Arnaud Montebourg a failli démissionner ce week end

 |   |  277  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre du Redressement Productif aurait manifesté son mécontentement à l'Elysée après l'accord signé entre Matignon et ArcelorMittal à propos des hauts-fourneaux de Florange.

Montebourg aurait menacé de démissionner au lendemain de l'annonce par Jean-Marc Ayrault d'un accord avec ArcelorMittal sur l'avenir du site sidérurgique de Florange. Le ministre du redressement productif aurait été reçu samedi matin à l'Elysée. Il aurait plaidé auprès du Président de la République, son départ du gouvernement en réaction à l'accord avec ArcelorMittal. François Hollande l'aurait dissuadé de démissionner.

Il faudra un échange « viril » avec Jean-Marc Ayrault, qui a piloté l'accord avec ArcelorMittal, pour le retenir. Matignon a ainsi concédé un communiqué en début d'après-midi pour saluer les efforts d'Arnaud Montebourg pour parvenir un accord. D'après ce communiqué, son action aurait pesé dans le rapport de force qui a permis d'obtenir des concessions de la part d'ArcelorMittal.

Sur TF1, samedi soir, Arnaud Montebourg a justifié son maintien au gouvernement : « si j'avais dû me sentir désavoué je n'aurais pas été seul car plus de 63% des Français soutenaient cette proposition qui est une forme d'arme pour la puissance publique pour se faire respecter » a-t-il déclaré.

Un dossier repris en main

D'après les observateurs, cet accord désapprouve la gestion du dossier Florange par Arnaud Montebourg. Ainsi, la nationalisation du site a été jugée inopportune par le chef du gouvernement qui s'est exprimé vendredi soir quelques heures après l'accord. Jean-Marc Ayrault a également indiqué qu'il n'y avait pas de repreneurs fiables contrairement à ce qu'avait annoncé le ministre du Redressement productif.

Enfin, le groupe ArcelorMittal continuera à gérer les hauts-fourneaux de Florange alors que M. Montebourg avait déclaré ne plus vouloir de Mittal en France, quelques jours auparavant aux Echos.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2013 à 21:08 :
Francois il fallait le pousser dans la 4L et toi monter a l'arriere!!!!!!VROUM!! VROUM!!!!
a écrit le 06/12/2012 à 8:44 :
L'irresponsable qui prendrait ses responsabilités. Il y a d"e quoi à rire?
a écrit le 04/12/2012 à 1:57 :
Gros RIGOLOS si tu démissionnes la terre va s'arrêter de tourner.La seul bonne chose que tu as râté, c'est ton départ.Quel Gouvernement que nous avons,MENTEUR,beau PARLEUR,Bla...Bla...Bla...vous êtes le médicament qui ENDORT et que l'on paie trés cher.Ce cinéma, Montebourg même le téhatre ne te voudrai pas,je ne comprends pas, comment ces 600 malheureuses famillesdes hauts-founeaux de Florande t'ont accepté,alors qu'actuellement elles doivent se faire un mauvais sang d'encre.Tu as fait croire que avais deux acheteurs ,alors c'était que mensonges,Mr MITTAL t'a laissé aboyer et la caravane est passée.La place est bonne, lafrance est Riche de l'argent il y en a pour vous le gouvernement mais pas pour le ouvriers,vous êtes fort,moi je dirai menteur et sournois car vous avez même pu à faire oublier aux français soit disant la baisse de 30% de votre paye,alors que celle-ci n'a subi aucune diminution bien au contraire.Je tire un grand chapeau à Mr Edourd MARTIN et à ces camarades car ils se batent 24h sur 24 pour défendre leur morçeau pain et le Gouvernement ce moque de ces gens.Tous nos villages de France perdent leur Toubibs,pharmacies,bars tabacs,boulangeries,pompes à essences,ainsi que les petits commerces,nous atteignons à l'heure actuelle 8 à 9 millon de
chomeurs en france à cause de qui?....notre Gouvernment,j'ai honte pour lui,quel pays nous respect, AUCUN,nous ne sommes pas crédible,la situation de la france est trés trés
inquiétante,nous sommes malheureusemen sur la pente du gouffre ...la RECESSION, nous y sommes,pour manger les français sont dans l'obligation de s'endetter,pedant combien de temps pourrions supporter cela?...je suis écoeuré,qu'allons-nous laisser à nos enfants?...il y a trop à dire.Je m'arrête là.VIVE LA FRANCE .

a écrit le 03/12/2012 à 21:16 :
Mr Edouard Martin , Syndicaliste CFDT disait sur Gandrange à l'époque de Sarko :
"La nationalisation n'est pas possible à cause de la réglementation Européenne"...
Pour Florange,il pourrait dire : "il n'y avait pas de repreneur fiable, donc la France ne pouvait pas s'engager sur une nationalisation provisoire... mais reconnaissons qu'il n'y aura pas de plan social...!! pas de licenciements..." dommage...!!
a écrit le 03/12/2012 à 21:09 :
La déréglementation a miné le marché, déstructuré et décapitalisé l'industrie, des organisations extérieures à la tête d'imposants véhicules financiers se sont emparées des moyens de production et de distribution, et des pressions géocapitalistiques contraires ont aggravé la situation. Comme dans le tiers-monde, on assiste à l'émergence de médias antigouvernementaux aux mains de quelques potentats. La présente déception du ministre Montebourg est symptomatique du manque de moyens juridiques et effectifs, et aussi d'une France aveugle, mesquine et désunie face à la crise. Le triste constat est que la "puissance" publique - de gauche comme de droite - est impuissante. Non seulement, nous avons perdu les leviers de notre économie, mais nous sommes dépourvus des moyens juridiques nécessaires pour juguler l'hémorragie et intenter les actions nécessaires pour récupérer les pertes. Mes encouragements au Ministre Montebourg dont j'espère qu'il recevra enfin les moyens nécessaires, qu'il va persévérer et sera rejoint par ses homologues européens pour redresser la barre avant qu'il ne soit trop tard.
a écrit le 03/12/2012 à 17:59 :
...démissionner, il a failli nationaliser, il a failli sauver plein d'emplois....C'est pas Mr Redressement, c'est Mr Faillite ! Va-t-il enfin réussir (enfin), à nous pondre un truc réussi un de ces jours ???
a écrit le 03/12/2012 à 17:11 :
Dommage qu'il ait seulement "failli démissionner".
a écrit le 03/12/2012 à 16:54 :
Pour éviter un nouveau dossier géré à la
6,4,12 par "ce ministre"il serait en effet
judicieux qu'il démissionne au plus vite!!!
a écrit le 03/12/2012 à 16:51 :
des mensonges et du vent.
a écrit le 03/12/2012 à 16:01 :
il a "failli" démissionner ! tu parles ! comme les ministres Vert , ils ne partiront jamais ! par contre c'était à Ayrault de les virer , Montebourg pour incompétences , et les Verts pour opposition frontale aux directives du gouvernements !
Réponse de le 03/12/2012 à 16:36 :
Les remplacer par qui ? Mélenchon ?
Réponse de le 03/12/2012 à 20:16 :
@ burnouf : surtout pas, ce gouvernement à trop de bras cassé c'est peine la peine d'en remettre une couche avec Mélanchon.
a écrit le 03/12/2012 à 15:52 :
Grand-Guignol au gouvernement. Ils sont sans doute jaloux de ce qui se passe à l'UMP. Montebourg associe 63 % des Français à son choix. Les Français sont malheureusement pour beaucoup incultes en économie, il est normal que Montebourg s'associe avec eux. Hollande semble plus raisonnable et semble avoir compris les dégats que ferait une nationalisation. Cela lui a sans doute permis de convaincre le prof d'allemand.
a écrit le 03/12/2012 à 15:39 :
Quand on veut démissionner, on ne fait pas du chantage ,dans le cas présent le Président aurait du suivre le Premier Ministre,or il ne l'a pas fait ce qui renforce la position de Montebourg qui nous a démontré ses capacités maximales pour ne rien résoudre du problème Florange,cet individu a pris la grosse tête et pense qu'il peut tout se permettre avec un discours et comportement de syndicaliste et non pas de Ministre .Finalement c'est un PETIT... et le reste que je soupçonne d'avoir tenté de négocier avec Mittall un deal a son propre profit. La suite me dira si je m'étais trompé.
a d
a écrit le 03/12/2012 à 15:06 :
Il n'est pas seul à confondre en politique affaires sérieuses et pièce de théatre. Mais cela finit par ne plus être drôle et même de très mauvais goût. Encore un mauvais coup pour la crédibilité de la France.
a écrit le 03/12/2012 à 15:00 :
Trop bonne la place !! Même de gauche on ne crache pas sur l'argent !!!
a écrit le 03/12/2012 à 14:52 :
Pourquoi ne pas titrer tout simplement :
"Montebourg a failli."
a écrit le 03/12/2012 à 14:50 :
ce serait dommage de se priver de Montebourg ,il est presque aussi drôle
que Marchais et Le PEN ....On entend dire qu il a le rôle de l'idiot utile...pour ma part je l'estime surtout dangereux pour notre image au moins autant que son ami MELENCHON
Rions pour ne pas pleurer,mais il y a des rires amers.......
a écrit le 03/12/2012 à 14:14 :
Ces articles de presse ne servent qu'à prendre la température de la population française qui intervient sur les réseaux sociaux ; ils sont la seule façon, pour les politiques, de connaître l'avis des français. Nous devoir avoir à l'idée que les politiques ont plus peur des réseaux sociaux que de la rue. Quant à Monsieur Montebourg, il sait qu'il est impuissant du fait que la France a perdu et sa souveraineté et son indépendance au profit de Bruxelles (Commission Européenne), de Francfort (BCE) et de Washington (FMI).
Réponse de le 03/12/2012 à 14:40 :
Il est impuissant face à la commission, la BCE et le FMI! Excellent! Ce ministère n'aurait pas de budget et donc pas de possibilités d'allouer des moyens budgétaires? La France est donc une victime d'une perte de souveraineté ET donc une victime de ses propres problèmes économiques! Je ne sais pas comment votre logique s'appliquerait à la sidérurgie française; il y a encore 20 000 emplois grâce à Mittal qui lui n'a rien en commun avec le FMI, ni la BCE et encore bien moins la commission. Difficile de suivre votre logique; et puis Montebourg est impuissant, le trio "infernal' est puissant, donc Montebourg manque cruellement du courage pour enfin passer à l'aveu de son impuissance? Pourquoi selon vous est-il encore en poste? Son "combat" serait donc diriger dans l'avenir contre la BCE et la commission? En tant que ministre d'un état membre de l'Union Européenne? Extravagant, mais; allez ne faites pas vous aussi le clown!
Réponse de le 03/12/2012 à 21:24 :
@ MDU - Oui. Les organisations supranationales que vous citez sont elles-mêmes en situation d'infériorité par rapport à des organisations multinationales qui noyautent les instances décisionnelles publiques et privées. L'OPA menée par Goldman Sachs (à travers Mittal) visait à empêcher l'expansion d'Arcelor en Asie pendant les bonnes années. Le fait de priver Arcelor d'accès au marché asiatique (quelque 10% de croissance pendant plusieurs années) a eu un impact sur la trésorerie, la compétitivité et la capacité de rétention de l'emploi chez Arcelor. Goldman a paralysé et s'est débarrassé d'un concurrent tout en prélevant les processus industriels qui lui manquaient et les a transférés au profit de ses autres sociétés affiliées, en Inde et aux Etats-Unis.
a écrit le 03/12/2012 à 14:00 :
Toujours aussi soumis le PS caviar...Sauve toi Montebourg et en avant la 6e République, la vraie
Réponse de le 03/12/2012 à 14:27 :
EXACT....le ps CAVIARS dsk nous revient ils sont heureuxet fiers les musco....valss...aubry ....dray royal
a écrit le 03/12/2012 à 13:55 :
Pourquoi seulement "failli" ! avec des idées aussi débiles que de vouloir nationaliser des stés étrangères, c'est envoyer au monde un message claire : "Vos stés que vous installerez en france, deviendront possession de la france" !!! C'est çà vouloir éviter le chomage et la récession ! pov france d'être aux mains du PS voilà le résultat. NAVRANT
a écrit le 03/12/2012 à 13:53 :
On ne peut lui reprocher de "mouiller la marinière", mais son erreur c'est d'aller contre au lieu d'aller avec! çà s'appelle avoir de la psychologie ou avoir l'art de la négociation. Un gouvernement aujourd'hui quel qu?il soit n'a plus le pouvoir à lui tout seul, il ne peut qu'organiser les choses pour qu'elles donnent un sens à l'action et facilite les initiatives.
a écrit le 03/12/2012 à 13:39 :
Ce Montebourg, quel grand joueur de m'a-tu-vuvuzela ! Du bruit, du vent ... C'est le meilleur élève de Sarkozy.
a écrit le 03/12/2012 à 13:02 :
article de Marc FIORENTINO
a écrit le 03/12/2012 à 13:02 :
et ..; pourquoi ne l'a t'il pas fait ?
juste du baratin et comme d'habitude avec Mr Montebourg aucun acte juste de la com
a écrit le 03/12/2012 à 13:00 :
moi aussi j'ai failli ( gagner au loto ) et bien non j'ai pas gagné.
Réponse de le 03/12/2012 à 14:09 :
on a tous des faillitudes ... un jour ou l'autre
a écrit le 03/12/2012 à 12:59 :
il faut du courage pour démissionner d'un poste de ministre. il faut aussi des convictions manque t'il des deux ?
Réponse de le 03/12/2012 à 15:12 :
La paye en fin de mois est trop bonne....Allez M.le Chevalier d'Eon, avalez une petite couleuvre, cela en vaut la peine...
a écrit le 03/12/2012 à 12:49 :
L'économie Française au bord du gouffre
Edito 03/12/2012 à 07h22

Il règne une ambiance étrange. Tous les indicateurs de terrain, venant des chefs de petites entreprises entre autres, indiquent que l'économie Française est dans une situation extrêmement inquiétante. Consommation en baisse et chômage en hausse. Mais il n'y a pas de sentiment d'urgence, on est une fois de plus dans le déni. Je pense qu'il est temps de lancer un cri d'alarme.
Hausse du chômage, prévision de récession : la situation de l?économie Française m'inquiète
Au-delà des chiffres officiels qui sont publiés, la réalité sur le terrain est assez effrayante. Le principal moteur de la croissance Française, la consommation, est à l?arrêt. Le non alimentaire, et notamment l?habillement, le textile est en baisse de 15% à 30% et même les dépenses alimentaires sont en baisse de 5%. Et je suis frappé par l?absence totale de sentiment d?urgence. Le gouvernement, et même les médias, continuent à fonctionner comme si nous traversions juste une période difficile alors que nous sommes au bord du précipice.

Ce qui me faire dire cela c'est que notre commerce extérieur est en lambeaux avec un déficit record, la consommation est à l?arrêt et les investissements sont en chute libre. Les entreprises, et surtout les TPE, les PME et même les entreprises intermédiaires dont le marché est franco français sont dans la situation la plus difficile que j?ai pu observer en 30 ans de carrière. Plus de financement bancaire, plus d?investisseurs en capitaux ni en bourse compte tenu de la fiscalité, et des chiffres d?affaires en baisse. Le nombre des procédures de sauvegarde, redressements judiciaires et faillites explosent.

Et j'ai le sentiment qu?on n?en parle pas assez. J?ai l?impression qu?on ait une fois de plus dans le déni. On vient de passer un mois dans un psychodrame sur les 600 emplois de Florange, alors qu?on perd 60,000 emplois par mois. Je me demande quel niveau le chômage et la décroissance doivent attendre pour qu?on réagisse. Il faut lancer un cri d?alarme : le secteur privé Français est au bord du gouffre et nous n?avons plus les moyens de financer le secteur public.
Pour copie !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/12/2012 à 16:55 :
En complet accord avec vous pmxr. Personne de décisionnaire, hélas ne vous lira, ne vous écoutera, et pire ne vous comprendra.Vous etes un inconnu certes, mais depuis des années, des sages éminents ,comme de Closets, les regrettés Marseille et Izraelewicz, Baverez, Lenglet tirent la sonnette d'alarme mais droite comme gauche on dirait qu'ILS S'EN FOUTENT !!!!
a écrit le 03/12/2012 à 12:47 :
il aurait du le faire et devrait le faire et vite, lui qui été pour le protectionnisme français pendant le vote du président des socialos, pour une p)lace au gouvernement il a vite tourné sa veste, en pensant à sa carriere personnelle
a écrit le 03/12/2012 à 12:47 :
il aurait du le faire et devrait le faire et vite, lui qui été pour le protectionnisme français pendant le vote du président des socialos, pour une p)lace au gouvernement il a vite tourné sa veste, en pensant à sa carriere personnelle
a écrit le 03/12/2012 à 12:43 :
La suite pourrait avoir des conséquences explosives. Démissionner ah l'égo mais demandons à Copé de démissionner?Si Peugeot ou Renault ne vendent plus de voitures alors les fours peuvent bien fermer Mittal Ok pour toucher de l'argent de l'état mais après je suis toujours maître de forges chez moi comme les banquiers qui en difficultés crient à l'aide mais de refuser les réformes sauvegardant les comptes des clients!
a écrit le 03/12/2012 à 12:42 :
Merde ! il aurait pu remballer sa marinière et son robot moulinex!!!!!!!!!!!!
a écrit le 03/12/2012 à 12:06 :
c'est comme les coqs en France !!! c'est les seuls à poser fièrement debout et faire cocoricooo sur un tas de fumier !!
a écrit le 03/12/2012 à 11:53 :
Je suis sûr qu'il ne l'aurait jamais fait !! Il dit ça pour faire croire qu'il est proche de la cause des employés de la siderurgie !
Le jour ou un ministre renoncera à tous ses privilèges pour la cause ouvrière il faudra créer le prix nobel de la politique !!! Sa rupture avec Audrey a du lui taper sur la tête lol
Sans déconner !!
Réponse de le 03/12/2012 à 12:10 :
a quoi sert ce ministere si les deux autres guignols décident?
il faut libéraliser plus bientôt plus rien à vendre de français jusqu'au parc des princes qui va être rebaptisé au nom du saint fric alors que se sont nos impôts qui ont payé et notre travail , et hop un clampin arrive et décide pour nous de combien il va se goinfré! justice il a dit flamby pas pres d'être appliqué!
Réponse de le 03/12/2012 à 12:22 :
+1000
a écrit le 03/12/2012 à 11:38 :
Dommage qu'il ne l'ai pas fait. Tant pis, il restera le ministre du redressement contre productif.
a écrit le 03/12/2012 à 11:36 :
Je te tiens, tu me tiens par la barbichette. On est toujours dans l?intox, le PS a besoin pour sa gauche de grande voie (comme le redressement pro) qui ne fera jamais rien, mes qui rassure le bon peuple ou au moins les sympathisants. Un ministre de trop dans un gouvernement normal. Le plus grave dans l?histoire ces de voir que les politiques, non toujours rien compris au monde de l?industrie, de la finance, de la concurrence. Pourtant la plupart des règles, des lois, vont sortir de leur chapeau, rarement appliquer et pourtant toujours commander.


a écrit le 03/12/2012 à 11:35 :
il est très utile au gouvernement:il rassure l'aile gauche et empeche le gouvernement hollande de passer pour libéral.tout est dans la com,pas dans l'action comme d'habitude
a écrit le 03/12/2012 à 11:31 :
On ne peut dire qu'il a tout raté, il va réussir a faire partir les allié du PS de la majorité.
a écrit le 03/12/2012 à 11:22 :
La démission de Montebourg était urgente dans le passé. Maintenant c'est trop tard. Même, en lisant la presse internationale, je pense qu'il a été mis efficacement sous quarantaine et complètement désavoué. Quand le financial times écrit qu'en France, les postures prises en politiques sont plus importante que la réalité économique, ce journal nous présente une excuse pour les excés verbaux du "clown" (die Welt). Un périmètre sanitaire autour de lui a déjà été créé. Le cynisme du président et du chef de gouvernment d'avoir mis ce personnage au ministère que la planète n'a pas encore connu, celle du "redressement productif", est à mon avis basé sur un calcul politique (une posture) de vouloir neutraliser les innombrables "archaïques" de la majorité et des temps révolus qui n'ont jamais vraiment existés. Avec un Montebourg plus que décrédibilisé ou sans; les diverses postures du président et du gouvernement risquent de se solder en gigantesque imposture. Celle-ci se comptera en milliers de nouveaux chômeurs, une endettement massif et d'autres indicateurs économiques déjà en 2013 qui risqueraient de troubler les esprits même de nos archaïques parmi nous. La mascarade politique arrive à son terme.
a écrit le 03/12/2012 à 11:21 :
Un ministre ça ferme sa gu.... ou ça démissionne. A Montebourg a choisi la première option. C'est bien. Mieux vaut laisser l'espace médiatique au spectaculaire pugilat UMPuesque, ce magnifique écran de fumée noire (la blanche c'est pour l'élection du pape, là on en est loin!) qui permettrait à un gouvernement actif, malicieux et opportuniste de faire passer plein de petites pillules aussi amères que nécessaires
a écrit le 03/12/2012 à 11:11 :
S'il avait démissionné, ça aurait été sa première action politique tangible depuis sa nomination.

Encore une occasion ratée...
Réponse de le 03/12/2012 à 12:36 :
Oui, c'est bien dommage, pour une fois qu'il aurait fait quelque chose d'utile pour la nation...
a écrit le 03/12/2012 à 11:01 :
Bravo, Montebourde !
En donnant de faux espoirs à la vraie gauche (front et autres PCF) avec l'aide (forcée) de Flanby (qui ne sait pas dire non), et en les douchant copieusement par la suite, il élargit le fossé avec les "alliés" du PS !
Quel stratège !
a écrit le 03/12/2012 à 10:56 :
Pourquoi ne l'a pas fait ?
Nous en aurions été heureux,car pour être ce qu'il est,il n'y a pas besoin d'être sorti des hautes écoles,là ou il est,il ne sert à rien !


















a écrit le 03/12/2012 à 10:48 :
La face du monde n'en serait pas changée:les gesticulations sont inopérantes. Au fait, quel est son projet industriel?
a écrit le 03/12/2012 à 10:42 :
Montebourg a failli démissionner, il a failli faire plier PSA, il a failli faire rendre gorge à Mittal, il n'a surtout pas failli à se rendre ridicule et, plus grave, il n'a pas failli ridiculiser la France sur la scène internationale avec ses rodomontades et gesticulations de matamore.
Et, il n'a même pas la beauté d'aller jusqu'au bout de ses convictions. En a-t-il seulement ?
Toute cette mascarade est ridicule. "Retenez-moi ou je démissionne". T'es même pas chiche !
Réponse de le 03/12/2012 à 15:17 :
Comme l'on dit à Marseille: c'est un brasseur d'air au niveau de la Canebière.....
a écrit le 03/12/2012 à 10:36 :
Comme toujours, il parle et menace beaucoup mais rien apres!!!!
a écrit le 03/12/2012 à 10:32 :
Le fameux repreneur de Montebourg doit vraiment être déçu (si il a vraiment existé), il a mené des discussions pour rien, il ne s'est pas adressé au bon ministre puisque Montebourg n'a aucun pouvoir de décision, il n'arrive même a poser sa demission
a écrit le 03/12/2012 à 10:32 :
Mais il aurrait du partir avec son ami francois, ils vont nous mener a la ruine d ailleur c est pour ca que monsegnor le president de la republique a fait marche arriere sur ce dossier, il a du comprendre que cette nationnalisation n apporterait rien au contraire un desaveux complet de la communauté internationnal. On voit bien que le francais est un mouton qui ne comprend pas grand chose, et qu il a elut un flambi périmé.
a écrit le 03/12/2012 à 10:22 :
Et moi j'ai failli courir le 100m en moins de 9 secondes, mais je me suis ravisé. Je ne voulais pas vexer Usain Bolt.
a écrit le 03/12/2012 à 10:22 :
Il a des méthodes du siècle passé, c'est un inutile qui n'a rien compris à l'économie. Que ce "Mossieu" aille à l'étranger et il pourra comprendre ce qui s'y passe. Qu'il prenne exemple sur les suédois qui produisent du gaz à partir des excréments et des déchets ménagers. Qu'il oblige GDF/Suez à revoir les contrats passés avec nos fournisseurs de gaz et les oblige à renégocier les contrats. Enfin qu'il lance un système français pour récupérer le gaz qui dort sous la mer de tous nos territoires maritimes. Il se penchera ainsi sur l'avenir au lieu d'être un vieux dinosaure.
Réponse de le 03/12/2012 à 11:15 :
Vous avez tellement raison, malheureusement si ce porte flambeau de la representation gouvernementale francaise faisait ce que vous dites a propos du gaz a partir d'excrements ou pomper nos sous sols maritimes, cela ne feraient pas tres plaisir a ces sources externes qui les soutiennent (regarder au sud-est) et qui vendent leurs produits a prix tres eleve tout en forcant la France a garder ses frontieres ouvertes et en rachetant tout le pays au prix le plus bas.
Réponse de le 03/12/2012 à 22:28 :
@ Paracelse - Excellente remarque. J'ajouterais une incohérence économique : la monnaie est dévalorisée (l'euro dans la foulée du dollar) pour être "compétitif" - comme pis-aller suite à la perte de contrôle de notre propre marché intérieur - alors qu'augmente notre dépendance par rapport aux produits pétroliers dont les prix d'approvisionnement sont en hausse (perte de compétitivité industrielle).
a écrit le 03/12/2012 à 10:16 :
Le spectacle que donnent le président mal élu, minoritaire, et son gouvernement composé d'idéologues haineux, est pathétique. Quant aux autres socialistes de l'UMP, du centre ou des deux fronts, ce n'est pas mieux ! Décidément, la caste des nantis de la politique sombre de plus en plus dans le ridicule et nous entraîne au fond du gouffre. La France est malade de ses politiciens inutiles qui parasitent le pays. A quand un parti vraiment d'opposition dans ce pays ?
Réponse de le 03/12/2012 à 10:49 :
bien dit
a écrit le 03/12/2012 à 10:10 :
C'est effarant : de la non information (quelque chose qui n'a pas eu lieu) qui justifie un article... Mais que se passe-t-il? la situation est-elle à ce point désespérée et le flux d'informatino est-il à ce point controlé par l'état pour que l'on ne parle plus que du superflu?
Réponse de le 03/12/2012 à 10:20 :
Oui
Réponse de le 03/12/2012 à 22:36 :
@ Journalisme et Michel - A priori il s'agit d'une non-information. Ce coup d'épée dans l'eau reflète une constante, la perte de notre pouvoir économique suite aux fusions-acquisitions et le désarroi politique.
a écrit le 03/12/2012 à 10:02 :
Dommage qu'il n'ai que failli. Quant au redressement productif, il ne lui reste plus qu'a passer aux petites pilules bleues, les autres méthodes ne fonctionnent pas :-)
a écrit le 03/12/2012 à 10:02 :
Ce doit être un excellent avocat............................la comédie continue......!!!!!!!Les négociations ayant commencées 3 ou 4 jours avant la fin de l'ultimatum de Mittal comment peut-on imaginer un seul instant qu'il n'était pas au courant du contenu de celles-ci.Mais il a failli seulement .......!!!
a écrit le 03/12/2012 à 10:00 :
quel dommage qu'il n'ait pas demissionné, c'etait la meilleur idee que Montebourg ait eu en 6 mois pour le redressement productif de la France
a écrit le 03/12/2012 à 9:57 :
Changeons le titre de l'article par : " Arnaud Montebourg a failli avoir une bonne idée ce week-end ! "
Réponse de le 03/12/2012 à 10:23 :
Excellent!
a écrit le 03/12/2012 à 9:51 :
Bon, on le garde en rayon en attendant la liquidation totale pour faillite du gouvernement Ayrault : tout le mauvais stock partira en même temps !
Il est inutile de commencer par faire dans le détail.
a écrit le 03/12/2012 à 9:50 :
Paroles, paroles ! Tout chez lui n'est que du vent.
a écrit le 03/12/2012 à 9:48 :
Ce monsieur devrait apprendre que ce n'est pas en faisant du chantage ou des menaces que l'on négocie correctement avec une chance d'aboutir à quelque chose d'acceptable pour les deux parties.
Réponse de le 03/12/2012 à 11:53 :
C'est tout à fait exact, il faudrait le dire à Copé et Fillon.
a écrit le 03/12/2012 à 9:48 :
On voit par là la duplicité habituelle des politiques. Avec degré Ayrault on est pas au bout des surprises quand on sait que ce choix en cache un autre concernant Mittal et sa circonscription ...Les mosellans l'ont dans le baba et ils le savent...
a écrit le 03/12/2012 à 9:40 :
je ne suis pas un accro de ce Mr Montebourg mais je suis très surpris de ce gouvernement et de mr ayrault qui nous parle de dialogue et méprise ses ministres....C est surement ça le changement.
Réponse de le 03/12/2012 à 10:36 :
ayrault sous ses aspects du gentil c est " du brutal " ...
a écrit le 03/12/2012 à 9:39 :
Clown.
a écrit le 03/12/2012 à 9:35 :
c'était le de but d'économie INDISPENSABLE
a écrit le 03/12/2012 à 9:31 :
Et après ? Plus de bagnole avec gyrophare. Quelle déchéance ! Comme Duflot il avalera toutes les couleuvres pour conserver la bonne place.
a écrit le 03/12/2012 à 9:26 :
Le principal c'est les actes, pas les paroles :o)
a écrit le 03/12/2012 à 9:18 :
Le ridicule ne tue pas. c'est prouve. Il nous montre en plus qu'on peut en etre fier.
a écrit le 03/12/2012 à 9:12 :
il aurait pu soigner son burn out


a écrit le 03/12/2012 à 9:10 :
M.Montebourg peut donner toutes les explications qu'il veut, mais lorsque l'on a été relégué à un poste d'obsevateurs sans voix, on doit pour sa propre conscience quitter son poste car il n' y rien de plus minable que de trouver des excuses bidons pour ne pas partir avec dignité.
M.Montebourg me fait penser à M. Sarkozy beaucoup dans la gesticulation beaucoup dans le discours et la fin et bien RIEN, sauf l'idée que la place est plus importante que l'efficcacité dans le poste. Mais résonner en Citoyen n'st pas un risonnement politique car les mascardes des élections des responsables de partis autant à droite qu'à gauche montre que le respect des paroles n'est pas ce qui est le plus prisé. M.Montebourg confirme encore la médiocrité de nos élus, mais qu'ils soient tranquille les "veaux" continuent de voter.
a écrit le 03/12/2012 à 9:06 :
S'il avait démissionner cela ne serait pas une grosse perte!!!!
a écrit le 03/12/2012 à 8:54 :
PATHETIQUE RIDICULE AFFLIGEANT INQUITANT REVOLTANT Ah oui, ces memes qualificatifs valent aussi pour les gesticulations intestinales de l UMP

Y a t il encore des hommes/femmes d Etat dans ce pays?
a écrit le 03/12/2012 à 8:52 :
Que serions nous devenus sans lui ? Qui aurait maintenu éveillé le conseil des ministres ?
a écrit le 03/12/2012 à 8:45 :
Ouf on a frôlé la cata
Mdr
a écrit le 03/12/2012 à 8:38 :
Arnaud Montebourg, le ministre de la gesticulation inutile.
Réponse de le 03/12/2012 à 11:18 :
Il n'y a qu'a brancher un moulin a vent au moins il produira de l'electrecite ;)
a écrit le 03/12/2012 à 8:34 :
Ministre du redressement productif, ce n' est pas être petit avocat, Montebourg est en train de s' apercevoir que dans l' industrie les effets de manche ne suffisent pas. Il aurait été plus honorable pour lui de démissionner. Mais l' honneur en politique cela n' existe plus.
a écrit le 03/12/2012 à 8:33 :
Avec les socialistes, la puissance publique éprouve le besoin de se faire respecter, ce qui signifie qu'elle n'est pas respectable. Eh oui, l'Etat socialiste obèse qui fait mine de s'occuper de tout ce qui ne le regarde pas, qui agresse la population pour un oui ou pour un non pour "transformer" la société, est un Etat faible, méprisable, qu'on ne respecte pas parce qu'il n'est pas légitime. A l'opposé, un Etat concentré sur ses missions régaliennes de défense de la vie, de la liberté et de la propriété privée est un Etat fort, naturellement légitime, naturellement respecté par la population puisqu'il en est l'émanation. Mais où est passée la démocratie en France ?
a écrit le 03/12/2012 à 8:22 :
il semble évident qu'un remaniement ministériel soit urgent .il faut un gouvernement restreint qui searit beaucoup moins couteux et surtout beaucoup plus cohérent< "combien coute un ministre meme quand il ne sert à rien (bureaux secrétaires gardes de corps chauffeurS conseilers,déplacements, intendances cuisiniers femme ménage cjhauffage et tous les avantages de l'aprés
Réponse de le 03/12/2012 à 10:44 :
très bonne remarque
a écrit le 03/12/2012 à 8:00 :
c'est bien dommage qu'il ne soit pas partis.
la nationalisation est une stupidité absolue, car les coûts cachés à Florange sont légion, à commencer par le gaz : qui aurait payé : nous :on en a marre de payer pour les autres !!!!
a écrit le 03/12/2012 à 8:00 :
Il semble y avoir un "jeu politique" entre le couple Mr Montebourg- avec le syndicaliste CFDT contre Mr AYRAULT, Pour justifier la nationalisation ,le représentant CFDT "lance" les petites infos de "oui dire" (les coupures de gaz des hauts fourneaux .....)
a écrit le 03/12/2012 à 7:58 :
Donc, on a failli être débarrassés de ce jocirsse. Dommage. Mais, l'espoir fait vivre...
a écrit le 03/12/2012 à 7:53 :
Et , moi, j' avais failli voter socialiste !! de falloir en faillite !!!!

nous avons failli avoir un ministre, qui sache ce qu' est l' industrie , !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :