Remaniement : Bricq passe au commerce extérieur, Batho à l'écologie

 |  | 510 mots
Lecture 3 min.
Delphine Batho devient ministre de l'Ecologie Copyright Reuters
Delphine Batho devient ministre de l'Ecologie Copyright Reuters
Le remaniement a donné lieu à un jeu de chaises musicales. Nicole Bricq abandonne l'écologie pour le commerce extérieur, Delphine Batho la remplace. Quatre nouveaux ministres délégués, peu connus, font leur apparition. Le gouvernement compte au total 20 ministres et 18 ministres délégués

Le gouvernement Ayrault II est en place. Comme de coutume, après un scrutin législatif, Jean-Marc Ayraut avait remis lundi la démission du gouvernement. La nouvelle équipe, remaniée un peu plus que prévu par rapport au gouvernement en place depuis le 16 mai, a été annoncée ce jeudi soir. L'équipe, de laquelle ne sort aucune ministre -tous ont été élu ou réélus aux législatives- reste strictement paritaire, avec 19 hommes et  19 femmes. Une promesse de campagne du candidat Hollande. Le total de 38 ministres est l'un des plus élevés depuis 20 ans (le dernier gouvernemenet Fillon comprenait 32 membres), avec l'entrée de deux femmes et deux hommes, tous ministres délégués. Dans le domaine économique, la principale innovation est le passage de Nicole Bricq du ministère de l'Ecologie au commerce extérieur, tandis que Delphine Batho, dont on sait qu'elle ne s'entendait guère avec sa ministre de tutelle, Christine Taubira (justice), remplace Nicole Bricq à l'écologie. Une promotion, donc pour cette ancienne proche de Ségolène Royal. Nicole Bricq n'aura donc passé qu'à peine plus d'un mois en charge de l'Ecologie et des transports.

Thierry Repentin à la formation professionnelle

Le  ministre du Travail Michel Sapin, qui doit mener de front une multitude de chantiers, est désormais épaulé par ministre délégué chargé de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage, Thierry Repentin, un sénateur de 49 ans, spécialiste reconnu de la question du logement, président du mouvement HLM depuis décembre 2008.
Par ailleurs, Anne-Marie Escoffier, une ex préfète de 69 ans,  est nommée à la Décentralisation, sous la tutelle de la ministre de la justice Marylise Le Branchu.  C'est la trosième ministre radicale de gauche dans ce gouvernement, avec Christine Taubira (justice) et Sylvia PInel, qui hérite d'un ministère plein (Artisanat, commerce, tourisme).   Guillaume Garo, un proche de Ségolène Royal, arrive à l'Agroalimentaire, auprès du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll..Critiquée par certains de ses collègues au gouvernement, la documentariste Yamina Benguigui ne conserve plus que la Francophonie et perd le portefeuille des Français de l'étranger, confié à la sénatrice Hélène Conway. Déjà sénatrice des Français de l'étranger, Hélène Conway, 51 ans, va connaître sa première expérience gouvernementale.  

Benoît Hamon reste ministre délégué mais hérite de la Consommation, en plus de l'Economie sociale et solidaire. Le ministre Stéphane Le Foll s'occupera aussi de la Forêt. Il y a désormais 20 ministres et 18 ministres délégués, contre respectivement 18 et 16 dans l'équipe Ayrault 1, qui avait été nommée le 16 mai au lendemain de la prise de fonctions de François Hollande à l'Elysée. L'ancien dirigeant communiste Robert Hue, dont l'entrée au gouvernement a été un temps évoquée, n'est finalement pas retenu dans l'équipe. De même, François Hollande et Jean-Marc Ayrault n'ont pas promu de membres du MoDem comme certaines sources l'évoquaient.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2012 à 22:31 :
Il vaut mieux en rire qu'en pleurer mais voir le parcous de nos Pieds Nickelés on voit que la gauche comme la droite ne met pas en place les bonnes pointures au bon poste mais peut-on demander à un énarque Président et un premier ministre prof de laqnue d'être à la ahuteur des enjeux en dehors de la petite kermesse politique qui dure depuis 40 ans NON BIEN SUR.
Les aprcous de nos artiste de la politique mais il est vrai que la compétence n'est pas une valeur en politique seul compte les petits arrangements minables.
Le bouquet pour le commerce extérieur il estr vrai que les chiffres de la balance montre que tous les artistes du poste depuis 15 ans ne sont que des figurants GRACEMENT payés par les entreprises et les contribubales.
Delphine Batho
Le baccalauréat en poche en 1992, elle s'engage dans des études d?histoire à Jussieu qu'elle abandonne. Alors qu'elle vient de quitter l'organisation lycéenne, elle devient vice-présidente de SOS Racisme en septembre 1992, représentante de la « deuxième génération de SOS », selon l'expression du Monde5, au côté du nouveau président Fodé Sylla, après le départ de Harlem Désir.

Nicole Bricq
En 1970, Nicole Bricq obtient une maîtrise en droit privé à l'université Bordeaux IV.

Thierry Repentin
fait ses études à Chambéry puis à l'Institut d'études politiques de Grenoble,

Guillaume Garot
fils de l'ancien député européen Georges Garot. Après des études secondaires au lycée Douanier Rousseau à Laval, il rentre en classe préparatoire au lycée Chateaubriand puis à l'Institut d'études politiques de Paris.
a écrit le 22/06/2012 à 16:51 :
Ce sera intéressant de savoir ce que coute ce gouvernement par rapport à celui de Sarkosy par an et faire le bilan sur 5 ans.
a écrit le 22/06/2012 à 14:14 :
Quelle compétence pour passer de l'écologie au commerce extérieur, c'est vraiment n'importe quoi, on se moque bien des français,et ça va durer cinq ans...enfin peut-être
a écrit le 22/06/2012 à 11:50 :
quel cinéma !!!! le changement ? mais de quel changement parle t on ? les annonces d'augmentation du forfait social et des charges sociales sur l'épargne salariale faitent dans les echos la semaine dernière ne sont pas reprises dans la tribune, pourqoi ? cette décision est très dommageable pour les salariés qui paient déjà suffisament de charges et d'impôt ? le changement avez vous dit mais au vu des annonces faitent ce sera dans la douleur !!
a écrit le 22/06/2012 à 11:26 :
2 remarques :
- ils ont diminué leur salaire mais il n'y a aucun secrétaire d'état (payés moins...) : ils sont tous ministres ou ministres délégués !
- Sarkozy était décidément bien plus écolo que Hollande : les ministres de l'écologie étaient tout en haut de la hiérarchie et maîtrisaient leur sujet (Borloo, NKM). Là, c'est une variable d'ajustement (cf la remarque d'EELV)
a écrit le 22/06/2012 à 10:56 :
Tous les clowns sont en place, Monsieur Loyal donne le ton : "Show must go on" et c'est parti pour 5 ans de pitreries pitoyables ; I am happy.
Réponse de le 22/06/2012 à 12:00 :
au moins ça changera du clown blanc....
a écrit le 22/06/2012 à 9:40 :
C'est bien... maintenant que les copains on les salaires a vie... On mets des gens qu'on ne connait dont on a aucune idée de ce qu'il vont faire (a part peut-etre des conneries comme d'hab)...
Vive le socialisme...
a écrit le 22/06/2012 à 9:11 :
La baisse de 30 % du salaire est complètement neutralisée par l'augmentation du nombre des ministres et ministres délégués. En effet, le dernier gouvernement Fillon comportait 25 ministres. Aujourd'hui c'est 13 de plus soit 38 ministres. Le changement c'est maintenant...soit des dépenses en plus....cherchez l'erreur...une fois de plus le candidat confirme ses talents de manipulateur et de trompeur professionnel.....
Réponse de le 22/06/2012 à 9:35 :
il faudrait pas oublier les secrétaires d'état du gouvernement Fillon....sinon les comptes ne sont pas justes !!!!
Réponse de le 22/06/2012 à 9:45 :
A priori, 32 pour Fillon pas 25...
Réponse de le 22/06/2012 à 16:27 :
dans un journal, j'ai lu qu'il y avait 14 membres en plus sans compter les dizaines collaborateurs en plus Conclusion ce gouvernement coûte plus cher.....
Réponse de le 22/06/2012 à 22:33 :
et les caisses noires .....
a écrit le 22/06/2012 à 8:22 :
Quand ce domaine, le commerce extérieur, a eu un titulaire, les divers ministres ou secrétaires d'état qui ont obtenu son maroquin n'ont pu que constater qu'il était vide ou lesté de déficits de balance commerciale abyssaux. Sur la durée, leur action ministérielle n'a produit aucun résultat et la seule bonne décision aurait été de tirer une croix sur cette dépense publique inutile.
a écrit le 22/06/2012 à 7:30 :
Mme Bricq qui passe allegrement de l'ecologie au commerce exterieur en 2 semaines. Elle qui n'a jamais travaillé dans une entreprise privée ..... Quelle chance on a en France d'avoir des personnes si hautement qualifiées pouvant passer d'un ministère a l'autre d'un simple claquement de doigts. Et apres on se demande pourquoi ce pays est si mal géré et dirigé depuis 30 ans ....
a écrit le 22/06/2012 à 6:48 :
"Le gouvernement Fillon 6 compte désormais 18 ministres (un de plus), 21 secrétaires d'Etat (stable) et 1 commissaire (un de moins).

Voici les 40 membres du gouvernement Fillon 6 :
(mars 2010)"

vérifier ses informations est le B A BA de tous les journalistes ,à moins bien sûr de vouloir susciter l'indignation des foules
a écrit le 22/06/2012 à 4:17 :
Le total de 38 ministres est l'un des plus élevés depuis 20 ans (le dernier gouvernemenet Fillon comprenait 32 membres) : Voilà ce qu'il faut retenir. Réduire le nombre de fonctionnaire tout en les remplaçant par plus de ministre ???
Réponse de le 22/06/2012 à 16:23 :
j'ai lu qu'il y avait en plus des dizaines de collaborateurs en plus et que ce gouvernement coûte 45 000euros de plus que le précédant.. Quelle économie, ils se foutent de nous....
a écrit le 22/06/2012 à 2:07 :
Il est clair que ce ne sont pas des connaisseurs de l'écologie qui sont nommés à ce ministère pourtant très important. Le parcours de Delphine Batho n'a rien à voir avec l'écologie. Ce ne sont pourtant pas les spécialistes qui manquent en France dans les questions d'environnement. On va encore s'apercevoir que ce n'est pas un choix efficace ni en pointe et que décidémment les questions d'environnement ne font pas bon ménage avec la politique qui ne les utilise que pour capter des voix aux élections.
Réponse de le 22/06/2012 à 7:42 :
Le ministère de l'écologie aurait du être un ministère d'Etat.Ou est le pacte écologique de Nicolas Hulot?
Réponse de le 22/06/2012 à 11:29 :
@Gépé : J'ai bien une petite idée...
a écrit le 21/06/2012 à 23:55 :
Le grand perdant c'est Montebourg: il perd le commerce avec une ministre déléguée!

En 2010, chez Laurent Ruquier, il avait dit: "...Michel-Edouard Leclerc, le bras droit de Nicolas Sarkozy !"
M-E Leclerc avait donc "grondé" dès la mise sous tutelle du ministère du commerce.
MEL a vite obtenu ce qu'il voulait : avoir SON ministère en direct.
Il va pouvoir croquer Sylvia Pinel tranquillement... Ca aussi il l'avait déjà dit à demi-mots!

Pendant ce temps-là, les "relations" de son concurrent stéphanois avaient mis un(des) pied(s) dans la porte de Montebourg via quelques nominations opportunes.

Les grandes manoeuvres se font maintenant au grand jour.
Pourquoi se gêner ?
Habitudes, lobbies... quand vous nous tenez.
La France éternelle ne sortira pas de l'ornière de sitôt !
Merci quand même de ne pas avoir essayé....
a écrit le 21/06/2012 à 21:17 :
Un gouvernement "normal" avec 38 portefeuilles. Il a fallu en caser des camarades.
a écrit le 21/06/2012 à 21:13 :
si sylvia pinel pouvait passer a la porte,ça arrangerait tout le monde.pas besoin d'une nouvelle morano!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :