De plus en plus de Français touchés par la pauvreté

 |   |  456  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Environ 3,3% de Français vivaient avec moins de 640 euros par mois. Une proportion en hausse depuis 2000. La pauvreté au sens large touche même une personne sur six, selon un rapport publié ce jeudi par l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (Onpes).

La pauvreté touche de plus en plus de Français. Un rapport de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (Onpes) publié ce jeudi pointe la hausse du nombre de personnes vivants dans "la grande pauvreté". Près de 2 millions de personnes subsistaient en 2009 avec moins de 640 euros par mois, soit 40% du revenu médian, seuil qui définit cette situation. Cela représente 3,3% de la population. Un taux "en nette progression (depuis) 2005, et sensiblement plus élevé qu'au cours de la première partie de la décennie" (2,7% en 2000; 2,5% en 2004; 3,2% en 2005), note le rapport.

8,2 millions de personnes vivent avec moins de 954 euros par mois

La "pauvreté monétaire", qui concerne les personnes vivants avec un revenu mensuel inférieur à 60% du revenu médian, concernait quelque 8,2 millions de personnes, soit 13,5% de la population.

En outre, 700.000 Français vivaient à la fois cette situation de pauvreté monétaire mais également  de "privations matérielles sévères" et de "très faible intensité de travail", trois critères pris en compte par la Commission européenne. En tout, l'organisme chiffre à 11,2 millions de personnes le nombre de Français en situation de pauvreté ou d'exclusion, soit un Français sur six. 

Un mouvement accentué par la crise de 2008

Ce mouvement de remontée de la pauvreté, accentué par la crise de 2008, avait débuté dès le milieu des années 2000, "en lien, selon l'Onpes, avec la hausse généralisée des inégalités de revenus aux deux extrêmes de la distribution" des richesses.

Certains publics sont particulièrement vulnérables: les familles monoparentales (près de 30% de pauvres), les jeunes (22,5%) ou les femmes âgées (environ 15%). Enfin, l'Onpes constate que "disposer d'un emploi n'est plus une condition suffisante pour franchir le seuil de pauvreté", tant l'emploi s'est raréfié et précarisé (chômage, CDD, intérim, temps partiel).

Réactions politiques

En pleine campagne pour l'élection présidentielle, cette information ne manquera pas de susciter des réactions politiques. Déjà, Robert Rochefort, chargé des questions économiques auprès de François Bayrou en a profité pour critiquer le président-candidat, notant que "l'augmentation de la pauvreté annoncée aujourd?hui ne peut être une surprise pour personne. Sauf peut-être pour ceux qui, croyant à la promesse de Nicolas Sarkozy de la diminution d?un tiers durant son quinquennat, auraient été coupés du monde depuis cinq ans." Le député européen, ajoute dans un communiqué que le candidat du Modem promet "dès que l?équilibre des comptes publics sera rétabli, le relèvement prioritaire de toutes les petites retraites généralement perçues par les femmes. "

Nb : Les chiffres datent de 2009, faute de données ultérieures

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2012 à 23:22 :
sarkozy mentait quand il annonçait qu'à la fin de son mandat il n'y aurait plus de SDF ?
il a doublé son traitement, mené un grand train de vie et ignore vraiment dans sa campagne tous ces gens là - qui ne lui rapportent rien....
PITOYABLE
a écrit le 05/04/2012 à 15:41 :

Une jeune fille de 15 ans et déjà trop pauvre !!! Un tout petit programme radio de 28 minutes qui peut changer une vie ! http://www.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-le-blues-de-jeanne-2012-04-04 P.S.
Merci aux journalistes d'essayer d'en faire un papier.
a écrit le 01/04/2012 à 20:08 :
@ cavalière + coguenard : vous êtes en couple comme vous avez tout les deux les mêmes idées
a écrit le 01/04/2012 à 20:05 :
@ conseillé de financier, le faux, vous avez cette vie et vous faites appliquer toute vos règles à vous et à vôtre entourage, eh bien pauvre de vous si on fait comme ça on prend des billets pour l'URSS ou le Paraguay n'est-ce pas DERRICHTER
a écrit le 01/04/2012 à 18:32 :
@ cavalière une question vous êtes nonne ou vous vivez sur une île déserte, les gens font ce qu'il veulent de leur argent, si il veulent s'acheter un smart phone et un écran plat si les organismes de crédit ne prètterais à tout va, pour les ouvriers qui touche et qui présente fiche de paye, déclaration d'impôt, c'est la vente de ces articles de + de 500 euro qu'on devrait surveiller et non pas les gens, je trouve que vôtre article est un peu tiré vers le bas;
a écrit le 31/03/2012 à 21:04 :
Economiquement parlant , il y a le travail productif et celui qui ne l'est pas .
Le problème c'est que la fonction publique (comme en grèce) parasite de plus en plus le secteur privée et donc affaiblit la capacité du pays à générer de la richesse .
Arrêter de vous leurrer, les aides sociales dépendent forcément de la capacité des français à créer de la richesse et cela passe donc par créer des entreprises de taille mondiale leader dans leur domaine . Sinon , on finira par se partager un gateau de plus en plus petit et au final tout le monde sera perdant.
Réponse de le 07/04/2012 à 23:29 :
l'état doit assurer une certaine cohésion sociale ! le gateau sera de plus en plus petit si les jeunes n'ont plus d'emploi, des revenus trop faibles ! qui paiera les retraites ? posez vous cette question aussi.... déjà certains salaires sont si petits qu'ils ne valent pas une retraite....
a écrit le 31/03/2012 à 15:58 :
@ conseiller financier "le vrai" merci.
a écrit le 30/03/2012 à 21:59 :
@ goguenard quand est-ce que vous vous faites opérer, non c'est juste pour savoir
a écrit le 30/03/2012 à 21:54 :
@ conseiller financier c'est tellement simple de répondre par une injure qui à été fait par plus petit que soit
a écrit le 30/03/2012 à 15:52 :
"L'enchérissement rapide des Bric (Brésil, Inde, Russie, Chine) entraîne de facto l'appauvrissement du reste du monde " Livre "les corps indécents". C'est une véritable hécatombe qui se prépare dans nos pays occidentaux.
a écrit le 30/03/2012 à 15:46 :
@conseiller financier. Avec votre raisonnement la dette de la France serait bien vite résorbée : supprimer les retraites et supprimer l'aide sociale ! Et les comptes retrouveraient la voie de l'équilibre.
a écrit le 30/03/2012 à 14:49 :
@ conseillé financier de quoi vous mélez, je suis un personne handicapé, qui passe en priorité les dépenses qui sont mon loyer, mon gaz et mon électricité, je n'ai pas de téléphone portable, je vais dans les magasins hard discount, pour faire mes courses,à chaque fois que je quitte une pièce, je n'oublie pas d'éteindre, et je ne laisse pas à part mon frigo de ne pas laisser un appareil sous tension, je n'ai plus de voiture car on m'a retiré le permis en fin de compte c'est pas plus mal, je n'ai plus d'assurance auto, et d'essence et d'entretien pour une voiture, je ne vais plus au cinéma depuis que la place à dépassé les 5 euros, je n'ai qu'un plaisir c'est internet, bon ma facture de téléphone est = à ma facture d'internet c'est mon seul loisir car croyez-moi que les journées sont longues quand on à ce que j'ai, mais il m'est arrivé à être coincé financièrement quand je vais voir une AS, comme je suis seul je dépasse le seuil de pauvreté, alors soyez sympa avant de juger un internaute abstenez et ne ramenez pas vôtre science pour juger un commentaire.Merci
Réponse de le 30/03/2012 à 18:15 :
En toute simplicité et sans arrogance, je ne vous répondrais pas par le mot de Cambrone, mais par la célèbre phrase de Nicolas Sarkozy "Casses toi p'vre C..."
Réponse de le 31/03/2012 à 4:20 :
Désolé pathinder pour les propos tenus par le troll qui a usurpé mon pseudo. Mes propos plus bas ne mettait le doigt que sur les priorités de la vie. Payer d'abord ses factures au lieu de privilégier ses loisirs, juste le temps de se remettre à flot. Sans plus.
a écrit le 30/03/2012 à 13:33 :
Bonne nouvelle pour ceux qui critique les pauvres ! Les suicides des pauvres sont en augmentation. Plus besoin de supporter de nous voir. La purge a commencé, les nobles vont pouvoir rire et se goinfrer sans compter.
a écrit le 30/03/2012 à 13:31 :
Un monde de pauvre est le résultat de trois facteurs : patrons voyous (abus contrat précaires, tps partiels, délocalisations etc), banquiers filous, politique perverties par l'argent et sans aucune morale pour le peuple de son pays, toutes classes confondues... Le cycle de l'économie est rompu de fait. Un employé sans salaire, c'est un client sans argent pour consommer et faire fonctionner le commerce qui fait lui fonctionner les industries etc... pas besoin d'une licence pour savoir ça.
a écrit le 30/03/2012 à 9:01 :
selon une récente étude de l'INSEE, la pauvreté est en recul !
ceci démontre qu'on nous raconte n'importe quoi.
sans faire d'étude coûteuse, on peut affirmer que la pauvreté est en augmentation car il y a un lien direct entre pauvreté et chômage (c'est une évidence). Il n'y a qu'à regarder autour de soi.
a écrit le 30/03/2012 à 7:28 :
Quand on est pauvre on ne peut qu'en prendre à soi-même, les mères célibataires se sont amusées sans penser aux conséquences, elles ont privilégié la maternité au détriment du travail et des études, de plus avec 1000 euros comme base de pauvreté, je connais pire, avec 1000 euros, le loyer subventionné par la CAF, des petits boulots au noir, on gagne plus qu'un smicard... Bon quand on a 1000 euros par mois, il faudrait peut être freiner l'envie de changer de smartphone tous les deux mois...
Réponse de le 30/03/2012 à 9:39 :
Tout à fait d'accord et je dirais même plus : en dessous de 1000 euros/mois, stérilisation gratuite pour toutes.
Réponse de le 30/03/2012 à 13:26 :
Monstres égoïstes avec un égaux sans pareil. Demain, je souhaite la chute pour vous et la découverte du monde d'en bas. Les gens comme nous luttons pour survivre. Nous avons le droit d'espérer, d'avoir un enfant, voir de se tromper de compagnon (qui se barre sans payer de pension). On ne choisit pas de naître, de vivre pauvre ! On veut pas devenir riche, juste vivre honorablement, avec un travail fixe, un salaire moyen juste pour couvrir nos besoins courants. De plus, beaucoup d'entre nous sommes dans l'entre deux cases = trop riche pour les aides plafonnées de la CAF, trop pauvre pour le banquier. Une réalité tabou.
a écrit le 30/03/2012 à 6:19 :
et nos élites politiques laissent entrer de plus en plus d'immigrés . donc ça ne cessera pas de s'aggraver . l'UE incite les états européen à accueillir plus d'immigrés .
le 22 avril dans l'isoloir réfléchissez
Réponse de le 30/03/2012 à 6:49 :
la misere est créée par les grandes entreprises françaises et en particulier la distribution : dans certains points de ventes, il y a plus de stagiaires que de salariés et fait récent (4 à 5 ans) on a cette meme situation dans les sieges sociaux. il suffit de consulter sur leurs sites web les emplois proposés rubrique stages (non rémunérés bien sur)! c'est la plus grande fraude au travail dissimulé !!
a écrit le 30/03/2012 à 6:12 :
Comme apparemment ils le souhaitent aux autres, espérons que ceux qui voteront Sarko iront rejoindre le cortège de ces pauvres.
a écrit le 30/03/2012 à 4:54 :
quand ont lis certains ....ont a envie de vomir de leur commentaires et idées ....en fait pour eux ...les pauvres sont content d être pauvre et même il faudrait leur couper les vivres d après certain commentaires....je ne les nomme pas ils se reconnaîtrons d eux même je vous assure pour vous si je résume bien votre opinion il y a la solution finale comme sous les nazi pendant la seconde guerre mondiale le gazage des pauvres pour se débarrassés des pauvres de france et ainsi faire croire qu il n y a plu de pauvre en France vous avez un drôle de raisonnement en ses temps de crise si je vous est bien compris ....dans votre raisonnement c est la solution finale merci d avoir exposer si cruellement votre vision de l avenir de la france mais dans quel monde ont vie? C EST AFFREUX
Réponse de le 30/03/2012 à 7:05 :
En même temps, c'est pas totalement faux, beaucoup de "pauvres" doivent être content de leur situation. Quand on reste au RMI pendant des années sans jamais chercher un travail et en profitant des aides de l'Etat et autres avantages réservés aux "sans-revenue", qu'on vienne pas se plaindre après... Dans quel monde on vit, comme vous le dîtes... On préfère se la couler douce avec l'argent du contribuable plutôt que de gagner sa vie honnêtement !! Pauvre France...
Réponse de le 30/03/2012 à 7:57 :
Je pense, Mr Jules, que vous n'êtes jamais passé par la case "Chomâge" pour avoir ce genre de raisonnement...
L'honnête contribuable que vous êtes (et c'est honorable) gagnerait à analyser un peu plus ce qui se passe autour de lui, à lire, à regarder, à se renseigner : vous découvririez des scandales bien plus importants et inacceptables que celui des gens qui gagnent à peine de quoi survivre...
Réponse de le 30/03/2012 à 8:53 :
Bien d'accord avec vous, c'est totalement inintéressant de travailler, en France, quand on additionne le RSA, la CMU, les aides pour le chauffage, la mobilité, l'alimentation, etc ... et le travail au noir.
Ce n'est pas une généralité, mais il y a eu une professionnalisation de l'assistanat chez certains et ça coute très et même trop cher, de nos jours.
Réponse de le 30/03/2012 à 9:21 :
J'y suis passé par la case chômage, mais pas bien longtemps. Avec un peu de volonté et de motivation, c'est pas bien compliqué de trouver un emploi. Le fait est que du travail, y en a pour ceux qui en veulent. Après mon BTS (en alternance), j'ai eu beaucoup de mal à trouver un emploi stable dans ma branche, mais rester chez moi en profitant de mon chômage et de quelques aides, c'est pas dans mes cordes. Appeler des agences d'intérim et les harceler tous les jours pour avoir une mission, c'est à la porté de n'importe qui. Et bizarrement, même en période de crise (2008/2009), je suis jamais resté plus de 2 semaines d'affilés aux chômage. J'ai fais plein de boulot "dégradant" pour certains, mais c'est tellement plus agréable de vire honnêtement et sans dépendre des aides de l'Etat. Quand je vois le pauvre clampin sur TF1 se plaindre qu'il est au chômage depuis 2ans et qu'il arrive en fin d'indemnisation de chômage, ça me fait doucement rigoler... J'ai envie de lui dire : "Beh mon coco, bouges toi les fesses, arrête de te plaindre, motive toi, et tu verra, ça marche tout seul !!"
Réponse de le 30/03/2012 à 13:41 :
Vous n'etes jamais reste au chomage et avait prit des jobs degradants mais de 9H00 a 11H21 vous arrivez a avoir le temps de lire des articles de la tribune et de les commenter....
Réponse de le 30/03/2012 à 13:49 :
@De nouveau a jules: Dans une democratie,le pays devrait tendre vers une amelioration des conditrions de travail,une certaine securite et un salaire qui permettent de vivre.Tout le probleme est la. C'est bien de prendre tout ce qui passe sous le nez,du temps partiel,les 3/8 etcetc mais au bout d'un moment tu 'ne peux plus.On considere l'employes comme une variable d'ajustements,un produits perissables alors qu'avant c'etait une richesse ,tout le probleme est la. Tu ne peux pas faire sans arrets des jobs merdiques, qui te permettent juste de ne pas planter ta tante quechua au bois de vincennes.Ce n'est pas humain et revelateur d'un probleme sous jacent bien plus grave de notre societee. Demander aux gens de n'etre que des statistiques,si possible favorable aux discours politiciens,sans se soucier si les personnes vivent bien,décemment,ne sont pas en detresse psychologique,ce n'est pas possible dans une societee moderne
Réponse de le 30/03/2012 à 14:33 :
Je suis d'accord avec vous la-dessus, ce n'est pas la meilleure vie qu'on puisse avoir, mais pour autant, c'est le détails qui pourra montrer votre motivation à un employeur et ainsi vous permettre de trouver plus facilement. J'ai fais ça pas loin d'un an et demi, et c'est en partie ce qui m'a permis de trouver le poste où je suis maintenant en CDI (et dans ma branche). Et oui, j'ai le temps de lire des articles de La Tribune et de les commenter simplement parce que je travail dans un bureau et sur ordinateur toute la journée. Et je fais suffisamment d'heures pour faire correctement le travail que j'ai à faire et prendre quelques minutes par-ci par là dans la journée pour naviguer sur internet à ma guise. Je ne quitte pas mon poste à 17h comme si j'étais à l'école...
a écrit le 29/03/2012 à 22:35 :
4 décennies de socialisme appliqué avec obstination sans jamais faiblir : chômage de masse permanent, pauvreté en hausse, pénuries dans les secteurs collectivisés ou subventionnés, fuite des cerveaux et des capitaux, dettes colossales, économie vacillante, système éducatif en ruine, zones de non-droit, violence en hausse, société morcelée, population désabusée, bureaucratie envahissante et tatillonne au dessus des lois, concentration des pouvoirs, politiciens illégitimes mal élus, corruption, etc. Combien de malheurs, de dégradations, de renonciations faudra-t-il constater avant qu'on ouvre les yeux ? La petite URSS française est aveuglée par le socialisme.
Réponse de le 07/04/2012 à 23:26 :
Arrêtez de délirer : c'est l'ultra libéralisme qui est installée en europe et on voit ses limites! pauvreté croissante avec l'enrichissement excessif d'une minorité, désindustrialisation et perte du travail font le reste ! des emplois de service ne suffisent pas à faire tourner un pays ... pauvre France !
a écrit le 29/03/2012 à 22:22 :
Augmenter les salaires (comme le propose certains candidats) n'est pas une bonne solution au contraire, cela impacterait directement le coût de tous les biens&services, et diminuerait la compétitivité de nos entreprises, ce qui ne permet pas une augmentation du pouvoir d'achat et au final l'effet est nul. Pour augmenter le pouvoir d'achat, il faudrait d'abord s'attaquer à toutes les causes qui ne permettent pas une baisse durable des prix (situation de monopole, manque de concurrence, ententes sur les prix, taxes,manque de logement, contrôle des prix) comment se fait il qu'en Allemagne les prix soient entre 10 et 30% plus bas qu'en France (sur les biens d'équipements, les voitures, la nourriture, les restos, les médicaments etc...). Un petit exemple l'arrivée de Free dans le mobile a permis de baisser sa facture (-20? voir -50?/ mois) grâce à une vrai concurrence (contre une situation d'entente auparavant). Enfin la véritable solution pour augmenter les salaires avec un gain de pouvoir d'achat est par la croissance (et pas avec un PIB de +0,1%). Mais sur ce point aucun politique ne peut vraiment agir, augmenter la fiscalité est contreproductif, la "relance" par la dépense publique va alourdir notre dette dont les intérêts consomment déjà 15% du budget !! Faire payer toujours plus les riches c'est une mesure qui plait mais ds les faits sa rapporte peu et puis si ils partent on taxera qui ? les classes moyennes. Reste donc la croissance, la conquête de parts de marché,le développement des entreprises (PME/PMI), la consommation, les exportations. Et pour l'instant la situation de la France est plutôt catastrophique (déficit commercial record, exportation au plus bas, parts de marché qui s'effritent dans le monde), et la consommation stagne logiquement. Tous sa pour dire que droite ou gauche, peu importe, le futur est sombre et les choses ne sont pas prêtent de s'arranger
a écrit le 29/03/2012 à 20:59 :
@ winston merci pour vôtre explication c'est très sympa de vôtre part, mais la problématique quand il m'arrive de ne pas pouvoir payer une facture(loyer, edf/gdf, et que je demande une aide partiel à une assistante sociale, comme j'ai une pension d'handicapé pourquoi elle prend en compte mon allocation logement, du coup elle refuse car elle me dit que je suis au dessus du seuil de pauvreté, bon sur le faite je suis d'accord je touche plus qu'une personne qui à le RSA, mais cette personne, elle à 200 fois moins de frais mensuel que moi : 1 - je dois payer une mutuelle 2 elles ont une aide pour EDF/GDF et pour l'alimentaire 3 elle roule tous en voiture dans 80 % des cas, je ne suis pas jaloux car avec ce que j'ai, je ne peut plus et ne sais plus conduire donc la réponse de l'AS est non, 4 alors le mois suivant j'essaie de régler mon arrièré de dette en tapant dans mes économies, mais à force de prendre dans mes économie elle fonde comme neige au soleil, en + je vois ma fille de 11 ans tout les 15 jours elle ne comprend pas ma situation.
Réponse de le 30/03/2012 à 2:37 :
On m'a inculqué la règle suivante. Aller de l'essentiel au détail. Cette règle peut également s'appliquer à votre situation. Commencez d'abord par supprimer votre abonnement internet, votre mobile, votre télévision et payez d'abord vos factures essentielles (EDF, GDF). Une fois vos finances rétablies, vous aurez tout loisir de vous réabonner.
a écrit le 29/03/2012 à 19:40 :
Pour faire reculer la pauvreté, il faut augmenter considérablement les salaires des personnes non qualifiées, pour donner envie aux autres de travailler, (et pour relancer la consommation). Je propose que les cadres SUP SUP SUP SUP renoncent à 20% de leur salaire (qu'ils thésaurisent inutilement ) afin que l'on puisse augmenter les smicards qui eux ont un besoin urgent de consommer .
a écrit le 29/03/2012 à 19:02 :
Paris c'est Calcutta !
a écrit le 29/03/2012 à 18:18 :
@ CHURCHILL -20, vous n'argumentez pas assez
Réponse de le 29/03/2012 à 19:02 :
C'est pourtant simple !
La définition de la richesse et de la pauvreté en France dépend de celui qui parle !!!!
En effet un "pauvre" c'est un revenu < 1900 euros/mois et un riche c'est une personne ayant un revenu > 1900 euros/mois !
Sachant que 30% seulement de la population a un salaire > 1900 euros mois => TOUT LE MONDE EST PAUVRE ! (même un prof)
Réponse de le 29/03/2012 à 20:02 :
j'argumente plus alors
pour hollande une famille de riche c'est 4000 euros par mois ( he, il est malin, c'est pile poils le revenu median, ca permet d'harranguer ses troupes pour pas cher)

alors vu qu'un riche, c'est au dessus d'un pauvre, prenez un pauvre a 1999, le riche, ca commence juste au dessus ( vu que les riches en france c'est 'les autres')

+20, alors
Réponse de le 29/03/2012 à 21:53 :
Ce que tu dis est faux faux faux !!! un revenu inférieur à 1900? par mois pour les pauvres pff non mais tu te drogue ? tu à vu çà ou ? hahahaa pour mois ce serait plutôt des gens riche à ce niveau de revenus !
Tu parle d'une définition :s

a écrit le 29/03/2012 à 18:12 :
Vivement que Sarko soit enfin Président pour qu'il sauve les pauvres. 10 ans de gauche, ça suffit.
Réponse de le 30/03/2012 à 6:29 :
Sarko et ses amis de l'UMP aimenr les pauvres comme les renards aiment les poules.
Réponse de le 30/03/2012 à 6:48 :
et Hollande et le PS aiment tellement les pauvres ,c'est pour cela qu'ils en fabriquent
Réponse de le 30/03/2012 à 10:33 :
ensemble tout devient possible dans une france forte!aidez le!
Réponse de le 30/03/2012 à 11:55 :
vive le FN
Réponse de le 30/03/2012 à 14:34 :
C'est quand que les islamistes s'attaquent au FN ?
a écrit le 29/03/2012 à 18:06 :
Environ 3,3% de Français vivaient avec moins de 640 euros par mois. *C'est une honte*, alors que tous les jours, nos élus se gavent de leurs privilèges. Je n'en ferais pas l'énumération, car la liste est longue entre le véhicule de service utilisé à titre perso, le repas 4 étoiles tous les jours, les invitations à titre gracieux pour la plupart des spectacles, etc...Tout cet argent gaspillés par des choix politiques (ponts ou ronds points inutiles...) alors que les vrais problèmes sont aux quotidiens pour les plus démunis. Mais qu'a t'il fait durant ces 5 années?
Réponse de le 30/03/2012 à 6:35 :
Il y a qu'à voir la cagnotte de un milliard et demi d'Euros pour les seuls sénateurs ! Ces gens là vivent dans un luxe inouï pendant que le peuple se meurt.
a écrit le 29/03/2012 à 18:02 :
avec tous les couples qui se séparent il y aura de plus en plus de pauvres
Réponse de le 30/03/2012 à 2:40 :
@marie : C'est vrais que vous nous coûtez cher. Heureusement qu'il n'y a pas de femme au pouvoir.
a écrit le 29/03/2012 à 17:54 :
Article bien "orienté"... Car ce sont en réalité 8,2 PLUS 2 millions sous le seuil de pauvreté. D'autres articles de presse mentionnent aussi le chiffre de 11 millions. Mais bon, être dans les papiers du futur ancien président se "comprend"...
a écrit le 29/03/2012 à 17:31 :
maintenant si on veut faire du serieux, ft comparer un pauvre qui a 640 euros par mois avec le logement gratuit, le gaz gratuit l'eau gratuite la bouffe gratuite, le tel gratuit la cantine gratuite, les transports gratuits, avec un riche qui a 1500 euros, doit payer 600 de loyer, sa bouffe, la cantine des gosses, etc........tout est tres relatif en france
Réponse de le 29/03/2012 à 18:09 :
faut alors se dépêcher de reconcer à ses 1500 ? !!!
Réponse de le 29/03/2012 à 18:58 :
@????????,
OUI, l'on encourage pas toujours les gens a gagner de l'argent !
En fait en France, alors de l'argent C'EST MAL !
Et puis pourquoi se lever, travailler, supporter un chef, etc...
si en faisant rien on a presque tout !!
a écrit le 29/03/2012 à 17:29 :
un riche a la francaise, c'est qqun qui a 2000 euros par mois ( 4000 / 2 personnes ), donc un pauvre a la francaise c'est qqun qui a seulement 1999
Réponse de le 29/03/2012 à 23:49 :
C est l'euro symbolique!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :