Légère baisse de l'inflation en juillet

 |   |  239  mots
Copyright Reuters
L'effet des soldes d'été a contribué à faire baisser les prix à la consommation de 0,4% au mois de juillet, selon les chiffres de l'Insee publiés ce mardi.

Les prix à la consommation ont diminué de 0,4% sur un mois en France en juillet. Ils étaient restés stables en juin. Les soldes d'été expliquent en partie cette tendance. 

Sur un an, l'inflation ressort à 1,9%, soit le même rythme que celui constaté en juin. L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, a reculé de 0,5% en juillet après avoir progressé de 0,1% un mois plus tôt. Sa hausse est de 2,2% (2,3%) sur un an. Quinze économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un indice IPCH en recul de 0,4% en juillet et en hausse de 2,3% sur un an.

Mouvements de saison

Outre le poste habillement-chaussures (-13,6%), qui a profité des soldes, l'Insee fait état d'un recul saisonnier des produits frais (-5,3%), ces baisses étant compensées par la hausse, également saisonnière, des services liés au tourisme et les relèvements tarifaires résultant notamment de la hausse du smic.

Hors produits frais, les prix alimentaires sont restés quasi stables (+0,1%). Les prix de l'énergie ont quant à eux augmenté de 0,2% (+3,6% sur un an). Les hausses des prix du gaz (0,9%) et de l'électricité (+1,8%) ont été en partie compensées par une baisse des prix pétroliers (-0,6% sur le mois mais +3,3% sur un an).

Corrigé des variations saisonnières, l'indice des prix à la consommation a progressé de 0,1% en juin, sa progression sur un an étant de 2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2012 à 14:44 :
On fait dire ce que l'on veut aux indices, surtout si l'on change la composition souvent.
a écrit le 15/08/2012 à 20:46 :
on ferait pas de la récession déflation ou rec-def?
a écrit le 14/08/2012 à 23:56 :
C'est bon, l'économie est entrain de repartir ? OU ET COMMENT, il faut bien qu'il justifie leur salaire ces journalistes pour raconter de telle énormité descendez dans la rue et poser la question au consommateur lamda.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :