Le "patriotisme économique", c'est fabriquer français, mais pas seulement...

Le patriotisme économique est utilisé à l'envi par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Or ce dernier l'emploie quasi systématiquement en référence au "made in France". Sauf que le concept de patriotisme économique fait davantage référence à la notion de sécurité économique et de protection du savoir-faire, qu'à celle de repli sur soi.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

"Patriotisme économique": dans la bouche d?Arnaud Montebourg, l?expression se veut résolument protectionniste, exaltante, fédératrice, voire populiste, et s?applique comme un remède à la morosité des entreprises. Fabriquer et consommer français, ou l?argument ultime en temps de crise pour sauver des entreprises et des emplois, et du même coup, rassembler ses concitoyens autour du drapeau.
Le ministre du Redressement productif l?a utilisé à plusieurs reprises ces derniers mois. Fin juin au salon Planète PME, Arnaud Montebourg déclarait vouloir "retrouver l'ADN historique de ce qu'a été le capitalisme français, c'est-à-dire d'abord un modèle entrepreneurial innovant et d'essence patriotique".

"Défendre notre base industrielle nationale"

Pendant la visite de l?usine Renault de Cléon ce mercredi 26 septembre, le ministre en remet une couche: "Je voudrais qu?on parle en bien de la France. Je voudrais que nous soyons fiers de nous-mêmes, que nous défendions notre base industrielle nationale. [?] Pour que la France se redresse, nous devons tous faire preuve de ce patriotisme économique".
L?expression n?a pourtant pas jailli de sa plume, mais de celle de l?ancien député UMP du Tarn, Bernard Carayon, qui l?a théorisée et explicitée dans l?ouvrage "Le patriotisme économique" en 2006 (Editions du Rocher). Et ce dernier va bien au-delà de la défense du "made in France". L?auteur définit en effet le patriotisme économique comme "une politique publique globale d?identification de nos vulnérabilités, de nos atouts, de mutualisation dans l?action. Vouloir protéger nos entreprises, ce n?est pas édifier un "mur de l?Atlantique" ou une "ligne Maginot". C?est simplement, avec méthode et en s?appuyant sur nos alliés européens, s?inspirer des dispositifs de nos concurrents".
Nous sommes loin de l?utilisation réductrice de cette expression par Arnaud Montebourg.

Une doctrine de sécurité économique

Car le patriotisme économique, c?est aussi et avant tout protéger nos entreprises contre toutes sortes de risques (concurrence déloyale, OPA hostile, atteinte à l?image, contrefaçon, espionnage industriel, etc.). En somme, le concept s?apparente à une doctrine de sécurité économique, plus qu?à une doctrine de protectionnisme économique.
Par ailleurs, faire de l?exception française et du "made in France" à tous crins, a des limites évidentes: doit-on arrêter d?importer? Doit-on aussi stopper le développement de nos entreprises à l?international? Doit-on refuser tout investissement étranger en France?
François Mitterrand l?avait bien compris: "Pour survivre, on ne peut rester chez soi, la conquête des marchés extérieurs protège le marché intérieur", écrivait-il dans sa Lettre à tous les Français. Mais l?esprit de conquête est-il possible sans puissance économique?
"Le décalage entre l?exaltation de l?"exception française" et le choc des réalités ?le chômage, l?errance de certaines entreprises publiques, les délocalisations? n?expliquent pas autrement l?esprit désabusé qui, désormais, sévit dans notre pays", concluait Bernard Carayon.
 

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 34
à écrit le 10/11/2012 à 9:12
Signaler
Quand Renault fabrique des voitures en Roumanie et au Maroc pour ensuite exporter une partie vers la France, peut-on parler de patriotisme économique ? Le patriotisme économique ne concerne pas seulement les particuliers mais aussi et surtout les ent...

à écrit le 28/09/2012 à 14:02
Signaler
qu'est ce que "l'exception française" ? Un orgueil démesuré à l'époque de la concurrence et de l'innovation à tout crin ? Je comprendrais mieux si l'Iphone ou le Galaxy avaient été inventées en France .....mais pour l'heure l'exception française con...

à écrit le 27/09/2012 à 21:52
Signaler
Le patriotisme économique tel qu'il est présenté n'a rien d'exaltant mais se révèle plutôt désespérant quand il est prôné par ceux-là qui souillent la France avec leurs idées néfastes et détruisent quotidiennement l'économie de leur pays avec leur ta...

à écrit le 27/09/2012 à 18:48
Signaler
Voilà ce qui se passe lorsque l'on met un pseudo économiste au poste du déclin industriel, il ne fait pas bon mélanger la politique et l'économique mélanger des couleurs, cela ne donne rien de bon. En plus, la démagogie et le populisme font bon ménag...

à écrit le 27/09/2012 à 16:26
Signaler
le protectionisme pour un pays qui a besoin plus que jamais d'exporter et pas forcément de diminuer ses importations, me semble une vrai fausse solution. Si patriotisme il doit y avoir: proposons un patriotisme de la zone euro ou européen( l'exagone ...

le 27/09/2012 à 17:08
Signaler
Pourquoi européen ? Europe du nord ou du sud ? On compte l'Italie et sa mafia ? le Portugal et l'Espagne et leur chômage de masse ? La Grèce et sa corruption ? Et pourquoi pas un protectionnisme régional ? Remarque cela existe déjà, car chaque régio...

le 27/09/2012 à 19:03
Signaler
@ europe du sud si des départements comme la Vendée ont une balance commerciale positive ,ont un taux de chômage inférieur au reste de la France et des entreprises nombreuses qui manquent de personnel comme des conducteurs de ligne ,des soudeurs ,des...

à écrit le 27/09/2012 à 16:09
Signaler
Le patriotisme économique c'est d'abord le devoir de ceux qui nous gouvernent et qui décident de tout puisque c'est un état collectiviste et jacobin. E n effet ces gens qui ont plongeaient et plongent la France dans ce marasme sont ceux qui ont condu...

le 27/09/2012 à 18:27
Signaler
restez parmi nous - les perdants. Sinon, nous allons vous rapeller à l'ordre! Vive l'égalité - dans la misère!

à écrit le 27/09/2012 à 15:56
Signaler
Admirons les patrons, soutenons les et aidons les. Ce serait du vrai patriotisme économique. Ce gouvernement les pourchasse comme une minorité détestable... La gauche nous fabrique un pays de pauvres sans entreprises

le 27/09/2012 à 19:19
Signaler
Euh, 10ans de droite - 4 mois de gauche...

à écrit le 27/09/2012 à 15:17
Signaler
Pour l'homme de la rue, la sécurisation économique, ça ne parle pas ! Nos emplettes sont nos emplois, disait-on déjà jadis. C'est en commençant par cela, en achetant français, ou à défaut européen, en montrant dans chaque lieu de vente, que nous ref...

le 27/09/2012 à 15:39
Signaler
"Nos emplettes sont nos emplois" et bien qu'attendez vous pour fabriquer votre propre auto et votre propre télévision ? Y a pas plus faux que ce vieux proverbe.

le 27/09/2012 à 17:38
Signaler
@ Nomane : En effet, seulement acheter quoi de Français? Des autos fabriquées en Roumanie? De l'électro-ménager? des jouets? des machines-outils? des smartphones? des ordinateurs? des fruits, légumes (même)? Tout ces produits ne sont plus fait en Fra...

le 27/09/2012 à 17:48
Signaler
Dites celaaux Elus,ils sont plus de 500mille à se mquer du monde

le 27/09/2012 à 19:31
Signaler
C'est (encore) possible sur plusieurs produits. Sauf si évidemment, on ne lit pas les étiquettes. Récemment, j'ai acheté un aspirateur. Il n'y en avait pas beaucoup, mais j'en ai trouvé un fabriqué en France.

le 27/09/2012 à 21:06
Signaler
Etes-vous sûr que le moteur, les divers éléments soient made in France? Ou bien est-ce comme les T-shirts Lacoste faient en Chine (ou autre) avec l'étiquette cousue en France?

le 27/09/2012 à 21:23
Signaler
Il y a l'étiquette made in france dessus. Ca signifie qu'au moins 50 % de la VA est française. C'est mieux que zéro.

à écrit le 27/09/2012 à 15:16
Signaler
Acheter français est un mensonge et une arnaque car les matières premières ne sont pas françaises, ni même l'invention souvent, ni même les travailleurs. Alors au lieu de ressortir les vieux clichés nationalistes, on pourrait inventer des choses bonn...

à écrit le 27/09/2012 à 15:10
Signaler
J'acheterai un véhicule français, le jour où il sera aussi fiable que ma Toyota.

le 27/09/2012 à 15:33
Signaler
entièrement d'accord, les africains ont tout compris, ils n'achètent plus des Peugeot mais des Toyota

le 27/09/2012 à 17:25
Signaler
et bien lisez la presse spécialisée dans l'auto: les françaises sont plus fiable que les japonaises ! lisez la presse Allemande: les petites Francaises sont "au moins aussi bonnes que les Allemandes. Français ouvrez les yeux: vous êtes assis sur un t...

le 27/09/2012 à 17:51
Signaler
Effectivement, j'ai troqué ma Renault pour une BMW, mais j'en viens (presque) à regretter Renault (tenue de route, détails intelligents, souplesse,...) Sauf que les voitures françaises sont vraiment désespérément MOCHES et TRISTES !!! (sauf les DS....

le 27/09/2012 à 18:54
Signaler
petite trace d'humour ,sur xara dti turbo et toutes les voitures fabriquées avec le même moteur la seule pièce fragile de ce fichu moteur est Allemande ,lol!

à écrit le 27/09/2012 à 14:47
Signaler
pourquoi un francais meme tres patriote peut -il accepter que la france soit un paradis fiscal pour le quatar (lire la convention fiscale quatar sur internet) pour eux pas de prelévement à la source pas de plus values pas d'isf arrétons de prendre l...

à écrit le 27/09/2012 à 14:13
Signaler
Pourquoi se sentir encore fier d'être Français et de défendre ce pays qui spollie la réussite et l'entrepreunariat? Comment acheter Français alors que les charges et impots en tout genre grèvent notre compétitivité et qu'il est aujourd'hui impossible...

le 27/09/2012 à 15:17
Signaler
Si un autre pays vous plait mieux, personne ne vous oblige à aimer la France.

le 27/09/2012 à 16:22
Signaler
Ne vous inquitez pas... Nous partirons tous et il ne resteras que chomeur et fonctionnaire... Vous etes lequel des deux au fait?

le 27/09/2012 à 17:29
Signaler
En effet, çà se fait. Cà va prendre 2-3 ans en douceur mais çà se fait. Alors de votre côté, chomeur ou foncitonnaire? Faudra compter avec un entrepreneur de moins pour vous faire vivre tranquilement.

à écrit le 27/09/2012 à 14:06
Signaler
"Patriotisme économique"; une expression devenue tout à fait présentable aujourd'hui mais considérée comme facho, réac, xénophobe il y a encore une dizaine d'années à l'époque où on ne voyait que la mondialisation à tout crin

à écrit le 27/09/2012 à 14:05
Signaler
Surtout en ce qui concerne la production industrielle, pour être compétitif, les entreprises doivent impérativement acheter et/ou sous-traiter des produits en dehors de la France. Notre entreprise industrielle française achète environ 90 % de tous pr...

à écrit le 27/09/2012 à 13:36
Signaler
On ne doit pas arrêter d'importer mais acheter Français quand c'est possible et que ça ne coûte pas plus cher. Pourquoi aller acheter des voitures coréennes ??? Bien sûr que dans le téléphone, on ne va pas laisser tomber l'iPhone pour un Alcatel ! Le...

à écrit le 27/09/2012 à 13:18
Signaler
C'est dans cet esprit je suppose que Mr Montebourg approuve l'investissement du Quatar dans nos banlieues? On se demande parfois pour qui roulent tous ces gens. Un peu comme si en se posant défenseur (inattendu) de certaines valeurs, ils s'assuraient...

le 27/09/2012 à 15:19
Signaler
Par contre, vous êtes d'accord pour que votre société soit achetée par des américains blancs et chrétiens...(wasp). Double discours typique d'une certaine droite.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.