Coût du travail : une hausse de la CSG attaquée de toutes parts

 |   |  819  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'éventualité d'une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) pour permettre d'alléger les charges patronales et améliorer la compétitivité a été vivement critiquée par l'opposition qui défend la proposition de hausse de la TVA prônée avant l'élection présidentielle par Nicolas Sarkozy. De leur côté, les représentants de la CGT et de la CFDT craignent pour le pouvoir d'achat des Français.

Najat Vallaud-Belkacem veut rassurer en affirmant que tous les scénarios sont "sur la table" concernant la baisse du coût du travail. C'est que les critiques fusent, depuis mercredi sur un éventuel projet de hausse de la contribution sociale généralisée. Selon le Monde daté du 4 octobre, le gouvernement plancherait sur une réforme pour la compétitivité qui consisterait à alléger les charges patronales à hauteur de 40 milliards d'euros d'ici cinq ans. Pour y parvenir, il s'agirait, à compter de 2014, de basculer progressivement sur la contribution sociale généralisée (CSG) les 5,4 points de cotisations "famille". Seuls les salaires compris entre 1,6 et 2,2 Smic seraient concernés. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, avait pourtant exclu, du moins à court terme, une hausse de la CSG. Interrogée sur France Info, la porte-parole du gouvernement, a expliqué qu' "aucun arbitrage n'est rendu". Cet éventuel projet a déjà fait réagir dans la classe politique et parmi les responsables syndicaux.

? François Chérèque : "40 milliards, ça me semble très difficile (...) Cela toucherait le pouvoir d'achat. C'est trop élevé"

Le secrétaire général de la CFDT s'est montré relativement réticent concernant un tel allègement de charge et ses modalités évoquées par Le Monde. "Il peut y avoir dans certains secteurs un problème de coût de travail et nous sommes prêts, nous, à y travailler à condition qu'on maintienne le pouvoir d'achat des salariés (...) On peut toucher à la CSG, en baissant une partie des charges sociales, parce que la CSG fait payer les revenus du capital et du patrimoine et touche moins les salaires", a-t-il reconnu lors d'une interview sur Canal+ ce jeudi. Toutefois " 40 milliards, ça me semble très difficile (...) Cela toucherait le pouvoir d'achat. C'est trop élevé", a-t-il estimé.

Le responsable syndical s'est en outre inquiété pour les retraités: "d'autant plus, a-t-il ajouté, que le transfert sur la CSG pose le problème du financement par les retraités. Est-ce qu'on fait payer plus les retraités?", a-t-il demandé. Il a sous-entendu que les informations qui ont filtré dans la presse peuvent avoir pour but de servir de test pour le gouvernement. "Parfois on envoie des sondes pour voir la réaction", a-t-il souligné.

? Bernard Thibault : "Un transfert des cotisations patronales sur la CSG reviendrait à faire payer la différence aux contribuables et en l?occurrence aux salariés, puisque 80 % des ressources de la CSG proviennent des salaires. C?est inacceptable."

Pour le secrétaire général de la CGT, l'éventualité d'augmenter la CSG pour alléger les charges patronales est "inacceptable", comme il en a fait état dans un entretien au Républicain Lorrain publié ce jeudi. Il a défendu un "mécanisme de financement de la Protection sociale à partir des richesses produites dans l?entreprise date de la Libération." "Nos aînés ont considéré qu?il constituait alors un moyen de relever le pays. On ne va pas venir nous expliquer qu?à cause de la crise, ça n?est plus possible", s'est-il insurgé.  Bernard Thibault réfute en outre l'idée selon laquelle le coût du travail serait un facteur du chômage en France. Il craint que "des décisions" n'aient déjà "été prises" alors que des discussions doivent avoir lieu.

? NKM: "la TVA répartissait autrement les choses"

Interrogée par la presse à l'Assemblée nationale mercredi, la députée de l'Essonne, Nathalie Kosciusko-Morizet, a défendu le choix pour lequel avait opté l'ancien chef de l'Etat. "Accepter l'idée qu'il faut transférer une partie des charges du travail vers une autre assiette fiscale, et choisir de le faire, pour ne pas faire comme Nicolas Sarkozy, non sur la TVA mais sur la CSG, c'est faire supporter l'ensemble de la charge par les Français alors que la TVA répartissait autrement les choses", a-t-elle affirmé.

? Valérie Pécresse : "Augmenter la CSG pour baisser les charges sur les salaires, c'est beaucoup plus injuste et beaucoup moins efficace qu'une augmentation de la TVA "

Elle aussi interviewé en marge des débats de l'Assemblée nationale mercredi, la députée des Yvelines a par ailleurs estimé que ce sera une baisse de pouvoir d'achat immédiate, et cela pèsera encore sur ceux qui travaillent".

? Eric Woerth: "Nous, on préfère le faire sur la TVA parce que c'est plus juste. La CSG, elle, touche la feuille de paie des Français !"

L'ancien ministre UMP du Budget estime en outre que la hausse de la CSG serait un choix purement partisan. "Si jamais le gouvernement privilégiait la piste de la CSG, c'est tout simplement parce que M. Sarkozy avait choisi la TVA. Si M. Sarkozy avait choisi la CSG, M. Hollande aurait choisi la TVA. On est un peu dans un débat de cour de récréation", a-t-il lancé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2012 à 15:30 :
Koifaire, pour le retour au XIXè siècle, vous avez oublié le travail des enfants.
Et sinon, la bougie, ça éclaire bien?
a écrit le 07/10/2012 à 18:38 :
Plutôt que d'augmenter la CSG qui, de toute façon, ne conduira en aucun à une quelconque réduction des déficits, il n'y a qu'un seul efficace remède : le travail avec un passage de 35 à 48 heures par semaine, l'abolition des crétinissimes RTT, et, l'arrêt des aides du type RSA qui ne bénéficient qu'aux diplômés de la paresse et de l'abus du système. Rajoutons des députés indemnisés à hauteur du smic, quant aux sinistres du gouvernement, des régions, des villes idem. Cela fera beucoup moins de dépenses.
a écrit le 04/10/2012 à 21:39 :
Les responsables de la CGT et de la CFDT craignent pour le pouvoir d'achat. Ils découvrent ça aujourd'hui. C'est à se taper le cul par terre d'avoir de tels responsables syndicaux. Il y a encore des naïfs pour leur faire confiance!
Réponse de le 05/10/2012 à 5:51 :
C'est aujourd'hui le seul rempart entre l'Etat spoliateur et le monde ouvrier. Mais peut être qu'à vous tout seul, vous avez moyen de jouer ce rôle ?
a écrit le 04/10/2012 à 20:07 :
Jean-Marc Ayrault est comme les autres socialistes de grandes paroles et des promesses non tenues, pour la CSG en moins d'un mois deux paroles complétement opposées, pourquoi nos politicards ne se penche pas completement sur le cout excessif de la gestion du pays, ils ont peur de toucher a leurs portefeuilles et a celui de leurs amis, la seule chance que peut encore avoir la France que le président démissionne avant qu'on le met dehors
a écrit le 04/10/2012 à 19:43 :
Taxer le entreprises qui polluent, qui licencient pour délocaliser (main d'oeuvre moins chère), qui importent des produits qui pourraient être fabriqués en France, mais que dire encore, c'est du n'importe quoi, puisque le capitalisme est roi et que c'est la sacrée sainte mondialisation qui crée le business, alors on boursicote sur les pays, sur la nourriture, et après on crie famine , l'argent est devenu un jeu et un moyen d'échange virtuel . Puis, dans les pays, les divers gvts créent des mesurettes au détriment du peuple . La seule chance c'est peut-être la démocratie au lieu de la dictature . Mais qui sait en temps de crise , un jour les choses pourraient mal tourner . Mais la terre est ronde, on le sait depuis peu !
a écrit le 04/10/2012 à 19:33 :
francequitravaille vous parlez des hauts fonctionnaires bien sur , dans les fonctionnaires il ya plusieurs categories et je peux vous assurer qu'ils cotisent à hauteur de ce qu'ils gagnent .je peux vous assurer ( car j'en suis) que je ne gagne pas 2500euros par mois par contre on me ponctionne 284 euros pour les cotisation sociales (csg , etc ) et cela fait 30 que je travaille et la retraite (si j'en ai une ) n'est pas pour tout de suite , alors on dit quoi , il faut se renseigné avant de dire des aneries , allez voir plutot du coté de la sncf ou edf et vous verrez qu'ils gagnent plus que les fonctionnaires et la retraite la aussi n'est pas la meme , si tout va bien pour ma part je ne ferais meme pas 1600 euros , croyer vous que cela suffit au rytme des impositions misent en place par les socialistes.
a écrit le 04/10/2012 à 19:29 :
La gauche a inventé la CSG, c'est logique qu'elle augmente, c'est là qu'elle fait son beurre,
tout dépend avec quoi il le tartine .
Réponse de le 17/04/2014 à 19:43 :
et les rémunérations et privilèges dignes de l'ancien régime des élus , et des ministres. Exemple la retraite de 200 000 € de JM Ayrault sans doute plus mauvais 1er ministre de la 5ème république. les passe droits, les petites et grandes combines, le placement des amis,( derniers en date Harlem Desir et Dominique Voynet ). Ils sont là les vrais scandales car toutes ces magouilles sont faites sur le dos des contribuables . les salaires des patrons de banque , comme ceux des autres entreprises relèvent des décisions des actionnaires , donc du privé et ne regardent pas Mr Montebourg , ni aucun lu ou politique
a écrit le 04/10/2012 à 18:47 :
C'est ça d'être dirigé par des fonctionnaires: aucune réalité économique. Impôts, impôts, impôts... On, comprend pourquoi ils ne touchent pas à leurs privilèges, mais là ça commence à faire beaucoup. les fonctionnaires (en activité + retraités) coûtent 500 milliards d'euros par an à la France, baisser leurs revenus de 5% (ce qui a été fait dans plein de pays) économiserait 25 milliards par an !!! Alors, les fonctionnaires, vous participez à l'effort ou pas ???
Réponse de le 04/10/2012 à 21:31 :
Euhhh t'es gentil mais je suis fonctionnaire et je paie mes impôts !
Et pour le même diplôme on gagne moins que dans le privé !!
Alors oui, on participe déjà !
Réponse de le 04/10/2012 à 22:56 :
@ Moi aussi je travaille ton commentaire est sympa, mais rapport au privé ou l'on peut être licencié à tout moment, vous avez la protection du travail bon que vous soyez payez comme dans le privé, on fait tous une déclaration de feuille d'impôt, ouvrier, fonctionnaire, patron, cadre, vous êtes pas unique ?
Réponse de le 18/04/2014 à 18:34 :
et les élus alors , ils ne font pas d'efforts . Les efforts c'est pour les autres , pas pour eux !
a écrit le 04/10/2012 à 18:38 :
Si le coût du travail est trop élevé comment expliquer les bénéfices des sociétés
Il faudrait uniquement cibler les aides sur les sociétés en difficulté et seulement celles là
et non une aide généralisée qui va profiter aux sociétés nanties
a écrit le 04/10/2012 à 18:27 :
le changement s'est pour demain ,merci mr le president bientot nos salaires seront integralement reversés au gouvernement qu'il ne sera plus necessaire de les percevoir , on ira tous faire la queue chez coluche et emmaus.
a écrit le 04/10/2012 à 18:24 :
On arrivera à la situation grecque d'ici peu, et toute l'Europe sera comme les Grecs. Faisons comme eux, tout de suite. Nous sommes tous ruinés comme la Grèce. Alors que fait la Grèce pour s'en sortir ???
a écrit le 04/10/2012 à 18:21 :
La csg concerne tout le monde sauf les assistés.Devenons tous assistés.
a écrit le 04/10/2012 à 18:16 :
Sil'on enlève l'abattement de 10% sur les retraites, j'espère qu'on enlévera les 7000 euros ou plus des journalistes.Il est vrai qu'avec toutes ces dames journalistes compagnes de politiques cela peut s'avérer difficile.
a écrit le 04/10/2012 à 18:16 :
mr hollande est-il le fils caché de mr mitterrand ? il va faire la meme chose avec la france il va la couler pour de bon ,lorsque nous seront au fond il sera tres dur de remonter, le qatar ou un autre pays du meme genre reachetera la france et elle ne sera plus à nous
heureusement si il continu il ne fera pas un deuxieme quinquenat , tout cela est bon pour bleu marine , hihihihihihihihihihihihihihihihihihihi
Réponse de le 04/10/2012 à 18:49 :
Je crois méme qu'il ne va pas finir ce quinquénat.
Réponse de le 05/10/2012 à 6:42 :
totalement d'accord je prefere marine elle veut aider les francais et ne pas encore donner de l'argent au banques on emprunte dirctement a la bce sana passer par les banque qui nous tue tous
a écrit le 04/10/2012 à 18:06 :
que l'on commence par foutre en l'air les 35H ... ensuite on verra !!!!!!!!!!!
a écrit le 04/10/2012 à 17:57 :
Hollande ,si les élections avaient lieu aujourd'hui serait battu, car le peu de voix qui lui a permis d'avoir une majorité concerne des électeurs qui regrettent dèjà d'avoir voté pour lui, j'en fait partie et beaucoup autour de moi, son manque de compétence va nous mener droit dans le mur, mais c'est trop tard pour faire machine arrière.
a écrit le 04/10/2012 à 17:51 :
on attend une baisse de l?état dans les dépenses inutiles ... congé paternité ... etc ...
Réponse de le 04/10/2012 à 18:13 :
On peut réver mais malheureusement les gouvernements socialistes sont tous des dépensiers et cela m'étonnerait que ce gouvernement sache faire des économies. Ce gouvernement est composé d'élites de l'ENA et ignore la gestion d'entreprises comme tous les fonctionnaires.
a écrit le 04/10/2012 à 17:31 :
Il nous reste pauvre comme riche que 20 à 25% de ce que l'on nous paye réellement (charges+impots divers), on court vers le 1% et en plus on nous colle des dettes..
Un telle absurdité mène dans le mur.
a écrit le 04/10/2012 à 17:15 :
Ce gouvernement cherche t'il une révolution en France, pour l'instant les français attendent, discutent entre eux,mais il ne faut pas les pousser à bout,et j'ai bien peur que cela n'arrive et plus vite qu'on ne pourrait le penser.
a écrit le 04/10/2012 à 17:10 :
Encore une augmentation des impots ou de la CSG et tout le monde est dans la rue.Attention.
a écrit le 04/10/2012 à 17:08 :
Quelle suffisance ce gouvernement qui ne veut pas pas pratiquer une hausse de la TVa parce que l'idée vient de l'opposition, alors que c'est le moyen le plus juste pour étre compétitif. Quel orgueil mal placé!
Réponse de le 04/10/2012 à 17:35 :
compétitif avec qui? les chinois, les lituaniens, les polonais ?

Le cout du travail est environ 5 à 7 fois moins cher que chez nous!!

Si on veut être compétitif , il faut accepter de travailler pour 200? par mois , vous êtes prêt ?
a écrit le 04/10/2012 à 17:05 :
Marre marre des hausses d'impots et de taxes, il y a un tas d'économies à faire mais il faut du courage et ce gouvernement n'en a pas. Il ne fait que ce qui est facile c'est à dire augmenter impots et prélévements.
a écrit le 04/10/2012 à 16:53 :
Les salaires, les retraites ne sont pas des épuisettes.... A quand la réforme de l'impôt ??? Pourquoi les prestations sociales - des vrais rentes à vie - ne sont pas soumis à l'impôt ???
EN France celui qui est courageux se voit voler sur le fruit de son travail au lieu d'être récompensé. La goutte d'eau fait déborder le vase...
a écrit le 04/10/2012 à 16:03 :
On taxe le travail pour permettre aux assistés de faire des enfants.
Réponse de le 04/10/2012 à 17:52 :
hélas vous avez raison !
a écrit le 04/10/2012 à 16:00 :
Hollande est fidele a lui-meme,il avait bien dit qu'il ferait nos poches.
a écrit le 04/10/2012 à 15:53 :
La TVA sociale est infiniment supérieure à la CSG puisqu'elle touche exclusivement ceux qui ne produisent rien. La CSG ne change rien au problème de fond, à savoir alléger les charges supportées par les producteurs mis en esclavage par l'Etat providence obèse (salariés, entrepreneurs et investisseurs du secteur privé). La TVA sociale est semblable à une baisse des dépenses publiques, parce qu'elle réduit le pouvoir d'achat des improductifs, des profiteurs, des rentiers du public, des parasites, des cigales, des fainéants. La TVA sociale est donc un pis-aller indispensable, tant qu'on ne sera pas décidé à baisser réellement les dépenses publiques, de la masse salariale des secteurs publics (monopoles pseudo-privés compris) aux subventions sociales, quelles que soient leurs formes (retraite, santé, logements, RSA, CMU etc.)
Réponse de le 04/10/2012 à 17:59 :
reste plus qu'a attendre la CSG sur les ventes de cannabis ! ;o))))

.... on enverra nos fonctionnaires se faire payer !
a écrit le 04/10/2012 à 15:49 :
S'il n'y a plus de travail alors il n'y a plus de coûts! CQFD
a écrit le 04/10/2012 à 15:28 :
On quitte la France pour travailler ailleurs.On en a marre de bosser pour payer les retraites d'irresponsables qui nous narguent en roulant en X6 et Q7, pour leur acheter leur immo débile qui n'a aucune valeur !
a écrit le 04/10/2012 à 15:18 :
L'augmentation de la TVA a le mérite de limiter les importations. En effet, il faut réduire le importations et augmenter les exporations. Pour cela, il faut augmenter la durée du travail en revenant au 39 H pour le même salaire et là les entreprises redeviendront compétitives en production et en coût des produits vis à vis des autres pays.
Réponse de le 04/10/2012 à 15:33 :
la France n'est plus qu'un champ de ruine , ruines industrielles , alors un peu plus ou un peu moins ........................................... les fonctionnaires du gouvernement se rendront compte bientot de la situation ...................................................
Réponse de le 04/10/2012 à 16:26 :
J'entends un bruit sourd, la revolution qui gronde, quelle sera cette fois l'étincelle qui embrasera les rues de notre France?.............
a écrit le 04/10/2012 à 15:12 :
Avec une augmentation de TVA les consommateurs, particulièrement les ménages les plus modestes, conservent leur libre arbitre : choix d'un véhicule d'occasion (pas de tva entre particuliers) d'une tv plus petite, modèles meilleur marché. Avec la CSG ce problème disparait : le revenu est diminué d'office et le choix est imposé. Par contre le fisc encaisse tout de suite, et... les généreux donateurs ne se rendent compte de rien? Tout comme pour le black out sur la TVA à 5,5 passée à 7 sur l'essentiel de leurs achats....
a écrit le 04/10/2012 à 15:07 :
comme disait le denome ROUSSET ,laisser Mr HOLLANDE labourer ,c'est en cours,mais il plante quoi? des FONCTIONNAIRES ,il pousse des impots!!!!!
Réponse de le 04/10/2012 à 16:13 :
Humour de Courteline,quoique Clemenceau aurait pu reprendre la phrase
a écrit le 04/10/2012 à 14:48 :
Quel amateurisme. Piégé par son idéologie dépassée, son manque de lucidité, son absence de vision long terme, le gouvernement ne sait qu'augmenter les impôts et démotiver ceux qui font vivre une administration plétorique et inefficace .La fuite en avant mais le précipice se rapproche. A moins que l'on fasse preuve de bon sens (la TVA fait sens pas la CSG bien sur) mais là ce n'est pas gagné ! les pays occidentaux comme les pays émergents nous regardent maintenant avec condescendance. La France en donneur de leçon n'est plus de mise.
a écrit le 04/10/2012 à 14:42 :
pour faire baisser le cout du travail ....baisser les charges de l etats
Réponse de le 04/10/2012 à 17:28 :
Oui vous avez raison les parlementaires ,les sénateurs, les ministres les footeux tout le monde au smic et comme cela on serait sur qu'il fasse une vrai politique de gauche!!!
a écrit le 04/10/2012 à 14:39 :
Que le President Hollande et 90 % de ses ministres ne connaissent pas le quotidien des Francais qui travaillent cela suffit
Reduire les depenses de l'etat (dont 1240 agence public pour 65 Milliards d'euros notamment ) est à entreprendre IMMEDIATEMENT
Des pseudos actifs avec des salaires de dirigeanr de 123 000 Euros annuels >>> dehors
a écrit le 04/10/2012 à 14:33 :
Compétitivité des entreprises, formule à la mode c'est mieux que Dumping social..... Compétitivité sur les salaires, la protection sociale, l'environnement, avec l'Europe de l'Est, avec les pays du Maghreb, avec la Chine avec l'Inde il y a encore de la marge!!!!!
Réponse de le 04/10/2012 à 15:26 :
@ tauto : on peut être très compétitif sans être payés comme des chinois, regardez du côté de l'allemagne ...
Réponse de le 04/10/2012 à 17:25 :
Exact et avec un coût du travail peu différent donc l'argument de réduire le coût du travail pour améliorer la compétitivité des entreprises Françaises est biaisé la compétitivité repose sur d'autres éléments....en Europe
et avec l'Allemagne.Sauf à vouloir s'aligner sur la Chine et les autres afin d'éviter des délocalisations donc bonjour le dumping social sans aucune garantie de résultats .....pour la grande majorité des Français.
a écrit le 04/10/2012 à 14:07 :
On ne parle que de nouvelles taxes , ou d'augmentation des taxes existantes ! Quand allons nous enfin parler de réelles economies.
Réponse de le 04/10/2012 à 18:35 :
Croyez-vous sérieusement que ce gouvernement pense à faire des économies de dépenses ?
a écrit le 04/10/2012 à 14:04 :
La taxe la plus JUSTE est la TVA, car tout le monde y est mis a contribution dans les mêmes proportions. Si certains ne peux se le permettent, qu'ils consomment moins tout simplement!!!
a écrit le 04/10/2012 à 12:54 :
Coût du travail : Sarko en a rêvé, Hollande l'a fait...
Réponse de le 04/10/2012 à 15:13 :
Si ça vient de la gauche c'est encore mieux . Parfait. Avec Sarko ça aurait été difficile ces 5 années à venir avec hollande cela sera bien pire mais au moins on aura touché le fond et il sera enfin possible de réformer ce pays
a écrit le 04/10/2012 à 12:46 :
les francais et les entreprises ont le droit de demander des comptes sur la façon dont est dépensé l'argent de LEURS IMPOTS, sur les fiches de paie de ceux qu"ils elisent, sur les depenses inutiles et couteuses qui sont faites de l'état jusqu'aux communes en passant par les regions et departements!
Exigeons au moins 30% de reduction budgetaire avant de chercher a augmenter CSG et tous les autres impots!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 04/10/2012 à 13:08 :
Une fois de plus, on décourage le travail en France en imposant par la CSG, les salaires et l'épargne, alors qu'il fallait décourager par la TVA, l'acquisition de grosses voitures de luxe importées, et la plupart des produits importés de Chine. Sarkozy avait vu juste en créant la TVA sociale. Hollande a peur de la TVA sociale car certains consommateurs qui ne vivent que d'allocs auraient vu renchérir les produits importés. Rappel : les allocs en France ne sont pas imposées par la CSG
Réponse de le 04/10/2012 à 13:59 :
Hollande a surtout voulu, comme toujours, faire de l'anti Sarkosy!
a écrit le 04/10/2012 à 12:29 :
la CSG est un impôt, pourquoi pas des tranches comme l'IR
pas normal que les 1,2 du smic soit touché
a écrit le 04/10/2012 à 12:05 :
Quand ils disent 1,6 à 2,2 smics c'est du brut ou bien du net ou du revenu disponible?
Réponse de le 04/10/2012 à 12:37 :
un salaire s'exprime tjs en brut
Réponse de le 04/10/2012 à 12:38 :
( j'ai valide trop vite) cela dit smic brut ou net, ca ne devrait pas chger grand chose, ca sera les salaires entre *1.6 et .*2.2 ..;
a écrit le 04/10/2012 à 11:54 :
C'est bien. Il n'y a de toutes façons pas le choix.Mais il faut que le prélèvement soit juste et concerne tout le monde y compris les retraités....Quant à préfèrer une hausse de la TVA à celle de la CSG......Le problème sera vite résolu: la TVA augmentera elle aussi...dans un 2ème temps disons sptembre 2013
Réponse de le 04/10/2012 à 12:50 :
c'est sur elle ne peut pas concerner tout le monde car depuis que le gouvernement a remis un "bouclier fiscal" à 75 % pour palier à l'aspect confiscatoire de l'ISF, les tres riche vont etre exemptés ? C'est ca un impot plus juste alors que la TVA ils n'y echappaient pas.
Réponse de le 04/10/2012 à 13:30 :
Très juste Lerny, D'autant qu'avec la hausse de la CSG seuls les revenus déclarés sont ponctionnés (salaires et revenus déclarés), tous les revenus de l'économie souterraine ne supporteront rien.
Avec la TVA, ces revenus, lorsqu'ils étaient dépensés, contribuaient à l'effort. Idem pour les dépenses des non-résidents et touristes qui contribuaient lors de leur passage en France.
Bref la hausse de la TVA étaient certainement plus juste, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle a été adoptée partout en Europe et pressentie intialement pour règler ce problème. Manque de chance c'est par l'équipe perdante, les vainqueurs doivent donc proposer quelque chose de différent. Ce sera la CSG, moins juste, moins efficace, mais au moins personne ne dira que le PS a repris une idée de la Droite.
Pauvres de nous, gouvernés par ces politocards....
a écrit le 04/10/2012 à 11:37 :
40 milliards sur 40 millions de personnes, ça fait combien? 1000 euros par tête... et ne parlons pas du déficit, 56 milliards en Juin... on parlait du pouvoir d'achat...
Réponse de le 04/10/2012 à 11:45 :
@ Pierre : sur environ 25 millions de personnes, les retraités seront encore exonérés à coup sûr ...
a écrit le 04/10/2012 à 11:36 :
Et si pour une fois les francais étaient fier de leurs entreprises qui marchent, au lieu de dire systématiquement que les patrons s'en mettent plein les fouilles!!! En france si on a une piscine , une belle voiture etc... déjà le doute plane alors ...ah quoi bon ?
a écrit le 04/10/2012 à 11:20 :
Délinquance : le vrai coût donné par un Lyonnais

Par Fabien Fournier
Posté le 04/05/2010 à 20:21 | lu 878 fois | 2 réactions|

Jacques Bichot a chiffré le coût des fraudes, des vols et des agressions pour la collectivité : 115 milliards d'euros. Cette étude relativise le poids du vandalisme face à certaines arnaques beaucoup plus structurées.

Deux fois le budget de l'Education Nationale. C'est ce que coûte à la collectivité la délinquance chaque année. C'est Jacques Bichot, économiste et professeur émérite à Lyon 3, qui a procédé à ce chiffrage, établi entre juillet 2008 et juin 2009 pour le compte de l'Institut pour la Justice, qui défend les victimes. En agrégeant en autres le budget consacré à la police, la gendarmerie et la justice (14 milliards d'euros), les fraudes fiscales (27 milliards d'euros), le coût du vandalisme (5,6 milliards d'euros) et les violences aux personnes (14 milliards d'euros), il est parvenu à un montant : 115 milliards d'euros, soit 5,6% du PIB.

Seulement 800 millions d'euros pour les fraudes sociales

Arrivent en tête les fraudes fiscales et sociales (27 milliards d'euros). Beaucoup sont liées au travail au noir, qui constitue pour l'Etat un manque à gagner de cotisations sociales (celles de l'employé non déclaré) et de TVA (prestations non déclarées). Les aides sociales indûment perçues, dont on parle beaucoup récemment avec le polygame nantais, ne représentent que 800 millions d'euros. "Ce type de délinquance porte davantage sur le RSA que sur les allocations familiales ", indique Jacques Bichot. L'escroquerie à la carte vitale ou aux arrêts maladies, intégrée dans ces 800 millions d'euros, est plus significative. "Il y a aussi de nombreux cas de faux témoignages qui permettent aux actifs prétendant avoir eu une carrière longue de partir plus tôt en retraite ", explique l'économiste.

5 milliards pour une fraude industrielle

"Une fraude est très bien organisée : c'est le carrousel de TVA ", souligne Jacques Bichot. Leurs auteurs créent des sociétés fictives qui déclarent des exportations tout aussi fictives. L'État est alors tenu de rembourser le montant de TVA incluse dans les fournitures utilisées pour fabriquer ces faux produits. "La société est ensuite liquidée sitôt le remboursement perçu ", raconte le chercheur.

Cette fraude qui sévit d'une façon industrielle depuis une dizaine d'années s'élève à 5 milliards d'euros en France. Soit le coût du vandalisme. Ce qui relativise les mauvais coups de la petite "racaille" face aux agissements du délinquant en col blanc. Dans le vandalisme, figurent en premier lieu les incendies volontaires. Les 100 000 véhicules dégradés coûtent aussi à la collectivité 1,5 milliards d'euros.

Le coût d'une vie : 1,2 millions d'euros

Le chercheur s'est prêté à une comptabilité quelque peu morbide pour estimer le coût d'un viol, d'une agression ou d'un meurtre. Une vie humaine vaut 1 200 000 euros. "C'est une méthodologie bien rodée, utilisée depuis longtemps pour les accidents de la route. Par exemple, pour une victime de 40 ans, on calcule la valeur qu'elle aurait pu produire par son travail jusqu'à sa retraite. Et on y ajoute une estimation de sa production non marchande, par exemple l'éducation de ses enfants ", précise Jacques Bichot.

Est-ce vraiment un coût ?

Que faut-il retenir de cette comptabilité ? 115 milliards d'euros : le chiffre impose. Doit-il faire peur ? Comment le comprendre ? "A mon avis, il n'a pas beaucoup progressé ces dernières années. Depuis les années 90, la délinquance totale n'a pas énormément augmenté. Si la délinquance coûte 5,6% du PIB en France, elle représente plus de 10% du PIB américain ", relativise le chercheur.

A ces éléments de comparaison, il faut ajouter une autre considération. A qui profite le crime ? Doit-on appréhender les 6 milliards consacrés à la sécurité privée uniquement sous l'angle de son coût, alors que l'activité génère des emplois et des rentrées fiscales ? "C'est le problème de la vitre cassée, bien connu des économistes. Si on casse une vitre, ça fait travailler le vitrier. Mais la victime aurait sans doute dépensé cette somme autrement, à un spectacle ou au restaurant ", répond l'expert. Doit-on alors considérer que c'est un jeu à somme nulle ? "La criminalité et la délinquance ne font pas baisser notre PIB de 115 milliards d'euros, mais elles diminuent notre bien être collectif en renforçant un sentiment d'insécurité ". Et cela a bien sûr un coût. Une notion relative qui, en politique, peut devenir une martingale électorale et donc un bénéfice.

Principaux chiffres (en millions d'euros) :

Violences : 14 175

Crime organisé : 16 145

Vols : 9 831

Vandalisme : 5 642

Délinquance financière etr informatique : 20 261

Délits divers (dont les fraudes fiscales et sociales ) : 29 010

Dépenses publiques de sécurité (dont police, justice, gendarmerie) : 19 920

Retrouver l'intégralité de l'enquête

Mots-clés : 115 milliards d'euros , Jacques Bichot , insécurité , coût
A lire également sur lyoncapitale.fr
"La vraie police de proximité ce sont les gendarmes" Le blues des gendarmes "Vidéosurveillance imposée" : le maire de Villeurbanne voit rouge

VOS REACTIONS
2
Réponse de le 04/10/2012 à 11:55 :
idealement faudrait coller un impot sur les dealers, sachant qu'un petit se ft 600 euros/ jour ( he, sans charges, sans impots, et compatibles avec tous les droits et les allocs) et un gros ... 2000 pour commencer.... bon c'est pas compatible avec les valeurs de la gauche, ca cree du stigmatisme sur des misereux dont c'est pas la faute ( car ' c'est la faute a sarkozy')...
Réponse de le 04/10/2012 à 13:40 :
L?impôt que vous préconisez sur les dealers existent, c la TVA. L' IR ne devrait pas exister, du moins pas comme il est conçu en France, c'est une aberration totale
Réponse de le 04/10/2012 à 14:01 :
La fraude fiscale n'est plus un délit: c'est de la légitime défense.
a écrit le 04/10/2012 à 11:18 :
Augmenter la TVA, c'est bénéficier d'une hausse de recettes sur les achats des touristes. Qd on sait que la France est le 1er pays touristique en nombre et le 3e en valeur cela aurait mieux répartit la charge.
De plus un travailleur au black paiera une TVA sur sa consommation, sur la CSG non car il ne déclare pas.

Par contre même si je n'aime pas Eric Woerth pour certaines raisons, je suis d'accord avec sa citation.
Réponse de le 04/10/2012 à 12:03 :
@Étienne.

Augmenter la TVA c'est aussi contribuer d'avantage aux versements à l'UE et en y repensant la baisse de la TVA sur la restauration a été compensée par l'augmentation de la TVA sur d'autres produits et activités,sans oublier que les touristes s'ils sont nombreux ils dépensent en fonction des prix ....et du CHANGE.
a écrit le 04/10/2012 à 11:15 :
le probleme pour la france est bien l'importation massive sur laquelle il faut des charges .la tva est toute indiquée contrairement à la csg qui pénalise les produit intérieurs seulement nos gouvernants préfére la csg parce qu'elle se voit moins ;c'est donc encore un beau mensonge des socialistes
a écrit le 04/10/2012 à 11:07 :
Bonjour,
Le plus étonnant c'est que l'on ne parle que de TVA sociale et de CSG mais aucun économiste et gestionnaire ne donne d'avis sur une éventuelle "cotisation sociale sur le prix de vente HT" des produits et services (avant la tva)qui serait donc comptabilisée comme la TVA et neutre pour les entreprises,en n'oubliant pas que cette CSPVHT concernerait les produits importés.
Par ailleurs,il serait utile de publier une comparaison sur la composition d'un prix de vente et la répercussion en cascade sur les coûts......???
a écrit le 04/10/2012 à 11:05 :
Baisse du coût du travail OK, c'est louable, encore faut il que tout le monde joue le jeu. La baisse des charges sera effective, mais il faudra que cela se retrouve sur les factures et sur l'embauche. Le dernier exemple que nous ayons et qui continu de nous coûter cher est la baisse de la TVA dans la restauration. A part quelques restaurateurs qui ont joué le jeu, la majorité ne la pas fait.
En fait toutes ces mesures sont dévoyées par des profiteurs qui en usent pour augmenter leurs marges au détriment du consommateur. Les mots "morale économique" ont ils encore un sens s'ils n'en ont jamais eu un !
Réponse de le 04/10/2012 à 11:29 :
Le but ici est d'améliorer la compétitivité de la France face à ses pays limitrophes. Les répercutions si il y en a sur le pouvoir d'achat seront effacés par une hausse de la CSG (pour ceux qui la payent).

Néanmoins en améliorant la compétitivité, et donc en supposant que cela crée de l'emploi, sur le long terme ce sera des cotisations chômages en moins et une baisse progressive de son poids sur les salaires.

En attendant un éventuel effet bénéfique, on passera par un serrage de la ceinture causant une légère baisse de la consommation des ménages et donc un recul de certaines rentrées fiscales.
Réponse de le 04/10/2012 à 14:04 :
Pour que la hausse de la CSG ait un impact sur sur le coût du travail, il faudra que les salariés etc. Acceptent de voir leurs fiches de paye amputée...???
a écrit le 04/10/2012 à 11:05 :
Bonjour, plus je lis la presse et plus la France m?inquiète en son avenir économique : avant de lancer des réformes toujours plus abracadabrantes en vers les salariés et surtout eux, à quand une réformes des salaires, retraites de tous tous ces politiques qui prennent soin de ne toucher à leurs privilèges !! exemple: pour un sénateur --> prime chauffage : 1500 euros par an en 2000 à 4035 euros en 2011, prime informatique --> 12000 euros par an. Un mandat de six ans de sénateur donne droit à une pension de 1869 euros pour un député c 'est 1600 de pension pour un mandat de 5 ans revue à 1200 ? sans compter les primes non imposable de toutes ces gens. en cherchant sur le t net c 'est effarent comme on peu être pris pour des des moutons !!! et on continue à se laisser faire.... Va falloir que cela s' arrête un jour quand même ....
Réponse de le 04/10/2012 à 14:06 :
Comment, vous oseriez toucher à nos élus tous bons socialistes? C'est un crime de lèse-majesté!
a écrit le 04/10/2012 à 10:55 :
Je ne sais plus où j'ai lu cela : "La hausse de la TVA c'est de droite, et la hausse de la CSG c'est de gauche. Pourquoi ? car la TVA est payé par les pauvres qui ne travaillent pas, et la CSG est payée par les pauvres qui travaillent. Or, un pauvre qui travaille, cela ne vote plus à gauche depuis longtemps !!!" Un peu exagéré, mais pas mal quand même ...
Réponse de le 04/10/2012 à 11:47 :
La CSG a l'avantage déterminant (pour les Socialistes) de porter aussi sur les revenus du capital. Il faut punir ces gains malsains, se rappeler Mitterrand et "les gains faits en dormant".
Réponse de le 04/10/2012 à 14:07 :
Il fait même punir tous les gains ! ( sauf ceux des élus !!)
a écrit le 04/10/2012 à 10:50 :
diminution des charges sociales et augmentation des impôts ? résultat = zéro ou plus 1 million de chômeurs !
a écrit le 04/10/2012 à 10:48 :
les syndicats français qui ne représentent personne, veulent garder pour eux la gestion de la politique familiale et montrent les dents... Apres les modalités csg et/ou tva c'est de la cuisine politicienne et je suis persuadé que l'actuel gouvernement proposerait la tva si l'ancien avait parlé de la csg
a écrit le 04/10/2012 à 10:41 :
La FRANCE sera coulée à cause de sa politique nataliste délirante produisant délinquance, chômage, immigration et pauvreté et alourdit le coût du travail comme ceux des logements. Faîte une pétition pour la suppression des caisses d'allocations familiales.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:59 :
c'est ose de dire ca dans un pays comme la france, la! vous prenez le risque de vous faire traiter de tous les noms!!
Réponse de le 04/10/2012 à 11:06 :
20/ des jean on 80/ des ressources..... partage !!!!!
Réponse de le 04/10/2012 à 11:16 :
moi j'approuve et c'est vous que je traite de tous les noms
a écrit le 04/10/2012 à 10:35 :
les pigeons de la république : les salariés et les retraités.... toujours plus d'impôts et ce sont toujours les mêmes qui paient la trop lourde facture.
Réponse de le 04/10/2012 à 11:15 :
et les banques ce goinfre avec notre sueur
a écrit le 04/10/2012 à 10:33 :
Les retraités consomment peu de produits chinois donc délocalisés mais plutôt des services et font donc un retour sur emploi pour les jeunes français. Augmenter la CSG pénaliserait plus l'emploi en France qu'une augmentation de la TVA. Ce n'est pas parce que Nicolas l'a proposé en premier que le gouvernement doit ignorer cette piste !
Réponse de le 04/10/2012 à 11:01 :
au cas ou vous n'aviez pas vu, ce gvt n'a rien ft, sauf detricoter ce qui a ete ft avant dans le cadre d'une grande catharsis nationale...... pour se rendre compte juste apres qu'ils viennent de se couper l'herbe sous le pied !!
a écrit le 04/10/2012 à 10:32 :
sur la tva c;est plus juste
a écrit le 04/10/2012 à 10:31 :
Quel hypocrisie de la droite: comme si la TVA ne touchait pas aussi au pouvoir d'achat en entrainant automatiquement une hausse de 2 à 3 % de tous les produits consommés. C'est peut être moins indolore parce que ça ne figure pas sur le feuille de paie mais au final le compte en banque souffrira autant.
Après chaque dispositif (tva sociale et hausse de la csg) ont leur avantages et inconvénients. Un mix des deux serait intéressant, avec pourquoi pas une taxe carbone qui aurait l'avantage de taxer essentiellement les produits venant de loin....(protectionnisme vert)
a écrit le 04/10/2012 à 10:27 :
La hausse de la csg pour financer une baisse du coût du travail est une absurdité économique sans nom (une de plus). Nous sommes un pays développé, nous aurons toujours (et tant mieux !!) un coût du travail élevé. Il faut donc, pourl'absorber, une productivité élevée, cad qu'il faut beaucoup d'investissement pour faire progresser la productivité, cad beaucoup de capital. Or, la hausse de la CSG détruit le capital vu les niveaux déjà atteints (nous en sommes à 15.5 % + l'impot sur les revenus + l'ISF, n'en jetez plus !!)
Réponse de le 04/10/2012 à 10:35 :
Tu vois Johnny quand tu ne traites pas les autres d'imbéciles tu serais presque interessant !
Réponse de le 04/10/2012 à 10:36 :
vous prêchez hélas dans le vide, la toute première urgence est de baisser enfin les dépenses publiques mais cela non plus n'est pas à l'ordre du jour.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:51 :
@Albatros : à part des insultes j'attend tjrs de la part d'un enseignant universitaire un post réellement étayé montrant une vraie réflexion intellectuelle sur un sujet... mais merci quand même !!!
Réponse de le 04/10/2012 à 10:53 :
@ RPR : nous sommes bien d'accord, une grande partie des réponses à nos problèmes sont dans la réduction des dépenses publiques ...
Réponse de le 04/10/2012 à 11:53 :
A Johnny : il ya a un principe de base chez les enseignants, c'est de ne pas méprisez ses élèves ou étudiants même si leur réponse est considérée comme mauvaise. L'action crée toujours une réaction. Les commentaires sont ici pour exprimer son opinion, pas pour penser avoir raison sur tout. Vous gagnerez en respectabilité si vous interveniez en respectant ces quelques principes. Nous souffrons en ce début du siècle d'une intolérance généralisée dans tous les secteurs de notre vie quotidienne. Voulez vous faire partie des "sages" ou des "intolérants" ? Bonne journée.
Réponse de le 04/10/2012 à 12:04 :
@Albatros : mais encore ? vos arguments ? vos raisonnements ? je ne vois que morgue et arguments d'authorité (qui ne sont pas des arguments). Sur votre principe de base, vous ne le respectez même pas ... Mais c'est bien normal, puisque pour ceux qui connaissent les enseignants, il est impossible de discuter avec eux tellement ils sont convaincus de savoir tout mieux que vous, car ils se croient encore en classe avec des élèves qu'ils dominent. or, je vais vous apprendre un truc, la vie apprend bien plus de choses que les bancs de l'école ...
Réponse de le 04/10/2012 à 14:49 :
Pauvre Johny, il a du souffrir à l'école le petit.
Réponse de le 04/10/2012 à 15:27 :
tiens, la mémé souffre des mêmes maux que l'oiseau...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :