Un rapport alarmant sur la toxicité des OGM pris au sérieux par Paris et Bruxelles

 |   |  456  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une étude menée pendant deux ans par des chercheurs de l'Université de Caen et publiée ce lundi tend à démontrer de manière spectaculaire la toxicité des OGM. Ses conclusions semblent être prises au sérieux par le gouvernement français et la Commission européenne qui ont toutes deux demandé des enquêtes complémentaires. Le point sur une affaire qui risque de faire du bruit.

Les OGM, un véritable poison ? Depuis que le Nouvel Observateur a mis en lumière les résultats d'une étude menée par le français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen, cette question ravive une vieille inquiétude. Marisol Touraine ministre des Affaires sociales, Delphine Batho, ministre de l'Ecologie et Stéphane le Foll, ministre de l'Agriculture ont même annoncé qu'ils saisissaient l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire. Un peu plus tôt dans la journée, la Commission européenne saisissait l'agence chargée de la sécurité des aliments (EFSA).

Des rats morts

L'équipe à l'origine de ce rapport publié officiellement par la très sérieuse revue spécialisée Food and Toxicology a étudié pendant deux ans les conséquences de l'ingestion par des rats, d'une part d'un maïs génétiquement modifié, le NK 603, breveté par Monsanto, d'autre part d'un maïs traité au Roundup, herbicide produit par Monsanto et utilisé dans le monde entier. A chaque fois, cela se traduisait par une mortalité plus rapide et davantage de cancers que pour les rats qui n'avaient ingéré aucun de ces aliments. Gilles-Eric Séralini est également l'auteur d'un ouvrage "Tous Cobayes?" dont l'adaptation au cinéma par Jean-Paul Jaud sortira sur les écrans le 26 septembre.

Culture interdite en France

Jusqu'à présent, la France interdit la culture d'un autre maïs transgénique, le MON810, également breveté par Monsanto, sur son territoire. Un sujet de discorde avec Bruxelles. Au niveau communautaire, des autorisations de mise en culture ont été accordées sur la base d'études démontrant au contraire l'innocuité des OGM. Mais celles-ci sont menées sur une durée de 90 jours au maximum, ce qui n'a pas été le cas de cette dernière expérimentation.

Vives réactions

Des experts appartenant à l'Association française des biotechnologies végétales (ABVF), favorable aux OGM, a pointé l'existence d'études réalisées sur des rats et d'autres animaux qui "n'ont jamais révélé d'effets toxiques sur les OGM".

A l'opposé, "Cette étude montre enfin que nous avons raison et qu'il est urgent de revoir rapidement tous les processus d'évaluation des OGM", a estimé l'eurodéputé vert José Bové. Ce dernier clame en outre que "les données fournies par Monsanto et les autres multinationales sont tout simplement biaisées et ne reposent pas sur des travaux scientifiques sérieux et fiables". De son côté, l'eurodéputée française Corine Lepage, membre du groupe des Démocrates et Libéraux  a sa part demandé à la Commission de "suspendre l'autorisation du maïs NK603".

A voir: les images spectaculaires de cette expérience sur des rats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2012 à 11:14 :
bonjour

On ne peut que se féliciter de la mobilisation populaire contre l'introduction de OGM ou/et du round up tueur d'abeilles dont Einstein disait qu'après leur disparition ce sera au tour du gendre humain. Marx quant à lui déclarait dans le Capital que la grande bourgeoisie capitaliste cessera d'empoisonner la planète et les populations seulement quand sa propre existence sera menacée . le problème c est que ce n est pas demain la veille vu que nos milliardaires consomment du bio à n'importe quel prix et qu'ils se paient des vacances ou /et des îles loin des sources de pollution. En réalité il y pire : André Gernez qui est au mécanisme des maladies dégénératives ( cancer , sclérose en plaque , sida , etc) ce que Pasteur fut à la pasteurisation voit ses travaux occultés depuis 40 ans que les académies de médecine et des sciences connaissent et qui aurait pu sauver des millions de vies ! mais les lobbies organisent un efficace et effroyable blackout epuis 1973. Cf youtube ou daily motion pour visionner le film qui lui est consacré. Ce chercheur reconnu mondialement ( prix décerné par un jury comprenant 50 prix Nobel !!!) est occulté en France .
a écrit le 20/09/2012 à 10:09 :
je suis assez efrrayé par certains commentaires. à la lecture de la tribune et des comentateurs il y a nombre de fervent partisant du libéralisme ici, et ils nous expliquent que le libéralisme c'est la liberté et le choix ! je veux savoir ce qui entre dans la nourriture que je consomme et je revendique le droit de choisir en connaissance et de dire non aux OGMs. je trouve inadmissible que certains défendent le principe de cacher la vérité.
a écrit le 20/09/2012 à 9:22 :
On peux manger sain "enfin presque" en cultivant près de chez soi et à prix abordable. ce n'est qu'une question de choix et de volonté.
Réponse de le 20/09/2012 à 10:18 :
Dans mon appartement ça va pas être facile et les jardins communaux je suis sur liste d'attente depuis 6 ans...
a écrit le 20/09/2012 à 9:00 :
Bertrand, si vous vous intéressez tellement à l'agriculture nourricière, allez sur le terrain, rencontrez des agriculteurs (des vrais) et demandez leur leurs avis sur les OGM et leurs rendements pharamineux annoncés! vous apprendrez alors que les rendements déclinent en qq années après avoir détruit la fertilité des sols mais que , par contre, vous êtes pris au piège de la non fertilité de la semence que vous devez racheter! le piège se referme sur vous. Donc non seulement les OGM tuent les consommateurs (on le savait depuis des années mais là, avec ce rapport , le déni de vérité n?est plus possible !) , mais tuent aussi l'agriculteur économiquement. où sont les avantages annoncés pour "sauver la planète" ? si ce n?est pour les dirigeants et actionnaires desdites firmes ? Réveillez vous ! réveillons nous et agissons pour l?avenir de tous les enfants (des pays pauvres et des plus riches)
a écrit le 20/09/2012 à 4:18 :
avec les OGM, combien de morts, mais aussi combien de gens pourraient manger, alors que notre ventres repus ne veulent prendre aucun risques, les populations affamées eux, s'en moque : mourir d'absence de nutrition ou risquer de mourir en ingérant un aliment un aliment qui pourrait être mauvais ????????????????????
par ailleurs, on a bien raison de taper sur Monsanto : si demain ils doivent arrêter de produire, peut-être 100 000 chômeurs : la belle affaire !!!!
Réponse de le 20/09/2012 à 6:41 :
Bertrand puisque vous vous insurgez contre la révélation du risque avéré que constituent les OGM pour la santé humaine, je propose que vous et les vôtres émigriez en Amérique ou vous pourrez vous gaver de nourriture à base d'OGM...quand à nous qui resterons en France, nous préférons dire: les OGM: NON MERCI!
Réponse de le 20/09/2012 à 9:47 :
S?informer avant d?écrire :
- Le groupe Monsanto emploie 21 400 employés (on est loin des 100'000)
- Le maïs en question n?est pas plus résistant aux maladies que du maïs traditionnel, il est tolérant au Roundup (un herbicide). Pas grande utilité pour les pays pauvres
- Pour les 21'400 chômeurs, Monsanto n?a qu?à restituer leur 2 milliards (oui, 2 milliards) de dollars de bénéfice annuels
Pour les sources, wikipedia
Réponse de le 20/09/2012 à 9:57 :
je pense que sur énormement de sujets les écologistes sont des charlots n ayant aucune base scientifique ou concret pour etayer leurs dires Par contre sur les sujets des OGM en général et Monsanto en particuliers ils ont raison jouer à l apprentit sorcier en manipulant les ADN végétaux est une pure folie à moins d avoir 15-20 ans de recul sur chaque création pour en voir les résultats à long terme ce qui n est bien entendu pas le cas actuellement
Réponse de le 20/09/2012 à 10:04 :
j ai lu deux livres sur Monsanto dont je ne me souviens plus des titres particuliérement inquiétant sur le fonctionnement interne de cette boite Je ne déveloperais pas ici je laisses le soin à ceux que ça intéresse de se renseigner
a écrit le 20/09/2012 à 4:13 :
il faudra faire un choix : si on supprime tout ce qui tue, alors le chômage passera de problématique à terrifiant et incontrôlable !
supprimons PSA : leur voiture engendrent des morts !
le principe de précaution ce sont des millions de chômeurs !!!
mais peut-être faut-il mieux un Etat sur-providence qui bientôt ne pourra plus l'être, et alors on mourra de pauvreté !!
c'est un choix à faire !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 20/09/2012 à 12:02 :
@ Bertrand : vous avez déposé un brevet sur la connerie, et vous touchez des royalties dès que vous en sortez une ? PS : d un point de vue économique cela ne change rien en france puisque nous n en produisons pas, il s'agit d une question sanitaire (pas confondre avec les toilettes l'ami ;)
Réponse de le 20/09/2012 à 12:02 :
@ Bertrand : vous avez déposé un brevet sur la connerie, et vous touchez des royalties dès que vous en sortez une ? PS : d un point de vue économique cela ne change rien en france puisque nous n en produisons pas, il s'agit d une question sanitaire (pas confondre avec les toilettes l'ami ;)
a écrit le 20/09/2012 à 0:48 :
Tout le monde sait que monsanto est une firme "extrêmement" puissante.Elle a réussi à modifier, notament, le haricots que produise les Mexicains de façon à ce qu'avec les haricots ils puissent les semer et faire de nouvelles récoltes.Ils leurs vendent maintenant "leurs" haricots trangéniques. Une honte !!!!!
a écrit le 19/09/2012 à 23:34 :
Un peu de sérieux pour le journaliste qui a écrit cet article. Ce qui est en cause est un mais transgénique qui contient une modification génétique portant sur la résistance à un herbicide très dangereux, premier problème dans la rédaction de l'article. En France, pays en décadence et en déclin a toujours fait les mauvais choix en politique scientifique, ils avaient bien commencé avec le sida le minitel, mais la machine a toujours planté par la suite, de même avec les OGM, des vieux comme les Bové et compagnie....
a écrit le 19/09/2012 à 23:15 :
Il est heureux qu'une étude mette un frein à ces industriels qui menacent nos pays de procès si nous refusons les OGM. Un référendum national doit pouvoir faire pièce à ces grands groupes qui pensent "profits" et oublient "principe de précaution".
Même chose pour le nucléaire (énergie sûre jusqu'au jour où un réacteur surchauffe).
a écrit le 19/09/2012 à 22:11 :
Quelle parade va donc trouver la Commission Européenne pour ne surtout pas interdire les OGM, ou tout du moins, ne le faire qu'une fois acculée ?
Honnêtement, n'importe qui s'intéresse au sujet sait depuis longtemps que les OGM sont nocifs, et dans des proportions inouïes.
a écrit le 19/09/2012 à 21:03 :
Hormones de croissance, vaches folles, poules a la dioxine, amiante, l'etre humain a la memoire d'un poisson rouge ....
Réponse de le 20/09/2012 à 6:43 :
d'un poisson rouge...ou d'une poule pondeuse...
a écrit le 19/09/2012 à 21:02 :
Étonnant
Pas de sujet sur les caricatures dans libé
Encore de la censsure intelo hypocrite de journalistique de gauche
Réponse de le 20/09/2012 à 12:04 :
attention lesOGM ne se fument pas !!!
a écrit le 19/09/2012 à 20:39 :
Et dire que quelques affairistes et leurs relais médiatiques ( i.e. certains journalistes dits "libéraux" ) nous répètent qu'il faut faire fi du principe de précaution pour accélérer la croissance (entendez de leurs business !).
a écrit le 19/09/2012 à 19:32 :
Monsanto file un mauvais coton, bientôt un action de groupe en justice pour mise en danger de la vie d'autrui, comme pour les fabricants de cigarettes ?


Réponse de le 19/09/2012 à 21:22 :
Il ne vaudrait quasiment pas qu'ils soient gênés dans leur "bénéfice" à l'humain, car ils sont omniprésents aux US. Bouffe rapide et méga-glaces inside...
a écrit le 19/09/2012 à 18:56 :
On nous dit de manger 5 fruits et légumes par jour (avec pesticides en plus) mais on nous dit pas que beaucoup d'aliments contiennent des OGM . Après on s'étonnera encore de la recrudescence des cancers . Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es ou dis-moi ce que tu manges, je te dirais ce que tu risques !
Réponse de le 19/09/2012 à 19:20 :
Bizarrement, Pasteur avait dit que ce que nous ingurgitions provoquait 90% de nos maladies. Comme quoi, les visionnaires arrivent toujours "trop" tôt... Rien ne vaut des aliments sains dont nous connaissons l'origine ainsi que de les cuisiner soi-même. Et même le bio n'indique pas ses pesticides et taux d'OGM...
Réponse de le 20/09/2012 à 4:14 :
ATTENTION, un aliment avarié peut provoquer la mort !!!
Réponse de le 20/09/2012 à 8:22 :
En même temps, si on bouffe rien, on meurt aussi !
Réponse de le 20/09/2012 à 11:43 :
Bertrand, un commentaire moisi, ça provoque quoi?
a écrit le 19/09/2012 à 18:56 :
Mettre un insecticide dans l'ADN d'une plante et croire que ça n'a pas de conséquence sur la santé à long terme ça ferait presque sourire. Monsanto n'a rien d'un ange et effectivement ses "études" son faite sur mesure pour son business pas pour promouvoir la santé.
a écrit le 19/09/2012 à 18:25 :
C'est curieux. Ce n'est pas dans les habitudes de ce prestigieux groupe américain, Monsanto
Réponse de le 19/09/2012 à 18:42 :
D'ailleurs, à une inversion de lettres près, c'est une OMG...
Réponse de le 19/09/2012 à 19:23 :
Ogm pour Only Greedy Money

Pour une information juste sur le sujet des études commandées pas les firmes agrochimiques et le travail sérieux de scientifiques intègres et sans conflit d intérêt : les ouvrages "le Monde selon Monsanto" , "notre poison quotidien" ainsi que "plastic Planet"
Disponibles aussi sous en vidéo
Réponse de le 19/09/2012 à 20:01 :
Le monde selon Monsanto. Facilement trouvable sur YouTube. Je suis étonne que Monsanto fasse des études bidons. C est pas la premiÚre fois !! Ah bon.
Le moins drôle c est que les études bidons sont données a des commissions bidons composes de fonctionnaires bidons qui sont d'anciens salaries bidons de Monsanto.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :