Huchon continuera à présider l'Ile-de-France... au moins jusqu'en janvier

 |   |  181  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © Reuters)
Le Conseil d'Etat a annoncé ce jeudi sa décision de rouvrir l'instruction sur le contentieux judiciaire concernant l'invalidation de l'élection du président socialiste de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon. La juridiction administrative se prononcera en janvier.

Au terme d'un débat contradictoire entre les différentes parties, le Conseil d'Etat se prononcera courant janvier sur le nécessité de transmettre ou non le dossier au Conseil constitutionnel, annonce ce jeudi la juridiction administrative.

Le rapporteur public, un magistrat indépendant, a demandé devant le Conseil d'Etat la semaine dernière l'annulation de la réélection de Jean-Paul Huchon (PS) lors des régionales de mars dernier et a requis une inéligibilité d'un an contre lui. Il se prononçait sur un recours déposé par un militant UMP se fondant sur une campagne de promotion pour les transports, financée sur fonds publics de la région pendant la campagne électorale, et jugée politique.

Si ce point de vue du rapporteur était suivi, cas de figure le plus fréquent au Conseil d'Etat, un nouveau président (socialiste) serait élu par les conseillers régionaux, sans nouveau scrutin.

Les avocats de Jean-Paul Huchon avaient riposté à l'avis du rapporteur public en soulevant une question prioritaire de constitutionalité auprès du Conseil d'Etat, qui surseoit donc à statuer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2010 à 11:40 :
Tiens, aux cotés de 11 millions de Franciliens l'on ne l'a pas beaucoup entendu à propos des intempéris actuelle en IdF et pourtant; Président de l'IdF et du Stiff....
Avant d'accuser la DDE, la Météo, le gouvernement... peut-être, Messieurs les journalistes faudrait-il parler du travail de M.HUCHON concernant les transports routiers ou ferroviaires depuis une quinzaine d'année...
Réponse de le 15/12/2010 à 19:31 :
Huchon est au STIF depuis seulement qq années , donc qu'on lui laisse le temps qu'il lui faut ! le retard est à mettre aux comptes des précédents gouvernements dont Chirac ! les budgets ont été réduits car l'état se désengage massivement des régions ! pour des raisons d'économies on ne met pas assez de sel dans ma commune , on dégage les grands axes car il manque d'engins de déblaiement : "nous n'avons pas les moyens de Rhones Alpes : ce n'est pas rentable en ile de france" !!!
a écrit le 09/12/2010 à 16:13 :
Le droit socialiste: si fraude il ya mais un écart de voix conséquent ,alors fraude ne peut pas être retenu .Quel est le niveau à partir duquel ont peut frauder ? a t'il été accordé à Woerth
a écrit le 09/12/2010 à 15:16 :
Juste le temps que le fruit murisse pour mieux tomber !
a écrit le 09/12/2010 à 14:30 :
La "FRANCE" peut donner des leçons de Démocratie en AFRIQUE !!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :