Jean-Marc Ayrault qualifie The Economist d'outrancier et se dit peu impressionné

Jean-Marc Ayrault a réagi jeudi soir à la une de The Economist qui qualifie la France de "bombe à retardement au milieu de l'Europe" en se disant peu impressionné par cette outrance qui vise à faire vendre du papier.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

 En déplacement à Berlin, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a dénoncé jeudi soir "l'outrance" du magazine britannique The Economist, qui qualifie la France de "bombe à retardement au coeur de l'Europe" à la une de sa dernière édition. "Vous parlez d'un journal et l'outrance pour faire vendre du papier, je vous le dis, n'impressionne pas du tout la France," a-t-il déclaré sur Itélé.

La France, Hollande et Ayrault égratignés

"La France pourrait devenir le plus grand danger pour la monnaie unique européenne", s'est alarmé The Economist. Dans son dernier numéro, l'hebdomadaire britannique lui consacre un dossier de quatorze pages et titre en Une: "la bombe à retardement au coeur de l'Europe". Le magazine de tendance libérale tire à boulets rouge sur la situation économique de la France. "La dégradation de la compétitivité de la France s'est accélérée et si le pays manquait à se réformer, c'est la chute de l'euro qu'il pourrait entraîner avec lui", est-il par exemple écrit alors que ni François Hollande ni Jean-Marc Ayrault ne "semblent suffisament courageux" pour redresser la barre selon la publication.

>> The Economist tire à nouveau sur la France, cette "bombe à retardement"

>> La France en plein déni de réalité pour The Economist

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 90
à écrit le 18/11/2012 à 12:32
Signaler
Que pense t il de Libération ?

à écrit le 16/11/2012 à 16:34
Signaler
de quoi faire un dossier identique sur le malaise de l'économie britannique, chute de la croissance, chute des services publiques, augmentation de la pauvreté.

le 18/11/2012 à 16:11
Signaler
Pour dire par exemple que la dette du royaume-uni dépassera celle de la France dans quelques mois (en %pib).

à écrit le 16/11/2012 à 16:32
Signaler
Journal anglais = donc de bonne guerre contre la France.

à écrit le 16/11/2012 à 16:16
Signaler
j'ai trouvé plus de messages de soutien sur le site internet de the Economist que sur le site de la tribune. je trouve dommage, c'est le manque de solidarité des médias français... Si le French Bashing est devenu un sport national, personne n'ose ...

le 16/11/2012 à 16:28
Signaler
ok avec toi man ; !

le 16/11/2012 à 17:16
Signaler
Je pense que vous avez raison quant au danger que le pessimisme des français représente pour eux mêmes : à quoi bon chercher une solution s'il on ne pense pas qu'il en existe?

à écrit le 16/11/2012 à 15:52
Signaler
Une simple comparaison des thèmes et du niveau des réponses que développe le dossier de The Economist aux questions posées par la presse française à Hollande lors de sa conférence de presse renvoie l?image d?une presse française toujours prête à serv...

le 16/11/2012 à 16:24
Signaler
c'est triste mais je suis d'accord, notamment sur la conclusion. Ce qui n'empeche que le "modele anflais" est inique

le 16/11/2012 à 16:29
Signaler
illisible

le 16/11/2012 à 16:51
Signaler
Les services publics doivent être rendus plus efficient oui,mais je suis contre le principe de la coupe pour la coupe. Les Canadiens l'ont souligné. ce qui compte ce n'est pas la réduction pour la réduction mais l'utilité, et la rationalisation du se...

le 16/11/2012 à 17:14
Signaler
à kren: vous êtes lisible; Je pense que l'economist est un des plus prestigieux magazine d'économie au monde. La presse française n'a rien d'équivalent à proposer. Ne me parlez pas de la qualité de nos journalistes à la tribune ;-) Autre sujet: Amnes...

le 16/11/2012 à 18:21
Signaler
je suis le premier qui ait répondu à votre commentaire. Une précision, lorsque vous dites : "une équipe d'adorateurs de l'Etat centralisé", je pense que vous voulez plutôt parler de la tradition jacobiniste partagée d'ailleurs entre la droite et la g...

le 08/01/2013 à 20:09
Signaler
Le commentaire de Kren est dépourvu de la moindre intelligence ou en tout cas réflexion. Je cite "La bombe à retardement » française est une constatation fondée sur l?observation des faits : (1) la France n?a pas eu de budget en équilibre depuis 198...

à écrit le 16/11/2012 à 15:46
Signaler
The Eco a raison, la France a accumulé 1800 milliards (sic) d'euros de dettes pour payer ses fonctionnaires et paye des milliards d?intérêts par mois, mais qui en parle ? On sera comme la Grèce, bientôt ?

à écrit le 16/11/2012 à 15:42
Signaler
The économiste est anti français même Sarko à eu le droit à sa une le comparant à Napoléon, c est une feuille de choux qui n'a pas vue la crise en 2008. Le rapport Gallois il ne le connaissent pas. Pour démontrer si nécessaire de manque de c...

à écrit le 16/11/2012 à 14:26
Signaler
Ayrault est dans un deni de realites.

le 18/11/2012 à 10:31
Signaler
Quand le sage montre le problème, l'idiot regarde le doigt...

à écrit le 16/11/2012 à 14:11
Signaler
Je trouve que The Economist est bien trop gentil et indulgent à l'égard des médiocres qui nous gouvernent !!!

à écrit le 16/11/2012 à 12:38
Signaler
Un vrai bonhomme, ça paye ses dettes. Que les anglais ou plutôt leurs tabloïds débiles se gargarisent de leurs modèles, on s'en fout, mais il vient un moment où il faut arrêter de délirer : nous empruntons dans le silence le plus assourdissant 8 mill...

à écrit le 16/11/2012 à 12:27
Signaler
Montre aux angliches que tu fais de la "realpolitik", un plan Schroder sans le plan Hartz !

à écrit le 16/11/2012 à 11:25
Signaler
C'est un peu fort la formule bombe à retardement, mais ce qui est vrai, c'est que si la France Tombe, l'UE tombera aussi inévitablement, car tous les autres pays sont en crise, du moins, les pays du sud de l?Europe, et il restera que l"Allemagne. C'e...

le 16/11/2012 à 13:06
Signaler
Vous critiquez le modèle francais,mais sans lui, aucuns des grands dirigeants du secteur privé n' auraient pu faire carriére,car sa première tare, ce sont les conflits d' intérêts innombrables,que vous et vos amis de droite ne dénoncer jamais,commenc...

le 16/11/2012 à 13:52
Signaler
Je dis ce que je pense, et je suis d'accord avec vous de condamner la corruption, avec la plus sévère des condamnation et une punition extrême, et pareil pour le clientélisme, ce n''est pas parce que je suis de droite, que je dois laisser passer des ...

le 16/11/2012 à 15:22
Signaler
Ce n'est pas 57% ppur l'etat mais la depense publique...nuance. Retirer de cela la securite sociale et les retraites et vous tomber a 36. Ensuite retirer les collectivites locales et vous tomber a 28/26. Disons alors que l'etat (central plus collecti...

le 16/11/2012 à 15:36
Signaler
Ce n' est pas un discours,c' est la réalité des gens comme vous,qui accuse le malade plutôt que la maladie,et si vous étiez réellement d' accord pour condamner la corruption, vous ne vous vanteriez d' être à droite, vous descendriez dans la rue pour ...

à écrit le 16/11/2012 à 11:00
Signaler
« La dette française a évolué trois fois moins qu?en Espagne, quatre fois moins qu en Angleterre, cinq fois moins qu aux Etats-Unis. Pourquoi ? Parce qu?entre temps nous avons fait les réformes nécessaires » Hi hi hi Signé NS The Economist aurait ...

à écrit le 16/11/2012 à 11:00
Signaler
il faut soutenir la France !

à écrit le 16/11/2012 à 10:47
Signaler
énième escarmouche de la guerre de 100 ans toujours pas terminée .....faudra que the economist nous explique pourquoi nos amis anglais quittent en nombre notre sud ouest où ils passaient une retraite paisible .Je crois savoir que leur système de retr...

le 16/11/2012 à 11:02
Signaler
fiscalement U K mais médicalement Français ...

le 16/11/2012 à 13:28
Signaler
1/ Parité £/€ pour les retraités (retraites payées en £ mais dépensées en €) 2/ Trop de freins à la création d'entreprises.

à écrit le 16/11/2012 à 10:45
Signaler
La dirigeante du Medef Laurence Parisot a jugé sur RMC/BFMTV que « le titre et la une » de The Economist étaient « tout à fait exagérés ». L'hebdomadaire a dans son dernier numéro dépeint la France comme une « bombe à retardement au coeur de l'Europe...

le 16/11/2012 à 11:12
Signaler
@hades: Elle reconnaît du moins que le titre "bombe à retardement" n'est pas infondé. De toute façon, personne ne pourra lever les inquiétudes, que je partage fortement, que la France pourrait faire basculer toute l'Europe dans une crise sans précéde...

à écrit le 16/11/2012 à 10:40
Signaler
Le dossier sur la France publié par l'Economist est écrit das un ton pondéré et très mesuré, il est factuel et équilibré en représentant les forces et les faiblesses de l'économie française; rien de nouveau pour quelqu'un qui suivrait l'actualité éco...

à écrit le 16/11/2012 à 10:38
Signaler
je ne vois pas en quoi c'est "outrancier". "France in denial" et "the rather dangerous Monsieur Hollande" : tres bon traitement du sujet. La realite a donne raison a The economist.

à écrit le 16/11/2012 à 10:32
Signaler
La Banque d'Angleterre fait marcher la planche à billets, c' est ainsi qu'ils remboursent leurs créanciers à coups de monnaies de singes. Le Royaume-Uni reste très endetté avec une dette totale, privée et publique, représentant 507% du produit intéri...

à écrit le 16/11/2012 à 10:24
Signaler
Le bons sens, l' efficacité économique, le réalisme ne sont pas des valeurs de gauche, ce gouvernement n' a toujours pas compris que le monde avait beaucoup changé en 10 ans d' opposition et que le socialisme était un échec total : humain et économi...

le 16/11/2012 à 17:17
Signaler
Effectivement on a bien vu avec Nicolas Sarkozy que le bons sens, l'efficacité économique et le réalisme étaient des valeurs de droite ......... pour quel résultat ??????

à écrit le 16/11/2012 à 10:19
Signaler
The Economist malgré tout vos critiques est le magazine d'économie peut-être le plus apprécié sur notre continent et lu par pas mal de concitoyens européens. Mais comme le PM avait déjà répondu aux allemands " les français n'ont pas besoin des leçons...

le 16/11/2012 à 10:41
Signaler
"The economist" le magazine économique le plus apprécié en Europe????????? J'en ai lu des absurdités depuis ce matin mais celle-là atteint des sommets. Renseignez-vous, le magazine est ouvertement anti-européen au sens monétaire du terme et profite d...

le 16/11/2012 à 11:02
Signaler
Si vous préférez le chauvinisme français, c'est votre problème - il est utile de lire autre chose que la presse française si vraiment vous vous interessez du monde hors l'hexagone !

le 16/11/2012 à 11:33
Signaler
Il m'arrive de lire The economist et la presse US ce qui me permet d'avoir un avis (pas totalement à charge en l'occurrence) sur le contenu éditorial justement et, contrairement à vous, d'avancer des arguments plutôt que des préjugés.

à écrit le 16/11/2012 à 10:12
Signaler
The economist est un très bon journal, qui ne fait pas dans l'outrance, ouvert sur le monde et attaché à défendre une économie ouverte. On pense ce que l'on veut de sa ligne libérale, mais ce n'est pas un journal dogmatique. Je n'ai pas lu cet artic...

le 16/11/2012 à 15:08
Signaler
Comment peut on encore croire à des pseudo journaux économique qui ont été incapable de prévoir la crise et qui sont vendu au libéralisme débridé. Le seul danger c est que à force de dire n importe quoi on fit peur à M. Toutle monde.

le 16/11/2012 à 17:09
Signaler
On ne peut pas demander l'impossible aux journalistes. Si les prix nobel d'économie ne prédisent pas les crises, comment les journalistes le pourraient? Je ne pense pas que The Economist prône un libéralisme "débridé".

à écrit le 16/11/2012 à 10:09
Signaler
Excellente vision de la France nous devrions manifester en France POUR la conservation des droits acquis, la protection de note modél social, la préservation de notre bien être. En effet alors que les pays émergents améliorent leurs niveaux de vie gr...

à écrit le 16/11/2012 à 10:07
Signaler
Il est évident que "the economist" ferait bien de se pencher sur l'économie de la Grande Bretagne avant de s'intéresser à celle de la France. La GB profite de l'Europe mais ne lui appporte pas grand chose. Elle ne vit que sur les manoeuvres boursière...

le 16/11/2012 à 11:06
Signaler
Sans aller dire que tout va bien en GB (la crise financiere lest a severement secoue, et meme sans faire partie de la zone Euro ils subissent bien entendu la crise de la dette souveraine), permettez-moi tout de meme de repondre a vos questions: une b...

à écrit le 16/11/2012 à 10:01
Signaler
Au vue des réactions dans le forum, les anglais ont touché le point sensible. Durant le deuxième mandat et après un mandat de déni des réalités, Schröder était dans exacement la même situation que Hollande maintenant et il a su prendre le taurau par...

à écrit le 16/11/2012 à 9:54
Signaler
il est facile de voir la position de l'Angleterre qui ne tient que par la City, le reste étant bouffé aux mites depuis Tatcher....L'Angleterre qui donne des leçons à l?Europe, ce pays qui ne s'est jamais engagé tout en voulant bénéficier de tous les ...

à écrit le 16/11/2012 à 9:53
Signaler
The economist ferait mieux d'analyser les raisons de la politique en GB plutot que d'aller donner des lecons aux autres. Il devrait regarder le mauvais ex francais en la matiere qui ne leur a jamais rien rapporte...

à écrit le 16/11/2012 à 9:47
Signaler
Certes l'économie française ainsi que Hollande avec son gouvernement ne brillent pas. Tant qu'il ne s'attaquera pas à la lourdeur de la dépense publique en particuliers sur les fermetures des services publiques intitules et au licenciement de foncti...

le 16/11/2012 à 10:02
Signaler
" services publiques intitules" Lesquelles ? j'aimerais connaître vos conseils de nutritionniste de l'économie ...

le 16/11/2012 à 14:19
Signaler
services publiques intitules: pole empl ANPE... ==> mettre un assureur en lieu et place : tu cotiseslon , tu touches si besoin et fonction de ta cotisation et basta ASIP....: agence d'état qui est un doublon du ministère de la santé Agence d'état p...

à écrit le 16/11/2012 à 9:44
Signaler
surtout the economist pour vendre du papier

à écrit le 16/11/2012 à 9:43
Signaler
On est plutot mal parti entre un brulot anglais anti euro qui cherche a detourner l'attention de la future faillite anglaise et un gouvernement Francais qui en fait trop peu et trop tard. Ce qu'on peut souhaiter c'est que les politiques menées avec ...

à écrit le 16/11/2012 à 9:42
Signaler
Nous saurons bien assez vite qui dit vrai.

à écrit le 16/11/2012 à 9:36
Signaler
critique c'est plutôt un bon point, en terme de communication se faire cibler ainsi cela montre que notre pays intéresse. Il faut voir le verre à moitié plein et pas à moitié vide.

le 16/11/2012 à 11:47
Signaler
Que dire de la Grèce dans ce cas?

à écrit le 16/11/2012 à 9:32
Signaler
la verité fait mal...

à écrit le 16/11/2012 à 9:27
Signaler
ils jalousent notre économie c'est tout !

le 16/11/2012 à 9:54
Signaler
Ah oui oui, c'est ça, ils jalousent notre économie comme l'Allemagne jalouse notre capacité à exporter, comme la Suède jalouse notre modèle sociale, comme les Pays-Bas jalousent nos facilités linguistiques, comme les US jalousent notre capacité à cré...

le 16/11/2012 à 10:46
Signaler
Vous êtes dans l'exagération... La réalité montre que le ru à plus dégringole que nous ces dernières années. Il n'y a qu'un français bobo expatrie a Londres pour ses raisons fiscales pour croire que la vie est meilleure labas. Enfin...

le 16/11/2012 à 11:55
Signaler
@ Theo, la plupart des français à Londres sont en contrat local (donc pas expatrié) et sont jeunes (pas forcément des exilés fiscaux donc). Ils y sont attirés par le dynamisme de Londres, le fait qu'ils soient appréciés des entreprises et valorisés d...

le 16/11/2012 à 11:58
Signaler
@Theo: Et vous y avez beaucoup vecu, labas?

le 16/11/2012 à 13:54
Signaler
Ben voyons, en voila des chiffres fantaisistes... Des etudes faites par les universites britanniques l'annee derniere estimaient la proportion d'etudiantes qui y "pensaient" ou le faisaient effectivement a 15%, ce qui n'a d'une part rien a voir avec ...

à écrit le 16/11/2012 à 9:27
Signaler
Franchement ils devraient plutôt se pencher sur l'économie américaine et les désastres que cela à généré sur l'emploi. D'ailleurs ils ont du mal à se rétablir.

à écrit le 16/11/2012 à 9:18
Signaler
Les Anglo-Saxons, après avoir flanqué leurs économies dans le ravin, donnent des leçons de conduite de leur lit d'hôpital!

le 16/11/2012 à 14:23
Signaler
Pire...pire....non seulement ils nous prodigues un traitement..mais en plus uk a créé en france des agences A4E payés par pole emploi (= sous traitant) pour trouver du travail aux français...en france!!! un comble!! comment la france peut elle dilap...

à écrit le 16/11/2012 à 9:08
Signaler
On connait l' honnêteté des journaux anglais,n' est-ce pas murdoch,bien entendu qu'ils ont tort, non pas à cause des évènements que tout le monde peut constater,mais on ne soulevant jamais une évidence,qui est celle du potentiel francais,citez-moi de...

le 16/11/2012 à 9:47
Signaler
un peu maigre vos arguments non? mais on se rassure comme on peut n'est ce pas

le 16/11/2012 à 9:50
Signaler
Vous avez raison pour notre economie et ils ont raison de faire leur remarque... A quel moment vous avez entendu parler un politique des exemples que vous donnez?

le 16/11/2012 à 11:00
Signaler
je ne parle pas de politique ,mais de potentiel,on fait des affaires avec ceux qui peuvent ou pourront payer,les investisseurs ne s' y trompent pas ,la france est toujours un de leurs pays préférés, quant à la maigreur des arguments,moi, au moins ils...

à écrit le 16/11/2012 à 9:03
Signaler
On devrait prendre ce journal serieux en consideration au lieu de se montrer arrogant et peu lucide, la France est en peril et se qu'ecrit ce solide journal economique anglais est tres alarmant mais la realite est encore pire .Dans deux ans les pays...

le 16/11/2012 à 9:21
Signaler
Ce magazine s'est trompé sur à peu près tout lors de la dernière décennie.

à écrit le 16/11/2012 à 8:58
Signaler
il n'est inquiet de rien, tt va bien, y a pas de pbs, la croissance est forte, comme dit moscovici, y a pas de chomage, les entreprises francaises degagent des marges colossales, et la secu est en excedent !

à écrit le 16/11/2012 à 8:50
Signaler
Notre instituteur d'allemand devenu premier ministre par le miracle socialiste confond le vocabulaire avec früchterlich avec la prononcisation française, se met à confondre économie avec politique, lorsque l'on a une caste de privilégiés les fonction...

le 16/11/2012 à 9:45
Signaler
Bravo, au moins vous êtes lucide! Sans oublié le fait que nous avons 600 000 élus en France!!!

le 16/11/2012 à 9:51
Signaler
Enfin un mec sensé... +1 Tomibiker

à écrit le 16/11/2012 à 8:48
Signaler
depuis que De Gaulle nous a dit que la France etait un Grand pays , On en démord pas et on accecpte pas la VERITE!

à écrit le 16/11/2012 à 8:44
Signaler
Comme disait Talleyrand, "Tout ce qui est exagéré est insignifiant!". La presse anglaise ne connait qu'un seul moteur pour exister : l'appétit insatiable de ses lecteurs pour tout ce qui relève du scandale, de la jalousie, de la méchanceté, des histo...

le 16/11/2012 à 9:00
Signaler
je ne suis pâs sur qu'on puisse mettre the economist dans la categorie gutterpress; maintenant, si les francais trouvent que tt va tres bien, parfait, mais ils vont se retrouver isoles, car il faut tjs isoler une bombe avant qu'elle ne saute et n'emp...

le 16/11/2012 à 10:43
Signaler
@Pluto: The Economist est un papier de reference dans tous les milieux economiques du monde, et s'est toujours demarque par le tres haut niveau de ses journalistes sur les sujets economiques, sa prose remarquable, la diversite des sujets abordes et l...

à écrit le 16/11/2012 à 8:42
Signaler
Il se prend pour la France, même pas peur !

à écrit le 16/11/2012 à 8:42
Signaler
The Economist est sans doute un journal "effroyable", selon Ayrault, et la polituqe économique du gouvernement français "fructueuse". Pauvres socialos! Pauvre France.

à écrit le 16/11/2012 à 8:37
Signaler
Tout de même étonnant de la part d'un pays qui a soigneusement évité de passer à l'Euro...

à écrit le 16/11/2012 à 8:29
Signaler
Même s'il y a de l'outrance dans les commentaires de ce journal , il y a une part évidente de vérité et on va dans les prochains mois s'en rendre compte. La gauche depuis 2008 a fait systématiquement un déni à propos de la crise en attribuant à N.Sar...

à écrit le 16/11/2012 à 8:23
Signaler
C'est vrai qu'il est plus simple de juste dire "c'est idiot", la raison de leur analyse est tout simplement lié au fait que personne ne touche aux fonctionnaires et aux aides donc évidement qu'ils ont raison, les taxes vont juste passer 6 mois et êtr...

à écrit le 16/11/2012 à 8:23
Signaler
bonne reponse

à écrit le 16/11/2012 à 8:17
Signaler
http://www.youtube.com/watch?v=VuUuj0jUtKw

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.