. PHOTO: ALDEBARAN.
Roméo, un robot humanoïde à taille humaine conçu pour assister les personnes dépendantes. PHOTO: ALDEBARAN. (Crédits : Aldebaran Robotics)

 

Le Salon des seniors qui s'ouvre jeudi à Paris sera l'occasion de mettre l'accent sur l'urgence de développer des solutions technologiques pour accompagner le vieillissement de la population française. D'ici à 2050, 11 millions de seniors auront plus de 75 ans, dont 5 millions dépasseront les 85 ans.

Les technologies pour l'autonomie - ou gérontechnologies - devront aider les personnes âgées à rester le plus longtemps possible à leur domicile. Pour les pouvoirs publics, il faut trouver des modèles alternatifs à l'hospitalisation ou à la maison de retraite. Mais les industriels français tardent à proposer une offre cohérente alors que des pays comme le Japon soutiennent depuis longtemps une approche transversale - mêlant industries mécaniques, électroniques, domotiques et télécoms - face à ces enjeux sociétaux. « La France se trouve dans une situation paradoxale où les offres opérationnelles sur le marché restent rares alors que les projets et les expérimentations foisonnent », observent les auteurs d'une étude du Centre d'analyse stratégique.

Plusieurs sociétés ont développé des outils informatiques adaptés aux seniors. Ordimémo commercialise un ordinateur tactile dont l'interface se réduit au strict nécessaire de la vie quotidienne : messagerie, SMS, calendrier, albums photos et navigation Internet. Des fabricants de téléphones ont aussi conçu des appareils adaptés (voir ci-dessous).

Autre piste explorée : utiliser un objet familier comme la télévision pour proposer des services à valeur ajoutée. E-lio, de la société Technosens, est un téléphone à touches simplifiées, couplé à un téléviseur relié à l'Internet haut-débit. L'utilisateur s'en sert pour rester en contact audio ou vidéo avec ses proches, voire avec un médecin. À Lannion, en Bretagne, le programme Mazadoo du pôle de compétitivité Images et Réseaux teste un « Facebook pour les seniors » à l'interface simplifiée.

Alerte en cas de chute

De nombreux programmes d'expérimentation sont lancés pour stimuler les personnes souffrant de déficiences cognitives. La miniaturisation et la baisse des coûts des capteurs « intelligents » (gyroscope, accéléromètre) permettent de concevoir des systèmes de monitoring à distance de l'état de santé d'une personne et d'alerte en cas de chute. Enfin, dans le domaine prometteur de la robotique de service, qui tient son premier salon à Lyon jusqu'à vendredi, les acteurs français ne manquent pas d'arguments face à la concurrence asiatique. Aldebaran va bientôt présenter Roméo, un robot humanoïde à taille humaine conçu pour assister les personnes dépendantes.

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 26/03/2011 à 23:14
Signaler
Moi, ce qui m'épate, c'est qu'incapables de prévoir à 1 semaine, ils nous parlent de ce qui va se passer dans 50 ans !!! Cela me rappelle que dans ma jeunesse, on nous disait que la machine allait remplacer l'hoome qui pourrait alors prendre sa retra...

à écrit le 26/03/2011 à 10:27
Signaler
A quand un robot à la maison pour faire la cuisine, le ménage et le gardiennage !

le 28/03/2011 à 9:29
Signaler
ça s'appelle autrement...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.