Moody's enlève son "Triple A" à la France

La dégradation attendue de la note souveraine de la France par Moody's (qui fait suite à celle de Standard and Poor's en début d'année) a quelque peu refroidi les marchés. Le ministre des Finances Pierre Moscovici est persuadé que cette perte du AAA va pousser le gouvernement à lancer rapidement ses réformes.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'agence de notation financière a dégradé d'un cran la note souveraine de la Franc, qui perd le prisé AAA et se retrouve aujourd'hui avec une note AA1. Après l'élection de François Hollande, Moody's avait dit vouloir attendre la seconde partie de l'année pour voir quelles mesures allaient prendre le gouvernement socialiste. L'agence de notation n'a visiblement pas été convaincue par la tentative du gouvernement de stabiliser et d'inverser la trajectoire de la dette.

"Multiples défis structurels"

"La prévisibilité de la résistance de la France à de futurs chocs dans la zone euro diminue au vu de la montée des risques pour la croissance économique, les performances budgétaires et les coûts de financement", est-il écrit dans un communiqué de Moody's. L'agence se montre pessimiste pour les perspectives de croissance à long terme du pays considérées comme "défavorablement affectées par de multiples défis structurels, parmi lesquels sa perte graduelle et soutenue de compétitivité et les rigidités anciennes de ses marchés du travail, des biens et des services". L'agence menace d'abaisser une nouvelle fois la note de la France à moyen terme.

Pour Moscovici, la France est "encore bien notée"

Dans un entretien avec l'AFP, le ministre des Finances Pierre Moscovici a jugé que la France "était encore bien notée...Cette décision concerne la situation laissée par nos prédécesseurs: perte de compétitivité, faible croissance, déficit croissant. Toutefois le ministre de la Finances a admis que cette dégradation "nous incite à mettre en oeuvre rapidement nos réformes. Le gouvernement français fait preuve d'une engagement fort pour conduire des réformes structurelles et redresser les finances publiques."

Première conséquence de cette dégradation ? L'euro a reculé face au dollar lundi soir.

A lire aussi: La France dégradée par Moody's: Bercy et l'UMP se renvoient la responsabilité

(mis à jour 6h20)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 49
à écrit le 20/11/2012 à 14:31
Signaler
Ceux qui juge la France sont les mêmes qui ont donné un passeport à la Grèce pour entrer dans l' Euro, avec la connaissance dans laquelle se trouvait son économie.....après six ans d' austéritée l' augmentation des taux d' empreint Grecs est tombée d...

à écrit le 20/11/2012 à 11:17
Signaler
Le gouvernement français à toujours la même réponse c'est pas de notre faute mais celle notre prédécesseur. Au secours Mario MONTI !

à écrit le 20/11/2012 à 9:18
Signaler
Il faudrait au moins un minimum d?honnêteté de la part des socialistes et ne pas imputer en continu la situation présente et celle en perspective au précédent exécutif qui n?est plus aux commandes il lui vient même d?oublier les attendus qui le conc...

à écrit le 20/11/2012 à 8:50
Signaler
Biensur c'est encore la faute à Sarko!! Quand les socialistes assumeront leurs responsabilités !?

à écrit le 20/11/2012 à 8:25
Signaler
ça vous étonne ? Qui peut croire que la France aura 0,8 % de croissance l'année prochaine (si on est à 0, cela sera une très, très belle performance) ? Qui peut croire que la France respectera les 3% de déficit l'année prochaine ? Qui peut croire que...

à écrit le 20/11/2012 à 8:15
Signaler
La bonne nouvelle c'est que l'?uro recule. Ca ne fait pas le bonheur des Allemands, mais on ne peut pas avoir la chaîne et la montre. Que va demander Merkel? Encore plus de rigueur bien sûr. Mais ça ne marchera plus longtemps. L'austérité va tuer la ...

à écrit le 20/11/2012 à 8:15
Signaler
La bonne nouvelle c'est que l'?uro recule. Ca ne fait pas le bonheur des Allemands, mais on ne peut pas avoir la chaîne et la montre. Que va demander Merkel? Encore plus de rigueur bien sûr. Mais ça ne marchera plus longtemps. L'austérité va tuer la ...

le 20/11/2012 à 8:24
Signaler
Ce que vous dites est bonnement ridicule, car une baisse de l'euro, dans un monde où tout le monde dévalue sa monnaie, ne pourrait à lui seul restaurer la croissance. Elle pourrait même avoir tout l'effet inverse escompté. Après, que l'Euro soit une ...

le 20/11/2012 à 13:18
Signaler
Je l'avais dit, çà commence à sentir le brulé pour Angela ... [Note : pour ce qui est de notre situation, 'vaut mieux se boucher le nez !].

à écrit le 20/11/2012 à 8:12
Signaler
Voila à quoi nous mènent tous les abandons régulièrement pratiqués par nos dirigeants depuis des décennies. La chute inexorable de notre pays qui bientôt n'existera plus si ce n'est sous la forme d'un grand machin ouvert à tous les vents et abandonné...

le 20/11/2012 à 9:49
Signaler
Merci pour le lien. Une étude rigoureuse de nos problèmes et un exposé implacable. Surprenant !

à écrit le 20/11/2012 à 8:07
Signaler
Ce qui est triste, c'est que tous les économistes, le FMI, l'Europe, la BCE , la Cour des Comptes, avaient expliqué à Hollande les réformes à entreprendre obligatoirement: diminution drastique des dépenses publiques, notamment le simple fonctionnemen...

à écrit le 20/11/2012 à 8:01
Signaler
Voilà quelques idées de remise en question vue de l'extérieur: http://agefi.com/dossiers/hollande-en-suisse.html

à écrit le 20/11/2012 à 7:56
Signaler
Moody's sanctionne aussi le budget 2013, c' est celui de Moscovici et de Hollande et demande une forte baiise des dépenses. Les socialistes sont incapables on le sais de réduire le nombre de fonctionnaires.Nous avons maintenant le nez sur le mur.

à écrit le 20/11/2012 à 7:52
Signaler
Tout ceci nous ramène une fois de plus au cœur du sujet : notre exception française, notre beau modèle social financé à crédit pendant des décennies pour vendre aux Français du rêve. Celui d'une île isolée du monde, imperméable à la compétition inter...

le 20/11/2012 à 7:58
Signaler
Ne nous inquiétons pas. Le pouvoir ne se trouve plus à Paris, mais à Berlin !

le 20/11/2012 à 8:26
Signaler
Non, il n'est pas à Berlin, il est à WASHINGTON !

le 20/11/2012 à 8:29
Signaler
Non, Phidefer, il n'a pas tous les pouvoirs, le problème est qu'il n'en a plus

le 20/11/2012 à 9:18
Signaler
Il lui reste encore le pouvoir de lever l'impôt et, à ce titre, de décourager l'investissement et de favoriser l'exil des plus fortunés, pour des raisons politico-idéologiques.

le 20/11/2012 à 9:58
Signaler
Certes, Phildefer, mais l'exode a commencé bien avant. pendant les 10 ans d'exercice du pouvoir par l'UMP. Il faut être honnête, c'est indiscutable. Cet exode ne se serait pas arrêté avec Nicolas Sarkozy. Alors, il est où le problème ? Pas facile de ...

à écrit le 20/11/2012 à 7:33
Signaler
Cac : +2,93% : en effet,les marchés ont été refroidis à mort !

le 20/11/2012 à 7:42
Signaler
A tiens, notre ami du FDG est de sortie !:) Comment allez-vous ?

le 20/11/2012 à 7:44
Signaler
Aucun rapport ! Le CAC n'est pas le marché des dettes souveraines.

le 20/11/2012 à 7:47
Signaler
Bin, a en croire les analyses de certains "experts", cette hausse spectaculaire de la bourse hier serait liée au fait que les américains seraient sur le point de tomber d'accord afin d'éviter le fameux mur budgétaire. Voili, voilou.... Ce qui ne veut...

le 20/11/2012 à 7:55
Signaler
@PHIDEFER: ON m'a dit que les entreprises s'enrichissaient quand leur action montait en Bourse. Qu'en pensez-vous?

le 20/11/2012 à 11:25
Signaler
moi,on m'a dit que les actions montaient quand les entreprises licenciaient

le 20/11/2012 à 12:36
Signaler
@blasé: Remettons les choses à l'endroit:les entreprises ne s'enrichissent pas avec la hausse du cours de leurs actions, qui sont inscrites au bilan (au passif) pour leur montant nominal sous la dénomination "capital social". La Bourse est le thermom...

le 21/11/2012 à 17:35
Signaler
je partage ce point de vue,henry;il m'arrive d'etre un peu blasé par les "on m'a dit que"...mais j'apprécie les echanges d'information ou de point de vue,sans polémique.Bonne journée à vous

à écrit le 20/11/2012 à 7:22
Signaler
notre systeme bancaire est au bord du gouffre,il font de la pub pour faire semblant ,bienot des guichets fermés

à écrit le 20/11/2012 à 7:13
Signaler
Constat déplorable ce matin : la classe politique française, la plus nulle du monde, n'apporte aucun bon diagnostic du désastre. Pauvres de nous !

le 20/11/2012 à 8:02
Signaler
Ils sont pas si nuls que ça. Pour eux ils se votent des indemnités non imposables !!

à écrit le 20/11/2012 à 6:29
Signaler
Voilà le résultat de 6 mois gestion inconsidérée.

le 20/11/2012 à 7:11
Signaler
Et de 10 ans de gestion rigoriste dans le discours et laxiste dans la pratique ?

le 20/11/2012 à 8:02
Signaler
Et 40 ans que les banques et les financiers prospèrent sur le dos de ceux qui se lèvent tôt.

à écrit le 20/11/2012 à 6:21
Signaler
Cette note, c'est à cause de Sarkozy, a dit Moscovici. Donc, quand les taux sont bas, c'est grâce aux socialos, mais quand la note se dégrade, c'est de la faute à Sarkozy. Excellente leçon d'économie de la part de notre "ministre des finances". Avec ...

à écrit le 20/11/2012 à 6:15
Signaler
En tous cas espérons que le temps où l?Allemagne et la France se mettaient d?accord avant un sommet pour imposer leur solution aux autres soit révolu, parce-que c'est bien cela qui a conduit l?Europe au bord du précipice et qui a permis à l'Allemagne...

le 20/11/2012 à 7:15
Signaler
Maintenant, c'est Angela notre véritable dirigeant. Le fait que l'Allemagne ait un plan B pour sauver le soldat France ne relevait pas, à mon sens, de la simple rumeur.....

à écrit le 20/11/2012 à 5:49
Signaler
La bombe à retardement annoncée par The Economist commence à exploser: tous aux abris !!

à écrit le 20/11/2012 à 5:40
Signaler
Voici donc le résultat du Merkozysme ! Afin de garder toutes ses chances pour un deuxième mandat nôtre Sarkozy national n'a pas osé appliquer la politique d'austérité qui aurait évité à la France, non seulement d'être dégradée par Moody, mais aussi d...

le 20/11/2012 à 6:31
Signaler
Mais oui, c'est ça. La politique de Hollande est tellement brillante ......

à écrit le 20/11/2012 à 1:37
Signaler
bon, faut voir le côté positif, on conserve notre triple zéro (Hollande, Ayrault, Moscovici) et en prime on a Montebourg :-)

le 20/11/2012 à 4:29
Signaler
LOL ! Helas si seulement ce tierce gagnant pouvait finir par un 7

à écrit le 20/11/2012 à 1:32
Signaler
Encore un peu de patience et au train où vont les choses, dans quelques mois, l'euro pourrait bien exploser en vol. Et si cela devient le cas, bonjour la misère !

le 20/11/2012 à 2:11
Signaler
bien au contraire, si l'euro explose, retour à la possibilité de dévaluation de notre monnaie. Etant donné qu'il est difficile de réduire le cout du travail en France pour les raison qu'on connait tous, il ne reste que la dévaluation de notre monnaie...

le 20/11/2012 à 3:29
Signaler
Dire que sans l euro c la misère , signifie que vous negligez les 10 pour cent de chomage Et surtout les 25 pourcent de jeunes des banlieux . Historiquement il y a deja eu des explosions de monnaie communes, la situation fini par S ajuster , person...

le 20/11/2012 à 4:02
Signaler
@Théo. Dans un premier temps ca sera un véritable chaos avec une misère accrue. Par la suite, deux ou trois ans minimum, effectivement la situation s'améliorera. Car nos responsables politiques feront tout pour conserver l'euro coûte que coûte au pri...

le 20/11/2012 à 4:16
Signaler
Bonjour, @theo, votre commentaire montre que nosproduits sont soit bas de gamme soit gamme moyenne ce qui signifie que si nous dévaluons PEUT-ETRE allons nous vendre nos produits à l'export mais si vouys voyagé en asie voyus verrez que leur produits ...

le 20/11/2012 à 6:32
Signaler
Une dévaluation sans réforme structurelles importantes ne peut que mener à la ruine.

le 20/11/2012 à 7:49
Signaler
le problème de l'impossibilité de d'évaluer cet euro n'est pas le seul problème, mais il est déjà suffisamment important pour s'y intéresser. une baisse de 25 pourcents de la monnaie rapporterait mécaniquement une hausse de la croissance a l'export s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.