France : Plus de 18.000 emplois salariés crées au premier trimestre

 |   |  788  mots
DR
DR
En France les secteurs principalement marchands ont créé 18.300 emplois au premier trimestre (+0,1% par rapport au trimestre précédent), après en avoir détruit 8.100 au dernier trimestre l'an dernier, selon des chiffres révisés de l'Insee publiés mardi.

L'Insee, qui produit chaque trimestre ses propres estimations de l'emploi salarié, a publié mardi ses chiffres définitifs pour le premier trimestre 2012. Mi-mai, l'Insee avait annoncé 10.200 créations d'emplois au cours des trois premiers mois de l'année et 22.600 destructions au quatrième trimestre 2011.

Plus d'emplois créés au premier trimestre que prévu

Le nombre de salariés dans les secteurs marchands a progressé de 0,1% au premier trimestre en France après deux trimestres de baisse, selon l'institut statistique. Au total, 18.300 postes ont été créés entre janvier et mars, après la destruction de plus de 8.000 emplois  au quatrième trimestre 2011 (-0,1%, révisé).

L'Insee a également révisé ses chiffres pour le 3e trimestre 2011, réduisant le nombre d'emplois détruits de 31.500 à 28.200. Sur un an, l'emploi salarié a été créateur net de 31.300 postes, soit une hausse de 0,2%. Après deux trimestres de repli pour l'intérim (-13.000 et -22.000 aux troisième et quatrième trimestres 2011), les effectifs se stabilisent au premier trimestre, avec 700 emplois détruits (-0,1%). Les 18.300 créations annoncées par l'Insee sur le trimestre sont insuffisantes pour laisser espérer une amélioration des chiffres du chômage.


Des créations d'emplois insuffisantes pour freiner le chômage

En effet, compte tenu de la démographie et des réformes des retraites qui poussent les seniors à rester en emploi plus longtemps, environ 150.000 personnes arrivent chaque année sur le marché. "Il faudrait que l'économie crée 30 à 40.000 postes au moins chaque trimestre pour que le chômage commence à se stabiliser", rappelle Mathieu Plane, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Au premier trimestre, le taux de chômage calculé par l'Insee a grimpé de 0,3 point par rapport au trimestre précédent, à 9,6% de la population active en métropole (10% DOM compris, +0,2 points).
La progression légère de l'emploi marchand sur le trimestre est tirée par la bonne résistance du tertiaire (hors intérim), qui compte pour les deux tiers des emplois en France, avec autant d'emplois créés qu'au trimestre précédent (+19.500).
Si la construction se redresse (+5.800) après trois trimestres dégradés, l'industrie continue à enregistrer des pertes (-6.200). La forte hémorragie dans l'intérim (-13.000 et -22.000 aux troisième et quatrième trimestres 2011) est stoppée, avec seulement 700 emplois détruits.
Au regard "des autres indicateurs macro-économiques très dégradés", les chiffres globaux sont "étonnants", "sans corrélation avec l'activité économique réelle", souligne M. Plane. Pour l'instant, les entreprises "encaissent": elles "ont eu davantage recours aux dispositifs de chômage partiel" au premier trimestre, observe-t-il.
Alors que l'Insee tablait sur 0,2% de croissance au deuxième trimestre, la Banque de France a abaissé ses prévisions début juin et table désormais sur un recul du produit intérieur brut (PIB) de 0,1% au printemps. Les indicateurs "laissent penser que les chiffres de l'emploi salarié pour le deuxième trimestre ne seront pas bons" et il faut s'attendre à des "ajustements" douloureux dans les prochains mois, quand les entreprises répercuteront cette "perte de compétitivité", prédit Mathieu. Plane.
L'Insee reste très pessimiste. L'institut prévoit toujours 49.000 destructions d'emplois dans les secteurs marchands (hors agricoles) sur le semestre.
Considéré comme un indicateur avancé du marché de l'emploi, le nombre d'intérimaires a rechuté de 2,1% en avril, selon des données publiées lundi par Pôle emploi, alors que leur nombre s'était redressé en février et mars.

L'Insee souligne la baisse de l'emploi industriel

Hors intérim, l'emploi marchand affiche 19.100 postes en plus au premier trimestre, après +13.500 au trimestre précédent. Sur un an, l'emploi salarié marchand augmente de 0,2% avec 31.300 nouveaux emplois. Mais, point noir, l'emploi industriel poursuit sa baisse au premier trimestre (-6.200 postes) après -4.300 au trimestre précédent. Sur un an, l'emploi a baissé de 13.200 dans l'industrie. Sept des dix secteurs étudiés par le Baromètre en France affichent un solde net d'emploi positif pour le 3e trimestre 2012.  A cet égard, selon le baromètre trimestriel Manpower sur les perspectives d'emploi, au troisème trimestre 2012, sept des dix secteurs étudiés afficheraient un solde net d'emploi positif. Les employeurs du secteur de la production et de la distribution d'électricité, de gaz et d'eau se montrent les plus optimistes avec une prévision nette d'emploi de +10%.  Pour leur part, les entreprises du secteur de l'industrie manufacturière, elles, anticipent une hausse de 7% de leurs effectifs au troisième trimestre. A l'inverse Ce sont les employeurs du secteur des industries extractives qui se montrent les plus pessimistes avec un solde net de -12%. Plus globalement, selon Manpower, 88% des entreprises interrogées n'envisagent aucune évolution de leurs effectifs.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2012 à 19:55 :
Est ce que les emplois non déclarés de la restauration et du bâtiment sont comptabilisés dans le chiffre annoncé. En parallèle, combien d'emploi de fonctionnaire d'inspecteur du travail existe t'il ?
Réponse de le 12/06/2012 à 21:53 :
Pourquoi : vous trouvez qu'on manque encore de fonctionnaires ???
a écrit le 12/06/2012 à 19:13 :
Le chômage n'est pas près de baisser en France. En effet, "si le socialisme venait à manquer de pauvres et de chômeurs, l'économie du pays deviendrait subitement florissante et les électeurs renverraient les barons du collectivisme à leurs études, fort mal payées."
Réponse de le 12/06/2012 à 19:54 :
Mais il faut aussi du chomage dans les pays gouvernes à droite.
Le chomage c'a permet de maintenir les salaires, asservir une partie des salariés, evite les grèves. Les seuls inconvenients type montee des extrèmes, qui peuvent nuire à l'etlite economique, à la finance peuvent etre resolus en lachant du lest.
Réponse de le 12/06/2012 à 21:57 :
@chomage et @boss : désolé de vous contredire tous les 2, mais moi, si je suis en stand-by question embauche (et hier soir, à la CCI, mes collègues semblaient être tous dans la même situation), ... c'est d'abord parce qu'on est dans un flou total !!
De combien va-t-on augmenter l'échelle des salaires ? Les règles de licenciement en cas de changement de conjonctures vont-elles se durcir ? Coment les charges sur les emplois vont-elles evoluer ? et quid de l'IS ?
Alors le socialisme ou les gouvernements de droite : ce ne sont pas eux qui décrètent les embauches !!!!
a écrit le 12/06/2012 à 13:52 :
Oui héritage du gouvernement FILLON et de notre vrai Président Nicolas SARKOZY (pbsl) et maintenant ceux qui sont venus par infraction récoltent les bons résultats, écoeurant.
Réponse de le 12/06/2012 à 14:30 :
En meme temps imaginons qu'il n'y ait pas eu ces creations, vous auriez pu ainsi faire le reproche à Hollande.
Si demain le chomage baisse (fortement improbable) vous l'atribuerez à l'action de Sarkozy, si au contraire il monte ce sera la faute à Hollande sur l'air du "je vous l'avait bien dit"
Ecoeurant.
Mais il y a encore plus ecoeurant, c'est de parlez d'infraction à propos d'une election qui s'est deroule dans un pays democratique, le notre
Qui etes vous cher Cavaliero pour parlez ainsi et meprisez les francais ?
Réponse de le 12/06/2012 à 15:34 :
@boss: IlCavaliere n'est peut être pas Français mais vous avec SuperFrançois vous devriez profiter des 60 000 enseignants pour mieux écrire le Français; On doit donc dire: Qui êtes vous Cavaliere (pas Cavaliero) pour parler (pas de ez) ainsi et mépriser (re pas de ez) les Français (avec un F majuscule) et je vous l'avais (un s pas un t) bien dit et puis c'est de parler (pas de z) d'infraction. Veinard qui allez retourner à l'école.
Réponse de le 12/06/2012 à 17:56 :
@libre
Merci pour ce cours d'orthographe. Grace à vous je pourrai eviter le retour à l'ecole.
Mais attention ceci denote un fond d'altruisme qui pourrait ternir votre image d'ulta liberal . Quel plaisir de vous lire sur ce forum. Quelque soit le sujet, vous arrivez avec une facilite deconcertante à diffuser les preceptes de l'ideologie du chacun pour soi tout en envoyant quelques piques au gouvernement actuel ( compose d'archaiques bolcheviques).
Mais ne perdez plus de temps a corriger mes fautes d'orthographes continuez à nous convertir aux valeurs de l'individualisme, de la cupidite, de l'egoisme. , à venerer "le riche" et à detester "le pauvre" moi qui croit à un liberalisme encadre et regule mais pas au grand soir, je me sens comme des envies d'accusateur publique periode terreur de la revolution francaise.
Réponse de le 13/09/2012 à 13:30 :
Cavalière vous avez le salut de pathinder.
a écrit le 12/06/2012 à 13:39 :
Les politiciens pourraient-ils lire ces quelques lignes... ce sont les entreprises et le secteur marchand qui créent les emplois viables : alors aidont les PME a embaucher ! pour cela, pas besoin de discours ni de subvention ou de plan tarabiscoté : il faut donner envie avec un cadre STABLE, une possibilité de revenir en arrière en cas de retournement de conjoncture, et une baisse des charges sur les 5 premiers emplois de chaque employeur, ceci afin de favoriser les petites entreprises qui forment le nerf de la guerre !
Enfin, il faut un impôt sur les sociétés qui soit progressif, c'est à dire que les grosses boites paient plus que les petites, et non l'inverse comme c'est le cas actuellement... je connais nombre d'employeurs potentiels qui restent en attente car il y a trop d'incertitude ...!!! à bon entendeur, messieurs-dames de la politique !
a écrit le 12/06/2012 à 10:10 :
Et pour quelle raison le chômage augmente, puisqu'on est à un nouveau palier de 10%?
a écrit le 12/06/2012 à 8:40 :
du à la politique de N Sarkozy mais fallait surtout pas le dire avant le 6 mai !!
Réponse de le 12/06/2012 à 10:08 :
Sarkozy a surtout inventé 43 taxes et a su porter les prelevements obligatoires à des niveaux records pour payer ses électeurs rentiers et maintenir les privilèges fiscaux des très grosses sociétés du CAC (ses amis oligarques du Fouquet's)
Sachez que les entrepreneurs ont créé des emplois pour répondre à des commandes. Et ce n'est pas la politique du radical socialiste Sarkozy qui favorise les commandes mais certains marchés notamment à l'étranger qui tirent un peu les PME créatrices d'emplois.
Réponse de le 12/06/2012 à 19:07 :
@ Henri, C'est sur qu'Hollande n'a pas d'amis au sein du CAC 40, Il est un enfant du peuple et mange chez Flunch. Arretez de regarder le petit journal et reflechissez par vous memes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :