Baisse du coût du travail, le scénario se précise

 |   |  398  mots
Louis Gallois, Commissaire général à l'investissement; Copyright Reuters
Louis Gallois, Commissaire général à l'investissement; Copyright Reuters (Crédits : Albert Caen pour La Tribune)
Le gouvernement continue de plancher sur un transfert des cotisations patronales pour alléger le coût du travail. Selon le quotidien "Le Monde", il s'agirait, à compter de 2014, de basculer progressivement sur la CSG les 5,4 points de cotisations "famille". Seuls les salaires compris entre 1,6 et 2,2 Smic seraient concernés.

Il n'y aura pas de hausse de la TVA en 2013 ni de la CSG avait expliqué Jean-Marc Ayrault avant l'examen du projet de loi de finances en Conseil des ministres le 28 septembre. Certes, mais il semble que pour les années suivantes, ce scénario soit moins vrai. Selon des informations du quotidien "Le Monde" daté du jeudi 4 octobre -qui viennent confirmer et compléter d'autres informations publiées par La Tribune dès le 21 septembre-, L'Elysée plancherait sur une réforme en faveur de la compétitivité des entreprises et se dirigerait vers une baisse massive des cotisations patronales, de 40 milliards d'euros sur cinq ans, pour réduire le coût du travail.

Transférer les cotisations familiales sur la CSG, soit un "choc" de 40 milliards

Comme convenu, il s'agirait en fait de transférer les cotisations patronales destinées à la politique familiale (soit 5,4 points) sur une autre recette, essentiellement la CSG. Mais il pourrait aussi s'agir d'un "mix" mêlant CSG, taxe écologique et, selon nos informations, une augmentation des taux de TVA réduits. Il faudra attendre les conclusions du rapport du commissaire général à l'investissement, Louis Gallois, prévues pour la mi-octobre, pour connaître les choses avec plus de précisions. Et notamment connaître quelle CSG serait concernée (salariés, retraités, revenus financiers?) En tout état de cause, selon "Le Monde", ce transfert serait progressif à raison de 8 à 10 milliards d'euros par an. Et ce seraient les salaires compris entre 1,6 et 2,2 Smic (soit entre environ 2.200 et 3.200 euros bruts) qui seraient visés. Pourquoi? D'abord parce que les salaires inférieurs bénéficient déjà des "allègements Fillon", dégressifs entre 1 et 1,6 Smic. Ensuite, parce que se sont sur ces niveaux de salaires que la France souffre d'un déficit de compétitivité par rapport à l'Allemagne.

Montebourg plaide pour un système plus individualisé

Selon "Le Monde",  les arbitrages peuvent encore évoluer, d'autant que les ministères n'ont pas tous le même avis. Ainsi, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, plaide plutôt pour un un dispositif "donnant-donnant", plus que pour un système général de transfert de cotisations. Concrètement, le ministre propose que chaque investissement productif réalisé par une entreprise puisse donner lieu à un crédit d'allégement de cotisation. 

Augmenter la CSG d'un point rapporte environ 11 milliards de recettes supplémentaires.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2012 à 18:23 :
quand va-t-enfin s'attaquer aux dépenses inutiles à tous les échelons (Etat+régions+communes+communautés d'agglo....); il est vrai qu'il faudrait pour cela du courage car ça amènerait à supprimer des postes (le clientélisme a fonctionné à fond depuis des années); on parle de baisser les frais de l'Elysée de 4% (!!!) une plaisanterie
Réponse de le 06/10/2012 à 13:45 :
Souvenez vous du "moi president" qui semblait avoir tout compris ,tout prevu avec un programme hyper prepare
Que constate t on ? Un etat girouette qui decouvre tout et n a en fait aucun plan ! dans une societe normale , le mec il est vire !
a écrit le 04/10/2012 à 17:47 :
ce n'est pas ce qu'on attend de ce gouvernement. Pas des nouvelles taxes, ni d'augmentation de celles-ci avec des règles qui ressemble à des usines à gaz.
Tout cela ne donne que l'occasion à une partie de la population de prétendre qu'il sont moins traités que les autres
Ce que j'attends, c'est une remise à plat de tous les systèmes de prélèvements: impots, cotisations sociales.
avec la meme règle pour tout le monde et sans exception. Un système simple, plus clair ou personne ne pourra prétendre etre lésé en se comparant à une autre catégorie de la population
Des règles et prélèvements identiques qu'on soit dans le privé ou le public, que ce soit des revenus du travail ou du capital. Exit les niches fiscales
Je suis sur qu'avec un tel système qu'on pourrait avoir des taux plus bas tout en dégageant plus de recettes.
un changement de système aussi profond empecherait tout un chacun de se plaindre qu'on lui supprime un avantage
Et pourquoi pas en profiter pour mettre en oeuvre une retraite basée sur un système à points comme pour les complémentaires
Pas forcément simple à mettre en oeuvre mais c'est ce qu'on attend d'un tel gouvernement
surtout dans la période actuelle
des règles simples et justes

Un exemple d'incohérence: je ne comprend pas qu'un retraité paye moins de CSG que les actifs. Pour info, je suis retraité. Au lieu de corriger cela, on veut créé une nouvelle taxe pour les retraités: 0,15%, puis 0,30% pour la dépendance. Ce serait plus simple d'appliquer aux retraités le meme taux que les actifs et cela rapporterait plus, l'écart est de 1%
a écrit le 04/10/2012 à 16:47 :
Je ne pense pas que le cout du travail soit un frein au développement des entreprises .Vous avez en province des salaires beaucoup plus bas qu'en région parisienne , les loyers ou les cout de construction de locaux sont plus bas aussi .
Par contre et j'en ai l'échos dans mon département ce qui fait défaut c'est l'ignorance des politiques au monde de l'entreprise et l'obstruction systématique des administrations .....et des associations en tout genre à tout projet de création ou d'extension .
Je pense que le jour où les divers parties prenantes comprendront qu'il est de l'intéret de tous de soutenir et de faciliter la vie des entrepreneurs nous seront enfin sauvé !!!
a écrit le 04/10/2012 à 14:53 :
mesures d'équité : faire cotiser à l'assurance maladie les fonctionnaires à hauteur de 0.75% du salaire brut+ primes comme les salariés du privé , + leur appliquer le même régime d'indemnités journalières ( 3 jours de carence et plafonnement de la valeur d'indemnité ); leur demander également une contribution obligatoire de solidarité chomage de 0.5% du salaire brut au profit de l'UNEDIC .voilà un premier rapprochement de contribution équitable à l'effort national entre salariés du public et ceux du privé
le Président socialiste et son gouvernement oseront-ils enfin s'attaquer aux privilèges de leur électorat naturel ?
Réponse de le 04/10/2012 à 16:29 :
il faudra revoir, pour mise à jour ,vôtre "inventaire" à la Prévert . Et la jalousie ce n'est pas beau.... Rassurez vous le nivellement par le bas est en marche ,dans quelques années vous serez tous au RSA , vous vs sustenterez au resto du coeur et là en regardant la gamelle de vôtre voisin vs pourrez geindre en demandant pourquoi il a un quart de pomme de terre de plus que vous.... Je devance votre pensée .....je ne suis pas fonctionnaire!
Réponse de le 04/10/2012 à 17:04 :
Si pas fonct...,vous les défendez avec une certaine vindicte !!! Mais pourquoi ne pas mettre sur , au moins ,un pied d'égalité , ceux qui produisent les richesses et ceux qui les partagent? La Justice est une des priorités de Mr NORMAL ,que je sache !
Réponse de le 04/10/2012 à 23:47 :
Les fonctionnaires cotisent au chômage sans y avoir droit. Il est vrai que s'il est viré, c'est pour faute grave.
a écrit le 04/10/2012 à 10:13 :
Pourquoi confit-on à un énarque, qui n'a jamais vraiment pris de risque ni réellement entrepris dans sa vie, de se prononcer sur la compétitivité de nos entreprises. Ce Mr. n'a jamais pris un risque de sa vie, ne s'est jamais posé la question de comment je vais payer mes salariés, sur la pertinences des produits et services ... Il n'a fait qu'être gestionnaire comptable de société pour le compte des actionnaires. La preuve en est que depuis l'arrivée de Tom Enders chez EADS on pu assister à un vrai changement de direction ... VOILA LE MAL dont souffre la France : confier des responsabilités critiques pour le pays à des gens sans expérience et avec une analyse formattée dans l'administration.
Réponse de le 04/10/2012 à 17:08 :
Plaignez vous ,pour un peu on avait droit à Jacques Attali le retour épisode 10 ou son compère Alain Minc nos deux grands "yaquafautqu'on" nationaux .Alors Louis Gallois ça fait nouveau !! Je serai curieux de savoir si les emplois et la croissance sont du coté des entreprises du cac 40 ou des pme de plus ou moins grande taille ?
Si Airbus fait vivre la région toulousaine c'st aussi à travers le dynamisme de la multitude de sous traitants qui gravitent dans ce secteur .
a écrit le 04/10/2012 à 9:24 :
Encore du bricolage fiscal! Quand commencera-t-on à s'attaquer à nos 160 milliards de dépenses publiques excédentaires par rapport à l'Allemagne: alignement des régimes de retraite des fonctions publiques et régimes spéciaux sur le régime général, réforme du mille-feuille administratif, réforme hospitalière (20 milliards), réforme du statut de l'enseignant, etc. etc.
Réponse de le 04/10/2012 à 12:45 :
Je me permet de répondre sur le régime de retraite de la fonction publique : on cotise le même nombre de trimestre que dans le privé mais par contre la pension est calculée sur les 6 derniers mois de salaire hors prime et ça change beaucoup de chose donc si on veut aligner les deux régimes pas de problème en ce qui me concerne mais dans ce cas il faudra intégrer les primes dans le calcul de la pension et la je ne suis vraiment pas sur que l'Etat sera gagnant vu la part de plus en plus importante des primes dans le traitement des fonctionnaires !!
Réponse de le 04/10/2012 à 14:24 :
ok mais il faut pousser la logique jusqu'au bout: impots et cotisations diverses également calculé sur ces primes
Réponse de le 04/10/2012 à 16:41 :
Pour cela,il faut commencer par avoir du courage (pas évident !)ensuite la volonté à condition d'en avoir les capacités intellectuelles ( pas de tabou !!! et pas de copains !!!)
Réponse de le 05/10/2012 à 16:12 :
L'ensemble des primes sont soumises à cotisations sociales et impôts, ce sont les indemnités qui ne le sont pas et à titre personnel hormis dans mon travail actuel où je touche une indemnité non imposable et qui représente moins de 5% de mon salaire imposable, tout le reste est soumis à cotisations sociales et à impôt sur le revenu. De plus, comme dis plus haut, les fonctionnaires cotisent au chômage alors qu'ils n'y ont pas droit et bizarrement là ça ne choque personne.

Ca serait bien de dire les choses dans leur intégralité et non pas regarder uniquement ce qui arrange pour stigmatiser les fonctionnaires. Après qu'il y ait trop de missions gérées par le public et qu'une redéfinition de l'action publique soit nécessaire, là est un autre débat auquel aucun politique (de droite ou de gauche) n'a eu le courage de mener.
a écrit le 04/10/2012 à 9:20 :
Belle usine à gaz que voilà pondu par nos énarques de Bercy. Pourquoi de 1,6 à 2, 2 et non pas tout le monde.

Pourquoi que les cotisations patronales et non pas aussi les cotisations salariales, histoire de compenser partiellement cette nouvelle taxe sur la classe moyenne.
a écrit le 04/10/2012 à 8:53 :
Tous les Français sont d'accord pour redresser l'Economie mais pas pour y participer !
Quand je lis ces commentaires je suis inquiet mais il est vrai que l'Etat "mille-feuilles" et centralisateur qui gère la situation n'est pas exemplaire.
Notre structure étatique historique est inefficace, car rigide comme devant appliquer à tous les français, quelque soit leur région, les mêmes remèdes pour des maladies différentes, on peut envier les états de type fédéral comme l'Allemagne mais notre culture politique est un gros handicap pour l'avenir.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:51 :
J'en ai assez d'entendre cette idée simpliste qui consiste à dire que le Français est d'accord pour redresser les finances du pays tant que cela ne le touche pas, c'est encourager l'immobilisme. Le Français est d'accord pour qu'on arrête de se moquer de lui et de son travail. Des économies, il y en a plein à faire avant de lever des impôts supplémentaires. Qu'y-a-t'il de difficile à comprendre ?
a écrit le 04/10/2012 à 8:13 :
Avec la pensée unique c'est impôts toujours plus, comme disait Marchais on prend tout.
1600 000 000 000 ? de dépenses aucun centime d'économie de prévue. Plus mauvais gestionnaire tu meurs.
a écrit le 04/10/2012 à 6:26 :
il faut arreter de faire de la démagogie de bas étage.la france doit payer!les mesures en faveur des auto entrepreneurs sont un premier pas globalement positif.on peut eventuellement assouplir les charges des grosses entreprises,les seules capables encore de dégager quelques marges!il faut d'urgence compenser les emplois perdus dans le privé par de nouveaux emplois aidés!
Réponse de le 04/10/2012 à 7:02 :
Je n'ai jamais su s'il fallait prendre les propos d'élu ps au premier ou au second degré....
Réponse de le 04/10/2012 à 8:09 :
Au 3eme on est sur de pas se tromper !
Réponse de le 04/10/2012 à 10:10 :
ben c'est comme pour tous les élus,on sait jamais vraiment s'ils ne vont pas faire le contraire de ce qu'ils racontent.en fait on sait:ils font toujours le contraire
a écrit le 04/10/2012 à 5:34 :
Louis Gallois à fond la forme :
Attention les p'tits loups
Vous êtes prêts pour le tirelipimpon ?
Ouais !

L'été dernier, fatigué,
J'suis parti sur une chaloupe
Bronzer ma carte de crédit
A la Guadeloupe
Dans un palace en bambou
J'ai rencontré Banana
La fille du roi du vaudou
Qui m'a fait un truc extra

Mais qu'est-ce qu'elle t'a fait Banana ?

(Refrain)
Tirelipimpon sur le Chihuahua
Tirelipimpon avec la tête avec les bras
Tirelipimpon un coup en l'air un coup en bas
Touche mes castagnettes moi je touche à tes ananas !
a écrit le 03/10/2012 à 23:34 :
Le salaire médian est à 1675 euro (la moitié des salariés en france sont en dessous !) et l'allègement est réservé pour les salaires supérieurs à 1.6 fois le smic, soit 1789 euro : en clair, plus de la moitié des salariés en sont exclus, en particulier les plus pauvres !!! c'est ça , l'équité ???
Réponse de le 03/10/2012 à 23:48 :
"l'équité" avec l'Allemagne ... c'est écrit dans le texte ...
Réponse de le 04/10/2012 à 0:58 :
...donc l'équité entre riche et pauvre, la gauche s'assoie dessus !!!?
Réponse de le 04/10/2012 à 2:47 :
@ Lyon69, Ce n'est pas le debat. Vous etes a cote de la plaque.Le debat c'est la competitivite des entreprises (moteur de l'economie)qui souffre d'une fiscalite peu avantageuse comparer aux autres pays europeens.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:13 :
@lyon69:vos arguments sont d'une autre époque.qu'est ce qui tire encore notre pays vers le haut?les emplois les plus qualifiés.certes ,il faut bien donner du travail a toute la population,mais les bas salaires sont souvent une charge pour l'entreprise,car personnels créant peu de richesse
Réponse de le 04/10/2012 à 17:36 :
La prochaine fois, essayez de vous renseigner sur la fiscalité du travail en France ou, tout du moins, de lire l'article... Les salaires jusqu'à 1.6 fois le SMIC sont déjà exonérés presque ENTIÈREMENT de charges...

Et c'est d'ailleurs bien pour ça, avec un effet pervers dramatique, que les salaires n'augmentent que rarement au dessus de cette barre, car le coût brut en devient exponentiellement élevé. Bref, il est proportionnellement et relativement plus intéressant pour les entreprises de maintenir les salariés à ces niveaux.

La compétitivité ne se joue d'ailleurs pas tellement sur les bas salaires (généralement pour des travaux à faible valeur ajoutée et peu qualifiés), mais bien sur les salaires "moyens" et pas "médians"...

Bref, l'équité n'a rien à voir la dedans. Ce n'est pas l?équité qui permet la compétitivité et encore moins l?amélioration des conditions de vie des salariés. A la rigueur, elle doit présider à la réflexion sur "vers qui" doit-on transférer ces charges qui, objectivement, n'ont aucune raison valable d'être imputées seulement aux travailleurs et pas à toute la population et pour tous les types de revenus (retraités, capital, etc.). L'équité imposerait même que la solidarité ne soit JUSTEMENT pas supportée par les seuls travailleurs. A ce titre, la TVA reste le meilleur outil, le plus "équitable" car proportionnel strictement au niveau des dépenses, et sans aucun doute le plus efficace en agrandissant l'assiette aux produits importés et donc en permettant de contrecarrer les distorsions "injustes" de concurrence. Au passage, en renchérissant particulièrement les produits les plus concernés par la consommation des plus pauvres (produits à faible valeurs ajoutée), ce serait une incitation proportionnelle à la re-localisation et à l'embauche de ces dits "pauvres" à des postes peu qualifiés qui n'arrêtent pas de disparaître dans la mondialisation...

Bref, si les gens pouvaient comprendre un peu mieux le monde dans lequel ils vivent et réfléchir quelques instants sans a priori...
Réponse de le 04/10/2012 à 18:36 :
Qu'il vous entende !!! Votre commentaire est plein de "mesure" et de "bon sens".BRAVO !
Vous pourriez aller plus loin dans votre exposé ....il me paraît intéressant ! je vous lirais avec plaisir ! Les commentaires de cette qualité sont (malheureusement !) rares !!!
a écrit le 03/10/2012 à 23:34 :
Le salaire médian est à 1675 euro (la moitié des salariés en france sont en dessous !) et l'allègement est réservé pour les salaires supérieurs à 1.6 fois le smic, soit 1789 euro : en clair, plus de la moitié des salariés en sont exclus, en particulier les plus pauvres !!! c'est ça , l'équité ???
a écrit le 03/10/2012 à 22:33 :
Question très simple: Au nom de quoi l'entreprise ou le travailleur devrait financer la "famille"? Seul l'individu en est responsable de SA famille! Au lieu de cela, ceux qui créer de la richesse par leur travaille finance les familles des autres...
Réponse de le 03/10/2012 à 23:09 :
Tout à fait d'accord avec cjesus : que chacun assume sa vie.
Réponse de le 03/10/2012 à 23:40 :
Tout a fait d'accord , et du coup cela fait 5,4 points de cotisations familiale de gagnée !! De plus le système est ubuesque, on paye 5,4 points de cotisations pour subventionner la création de gamins, puis on paye des cotisation pour le pédiatre, puis des impôts pour leur payer l'école (les murs , les profs) , puis l'université ... tout cela pour qu'ils finissent au chômage !! Une mine d'économie !!
Réponse de le 04/10/2012 à 0:21 :
C'est simple plus il y a de francais plus il y a de consommateurs pour acheter... La natalité contribue à la bonne sante des entreprises nationales.
Réponse de le 04/10/2012 à 1:00 :
...et plus il y a de consommateurs, plus le déficit commercial se creuse, et donc l'appauvrissement de la france s'accélère !!!
Réponse de le 04/10/2012 à 2:50 :
@churchill, Taux de natalite des francais et europeens en france= 1.84 enfants/par femme. Taux de natalite du magreb et afrique sub-saharienne en france=3.86 enfants par femme.
Stop aux aides sociales.
Réponse de le 04/10/2012 à 8:27 :
Churchill, n'oubliez pas que la nature a horreur du vide. Si les Français et les Européens ne font pas d'enfant, ce trou démographique sera un formidable appel d'air pour l'immigration. La patronna demandera a ouvrir massivement les frontières pour faire venir des travailleurs d'Afrique
Réponse de le 04/10/2012 à 11:30 :
@ cjesus : a unom du dogme franc_maçons repris par les socialites : "le Solidarisme" qui empreigne le débat à longueur de temps, et qui veut que la fourmi qui a trimé dur soit solidaire à la fin de l'été de la cigale, solidaire au sens qu'elle sst coupable d'avoir été prévoyante, et que donc la cigale a parfaitement le droit de tout lui demander car c'est une victime de l'hiver ...
a écrit le 03/10/2012 à 22:00 :
Etant donné que PS comme UMP tentent de conserver le même système économique à tout prix ( surtout au prix de plus de précarité générale ), rien de ce qu'ils tentent ne peut fonctionner. L'austérité généralisée va réduire à néant la réduction du déficit et obliger notre cher gouvernement à revenir sur la TVA "sociale" dès l'année prochaine. Pour le même résultat. Mais on aura au final et une augmentation de la csg et une augmentation de la TVA. Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour garder une monnaie qui ne convient au final qu'à un seul pays : l'Allemagne... Cette europe de "concurrence libre et non faussée" ( sauf pour la fiscalité mais ça "bizarrement", on n'y touche pas) a été construite sur le postulat que l'union économique aboutirait à l'union politique. Nous assistons, dans la précarité, à l'échec de ce jeu de dupes ( sauf pour les plus aisés, bien aises justement de profiter de la concurrence fiscale)
a écrit le 03/10/2012 à 21:34 :
On a l'impression que c'est la presse qui décide et annonce les réformes fiscales. Il suffit que le gouvernement annonce un engagement ( pas de hausse de TVA ou de CSG, pas de nouvel impôt .... ) pour que le lendemain la presse inféodée ( Le Monde, Nouvel Obs, Libération ..... ) annonce le contraire. Le gouvernement serait-il couard et menteur à ce point ou a-t-il délégué les réformes ?
a écrit le 03/10/2012 à 21:00 :
Encore plus simple et sans aucun prélèvement dépressif sur l'économie et le porte-monnaie : supprimer les 35 heures et revenir à 39 heures par semaine sans compensation (le passage aux 35 heures n'ayant pas été compensé par une baisse de salaire). Et en plus, ça donnerait le sourire à Valérie, à l'idée de la tête que ferait Ségolène ! Allez, un peu de courage, François, d'autant que Nicolas prépare déjà ta réélection en 2017 !
Réponse de le 03/10/2012 à 21:28 :
En période de crise et de carnets de commande en berne comme maintenant pour que les 39h soient efficaces pour une entreprise (et donc gagner de l'argent et de la trésorerie) il faut foutre à la porte 10% (4h sur 39h) des effectifs !!! Par contre le chômage risque de se prendre une belle claques si toutes les entreprises de France virent 10% de leurs salariés ... je n'ai pas fait le calcul mais le taux de chômage (et le cout des indemnités qui va avec) risque d'exploser ... Mais comme me disait un copain entrepreneur il y a aussi d'autres risques dont il ne voulait pas pour le coup: risque que les salariés demandent a revenir sur les compensations négociées à l'époque (Annualisation du temps de travail pour certaines boites, modération salariale pour d'autres , forfait jours pour les cadres qui peuvent travailler grâce à ce forfait 50h payées 35h ...) et surtout ... travailler de façon moins stressée, pour être clair faire en 39h ce qu'ils faisaient en 35h ... Si les 39h se faisaient ce serait surement un furieux mix de tout cela ... bonne idée ?? je crois pas ... Et enfin pour rappel selon l'OCDE les temps plein réels (avec heures sup payées et sans les heures sup gratos au forfait) en France sont déjà à 41h ... comme en Allemagne a peu de chose prêt ...
Réponse de le 03/10/2012 à 23:40 :
@Comptes: On retrouverait un service public de meilleure qualité (hopitaux, éducation), avec plus de présence des personnels. L'impact terrible des 35H a surtout été là.
Réponse de le 03/10/2012 à 23:56 :
Les 35h pour les profs ? ils étaient à 39h avant ? expliques moi ... Et dans ce secteur comme les autres l'annualisation peut jouer le gouvernement parle de raccourcir les vacances d'été , cela va dans le bon sens .. Pour les hôpitaux je ne sais pas ... mais généraliser ce genre de mesure à toute la France avec les risques que j'ai énoncé pour ...les hôpitaux .. cela me parait étrange ... et selon moi en période de contraction économique et de risque de perte de productivité je suis convaincu qu'avec les 39h les entrepreneurs n'hésiteraient pas 10 secondes et ... foutront 10% des effectifs du privé dehors ...
Réponse de le 04/10/2012 à 1:03 :
et donc, à te suivre, il faudrait que les entreprises privées conservent leur personnel , même si la productivité les rend inutiles : c'est grace à de tels raisonnements qu'on assiste à une chute de la productivité donc de la compétitivité de l'économie française..; au final : appauvrissement de la France, merci beaucoup !
a écrit le 03/10/2012 à 20:51 :
Toutes les prestations sociales, actuellement financées par le travail (ou les revenus:CSG) sont en fait un prélèvement sur le PIB, comme l'est le coût de l'Etat, des collectivités publiques,.... Faute d'une rente à PIB (gaz, pétrole) il faut de l'activité (privée essentiellement, sauf à avoir des kolkhoses) qui produise du PIB et un volume de taxe sur ce PIB (la TVA) pour financer les dépenses sociales. Toute mesure qui décourage l'activité réduit à terme (voire de suite) ce PIB. Ne penser qu'en termes de transfert du financement des prestations sociales est un sparadrap sur la plaie béante qu'est la sous activité génératrice de moindre PIB.
Réponse de le 03/10/2012 à 21:33 :
Les kolkhozes sont infoutus de produire le moindre centime de PIB.
Réponse de le 03/10/2012 à 21:39 :
Bizarre la proportion en PIB des secteurs de la santé et de l'éducation aux US, privé en majorité ... et la même que celle de même secteurs PUBLIC dans le PIB en France ... Mais les indicateurs a neuneu du % de PIB public est plus faible aux US ... Mais que tu payes des cotisations publiques ou des assurances privées (comprenant quelques surcout du type: la marge des actionnaires, la pub, les surcouts liés au morcellement pour éviter les monopoles privés, les salaires privés plus élevés ) ... sortir le cout de tes assurances privées de tes cotisations publiques cela soulagera de ta haine des fonctionnaires .. mais ne te fera probablement pas faire autant d'économies que tu crois ... Sauf si tu ne t'assures pas et que tu ne fais pas de marmots ... Renseignes toi sur le cout d'un cancer aux US , et d'une année d'étude privées pour un de tes marmots ... tu seras surpris ce sera loin d'être gratos ... Je répète la proportion de la santé et de l'éducation privée dans le PIB US et la même qu'en France alors qu'elle est publique.
Réponse de le 04/10/2012 à 9:36 :
@Public-Privé fausse comparaison mais lool, USA plus de 300M d habitant seulement 100 senateur et moins de 300 representant, France 66M d ahbitant plus de 300 senateur et plus du double de depute...... Vous parlez des la sante, l efficacite du systeme hospitalier Francais et du pour 95% par les Cliniques privees, moins cheres, plus efficaces.... Source Insee!!!!! Le niveau scolaire est de meme tire par les institution privée-conventionnées, 36000 commune avec autant de mairie et personnels territoriaux, conseil general et regional, secretariat d etat bidon et autres "associations publiques".... On continue sur le Fonctionnement de l etat???? Apres concercant les subvention diverses: qu attends t on pour, comme l on demande Mr Bayrou, le patron de vrigin mobile, Mr Niel.... bref des entrepreneurs et l un des seul politiques un peu realiste, soumettre a plafond de ressource le versement de la CAF, pour mettre en relation le fichier des naissances, des enfants scolarisés et du fisc moyen simple de mettre fin a certaines fraude..... Y en a marre de toujours voir favorise la rente de quelque nature qu elle soit (du scellier au rsa....) et de systematiquement voir les entreprises et les salaries du prives prendre!!!!!!!!!!! Tout ce que gagne la mamouthesque gaucho-fonction publique et ses copains syndicats patronaux et salariaux, c est que les jeunes et ce qui le peuvent quittent la France pour ne pas y revenir!!!!!
a écrit le 03/10/2012 à 20:49 :
Arrêtons tous de lire les infos (ou plutôt devrais-je dire les impôts) cette bande d'hyper capables nous en pond un nouveau tous les jours donc d'ici la fin du quinquennat il faut s'attendre à plus de 1800 modifications et nouvelles taxes à venir , bon courage à tous , ramez bien et fort dans votre galère prenant l'eau de toute parts et écopée avec une pince a sucre.

Bien à vous , un germano-belgican .
`
Par ailleurs je propose un grand assortiment de bouées canard fraîchement réparées (qualité Continental). Vive la république (des bananes) et vive la France. Vue la taille des déconvenues a venir nous sommes en rupture des modèles familiaux .

Face à une telle adversité l'humour est vraiment le dernier rempart contre la folie et la désespérance , ce que nos chers gouvernants ne cesse d' accroitre , à court terme il est à craindre non pas de simple jacqueries mais un véritable révolte face à l'accroissement des inégalité entre un fonctionnariat pléthorique déconnecté de toute réalités du pays et incarnant jusqu'à la caricature les postures de la noblesse d'un certain régime ayant conduit le pays à la famine la disette et finalement la Révolution , que l' état prenne bien garde aux conséquence de l' accroissement permanent le corvée , de la gabelle et de la taille au delà du seuil de survivance , les cartes sont rapidement rebattues et ce rarement à l' avantage de ladite élite.
Réponse de le 03/10/2012 à 21:52 :
en résumé , les fonctionnaires sont les nouveaux juifs ... de bons boucs émissaires ... En 2001 il y a eu aussi une grosse crise (CAC40 passé de 7000 pts à 2600pts) ET la dette est restée à 60% jusqu'en 2007 comme dans les années 90. Puis arriva la crise des subprimes et là .. là la dette est passée de 60% en 2007 à 90% du PIB (bah oui les plans Paulson de 1800 Milliards et les plans Européens de 800 Milliards et l'Irlande à 100 Milliards, et la Grece de .. il a fallu les prendre quelques part , c'est pas Sarko qui nous les a offerts !!! ) .. Donc maintenant il faut rembourser pour tous les rentiers qui s'étaient gavés de Subprimes (des créances immobilières d'américains insolvables qui rapportaient 15% par an) , rentiers qui auraient du tous perdre leur mise, voir plus, la mise de tout ce avec quoi cela avait été mixé (hmm la tritisation) ... Mais non pour que leur épargne soit préservée et pour éviter que l'économies ne s'effondre complètement (en dessous de 0) alors les plans de relance sont arrivés .. et maintenant il faut payer ... Certains ont trouvé la bonne idée , donner au privé les services publiques, justifier cela par la haine du fonctionnaire , cela allége les dépenses , permet de ne pas taxer plus les riches ... et les pauvres et les classes moyennes devront payer en plus de leur impôts (maintenus pour rembourser la dette des subprimes) des assurances privées avec marges juteuses pour de nouveaux investisseurs rentiers ... hummm que du bonheur ...
Réponse de le 04/10/2012 à 17:15 :
Si j'en crois les résidents suisses qui commentent( ou ceux qui ,simplement y travaillent !) les assurances privées de la-bas coûteraient le QUART de notre """acquis social""" ET ,ils seraient MIEUX remboursé !!! ...S V P qu'un bénéficiaire confirme ou me infirme !!!
a écrit le 03/10/2012 à 20:12 :
pleure mon coeur;;;;;;;;;chez PRUNIER a ????LONDRES
a écrit le 03/10/2012 à 20:06 :
Au moins, ce gouvernement cherche une solution pour résoudre le chômage. Rien à voir avec le précédent, qui ne faisait rien. Honte à Sarkozy et à l'UMP, qui ne réunit qu'une bande 'incompétents !
Réponse de le 03/10/2012 à 21:30 :
alors, là, Madral, il est évident que 30 Milliards d'impôts supplémentaires vont sûrement améliorer l'emploi !!
ce Gallois est un haut fonctionnaire qui n'a pas fait grand'chose de sa vie : mais bon inutile et plus encore inefficace, il eût été plus utile d'exiger que la formation des salariés devienne plus performante, mais exiger des prof une quelconque performance, IMPOSSIBLE !!!!!!!!
Réponse de le 03/10/2012 à 21:50 :
En attendant, le bilan de la droite en 10 ans, c'est mille milliards de dette supplémentaires et 1 million de chômeur en plus. Quelle réussite !
Réponse de le 03/10/2012 à 21:57 :
bertrand, Gallois pour info , était PDG d'EADS (deuxième groupe mondial de l'aéronautique comme tu n'as pas l'air d'être bien au courant) ... un entrepreneur quoi ... si tu appelles cela ne pas faire grand chose , je n'oserais pas qualifier ce que tu as fais toi ... petite chose ...
Réponse de le 03/10/2012 à 23:01 :
et avant il etait a la sncf bel exemple de reussite !!!
Réponse de le 03/10/2012 à 23:38 :
il me semble qu'à la SNCF il a fait quelques réformes..pas inutile , mais il est vrai qu'i y a encore beaucoup à faire !!!
Réponse de le 03/10/2012 à 23:46 :
oui
Réponse de le 03/10/2012 à 23:57 :
bien sûr qu'il a été président d'EADS, il a d'ailleurs fallu le remplacer car la situation d'EADS : mmh!! pas génial !!
et son successeur a tout changé !!
quand à la SNCF : repaires de rentiers qui coûtent la peau des fesses, alors Gallois ???
je maintien qu'il est haut fonctionnaire et qu'il n'a pas risqué un centime dans EADS comme le fait Lagardère !!!
et moi j'ai créé trente emplois !
ET TOI ?????
a écrit le 03/10/2012 à 19:55 :
Ces amateurs pensent que les patrons de de TPE/PME applaudiront à deux mains la baisse des charges et oublieront qu'ils se feront plumer lors de la vente de leurs entreprises. Il est de notoriété publique qu'une personne qui prend des risques en investissant son propre argent ne pense qu'à créer des emplois et ne pense pas sa sortie !
Réponse de le 03/10/2012 à 20:57 :
Lisez cet article....ça va évitera de d?écrire n'importe quoi!! Bonne lecture
http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202305526369-cession-d-entreprises-l-elysee-etude-des-solutions-pour-les-start-up-368773.php
Réponse de le 03/10/2012 à 22:00 :
Il y a des decotes de prévus pour les reventes d'entreprise dans des temps raisonnables ... et ainsi qu'en cas de départ à la retraite.
a écrit le 03/10/2012 à 19:27 :
Il y a moins d'une semaine, notre Premier Ministre et notre Ministre des finances , nous ont affirmé qu'il n'aurait pas de hausses de CSG, ni Hausses de TVA , en 2013 ; et aujourd'hui , certaines rumeurs laisseraient penser le contraire. Alors , Qui GOUVERNE EN FRANCE ???
a écrit le 03/10/2012 à 19:20 :
Dans la cacophonie habituelle des socialos nous nous dirigeons comme d'hab.vers une véritable usine à gaz mais encore de vraies ponctions ........toujours silence radio sur les économies possibles ( virer plus de la moitié des élus ...parlement , Sénat , régions , départements , cantons, communes, communautés de commune ...ect .....ect.....).
Touches pas à mes potes !!!!
Réponse de le 03/10/2012 à 21:35 :
et dans le même temps, si vous les virer (les mettre à 1 smic oui!!) ce sont des milliers de gens qui vont au chômage : que faire ??
Réponse de le 03/10/2012 à 22:04 :
m'enfin en 10 ans la droite ne s'est pas occupée non plus du mile feuille administratif et du nombre de sénateur ou député ... Qui l'aurait fait ? Bayrou ?
Réponse de le 03/10/2012 à 23:41 :
si vous me donner pas 1200 euro à rien foutre, je vous demanderais 1200 euro au chômage !! alors ...??
Réponse de le 04/10/2012 à 17:25 :
mais bien des chômeurs aimeraient qu'on leur donne le smic ET à vie !
a écrit le 03/10/2012 à 19:18 :
Debut 2012, j'ai transfere ma societe (secteur industriel) en Grande Bretagne et pour repondre a la demande j'ai cree une filiale en Autriche. Des pays où la fiscalité est stable. 28 emplois en moins en France, bravo les politiciens, vous avez réussi a dégouter les gens d'entreprendre. RDV en 2017 quand la France sera un pays du tiers monde avec une caste d'intouchables qui seront les politiciens UMPS qui se gavent allegrement depuis 30 ans. Bonne soupe a la grimace et aux cailloux
Réponse de le 03/10/2012 à 21:15 :
si vous avez ,un de ces jours ,sur le pavé parisien ,ce que je ne vous souhaite pas , un infarctus ,par exemple ,vous téléphonerez aux anglais ou aux autrichiens pour vous secourir .
Réponse de le 03/10/2012 à 21:37 :
à Pinpou : ne croyez pas, mais pas une seconde qu'il n'y a qu'à France que l'on peut se faire soigner !!! c'est parfaitement FAUX : il existe de très bon médecins tant en Autriche qu'en GB !!! et de très bons hopitaux !!!!
Réponse de le 03/10/2012 à 21:38 :
Dites, pinpou, un commentaire intelligent, c'est possible ? Quand il n'y aura plus d'entreprise, quand vous serez au chômage, avec quoi financerez-vous vos cotisations sociales ? Croyez-vous véritablement que les médecins du secteur public qui ne seront plus payés vous soigneront gratuitement ?
Réponse de le 03/10/2012 à 22:14 :
@ Pinpou, votre réponse est d'un stupide. Si vous aviez créer une entreprise vous ferier ce qu'il faut pour proteger votre projet, vos investissements.
La fiscalité francaise est percue comme confiscatoire la ou d'autre pays ou la leur est percue comme incitatoire.
je vous invite a creer votre société et si vou prenez un ou plusieurs salariés vous commencerez a payer des charges avant meme d'avoir envoyer une proposition commerciale, avant meme d'avoir recue le premier payement de votre premiere commande.
Réponse de le 04/10/2012 à 11:57 :
Quelle remarque mesquine ! Bravo
Vous faites la même aux personnes qui ne cotisent à rien ?
a écrit le 03/10/2012 à 19:17 :
Il s'agit encore une fois de transférer de la richesse à ceux qui possèdent déjà une très grosse fortune. Il suffit d'observer ce qui se passe aujourd'hui dans le secteur de la grande plaisance. Les records de taille des yachts mis en chantier sont battus tous les 3 mois et ces bateaux sont sans cesse plus luxueux (y compris pour des armateurs français, il n'y a pas que des princes arabes). Faire baisser le coût du travail va encore contribuer à enrichir des personnes qui ne sauront pas comment dépenser leur argent et à appauvrir la classe moyenne composée de salariés.
Réponse de le 03/10/2012 à 19:32 :
il s'agit de transferer à tout le monde(avec des mecanismes compensateurs pour les plus pauvres), ce qui est payé uniquement par les travailleurs(au sens large!). Peut etre qu'effectivement vous etes un riche rentier pour vous inquieter de la sorte?
Réponse de le 03/10/2012 à 19:45 :
pour faiirece genre de navire il ya des heures d'ouvriers de techniciens d'ingenieurs tres hautement qualifies' une qualite FRANCA1ISE!!!!!!!!
Réponse de le 03/10/2012 à 22:21 :
sauf que les principaux armateurs ne sont pas en France mais en Italie ou aux pays bas ...
Réponse de le 03/10/2012 à 23:48 :
et pourquoi les chantiers navals ont disparu de France, si ce n'est grace aux syndicats de ces chantiers (type dockers) qui ont fait fuir tout investisseur ..!?
Réponse de le 04/10/2012 à 0:02 :
sauf que les dockers c'est pour les ports ... chantiers et ports, c'est pas pareil .. après les investisseurs font peut être des amalgames (ce serait pas la première fois)
Réponse de le 04/10/2012 à 1:06 :
.. sauf que ... les 2 ont disparus en France.. gràce à l'action de nos CHERS syndicats !!!
Réponse de le 04/10/2012 à 1:10 :
@sauf que : les investisseurs ne font pas d'amalgame : ils investissent là où ils ne se feront pas spolier des résultats si leurs investisements sont rentables, ni traités de tous les noms d'oiseaux s'ils ne le sont pas, car obligés d'en tirer le conséquences en terme d'emploi !!! c'est malheureusement ce qui (n')arrive (qu')en France !!!
a écrit le 03/10/2012 à 19:15 :
ET LE MILLEFEUILLE DES COLLECTIVITEES,eliminer les departements,2 communes sur3(nous detenons 40 pour cent des communes europeenes) ,22pour cent des elus les cmunautees de communes,les pays les associations parasites,et tout les nuls pronant l'apologie de la mediocrite!!!!!!!!! 48Mds!!!!!
a écrit le 03/10/2012 à 19:07 :
Bref ce qui se dessine : on va faire payer aux salariés actifs et retraités (80% des recettes CSG) la part de cotisation anciennement à charge de l'entreprise, Donc ce sera bien un "choc", de "compétitivité", ça on verra
?si les prix de nos produits baissent au prorata de la baisse du revenu? En général, ça ne se passe pas comme dans les livres?
Réponse de le 03/10/2012 à 19:30 :
Et oui, pour que ça marche, il faut que les entreprises françaises baissent le prix de leurs produits au prorata de la baisse de leurs charges patronales...
Réponse de le 03/10/2012 à 23:50 :
ok, ... mais alors ne soyez pas surpris si elles continuent leurs licenciements !!!!
a écrit le 03/10/2012 à 19:04 :
Très bonne initiative, qui permettra de remettre un peu de logique dans le système des charges pesant sur le travail. (et, je reve, mais on pourrait imaginer la meme chose pour les contributions pour le transport et l'habitat qui releve du perimètre de l'Etat). Mais des paroles aux actes...
Réponse de le 03/10/2012 à 19:25 :
bien d'accord, il y a eu confiscation par les syndicats( patronaux et salariés) de tout un pan de l'economie française, ce qui est tout à fait anormal et antidémocratique(d'autant plus que les syndicats en question sont représentatifs de peu de choses)
a écrit le 03/10/2012 à 19:01 :
il sera trop tard en 2014
a écrit le 03/10/2012 à 18:58 :
Ce n'est pas une baisse du coût du travail, v'est un transfert de coûts sociaux. Dans cinq ans la CSG atteindra...15 % !!!
Réponse de le 03/10/2012 à 19:14 :
vous avez raison, il s'agit d'un transfert et donc en principe cela ne coutera pas plus, sauf si un gouvernement décide d'augmenter les alloc. Maintenant peut etre qu'un transfert sur la tva(comme l'avait prévu sarko) serait au final plus interressant(car elle fait aussi payer les importations)?
Réponse de le 03/10/2012 à 21:23 :
Non, transférer sur la TVA réduirait la consommation et donc la production, c'est à dire le PIB donc chômage et tout ce qui s'en suit. L'importation n'est pas forcément une mauvaise chose, elle est faite en contrepartie d'exportations. Un pays qui importe pour 100 milliards, exporte pour 100 milliards. (A supposé qu'on le fasse pas à base de dettes...)
Réponse de le 03/10/2012 à 22:06 :
Pas de bol ... notre déficit commercial est de 70 milliards je crois ... c'est à dire que nous sommes très loin de la parité importations/exportations ... il faut trouver le moyen de taxer les importations , peut être par la taxe écologique ...
Réponse de le 03/10/2012 à 23:45 :
@malar : "transférer sur la TVA réduirait la consommation"... parce qu'augmenter la CSG ne touche pas le pouvoir d'achat peut-être ??? sauf que sur la TVA, les imports sont taxés, dont les i-phone et cie sont taxés : i y a un moment, faut choisir ..!!!
a écrit le 03/10/2012 à 18:54 :
Ok , Après les auto entrepreneurs , voici le tour de vis GENERAL , décidément on avance a fond les ballons vers le mur !!! Une petite suggestion histoire de rire , fonctionnarisons les chômeurs , ainsi nous libérerions d'une lourde charge de travail non seulement l'ANPE , mais aussi les agents de la CAF etc ... quel gain de productivité incroyable , pour ce qui est de la sécu une petite thorazine et c'est reparti , au pays de Normal comme dans tout les pays (... )
a écrit le 03/10/2012 à 18:47 :
si montebourg s'en mele, c'est foutu. Sinon c'est enfin un effort pour sortir les allocations familiales de la sécu et la mettre à sa vrai place: le budget de l'etat; ce dernier ayant bien plus de légitimité pour s'occuper de politique familiale que les partenaires sociaux (qui gerent deja l'assurance maladie, les retraites, et l'assurance chomage)
Réponse de le 03/10/2012 à 21:11 :
D'accord avec vous. Les "partenaires" sociaux (pourquoi ne pas dire "adversaires" plutôt) n'ont aucune légitimité pour gérer les budgets sociaux et ont de plus largement démontré leur incapacité à le faire, confits les uns comme les autres dans leurs idéologies archaïques. La soi-disant gestion paritaire leur sert de terrain d'affrontement avec un seul souci, avoir la main sur la caisse.
Réponse de le 03/10/2012 à 22:24 :
Syndiquez vous ... les syndicats seront peut être moins arc boutés avec plus de syndiqués raisonnables ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :