La gestion de la région Ile-de-France pointée du doigt

 |  | 301 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un rapport commandé par Jean-Paul Huchon, le président de la région, recense 30 organismes parapublics associés. Ils n'étaient que 15 en 1998.

Selon un rapport réalisé par Roger Karoutchi, le président UMP de la commission des finances de la Région, l?Ile-de-France compte actuellement 30 organismes parapublics associés. Selon ce rapport, commandé en mai par Jean-Paul Huchon, le président de la région Ile-de-France lui-même, qui a été dévoilé par Le Monde, ils n?étaient que quinze en 1998, date de l?élection du candidat socialiste à la tête de la région francilienne. Le document sera rendu public jeudi.

Ces organismes dits «associés» emploient actuellement 1.200 salariés, un nombre qui a bondi de 58% et dont la dotation a été multipliée par deux depuis 2004.

Un mille-feuille ?

Le rapport dénonce l'empilement des dispositifs, la maîtrise délicate des coûts sans pour autant d'irrégularités, des doublons notamment dans le tourisme, de la concurrence entre structures: «Il y a eu un mouvement d'empilement mais ce rapport rejoint la philosophie de Jean-Paul Huchon: il faut rationaliser tout cela", a expliqué son entourage à l?AFP, rappelant que certains organismes sont obligatoires soit légalement soit réglementairement. C?est par exemple le cas du Comité régional du tourisme (CRT), de l?Institut d'aménagement et d'urbanisme, de l'Etablissement public foncier?

Tout est sous contrôle assure la région

"Le rapport propose de regrouper tous ces organismes en cinq grandes agences par pôle de compétence et de diminuer la dotation", explique-t-on à la Région tout en précisant que "des rapprochements sont en cours. C'est une réflexion et un mouvement qui sont déjà enclenchés". Reste que ce rapport tombe mal pour les Régions de France qui se débattent avec l'exécutif et le Parlement pour voir leur influence grandir au sein de la future Banque publique d'investissement (BPI).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2012 à 2:24 :
M. Huchon ( j'adore ce nom de Français moyen...) est socialiste, je crois.
quelqu'un est vraiment étonné ?
a écrit le 12/12/2012 à 16:52 :
Des doublons dans les régions , il y en a beaucoup , dans les hôpitaux , il manque du personnel , CQFD.
a écrit le 12/12/2012 à 13:37 :
Pour la gauche, les problèmes sont toujours issus d'un manque de moyens.
Voilà un bel exemple soulignant pourquoi le nombre de fonctionnaires est resté stable en France, les régions faisant plus que compenser la baisse au sein des effectifs dépendant directement de l'état.
Et on va ajouter 21.000 professeurs puisque, c'est bien connu, les piètres résultats de notre enseignement ne sont dus qu'à un manque de professeurs...............
a écrit le 12/12/2012 à 12:44 :
Ah ces présidents de région qui se prennent pour Dieu en multipliant non les pains mais les organismes parapublics !
a écrit le 12/12/2012 à 11:31 :
la création des comités Théodule pour caser ses petits copains est une grande spécialité socialiste. Comme ces copains sont payés avec l'argent des contribuables, on aurait tort de se gêner, n'est-ce pas?
a écrit le 11/12/2012 à 23:22 :
Normalement quand on commande soit même un rapport sur sa propre gestion, on envoie la conclusion voulue avec le contrat.
Il a vraiment rien compris Huchon, il le donne à un adversaire politique...
a écrit le 11/12/2012 à 19:58 :
C'est bien la preuve que tous ces barons du Ps se foutent totalement de ce qu'on peut dire d'eux et de leurs frasques puisqu'ils les doublent chaque année. Et il y a encore des naîfs pour imaginer que le tout mou teinturé pourrait respecter des promesses qui sont le cadet de ses soucis
a écrit le 11/12/2012 à 19:05 :
La mission historique de Flanby est de rendre tous les pouvoirs à la droite... Il faut juste espérer qu'il n'en donnera pas trop au front national ! In memoriam 1936...
a écrit le 11/12/2012 à 18:45 :
si il n'y avait que la region ile de france , cela serait pas mal , il est surement certain que dans toutes les regions et notamment celles des antilles , la gestion doit etre catastrophique, emploi fictif à foison, association bidon , rmistes profiteurs par milliers
Réponse de le 11/12/2012 à 20:14 :
Ce n'est pas "la gestion doit etre catastrophique" qu'il faut dire, mais "la gestion EST tout aussi catastrophique". Et pour ce qui est des associations, toutes les instances publiques ont leurs "bonnes oeuvres" qui servent à faire manger les copains.
Réponse de le 12/12/2012 à 11:26 :
d'un autre coté ça réduit le chomage:comment la femme de monsieur huchon aurait elle pu subvenir a ses besoins dans un marché de concurrence libre et non faussée?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :