Les OGM inquiètent de plus en plus les Français

 |   |  218  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon un sondage Ifop réalisé pour Dimanche Ouest France, 79% des personnes interrogées s'inquiètent de la présence éventuelle d'OGM dans l'alimentation.

Après la dernière étude sur les OGM, montrant que les rats nourris de maïs OGM développaient davantage de tumeurs, 79% des personnes interrogées s'inquiètent de la présence éventuelle d'OGM dans l'alimentation, selon un sondage Ifop réalisé pour Dimanche Ouest France. La question posée était la suivante: "à propos de la présence éventuelle d'OGM dans les produits alimentaires, diriez-vous que vous êtes personnellement très inquiet, plutôt inquiet, indifférent, plutôt pas inquiet ou pas inquiet du tout?"

Une inquiétude en nette hausse

Ce taux de 79% (dont 38% de "très inquiets") est nettement plus élevé que le plus élevé précédemment observé, 73% (28% de "très inquiets") en juillet 2000.

Femmes ou hommes partagent une inquiétude proche (80% pour les premières et 79% pour les seconds). De même, ce taux reste élevé, quelle que soit la proximité politique de la personne interrogée: 84% parmi les sympathisants PS, respectivement 83% et 88% parmi ceux d'EELV et du Modem et 73% chez ceux de l'UMP et du FN.

En revanche relève l'IFOP, "l'âge des personnes interrogées apparaît davantage comme un vecteur de différenciation". Les jeunes âgés de moins de 35 ans, bien que majoritairement inquiets (71%, mais seulement 57% pour les 18-24), le sont moins que les 35 ans et plus (83%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2012 à 13:14 :
Les OGM permettent aux diabétiques insulo-traités de gagner des décennies de vie !
a écrit le 24/09/2012 à 22:32 :
Les Français,surtout ceux qui sont en surpoids, n'ont pas envie de connaître le même sort que les rats de l'expérience! Mais pour entériner ces résultats, il faudra d'autres études qui se devront de rat isser plus large! Il ne suffit pas de chat ouiller Monsento ...
Réponse de le 08/01/2013 à 10:57 :
Les pesticides devraient êttre interdits. Et pourtant cela n'en prend pas le chemin. Une autre menace encore plus effrayante s'annonce avec les OGM's qui ne sont rien d'autre que des pesticides, puisque la plante fabrique grâce au bricolage des gènes, son propre pesticide. Plus grave encore, les pollens des OGM's contamineront toutes les espèces végétales et modifieront leur patrimoine génétique. La biodiversité végétale de la Terre va se modifier de façon radicale avec de nouvelles espèces qui créeront de nouvelles molécules que nos organismes ne vont pas forcément reconnaître, ce qui veut dire allergies, intolérances alimentaires. La consommation de pesticides OGM's par les animaux augurent également une grave crise saniataire d'ici 20 à 30 ans. Tous ces phénomènes ne peuvent être compris par les avocats qui nous dirigent. Je vais faire prochainement une note destinée aussi bien au grand public qu'aux décideurs politiques pour expliquer la menace effrayante que constituent les OGM's.
a écrit le 24/09/2012 à 21:55 :
Je pense que tout çà ç'est du business.On rend les gens malades par des OGM, des pesticides et ensuite c'est au tour des laboratoires pharmaceutiques à intervenir pour nous soigner.
a écrit le 24/09/2012 à 17:16 :
La seule inquiétude par le biais d'OGM serait la dépendance des agriculteurs devant chaque année se fournir en graines et comme chacun sur le marché de ne plus trouver tel ou tel autre types de fruits ou légumes le semencier s'étant approprié un droit d'auteur de reproduction par modification d'une caractéristique!
a écrit le 24/09/2012 à 15:54 :
S'il est une raison supplémentaire de remettre en cause le système économique dans lequel on nous impose de vivre, celle touchant à l'alimentation est fondamentale. Brevets de toutes sortes pris par les multinationales sur le vivant, les semences, normes en tout genre pour règlementer la qualité de l'eau, l'interdiction de cultiver de variétés ancestrales, le bannissement de méthode biologiques de traitement etc...Toutes manipulations, orientations prêchées par le lobbies de l'agro-alimentaire et de l'agro-chimie dont sont complices des organismes comme l'OMC, le FMI, la Commission Européenne, la FNSEA, l'INRA...La liste est loin d'être exhaustive.J'ai la chance de posséder quelques arpents de terre qui n'ont jamais vu ni engrais ni pesticides où je cultive quelques variétés anciennes de tomates dont la texture et le goût sont incomparables. L'avenir n'est pas dans les champs, mais dans le jardin. Un jardin pour tous, tous pour un jardin.
a écrit le 24/09/2012 à 11:23 :
Nous sommes soumis à la dictature des lobbies et des multinationaux. Ils assassinent la vie et nous restons inertes comme des moutons !

Pour faire pousser la moindre plante il faudra que tu te courbes à la volonté de MONSONTO et ses semblable et tu n?auras, dans quelques années, le droit qu?au POISON(OGM) pour survivre si non tu crèves( c.f. démonstration de la contamination des champs)

Les laisser assassiner la vie et mettre la main sur le patrimoine biologique de l'humanité sans brancher est un crime sans précédent et une lâcheté de nous tous.

Sous couvert de progrès, la naïveté de certains laissent perplexe!
Le souci ce n est pas que ces "criminels de la vie" existent mais le vrai souci c?est que nous sommes devenus incapable de réagir et défendre la vie et la vie de nos enfants!!! Quelle humanité allons-nous laisser derrière nous ?
a écrit le 23/09/2012 à 22:21 :
Le progrès c'est de faire plus avec moins non de se décharger des problèmes sur les générations futures, comme la poussière sous le tapis, par simple ignorance. L'esprit de précaution fais partie de la recherche et du progrès même si cela semble une perte de temps!
Réponse de le 23/09/2012 à 22:45 :
Vous avez raison, l'ESPRIT de précaution doit animer un scientifique mais l?ériger en PRINCIPE systématique NON, de mon point de vue bien sûr.
a écrit le 23/09/2012 à 21:41 :
Depuis moultes années déjà, les OGM sont consommés de par le monde soit directement dans des produits de l'alimentaire soit indirectement dans les animaux nourris aux produits modifiés. Comme pour le nucléaire, que d'affolement prématuré généré subrepticement par des articles de ce type à des fins douteuses et certainement pas d'information tant que la nocivité et l'innocuité n'ont pas été correctement évaluées. On ne s'affole pas pour autant devant du foie gras provenant d'oies complètement cirrhosées. Je crois avoir compris que l'équipe de recherche, par protection de ses travaux, ne souhaitait pas communiquer les informations sur les conditions de réalisation de l'expérience donc pas de contre expertise possible. Dans ce genre d'article, aucun comparatif n'est donné par rapport aux accidents de la route (4500 morts par an), la drogue (15000 morts par an), le tabac (35000 morts par an), l'alcool (55000 morts par an), les malades cardio-vasculaires (180000 morts par an). Surtout, on ne touche pas à l'alcool par exemple dont la France est l'un des premiers producteurs (de drogue) par protection des lobbies viticoles soit disant ''culturels''. Là, on ne s'affole pas. Pourquoi se priver d'un progrès qui peut donner plus à manger aux pays pauvres en particulier. Dans le progrès, il y a toujours des dégâts collatéraux. Quand un train déraille ou un avion se crashe ou un bateau coule et que cela fait beaucoup de morts, proportionnellement, ces trois moyens de transport restent quand même les plus sûrs et on continue néanmoins à les utiliser. Se prive-t-on d'automobile pour autant ? Pourquoi donc se priver de ce progrès au non de cet ultra stupide ''principe de précaution''.
Réponse de le 24/09/2012 à 0:16 :
Si vous faisiez un bilan global des OGM vous constateriez qu'il est loin d'être positif : résistance de plantes, animaux ou microorganismes systématique, utilisation de pesticides souvent accrus, rendements à terme en baisse, qualité nutritionnelle en baisse, transferts de gènes à d'autres cultures etc J'ai analysé une multitude d'études depuis de nombreuses années de manière objective car j'ai soutenu les biotech appliquées à la résolution de problèmes de santé et sur la durée on ne peut pas être satisfait des OGM appliquées aux cultures, ni à la façon dont les firmes productrices s'emploient à rendre captifs les utilisateurs. Cà génère beaucoup d'argent mais je ne vois aucun cas où sur la durée c'est favorable. Même dans le cas de résistance à la sécheresse, çà n'est valable que dans des situations de sécheresses très relatives et on a une perte de qualité nutritionnelle. La nature s'adapte chaque fois très vite et ce n'est pas une voie de culture satisfaisante sur la durée, ce qui arrange d'ailleurs les producteurs qui peuvent vendre de nouvelles OGM et ainsi de suite mais qui finissent par produire des cultures de plus en plus dénaturées, c'est une fuite en avant qui devient catastrophique dans certains cas.
a écrit le 23/09/2012 à 19:15 :
En l'absence de preuve de la nocivité des OGM (et on a même de nombreuses preuves de leur innocuité), il n'y a pas de raison de les interdire pour ceux qui acceptent de les consommer. L'affichage des contenus est largement suffisant pour informer chacun de la présence ou non d'OGM. Laissons les individus libres de choisir ! Derrière la manipulation médiatique, nous savons tous parfaitement que les escrologistes veulent lutter contre un modèle économique par principe idéologique et non par préoccupation sanitaire. Pourquoi ne pas le dire clairement au lieu d'inventer de fausses preuves pseudo-scientifiques qui les ridiculisent ? Le débat serait plus clair pour tout le monde.
Réponse de le 24/09/2012 à 0:21 :
C'est faux, il n'y a pas d'études de longue durée. Le débat est complètement pipé par quelques grande firmes qui font du lobbying et l'étiquetage tel qu'il est fait est une arnaque car on retrouve un % d'OGM dans beaucoup de produits et la plupart des animaux en absorbent. On n'a donc absolument pas le choix. Nous n'avons pas à nous voir imposer d'OGM. Et quant au bilan des ces derniers il n'est pas satisfaisant du tout sur la durée.
Réponse de le 24/09/2012 à 11:46 :
@ Clarté du débat : pensez-vous sincèrement que l'on puisse "nourrir" les humains avec du poison ? car c'est bien le fond du problème : la consommation d'insecticides contenus dans les gènes de la plante OGM elle-même. Et vous doutez encore ? Moi non.
a écrit le 23/09/2012 à 19:09 :
Jusqu'à maintenant le marketing OGM permettait d'appâter les "consommateurs" comme tout autre produit (telephonie mobile) . Une fois dépendant cela ne justifie plus une pression publicitaire!
a écrit le 23/09/2012 à 16:17 :

OGM = POISON
a écrit le 23/09/2012 à 14:00 :
"Les OGM inquiètent de plus en plus les Français".
C'est finalement la somme de toutes nos inquiétudes qui nous tue.
a écrit le 23/09/2012 à 12:39 :
OGM , un poison de plus dans les aliments non spécifié
a écrit le 23/09/2012 à 8:39 :
Il y a 15 le lobby des OGM nous disaient que la revolution des OGM permettrait de mettre fin a la famine dans le monde ... Oups, encore un mensonge, je reviens de l'Afrique de l'Ouest et je peux vous dire qu'en 30 ans rien a n'a changer. Bizarre que Monsanto l'entreprise philanthropique n'investisse pas sur ces zones avec ses fabuleux OGM ?
Réponse de le 23/09/2012 à 10:04 :
Tu as raison. Monsanto ne s'intéresse absolument pas (ou plus) aux pays non solvables. Ce qu'ils veulent, c'est juste préempter le flooz des pays riches, là ou nous n'avons absolument pas besoin d'OGM, vu que notre production intérieure est largement suffisante sans cela. Les autres, aucun intérêt...
Réponse de le 23/09/2012 à 10:20 :
Monsanto, avec un m comme maladies ou mort !
Réponse de le 24/09/2012 à 13:14 :
L'intérêt des multinationales est de s'en foutre plein les poches par n'importe quel moyen, pas d'aller sauver des miséreux sans le sou ! De même il n'est pas sûr que le principal risque des OGM soit biologique, mais plutôt économique (cf l'encerclement et la contamination "involontaire" mais pas gratuite des champs de maïs aux USA !).
a écrit le 22/09/2012 à 22:32 :
ogm , vieillissement , immigration ! autant de sujets politiquements incorrects . On attend le désastre la tête dans le sable .
a écrit le 22/09/2012 à 20:51 :
Les OGM ne peuvent inquiéter que les pauvres. Les riches savent où acheter de la qualité.
Réponse de le 23/09/2012 à 10:56 :
Les pauvres (ou personnes de "classe moyenne") le savent aussi où acheter des produits de bonnes qualitées, ils n'en ont simplement pas les moyens.
Les riches ne vont bien sur pas consommer les merdes qu'ils nous font avaler.
Réponse de le 23/09/2012 à 11:10 :
Vous avez raison Poussin, les pauvres vont déguster dans tous les sens du terme de la merde qui va les rendre tous, malades. Les riches mangent déjà tous bio et certains cultivent ou font cultiver bio. Les politiques doivent redresser rapidement la barre et interdire les OGM's aussi bien dans la nourriture humaine que celle des animaux.
Réponse de le 23/09/2012 à 12:47 :
@poussin 1er : Vous avez réussi à écrire en 3 phrases, ce que je venais de dire en 1. Bravo pour votre très modeste contribution.
Réponse de le 24/09/2012 à 17:14 :
Jacques André a raison mais il a oublié de préciser que les enfants des riches n'auront certainement pas de jardin sur terre pour cultiver leur BIO car une fois les champs&jardins contaminés par les OGM qui se propagent à GRAND pas, il va leur falloir aller sur Mars!
a écrit le 22/09/2012 à 19:03 :
les ogm c'est l'intégration de pesticides à l'intérieur des plantes pour une meilleure défense contre les parasites, ogm ou pesticides ont des effets à moyens long terme, comme les communications inter cellulaire sont perturbées, cela provoque des dégénérescences cellulaire. Donc si dans 15 ans vous avez un cancer ou une tumeur ou autre, ne soyez pas surpris. En France, il y en a pas trop, mais on en mange indirectement (viande pour animaux). Depuis 20 ans on ne comprenait la monté sans cesse croissante des cancers, sans qu'il y ai une cause précise. maintenant on sait. ogm, pesticides. en plus on demande à l'agence de l'europe de vérifier alors que ce sont eux qui ont donnée l'autorisation pour les ogm. c'est risible. un bon chèque et on enterre l'affaire et nous avec,mais ca c'est pour plus tard, maintenant ca va être du de manger, demandez au grain de mais ou a votre frite, es tu ogm ou pas ? bon appétit. j'ai l'impression que le bio avoir du succès.


Réponse de le 22/09/2012 à 20:57 :
C'est ça ! Il ne faut surtout pas faire comme si le vieillissement global de la population et le mode de vie (sédentarisation, drogues, etc.) n'étaient pas les premières causes de l'augmentation des cancers, sans parler des frénétiques et dispendieuses campagnes de dépistage qui mettent en évidence des cancers auparavant non comptabilisés, sans pour autant avoir la moindre influence sur l'espérance de vie moyenne des patients dépistés. Arrêtez cette manipulation éhonté !
Réponse de le 22/09/2012 à 21:44 :
Repéré, vous faites partie du Lobby ogm,
Réponse de le 22/09/2012 à 22:21 :
C'est sensé servir d'argument scientifique ?
a écrit le 22/09/2012 à 18:58 :
Ce sondage montre l'étendue des dégâts que peut faire une simple publication pseudo-scientifique relayée par une campagne médiatique orchestrée de main de maître. Question manipulation, les trafiquants de peurs sont des champions. C'est du terrorisme intellectuel du même niveau que le prétendu réchauffement climatique anthropique. Après le gaz de schiste, voilà un pan entier de l'économie que la France se prive d'explorer, avec pour conséquence de devoir importer de nombreux produits et de renforcer le chômage structurel. Quel est donc ce patriotisme qui consiste à détruire systématiquement l'économie de son pays ?
Réponse de le 22/09/2012 à 21:36 :
L'amiante, les poulets a la dioxine, la vache folle, les hormones de croissance, tout cela n'etaient que des chimeres selon vous ? Je suis toujours aussi surpris de voir des etres humains dotés de la memoire d'un poisson rouge
Réponse de le 22/09/2012 à 22:39 :
Bien sûr qu'il faut étudier les risques et sanctionner les dérives ou les tricheurs. Mais il faut que ces études présentent des arguments valables, des risques réels et non supposés, et plus généralement une qualité qui fait défaut à la récente étude pseudo-scientifique. Des arguments anti-OGM de cet acabit, c'est simplement de la foutaise. En l'absence d'argument de fond, il n'y aucune raison d'interdire les OGM. Il ne s'agit pas d'oublier mais de ne pas avoir peur de son ombre. Derrière les campagnes médiatiques anti-OGM, vous savez bien qu'il y a autre chose qu'une banale problématique de santé publique. L'obsession contre Monsanto montre bien qu'on est dans le symbolique, pas dans le réel, pas dans la démarche scientifique.
Réponse de le 23/09/2012 à 8:37 :
Amiante, au bout de 20 ans on decouvre les effets desastreux
Vache folle au bout de 10 ans on se rend compte que donner de la viande aux vaches c'est pas tres futé.
Hormones de croissance au bout de 30 ans on voit les effets de cette "innovation" medicale de l'epoque des apprentis sorciers.
Et on met les OGM dans les assiettes apres avoir fait des etudes d'impact de seulement 6 mois sur des rats .... Pas serieux tout cela, comme votre argument de pro-OGMiste
Réponse de le 23/09/2012 à 19:08 :
Justement non, il ne s'agit pas d'arguments pro OGM mais neutres vis-à-vis des OGM.
Réponse de le 24/09/2012 à 17:00 :
@Viking

En plus, les dangers mortels de l'amiante sont en réalité connus depuis... l'Antiquité !
a écrit le 22/09/2012 à 18:44 :

consommer local au maximum ... direct chez le producteur
a écrit le 22/09/2012 à 18:42 :
Que des région ayant des problème de quantité passent aux OGM peut a la rigueur se comprendre, encore qu'on peut se demander si la productions st bien au rendez-vous, mais ceci est une autre histoire, mais en Europe, ou nous n'avons pas vraiment de problèmes de production, on ne peut expliquer les OGM que par la tentation de confiscation de la nature par certaines grandes machines très peu préoccupées des individus, sauf pour leur travail et leur porte-monnaie...
a écrit le 22/09/2012 à 16:29 :
Ce que l'article ne précise pas, c'est que la toxicité des OGM vient du fait que Monsanto a créé des OGM résistants au roundup (glyphosate), desherbant produit également par Montsanto et utilisé par les agriculteurs. L'absence de toxicité déclarée par les partisans des OGM sont faites sans l'adjuvant qui permet au glyphosate de rentrer dans les cellules; leurs études sont donc biaisées. Le roundup est d'ailleurs mis à l'index par les collectivités locales qui utilisent d'autres méthodes pour desherber.
Réponse de le 22/09/2012 à 18:54 :
Mais ne sait pas que le glyphosate est autorisé sur blé avant récolte...c'est dire la non toxicité du produit..c'est tout le problème de la discussion sur les OGM..on préfère écouter Bové ou Seralini plutôt que les scientifiques des instances officielles..160 millions d'hectares plantés cette année, recul de 20 ans sur les techniques, 30 ans sur le produit de traitement,...et on continue de se poser des questions...et faire mumuse avec des souris blanches, sans se préoccuper un instant de mettre en place un protocole expérimental correct.. Nous sommes ridicules, et cette histoire restera une tache dans l'histoire de la recherche scientifique française.
Réponse de le 22/09/2012 à 19:20 :
ah ça on en a du recul, les abeilles meurent mais on sais pas pourquoi, les cancers augmentent mais on sais pas pourquoi, et pendant ces 20 ans la on a fait aucune étude toxicologique sérieuse ... et on sais pas pourquoi .
Réponse de le 22/09/2012 à 20:38 :
et les produits Shär....
Réponse de le 22/09/2012 à 21:58 :
Alors que tout le monde devrait être d'accord, sur ces produits commercialisé par une société condamnée récement , on peut à a travers les commentaires, apprécier le travail du lobby OGM.
Pour rappel lisez les dégats de l'agent orange....

Réponse de le 22/09/2012 à 23:39 :
Valentin pointe clairement du doigt un des nombreux problèmes actuels. Nous faisons tout ce qu'il faut pour que les tests ne démontrent aucune relation entre nos conneries et le massacre de la nature, quitte a trafiquer les tests, ou éventuellement les résultats des tests. C'est exactement comme tricher aux examens, en achetant l'examinateur... Mais finalement, ce n'est pas très grave, la nature va se trouver un nouveau point d'équilibre, très clairement moins favorable a notre survie, et une fois qu'elle se sera débarrassée du parasite le plus nocif parmi les millions d'espèces vivantes, elle se remettra a son point d'équilibre ... sans nous... Mais cela, les parasites financiers s'en moquent royalement, ils ne seront plus là pour le voir... et pendant ce temps, ils auront fait la fête du matin jusqu'au soir, en n?oubliant pas la nuit...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :