France : la "taxe Tobin" sera en partie affectée au développement

 |   |  372  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Une partie de la taxe sur les transactions financière, décidée par Nicolas Sarkozy et doublée depuis l'arrivée de François Hollande au pouvoir, sera attribuée à l'aide au développement, a assurée Pascal Canfin, le ministre du Développement.

L'aide au développement accordée par la France ne devrait pas souffrir des coupes budgétaires de 2013, selon le ministre du Développement Pascal Canfin. Selon lui, la France devrait "quasiment" maintenir son niveau.

Une réponse aux associations

Plusieurs grandes associations s'étaient dites "indignées" mercredi par le projet de budget 2013 présenté la semaine dernière par le gouvernement français, qui prévoit "une baisse des crédits" de l'aide au développement, de 3,3 milliards d'euros en 2012 à 3,1 milliards en 2013, et une taxe sur les transactions financières "réduite à un simple symbole", selon elles.

10% des sommes issues de la "taxe Tobin" attribuées à l'AFD

Selon le projet de loi de finances, en plus des crédits budgétaires, 60 millions d'euros récoltés via la TTF seront affectés en 2013 au fonds de solidarité pour le développement géré par l'Agence française pour le développement (AFD). En 2014, ce montant sera porté à 100 millions d'euros, puis en 2015 à 160 millions, soit 10% du produit attendu de la TTF. Toutefois, a expliqué M. Canfin, "en plus des 60 millions d'euros directement affectés au fonds spécial de l'AFD, nous avons prévu 100 millions d'autorisations d'engagement pour 2013 qui permettront de financer de nouveaux projets et seront gagés sur la TTF".

François Hollande s'y était engagé

Le président François Hollande, a rappelé le ministre du Développement, a pris la semaine dernière à New York "l'engagement politique d'affecter 10% de cette taxe au développement, au climat et à la santé". "C'est la première fois qu'on affecte au développement une partie de la TTF", votée en février 2012 par le Parlement français et doublée à 0,2% par la nouvelle majorité socialiste. "On en a beaucoup parlé mais, pour la première fois, ça devient une réalité", s'est-il félicité. En juin, lors du sommet de Rio, le président François Hollande avait promis de consacrer une "grande partie" de la TTF au développement. Inspirée de la taxe Tobin chère aux altermondialistes, elle s'applique, depuis août, aux échanges d'actions des sociétés dont la capitalisation boursière dépasse un milliard d'euros et dont le siège social est en France.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2013 à 19:16 :
Trop d'impôt tue l'impot et ..; délocalise. Les fonds qui le pourront quitteront le pays, ce qui accentuera encore le chomage.
Réponse de le 21/04/2013 à 19:36 :
Pô grave! Il suffira d'augmenter les impôts sur ceux qui restent.
a écrit le 06/10/2012 à 8:11 :
Que peut-on dire de la taxe Tobin décidée par Nicolas Sarkozy: Prévenir c'est guérir. Nous pouvons tous constater que le domaine spéculatif à tellement pris d'essor dans le monde capitaliste, que finalement les sommes qu'il génère sont aussi importantes que la masse monétaire produite par la création de richesses. Il ne devient plus tenable d'ignorer cette évidence, notamment dans une recherche d'ajustement aux besoins nationaux. Mais le souci de préserver ces intérêts là, à conduit à réguler une petite taxe plus où moins compensatrice du déficit en impôt de ces grandes société.
Ainsi nul ne sera tenté de passer à une nouvelle économie qui baserait les redevances non plus à la source des revenus, mais à l'usage qui en est fait.
Aucune banque ne vous pénalise sur les sommes que vous possédez. Mais elles prélèvent et vivent de chaque mouvement bancaire que vous effectuez.
Réponse de le 20/04/2013 à 16:46 :
Pourquoi ne vous mettez vous pas a l'evidenve que la seule chose que nos politichiens savent faire c'est de taxer?! De par votre nom, philantrope, j'en conclue que vous avez tellement de fric que votre vie se resume a la philantropie. Bravo! Je vous conseillerai meme de tout donner a ces associations multiples accros de subventions! Quant au citoyen commun, on est de plus en plus etouffe par vos taxes, impots, et les millions de demarches administratives... Je ne vous comprends vraiment pas!!!
a écrit le 05/10/2012 à 12:10 :
Ce ministre du dévellopement ferait bien de s'interesser à nos banlieues et régions déshéritées plutot que d'aller dilapider nos maigres ressources fiscales.
D'ailleurs sert-il réellement à quelque chose de positif pour la France ?
a écrit le 04/10/2012 à 18:00 :
Ah ces chères associations qui essaiment... on n'en a jamais eu autant !
a écrit le 04/10/2012 à 17:16 :
Il faudrait appliquer le produit de cette taxe à la France qui est un pays en voie de sous-développement.
Réponse de le 24/04/2014 à 13:42 :
Bravo. Cela montre le professionnalisme et la capacité d'innovation de nos pme.
Bravo aussi à ceux qui leur font confiance et qui soutiennent le développement de nouveau acteurs dans ce secteur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :