Réduction de la pauvreté : Martin Hirsch reconnaît s'être "planté"

 |   |  288  mots
Copyright Reuters
Martin Hirsch, l'ancien Haut-commissaire aux solidarités actives sous le gouvernement Fillon, a reconnu vendredi avoir échoué dans la réalisation de son objectif de réduire la pauvreté d'un tiers en cinq ans.

"Je reconnais m'être planté." C'est ainsi que Martin Hirsch, l'ancien Haut-commissaire aux solidarités actives du gouvernement Fillon a jugé son bilan. Celui qui a lancé le Revenu de solidarité active en 2009, mesure emblématique du quinquennat de Nicolas Sarkozy, s'était engagé à relever le défi de réduire la pauvreté d'un tiers en cinq ans.

Un échec criant mais assumé

Et échec il y a. Selon les derniers chiffres publiés par l'Insee, la pauvreté a atteint 14,1% en 2010, son plus haut niveau depuis 1997. Et ce n'est pas tout. Toujours selon l'Insee, près d'un enfant de moins de 18 ans sur cinq vivait en dessous du seuil de pauvreté cette année-là. Enfants qui contribuent pour près des deux tiers à l'augmentation du nombre de personnes pauvres, selon l'Insee.

Rendre leur argent aux pauvres

Mais Martin Hirsch assume être celui qui a demandé à Nicolas Sarkozy de s'engager sur la réduction de la pauvreté. Pour lui, on ne peut pas tout imputer à la crise. "Pourquoi ça a échoué?", s'est-il interrogé. Selon lui, "on avait prévu de prélever 1,5 milliard sur les riches pour le RSA (financé par une taxe sur les revenus financiers, ndlr), mais il y a eu un hold up, la moitié n'est pas allée dans la poche des plus pauvres", a-t-il expliqué. Il regrette que l'État n'utilise pas la totalité de l'excédent réalisé grâce à cette taxe pour la réduction de la pauvreté. Même si, par ailleurs, le taux de "non recours" au RSA reste élevé, faute d'information des bénéficiaires potentiels, "il faut qu'on restitue cet argent aux pauvres, auxquels il a été volé", a estimé l'actuel président de l'Agence du service civique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2013 à 19:21 :
Volé: comme il va! On dirait Lénine disant que la propriété c'est le vol. On connait la suite. Ce mec, vénéré par tous les bobos est quelqu'un de dangereux. Il se plante, mais c'est la faute des autres, bien entendu des "riches", ce qui dans sa bouche veut dire tous ceux qui bossent et gagnent de l'argent. Lui a toujours été bien entretenu par la république de ses copains.
a écrit le 27/09/2012 à 16:45 :
Il a raison : comme d'hab sous Sarko l'argent a été confisqué pour les + riches ! (bouclier fiscal...etc). Heureusement ça va changer...
Et si tous les pauvres en situation régulière avaient un logement, RSA, et CMU, ça se saurait ! Pourquoi 1,7 million sur les listes d'attentes des HLM alors ? Quant à la CMU elle a des conditions bien + restrictives que le seuil de pauvreté et la plupart des gens au RSA n'y ont pas droit ! et n'ont pas les moyens de se payer une mutuelle !
Et s'il y a plus de régularisations par le fait d'avoir des enfants nés ici (et encore il faut prouver y être et les avoir élevés ici durant au moins 6ans !) que par le travail, la faute à qui ? Qui a mis ces restrictions débiles sur la régularisation par le travail ?
Je n'ai lu que quelques commentaires, car si tout le reste est aussi mensonger, et aussi peu argumenté, c'est lamentable... Quant on ne connait rien sur un sujet, on s'abstient...
a écrit le 24/09/2012 à 9:52 :
Hirsch parle de holdup parce que les impôts ne sont pas allés dans la poche des pauvres. Il a raison, ils sont allés dans sa poche et celle de ses copains de la nomenclatura française.
a écrit le 23/09/2012 à 10:46 :
Je me suis planté parce qu'on a pas assez dépensé! Ces énarques sont extraordinaires! L'argent mis pouvait-il être mieux utilisé à former, à éduquer? Ne doit-on pas orienter plus vite vers l'apprentissage et les formations en alternance, être plus exigeant quant aux performance de l'éducation nationale? Cette remise en question ne vient pas à l'esprit de Martin Hirsch! Je dépense donc je suis! Et si cela ne marche pas c'est qu'on ne m'a pas permis de dépenser plus!!!! Que pense-t-il dr l'analyse objective des situations et des actions? De l'analyse comparative avec les autres de ce qui marche?
a écrit le 23/09/2012 à 9:07 :
La pauvreté ? En France ? Vraiment ? Toutes personnes "LEGALES" donc on ne parle pas des illégaux, à FORCEMENT un logement, RSA, et CMU alors je vois mal ou est la pauvreté ? Si on me parles des illégaux type bidon ville (et encore il faut en avoir des vrais pour relativiser) de Rom je ne vois pas en quoi cela nous concernes, sauf si notre pays reconnait qu'il n'y a plus besoin de papiers donc n'importe qui peu se pointer. Mais bon comme je lis dans ce forum les gens voient bien que "le pauvre" à une télé et un Smartphone !
a écrit le 23/09/2012 à 0:40 :
Ce M. n'a pas réfléchit plus de 5 minutes avant de bricoler son bidule. Dans un pays qui dépense 600 Mds Euros au titre de la protection sociale, ce ne sont pas 1,5 Mds Euros de plus qui vont avoir le moindre effet sur la réduction de la pauvreté. Malheureusement il n'est pas le seul à pratiquer de la sorte dans ce pays où on n'hésite pas à dépenser beaucoup tout en se fichant comme d'une guigne de l'efficacité des dépenses engagées!
a écrit le 22/09/2012 à 23:44 :
Le pauvre n'a qu'une paire de Rayban, qu'un seul iphone et son écran LCD ne fait que 127 cm... Mais effectivement, les revenus déclarés de ses parents (qui roulent souvent dans une belle voiture) ne sont pas très élevés. Un jour peut être il faudra arrêter cette hypocrisie... A côté de mon bureau il y a un immeuble HLM. Croyez le ou non, sur le parking il y a une porsche cayenne quasi neuve, une bmw dernière génération et quelques 4x4 rutilants. Y'a pas que ça, mais y'en a quand même pas mal à mon goût...
a écrit le 22/09/2012 à 14:06 :
les enfants pauvres, c'est ceux qui ont moins de 1400 euros nets par mois avant transferts sociaux, et qui doivent se contenter d'un iphone avant derniere generation? c'est de la pauvrete ' a la francaise'? c'est ca?
Réponse de le 22/09/2012 à 20:40 :
Vous oubliez le paquet de cigarettes rouge à 6,40 euros par jour, et souvent la barette de shit qui va avec. Comme disait Diam's dans sa chanson "Ma france à moi, elle sèche les cours, elle fume des joints, et elle comprend pas pourquoi elle trouve pas de boulot"
Comment dire... Non, rien, je vais être censuré ....
Réponse de le 27/09/2012 à 15:41 :
tellement vrai l quoi rajouter et nous les retraites impossible de s accheter ces voitures faut y aller se lever ,on n a rien sans rien, quelle france? une retraité en colère en attendant ce soir un discours de notre chère poltique
a écrit le 22/09/2012 à 13:11 :
Peut-on dire que Hirsch le socialiste a planté Sarkozy volontairement ? La casse sociale et le "hold-up" comme indiqué étant à mettre au service de la victoire socialiste ? Celui qui est marié avec une journaliste -encore un- nous l'expliquera certainement dans l'une de ses productions péremptoires. A cet aveu glorieux, si peu habituel, l'artiste doit certainement plaider sa cause en réclamant une place pour services rendus......
a écrit le 22/09/2012 à 12:02 :
En 2010, immigration légale + régularisations de personnes en situation irrégulière + naissances d'enfants donc les parents ne sont pas nés en France = 323 000 (198 525+32 810+91 658). Environ 25 000 sont en France pour travailler. De quoi vont vivent les 300 000 autres?
Réponse de le 22/09/2012 à 12:22 :
"Environ 25 000 sont en France pour travailler"... Ah ouais, t'as fait une enquête?
Réponse de le 22/09/2012 à 13:14 :
Immigration de travail en 2010 : 14 157 personnes (l'Office français de l'Immigration et l'Intégration). En 2009, selon Libération, 33 000 personnes ont été régularisées donc 14 500 pour raisons familiales, 6 000 pour raison de santé contre 10 000 pour raison de travail. 14 000 + 10 000 = 24 000. Une fois au chômage, les immigrés restent en France puisque, selon l'INSEE, en 2010, 422 000 immigrés âgés de 15 à 64 ans étaient au chômage.
Réponse de le 22/09/2012 à 14:51 :
Ah oui, mais il ne faut pas le dire, faut pas stigmatiser. Et c'est la faute à ces salauds de patrons qui ne veulent pas les embaucher... À quand des quotas obligatoires, comme pour les handicapés? Le fait est que dans la mesure ou le FN mais le doigt sur un problème - car il est stupide de nier qu'il y en ait un - plus personne n'a le droit d'en parler.
Réponse de le 22/09/2012 à 20:40 :
300,000 sont plus que 60ans et viennent pour acheter, faire rénover les maisons et dépenser de l'argent?
a écrit le 22/09/2012 à 11:46 :
Le gros problème c'est que nos élus pour leur faire reconnaître leurs erreurs, ils faut que la situation empire s'aggrave à un point de non retour, autrement eux sont confortablement assis dans leur fauteuil de bureaucrate et il ne voit et ne cherche pas à savoir si ce qu'il ont fait est une erreur ou pas, et de faire son mae culpa quand le français est au bord du gouffre, l'élue s'en moque éperdument et ce n'est pas en s'excusant que cela va arranger les choses.
a écrit le 22/09/2012 à 9:20 :
La pauvreté ne peut pas reculer quand on l'importe massivement ... Les roms, les américains du Sud, le maghreb, l'afrique, l'asie ... Comment peut on laisser entrer des gens en France qui n'ont aucun moyen de subsistance ? Et même avec un petit boulot cela ne permet pas de faire vivre la famille. La pauvreté ne peut donc être réduite tant que l'on ne cessera pas d'en laisser entrer pour au moins oeuvrer à réduire celle existante (à périmètre constant). Les immenses moyens consacrés devraient suffir mais le nombre de bénéficiaires ne cessant d'augmenter alors il faut comprendre que c'est de l'argent mal utilisé, tant que la pompe aspirante n'est pas coupée.
Réponse de le 22/09/2012 à 9:32 :
Je pense que vous avez très bien resumé la situation.
Réponse de le 22/09/2012 à 12:35 :
La "pompe aspirante" comme vous dite, ne cessera que lorsque la France ne sera plus devenue attractive. En admettant que votre projet pour la France soit qu'elle n'attire plus personne, vous avez deux choix : en faire un pays pauvre, ou, en faire un îlot aux frontières militarisées.

Il faudrait vous faire à l'idée qu'on ne peut être économiquement fort sans en assumer les conséquences. Donc assumer d'être un aimant à immigration ; comment allez-vous expliquer aux pays alentours qui crèvent la dalle qu'il ne peuvent prétendre à avoir, eux aussi, leurs part du gâteau?
Réponse de le 22/09/2012 à 14:26 :
En effet, la libre circulation des personnes permet d'importer la pauvreté en France. Celle-ci est immense en Afrique et coule sur la France jusqu'à l'étouffer, bientôt. Le déficit cumulé astronomique de la France en est la première conséquence, celle d'aujourd'hui. Demain, la France comme tous les autres pays endettés de la zone euro, coulera sous le poids des charges du déficit et de la pauvreté qui nous envahit, inlassablement. Il se produit un phénomène de vases communicants avec un point d'équilibre qui donnera une pauvreté généralisée Europe-Afrique. Et des troubles de toutes sortes, évidemment.
Réponse de le 22/09/2012 à 14:55 :
Si je vous suit, plus un pays est économiquement fort, plus il attire des migrants. Je ne dispose pas des chiffres en la matière, mais je ne crois pas que votre belle logique appliquée à l'Allemagne tienne la route... Sachant sa population plus importante et sa meilleure santé financière, elle devrait accueillir 300000 à 400000 immigrés par an. Alors ???
Réponse de le 22/09/2012 à 17:08 :
@fizzzico : je pense que vous faites erreur ... La libre circulation et l'attirance de la France doit surtout et avant tout attirer les talents et pas les bras cassés. On a déjà assez de francais en difficulté en France. On ne peut pas raisonner comme vous le faites, car cette misère qui arrive en France fait que les jobs peu qualifiés sont de moins en moins payés car il y en a toujours un qui accepte un salaire toujours plus bas ... pendant ce temps on fabrique des millions de chomeurs francais et certains font de bon profits en employant des esclaves modernes, que l'on appelle travailleurs pauvres pour ne pas dire esclaves ... Ce modèle n'est pas celui de la France, mais du tiers monde ... Pensez-y, car demain ce seront peut être vos enfants ou petits enfants ces esclaves modernes, qui seront contraints de s'aligner sur le moins disant en raison de la faillite de notre système social ...
Réponse de le 22/09/2012 à 20:46 :
@spip: l'Allemagne accueille beaucoup d'immigrés, mais chez eux, ils viennent sous contrat et il n'y a pas de regroupement familial (loi Chirac de juillet 1976 pour ceux qui ne le sauraient pas ou auraient oublié). L'Allemagne fait donc de l'immigration à valeur-ajoutée contrairement à nous.
a écrit le 22/09/2012 à 8:50 :
Moi je sais pourquoi on finit par ne pas demander le RSA parce que ce système est une arnaque qui nous tue en silence. Ma précarité s'est aggravé vu l'état du marché de l'emploi et résultat je suis au chômage sans indemnités donc au RSA. Avant crise, il me fallait moins de 4 mois pour trouver un CDD. C'est humiliant et cela nous rabaisse au niveau social. Pas d'aides contrairement aux idées reçus, les assistantes sociales haussent les épaules, elles ne peuvent rien pour nous (ce sont des emplois fictifs pour soulager la conscience des politiques). Il faut savoir que le dossier est lourd de conséquence : comme je suis mariée et que mon conjoint touche un salaire moyen de 1370e au dessus de 1119 euros soit le SMIC, la CAF m'a écrit pour me signifier que je n'avais droit pour survivre qu'a 204 euros puis 3 mois plus tard à 174e à cause du travail de mon époux et de 70e touché en plus ces derniers temps, on est loin du travail plus pour gagner plus. Pire je suis inscrite en tant que RSA ACTIVITE à cause du travail de mon conjoint, hors je n'ai pas d'emploi pour le moment, ce qui fait que je très peu d'aides avec nos enfants en bas age, ni Internet social qui est interdit aux RSA ACTIVITE, ni EDF SOCIAL etc...Par contre nos charges obligatoires (loyer, edf, assurances, taxe habitation etc) elles n'ont pas baissées au contraire elles augmentent au point que je vais finir en entrainant mon conjoint dans ma chute à la BDF. Merci, un grand merci. Je vis au jour le jour et tôt ou tard je n'aurai plus rien sinon le trottoir avec mes enfants... mon époux de la classe moyenne subit avec nous son déclassement social à cause de cela. On demandait juste a tenir le coup le temps de retrouver un emploi. 15 ans d'acquis par le travail détruit en quelques mois. A savoir sur la déclaration est déduit du RSA tout revenus, vos terrains, vos épargnes que vous devez vider pour survivre, même l'aide reçus de votre famille etc... une honte, un racket organisé pour vous rendre ultra pauvre au lieu de vous aider a vous en sortir et a retourner au travail. Car un ultra pauvre n'a même plus les moyens de payer sa voiture, des habits, et les NTIC réclamés par les employeurs pour vous joindre. Tous les 3 mois tu trembles après la déclaration.
Réponse de le 22/09/2012 à 15:01 :
Pas d'allocations familiales, pas d'AL/APL, pas d'alloc de rentrée scolaire? Encore heureux qu'on déduise les autres revenus type financier/foncier du RSA, sans cela un propriétaire foncier qui ne ferait que percevoir des loyers percevrait en plus le RSA. Par contre, les aides de la famille, c'est clairement abusif.
a écrit le 22/09/2012 à 8:19 :
Je ne pense pas que Martin Hirsch ait échoué. Il a franchi une seconde étape après celle de Michel Rocard qui avait créé le RMI. La cible est l'allocation universelle pour garantir le niveau de vie plancher que tout citoyen d'un pays développé comme le notre doit avoir...et aussi pour contenir le coût du travail et le rendre ainsi plus attractif pour les employeurs. Mais le chemin sera long, le temps que les français comprennent cela...
Réponse de le 22/09/2012 à 9:02 :
Calcul ton budget mensuel avec un RSA pour recette et tes charges obligatoires en déduction avant de faire des éloges utopiques.
Réponse de le 22/09/2012 à 12:14 :
Theophile,au vu des reactions les gens ne sont pas pres intellectuellment a un changmeent de modele de societte ou tout le monde y trouvera son compte....
Réponse de le 22/09/2012 à 20:39 :
Si c'est la faute à ton mari divorce et déclare toi seule. C'est ce que j'ai fait et je touche la totalité de mon RSA
a écrit le 21/09/2012 à 23:39 :
Hirsh n'est pas quelqu'un de réglo. Y a qu'à voir la vidéo de lui avec notre nouveau président à propos du RSA, une honte ! http://www.dailymotion.com/video/x9ncux_hirsch-et-hollande-crachant-sur-le_news?start=1
a écrit le 21/09/2012 à 22:48 :
C'est étonnant, mais quand Hirsch a inventé le RSA, je savais que 1- cela échouerait à aider les pauvres, 2- cela constituerait un nouvel impôt au profit des gouvernants (et l'on sait à quel point Sarkozy s'est gavé pour l'Elysée et les cercles de conseillers et oligarques) 3- que cela serait financé par les contribuables français déjà bien affaiblis (car, autre scandale, le bouclier fiscal protégeait contre l'augmentation des taxes finançant le RSA ). Comment Martin Hirsh pouvait-il ignorer cela ? D'où ma sérieuse réserve sur la probité et/ou l'intelligence de Monsieur Hirsh.
Réponse de le 21/09/2012 à 23:23 :
Poser la question est déjà y répondre non? je suis d'accord pour un mix des 2. J'ajouterai une dose de naïveté, probablement de nature jospinienne..
a écrit le 21/09/2012 à 22:40 :
T'inquiètes Martin !!! Ton hold up sur les pauvres n'est rien par rapport à ce que les socialos leurs préparent !!! Par contre cracher dans la soupe après avoir bien profité de tous les avantages de ta fonction ,çà ce n'est pas très bien mon garçon !!
Réponse de le 22/09/2012 à 9:03 :
+1
Réponse de le 22/09/2012 à 12:17 :
@Mdr:Sauf que Hirsch n'a beneficie d'aucun avantage,il a refuse de toucher un salaire
Mdr vous me faites Ptdrx
a écrit le 21/09/2012 à 21:19 :
La première fois qu'un énarque reconnait ses erreurs.
Réponse de le 22/09/2012 à 9:06 :
Reconnaître ses erreurs est une chose, les corriger en urgence en est une autre ! C'est de vie humaine dont il s'agit pas d'un simple chiffre. Le problème se situe surtout sur le marché du travail qui se grippe et ne propose que des contrats ultra précaire (ex CDI mais pour 4 h par semaines chez nous).
a écrit le 21/09/2012 à 19:32 :
Martin, Martin, Martin... Quand vas-tu enfin comprendre que les pauvres ont moins besoin d'argent que d'un environnement favorable qui leur permette de travailler et de transformer rapidement le fruit de leur travail en capital ? A ce sujet, par bien des aspects, la France ne vaut pas mieux que les pays sous-développés. Martin, puisque tu es un honnête homme, tu dois faire ton miel de l'excellent Hernando de Soto Polar qui t'expliquera tout ça très bien dans "Le Mystère du capital : Pourquoi le capitalisme triomphe en Occident et échoue partout ailleurs."
a écrit le 21/09/2012 à 18:27 :
Le problème c'est que c'était trop compliqué ! Et donc , ça ne pouvait pas marcher...
a écrit le 21/09/2012 à 18:19 :
je salue un homme honnête . l 'objectif qu'il s' était fixé n' a pas été totalement atteint mais son action a bien amélioré certaines situations . Il faut poursuivre .
a écrit le 21/09/2012 à 18:06 :
c'est le propre de tout socialiste
a écrit le 21/09/2012 à 17:50 :
Ils sont sympas tous ces énarques (dont l'Express nous annonce le retour en masse!). Imbus d'eux mêmes, messieurs je sais tout, je peux tout faire sans sanction avec notre argent et un Oups je me suis planté qui a coûté combien ?
a écrit le 21/09/2012 à 17:42 :
Pour sa défense on ne peut pas dire que le gouvernement en place à "l'epoque" l'est beaucoup aidé...
Réponse de le 21/09/2012 à 22:42 :
Sauf a bien vivre !!
a écrit le 21/09/2012 à 17:38 :
Pourquoi faut-il que ce soit le seul ministre honnête du gouvernement Fillon qui admette avoir raté le coche. C'est injuste.
Réponse de le 21/09/2012 à 23:40 :
Hirsh, honnête ? Vous voulez rire ? http://www.dailymotion.com/video/x9ncux_hirsch-et-hollande-crachant-sur-le_news?start=1

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :