Pour Terra Nova, le modèle social français "s'effrite depuis plus de vingt ans"

Critique à l'égard du marché du travail en France, la fondation proche du PS a publié aujourd'hui une série de droits nouveaux pour "sécuriser" les carrières de moins en moins linéaires des salariés, enjeu au cœur de la négociation confiée aux partenaires sociaux pour réformer le marché du travail.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Alors que la négociation sur l?emploi doit s?achever fin décembre, Terra nova y est allé de ses propositions. La fondation a proposé ce mardi une série de droits nouveaux. L?objectif? "Sécuriser" les carrières de moins en moins linéaires des salariés, qui constituent l?épine dorsale des pourparlers du moment. Dans son rapport transmis à l'AFP, le cercle de réflexion (proche du PS) prône de réformer dans trois directions pour arriver à "un compromis social ambitieux": la qualification des salariés, l'accompagnement et l'indemnisation des demandeurs d'emploi et les restructurations d'entreprises.

Il recommande notamment d'instaurer des cotisations chômage dégressives à l'ancienneté pour décourager les embauches en CDD, d'obliger les entreprises à négocier avec les syndicats sur leurs projets de restructuration, ou encore de créer une allocation pour les jeunes débutant leur vie active par une période de chômage.

Le "risque du manque d'ambition"

Pour appuyer ses propositions, Terra Nova fait ce morne constat: organisé autour de l'emploi "à temps plein, en CDI, souvent sur des carrières complètes auprès du même employeur", le modèle social français "s'effrite depuis plus de vingt ans", fustige la fondation. Laquelle en remet une couche: elle estime que les réformes qui ont tenté de "sécuriser les parcours professionnels" pour que les droits sociaux des travailleurs ne soient plus seulement attachés à un emploi donné mais les suivent tout au long de leur carrière, ont été menées par "petites touches", et ont donc échoué.

Le cercle de réflexion tire ainsi la sonnette d?alarme. Pour l?organisation, le "péril" le "plus probable" de la négociation entre les partenaires sociaux, "au vu de l'histoire de ces quinze dernières années", est le "risque du manque d'ambition" avec in fine "une nouvelle strate dans un système excessivement complexe".

Vers un véritable accord "gagnant-gagnant"?

Il faut dire que jusqu?à présent, les discussions syndicats-patronat en vue d'un accord "gagnant-gagnant" (meilleure sécurisation pour les salariés d'un côté, plus de flexibilité pour les entreprises de l'autre) butent encore sur d'importants points de blocage. Le Medef, comme la CFDT, espèrent toutefois conclure les 19 et 20 décembre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 11/12/2012 à 17:07
Signaler
Quelqu'un peut-il m'expliquer ce qu'est le système social français? J'ai vécu dans plusieurs pays et je ne vois pas trop ce que nous avons de mieux ici. J'y ai aussi vu moins de pauvres et moins d'aigreur...Merci pour vos éclaircissements.

le 12/12/2012 à 22:28
Signaler
On s'en fout.

à écrit le 11/12/2012 à 16:42
Signaler
Des qu'on parle sécurisation on a perdu car c'est cela le drame du "modèle" français : tout figer au maximum pour garantir ce que personne ne peut garantir. Le terme emploi en découle, on cherche un emploi et non pas un travail en France ! La seule g...

le 11/12/2012 à 16:59
Signaler
+1! tellement rare de lire de tels commentaires en France...

le 11/12/2012 à 17:30
Signaler
Parfaitement résumé !

à écrit le 11/12/2012 à 14:32
Signaler
Emprunter des sommes faramineuses pour payer une administration à ne rien faire d'autre que de nous casser les pieds et ensuite emprunter encore plus pour recruter encore plus de ces bons-za-rien, tu parles d'un modèle ! Celui à ne surtout pas suivre...

le 11/12/2012 à 17:36
Signaler
"Bons à rien" est bien vite dit. Il vaudrait mieux dire des personnes mal encadrées, démotivées, mal coordonnées... L'immense majorité des fonctionnaires sont des personnes tout à fait valables, mais que l'on fait travailler à beaucoup d'affichage et...

à écrit le 11/12/2012 à 13:58
Signaler
pourquoi demander aux syndicats qui ne représentent qu'une minorité de nos populations et ne sont pas représentatifs de la société française??? Le droit tue le droit, à force de légiférer on va rigidifier un système qui a besoin de souplesse, face au...

à écrit le 11/12/2012 à 12:10
Signaler
Aucune espèce de projet économique pour la France simplement aller jouer les redresseurs de torts en légiférant toujours et encore sur le marché du travail ah il est beau le Think Tank on va aller loin avec ce genre de propositions..

à écrit le 11/12/2012 à 9:54
Signaler
Qui trouve aujourd'hui interessant de bosser 30 ans dans la meme entreprise ? Dont le management ne vous considere que comme un numero ? Aucune félicitation, aucun remerciement pour le bon boulot.... mentalité française typique. Si il y a qqc à fair...

le 11/12/2012 à 10:48
Signaler
Je suis d'accord avec vous, reste la mentalité qui est dur à changer, la course à l'emploi fait peur dans une société à fort taux de chômage.

le 11/12/2012 à 11:53
Signaler
Et il faut supprimer le statut d'emploi protégé, la France à 2 vitesses dans tout... Je n'ai jamais connu "le modele social français", mes parents m'ont dit qu'avant: soit t'etais protégé dans une entreprise publique ou equivalent et tu y restes t...

le 11/12/2012 à 12:55
Signaler
Le principe du statut est de favoriser l'accès à tous à l'emploi public et d'éviter que les personnes n'héritent de postes que par amitié poitique. Il est aussi de donner une sécurité aux agents afin qu'ils ne soient pas soumis aux pressions politiqu...

à écrit le 11/12/2012 à 9:37
Signaler
"le modèle social français s'effrite depuis plus de vingt ans": NON il est mort depuis 20ans et on le maintien sous perfusion a coup de milliards jetés par les fenêtres.

à écrit le 11/12/2012 à 9:37
Signaler
"le modèle social français s'effrite depuis plus de vingt ans": NON il est mort depuis 20ans et on le maintien sous perfusion a coup de milliards jetés par les fenêtres.

à écrit le 11/12/2012 à 9:37
Signaler
"le modèle social français s'effrite depuis plus de vingt ans": NON il est mort depuis 20ans et on le maintien sous perfusion a coup de milliards jetés par les fenêtres.

à écrit le 11/12/2012 à 9:28
Signaler
C'est la crise qui jette par terre le modèle social français hérité de 1945 et l'ultralibéralisme.Droite et gauche ne peuvent le maintenir dans la mondialisation.Bebecar, il n'y a jamais eu autant de médecins en France,mais ils sont mal répartis géog...

le 11/12/2012 à 10:46
Signaler
"il n'y a jamais eu autant de médecins en France,mais ils sont mal répartis géographiquement" Le nombre de médecin est limité en fonction de la population, les besoins augmentent avec l'âge moyen et l'éducation, la limitation est encore plus flagrant...

le 11/12/2012 à 16:38
Signaler
@ Meslier2000 : l'ultralibéralisme ???? mais de quoi parlez vous dans un pays dont la part de l'état dans l'économie est passée de moins de 20 % en 1945 à plus de 57 % en 2012, et bientôt 60 % en 2014 ??????

à écrit le 11/12/2012 à 9:11
Signaler
derrière le rempart sans cesse renforcé de nos droits , dors français tu es protégé ...

le 11/12/2012 à 9:38
Signaler
Sauf que la ligne Maginot était efficace et que ce sont les stratégies de Gamelin qui nous ont mis dedans (le mythe de la ligne Maginot ou comment dédouaner l'armée en accusant les choix politiques). Là les "fortifications" sont inutiles et la strat...

à écrit le 11/12/2012 à 8:53
Signaler
Ces gens sont incroyables quand on touchent le fond de l'océan ils vous disent de creuser, pas un mot sur les professions protégées? Combien de places de taxi, notaires, huissiers, médecins (dont sois disant on manque) pourraient être crées si on ne ...

à écrit le 11/12/2012 à 8:25
Signaler
L'effritement a commencé dix ans avant , sous l'égide de votre gourou : Mitterand !

le 11/12/2012 à 9:01
Signaler
C'est le commentaire que je souhaitais écrire....

le 11/12/2012 à 9:41
Signaler
moi aussi

le 11/12/2012 à 14:30
Signaler
tout à fait ! et le socialisme en règle général !

le 11/12/2012 à 14:41
Signaler
Et votre gourou Nico Sarkozy a lui redresse la France et la conduit vers le bon chemin

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.