Dette : quand Mélenchon attaque "Cahuzandreou et Hollandreou"

 |   |  517  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jérôme Cahuzac et Jean-Luc Mélenchon se sont vivement affrontés lundi soir sur France 2 au sujet des moyens pour réduire la dette. Le ministre délégué au Budget accuse l'ancien candidat à la présidentielle de vouloir l'échec du gouvernement actuel.

Adepte des coups d'éclats et débats engagés, Jean-Luc Mélenchon n'a pas failli à sa réputation lundi soir, sur France 2. Le dialogue au sujet des moyens de réduire la dette entre le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac et l'ancien candidat à la présidentielle a en effet rapidement tourné au vinaigre. Morceaux choisis:

"Se foutre du monde"

"Voilà ce que dira mon gouvernement (s'il arrivait au pouvoir): on paiera quand on pourra", a d'entrée de jeu lancé Jean-Luc Mélenchon. "Et d'ici là c'est la Banque centrale [européenne] qui va financer si jamais les taux d'intérêt explosent... La dette, on la paiera à mesure qu'on pourra. Et d'ici là, ceux à qui on (la) doit attendront", a-t-il poursuivi.

Réponse du ministre délégué au Budget: "rembourser cela (la dette publique) ne se fera pas facilement..." "Faire croire qu'on va rembourser 1.800 milliards d'euros facilement, comme ça, un peu comme par magie (...) c'est se foutre du monde, a-t-il vivement poursuivi. Ca ne marchera pas, ce que vous dites. Ca ne suffira pas pour convaincre la BCE d'imprimer des euros comme la Réserve fédérale imprime des dollars, comme la Banque d'Angleterre imprime du sterling. En dépit de vos objurgations, nous n'obtiendrons pas cela de la BCE parce qu'elle est indépendante."

"Vous serez Cahuzandreou avec Hollandreou"

Jean-Luc Mélenchon a également estimé que le gouvernement ne pourrait pas tenir ses objectifs de croissance de 0,8% en 2013 et de réduction du déficit public à 3% du PIB d'ici à la fin de l'année, ce qui obligera le gouvernement à adopter, selon lui, un "deuxième plan d'austérité". "Vous serez Cahuzandreou avec Hollandreou, d'un plan à l'autre, austérité et austérité, et encore austérité", a ajouté le responsable du Parti de gauche.

"Arrêtez de faire le clown"

"Arrêtez de faire le clown, vous méritez mieux que cela. Vous avez 4 millions de suffrages sur votre nom, cela ne vous autorise pas à faire le clown en direct à la télé", a répliqué sèchement Jérôme Cahuzac, protestant contre le jeu de mots que venait de faire Jean-Luc Mélenchon sur son nom, en allusion au nom de l'ancien Premier ministre grec, Georges Papandreou, forcé de quitter le pouvoir en raison de la crise qui a balayé la Grèce.

"Vous êtes un homme seul Monsieur Mélenchon"

Enfin, les piques les plus acerbes sont sorties dans les dernières minutes, après un débat d'une heure et demi au ton longtemps contenu. "Au fond de vous-mêmes, vous souhaitez l'échec de ce gouvernement de gauche. Et ça, je trouve cela très triste. Vous ne gagnerez jamais le pouvoir parce que vous êtes un homme seul, monsieur Mélenchon", a dit Jérôme Cahuzac. Ce qui n'a pour autant pas eu l'air de déstabiliser le tribun. "Vous allez à l'échec parce que tout le monde le sait. Vous avez déjà échoué en Grèce, en Espagne, au Portugal et en Italie", a répondu Jean-Luc Mélenchon.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2013 à 18:52 :
C'est tout de même terrible de constater que la dette publique nous aveugle à ce point !
Non seulement, son processus est toujours très mal expliqué aux gens (tout le monde n'est pas économiste) et le matraquage dont elle fait l'objet cache beaucoup de choses qui ne seraient pas du tout agréables à constater.
A chaque fois que l'on parle de notre dette publique, on oublie de dire qu'elle est "cumulée" et que l'on parle toujours de la dette publique "brute" alors qu'il faudrait parler de la dette "nette". En effet l'indicateur de dette publique / PIB reste le seul à être utilisé dans les médias et par la majorité de nos politiciens. Pourquoi ?
Pourquoi alors ne pas évoquer alors la dette privée des sociétés non financières et des sociétés financières ? Il me semble que si l'on regarde d'un peu plus près les comptes de la nation, on peut très vite s'apercevoir que ce que l'on raconte dans les médias et ailleurs ne reflète pas tout à fait la réalité de la dette publique française !
En effet, bien que l'on ne parle pas de la dette privée des entreprises non financières et financières qui sont en terme "brut" bien plus astronomiques que celle de l'Etat Français, il faut bien comprendre que pour se faire une véritable idée de la dette de l'Etat et des autres agents économiques, il faut parler de la dette "nette".
On peut faire un bilan économique de tous les agents économiques au travers de la comptabilité nationale dans ce que l'on appelle le tableau économique d'ensemble (TEE) et en regardant les dettes nettes on a une vue d'ensemble bien plus représentative.
Ainsi, on s'aperçoit que les administrations publiques (APU) possèdent des actifs financiers (sur le TEE de 2011 ceux-ci s'élevaient à 921,7 Mds d'euro) qu'il faut déduire pour avoir la dette nette sans compter les actifs non financiers (l'INSEE estimait leur valeur à plus de 1763,4 Mds d'euro)...Il faut faire la même chose avec tous les agents économiques du TEE et on se rend compte que la réalité n'est tout à fait celle que les médias racontent depuis ces dernières années !
Si l'Etat est endetté, les APU ne représentent pas toute la dette de notre pays et si l'on regarde la dette "nette" des administrations publiques (qui ne sont qu'une partie de l'ensemble des acteurs de l'économie nationale) elle reste bien inférieure à ce que l'on dit !
La dette "brute" au sens de Maastricht était de 1717 Mdsd'euro pour 2011 (TEE) et si on déduit les actifs financiers dont elle disposent en 2011 dont la somme s'élevée à 922 Mds, la dette "nette était de 795 Mds d'euros !
Et si on fait la même chose avec les sociétés non financières on s'aperçoit que la dette nette de celles-ci étaient bien plus importantes (2113 Mds d'euro) que celle des APU ou de celle de l'Etat. J'invite les gens à faire attention et à bien réfléchir à ce que l'on dit sur la dette publique...J'ai consulté le blog de A-J Holbecq et plus particulièrement son article "où en est-on avec la dette publique ?" dont j'ai retranscrit certains points et le blog de l'économiste J. Gadrey qui reprend et confirme les données du TEE de 2011.
C'est clair et concis et cela montre bien que bien des données économiques ne sont pas montrées et expliquées aux gens !
Mélenchon n'a pas tout à fait tort de demander un audit public sur la dette car je crois bien qu'il pourrait y avoir de sacrés surprises ( L'Islande l'a fait alors pourquoi pas nous ?)
Réponse de le 09/01/2013 à 21:35 :
youpi, tout va bien, y'a plus de chomage ni de charges les plus élevées, ni de problème de compétitivité, c'est le reste du monde qui n'a rien compris !!!!!! on est riches, productifs, flexibles, un déficit excédentaire, ils vont tous revenir les expatriés du fisc.
Réponse de le 10/01/2013 à 12:15 :
Yvon, je vous rappelle tout de même que les plus endettés des agents économiques, et pas seulement en France, sont les entreprises (non financières et financières / quoique pour ces dernières la contrepartie est la monnaie de nos dépôts et il faut l'espérer des actifs financiers (et vu la montée en flèche des marchés hors de contrôle il peut y avoir de très sérieux doutes sur le sujet) pour couvrir le passif plus qu'abyssale des sociétés financières) notamment "non financières".
Ensuite, il faut bien comprendre que le chômage, contrairement à ce que tous les médias et les ultra-libéraux veulent nous faire penser, est organisé et même voulu depuis toujours car il permet de maintenir des salaires bas tout en limitant l'inflation (il faut relier chômage et inflation). Ce système existe depuis longtemps et a même été théorisé par de nombreux économistes ( à l'exemple du NAIRU ou de la courbe de Philips).
Tout ceci ne veut pas dire pour autant que tout va bien !
Mais il faut se comparer avec les autres et là tout n'est pas noir ou blanc !
La France reste un pays très riche mais paradoxalement les inégalités montent, comme dans tous les pays riches (alors que logiquement cela devrait être l'inverse) USA en tête.
Aujourd'hui notre territoire reste toujours très attractif pour les investisseurs étrangers (3ème pays au monde) ce qui me fait dire que le coût du travail n'est pas le problème essentiel dans la compétitivité (on oublie toujours le reste, l'innovation, la recherche ou les problèmes monétaires par exemple / coût et change).
Question "charges" il ne faut pas oublier que la cotisation sociale n'est pas une charge mais un "salaire différé"' et que beaucoup de ces charges correspondent à des besoins de la société ce qui ne veut pas dire qu'on ne pourrait pas les adapter ou les trouver ailleurs.
Oui la France est riche mais la répartition des richesses est de plus en plus inégalitaire, surtout lorsque l'on constate sur la comptabilité nationale que le capital prend de plus en plus au travail (et c'est plus que visible). Les Français sont parmi les plus productifs du monde et selon la dernière étude que je viens de lire leur productivité a progressé trois fois plus vite que leur salaire en dix ans. Question flexibilité, la France est un des pays qui comptabilise le plus de contrats de travail atypiques dans l'UE alors dire que la flexibilité n'existe pas c'est un peu gros comme ficelle.
Un pays n'étant pas une entreprise car il n'a pas vocation à faire des "profits", construire une école ou une nationale coûte et ne rapporte pas d'argent tout comme soigner les gens pour des pathologies, il est normal qu'il soit en déficit si les recettes qui vont en face des dépenses ne sont as suffisantes ce qui se passe depuis 1974.
a écrit le 09/01/2013 à 8:40 :
Même si le nouveau gouvernement élu suit une politique "nous menant tout droit dans le mur" ne nous trompons pas d'adversaire ! N'oublions pas que ce parti "de gauche" est composé pour l'essentiel des descendants de ceux qui ont soutenu longtemps une idéologie mortifère Alors , qui est le clown ?
a écrit le 09/01/2013 à 8:15 :
Le débat à été de bon niveau c' était l'opposition de 2 vues...Le Romantisme Gauchisant de Mélenchon face au Pragmatisme de Gauche...de CAHUZAC, et sans conteste, celui ci a passé Mélenchon et ses idées au laminoir de ce qu'est l'économie mondialisée de nos jours comment Mélenchon a pu énoncer des inepties telles que "on remboursera la dette si on peut et quand on voudra" là, CAHUZAC n'a eu aucune difficulté à ridiculiser son adversaire...on voit là les limites de notre tribun d'une Gauche dure... on gratte un peu et au delà de sa rhétorique habituelle...il ne reste plus grand chose !!! en fait, Mélenchon a sombré dans le RIDICULE il en est encore à Karl MARX !!!
a écrit le 08/01/2013 à 23:04 :
mélanchon KO debout quand cahuzac lui explique que sa bouffoneie à vouloir continuer à emprunter et afficher qu'il ne remboursera pas n'a aucune chance de marcher, et pour cause ! mélanchon dévoilé sur le vide de ses propositions, et en plus il veut couper la tête aux patrons, mais il est interdit de lui faire la réplique, interdit de le qualifier de clown, mauvais jouer en plus !
a écrit le 08/01/2013 à 19:17 :
A Mélanchon, d'un citoyen comme un autre. Si vous devez dire quels sont vos 3 auteurs préférés... lesquels. Je dirai Verlaine, le maître, ensuite Hérédia, comme un vol... enfin Vigny et le cor... Ronceveau, Ronceveau...
a écrit le 08/01/2013 à 18:43 :
Tu parles, on se croirait dans chicken run! On fait dans le poulailler politique!
a écrit le 08/01/2013 à 18:37 :
et la caisse noire de 140 000e par moi que les sénateurs s?octroient en détournant l'argent public, elle est imposée ? il a dit qu'il était contre mélanchon ? et les 2 millards mis à gauche pour améliorer leur retraite au sénat et interdiction faite à la cour des comptes de venir les auditer, il en pense quoi le premier bénéficiaire ? qu'un imposteur qui fait de belles envolées mais se sert comme les autres dans la caisse de façon inqualifiable !!!
Réponse de le 08/01/2013 à 21:16 :
Et j'ai crié, criyéhé Aline pour qu'elle se taise, et j'ai crié crihéhé, oh pourvu qu'elle la ferme !
Réponse de le 09/01/2013 à 21:31 :
ha bon ! encore un démago qui vit du mensonge et n'aime pas les vérités les plus fondamentales et les plus compromettantes, en plus il veut faire taire ceux qui disent la vérité! le fait est que l'extrème gauche c'est la démocratie à la corée du nord ! et ils espérent les mêmes résultats ?
a écrit le 08/01/2013 à 17:25 :
je serais curieux de connaitre ce que touche chaque mois Mr Melanchon en salaires, pensions, cumuls d'indemnités, traitements divers etc...j'ai ma petite idée mais si quelqu'un à le chiffre, alors je suis preneur.
Réponse de le 08/01/2013 à 18:02 :
Posez vous la même question pour sarkozy, fillon et raffarin
Réponse de le 08/01/2013 à 18:38 :
On trouve facilement sur internet ce que gagne un député européen: salaire + frais généraux + titres de transports remboursés + indemnité de voyage + indemnité de présence.
Je l'ai entendu un jour à la télé se venter de ne pas avoir de permis de conduire: il n'en a pas besoin.
Réponse de le 08/01/2013 à 18:48 :
Bah c'est 20 000 pour représenter le mille-feuilles. Seulement, je vois pas beaucoup de monde qui gagne ça, alors la paranoïa, je te fais les poches et je fais fortune, c'est pas de la poésie, c'est de la piraterie. Seulement, on nous annonce les salaires à 600 euros, avec la Chine pour dans les années qui viennent... alors la raie publique, ça commence à sentir le pourri!
a écrit le 08/01/2013 à 14:58 :
courage il reste .......3 années et demi avant le total chaos??!!
a écrit le 08/01/2013 à 13:34 :

pour moi c'est MELENCHON qui le plus gagné car l autre était sur la défencive et on le voyait qu il avait du mal a se mettrisé car il était contre quelqu un qui avait un punch incroyable
Réponse de le 08/01/2013 à 15:03 :
Cahuzac a mis la patée à Mélenchon qui vociférait comme un roquet.
Réponse de le 08/01/2013 à 18:05 :
Cahuzac a cautionné le choix de la banque Lazard par son ami Moscovici, alors il ne risque pas de défendre la France. Le changement c'est jamais avec ses marionnettes, qui sont sous tutelle depuis la premiére minute du mandat de F.H . les amis de N.S continuent à diriger la France avec le MEDEF.
Réponse de le 08/01/2013 à 18:05 :
Cahuzac s'est réfugié derrière sa fonction pour mépriser son contradicteur et compenser sa mediocrité face à un homme d'une autre envergure... Il ne suffit que de contaster le nombre de disgressions de cour de récréation dans lesquelles il a tenté d'amener son contradicteur.

Ce fesant le débat était décevant. De plus le caractère grotesquement viril pour un débat politique a tué le débat. Des deux cotés, l'orgueil était beaucoup trop présent. Ce la peut s'expliquer par la complexité et une certaine profondeur de liens que je n'aurais pas coupconné entre les 2 camps. Dommage Mélenchon est capable de beaucoups plus dans le débat et argumenté et politique. Quant à Cahuzac, c'est une souris face à lui. je ne m'attendais à rien de sa part si ce n'est son débit de mots techniquo-économiques non pédagogique qui noie le téléspectateur lambda
a écrit le 08/01/2013 à 12:50 :
Le niveau du débat était nul. Les protagonnistes figés sur leurs postions.
L'austérité ne menera nul part si ce n'est à creer des chomeurs et radicaliser les positions. La dette ne pourra jamais etre remboursée, déjà que les interêts représentent le montant du budget du ministère de l'education nationale! La seule solution est un défaut concerté des pays membres de la zone Euro sur leurs dettes au même moment et une interdication de la speculation tant que la situation n'est pas stabilisée. La speculation en temps de crise ne fait qu'aggraver le problème.
Réponse de le 08/01/2013 à 14:43 :
non, la france n'a pas besoin "d'austérité" c'est à dire de réduire les prestations (ce que fait n'importe quel ménage qui ne boucle pas les fins de mois!!), notre dépense publique qui est la plus forte d'europe avec les résultats les plus médiocre, permet donc de faire au moins 30% d'économies tout en apportant plus de services. Les rapports ocde et cour des comptes regorgent d'exemples lourds, ce sont ceux ceux qui ne veulent pas toucher au domaine public qui agitent ce chiffon rouge malhonnète pour tromper les citoyens et faire payer toujours plus le privé, variable d'ajustement de la dérive de dépense publique !
a écrit le 08/01/2013 à 12:31 :
Ce style de débat est complétement stérile et ne nous apprend rien! France2 et calvi font le show et tentent de rafler l'audimat c'est tout. Sinon que dire des deux protagonistes? Pas grand chose. D'un coté un technicien calme methodique et plutot habile défendant les positions de son gouvernement, de l'autre un taureau qui fonce bêtement dès qu'on agite le chiffon. Résultat ridicule. Ces sujets d'actualité méritent mieux que ça! Cahuzac aurait du avoir un adversaire économiste apolitique pour le contredire car il y avait matière à le faire...
Réponse de le 08/01/2013 à 12:56 :
Tout a fait vrai, malheureusement c'est souvent le cas dans ce genre de débat, surtout avec certains amuseurs publiques (Copé, Le Pen, Mélenchon, etc.)...
a écrit le 08/01/2013 à 12:30 :

amuser !! de ce capitalisme socialiste ! ! !
a écrit le 08/01/2013 à 11:50 :
mélanchon est un sous marin du ps,destiné a controler tout ce qui se trouve a gauche du parti.son esbrouffe c'est juste pour la galerie,rassurez vous,par derrière ils sont copains
Réponse de le 08/01/2013 à 12:37 :
si c'est par srriere,tout va bien entre eux
a écrit le 08/01/2013 à 11:30 :
La derniÚre fois que j'ai tenu de si bas propos, c'était en CE1... Une histoire de bille et de calots...
Lamentables !
a écrit le 08/01/2013 à 11:17 :
ce monsieur ne sait faire que de l'esbouffre, pendant la campagne présidentielle, il a fait croire aux plus démunis que les smicars avaient droit à 1700 euros bruts par mois, il a du oublier de prendre sa calculette !!! il confond les multinationales et la fonction publique avec les salariés des TPE dont les dirigeants ne perçoivent même pas un tel salaire, et que dire des artisans et commerçants......2 + 2 ça fait 4 mais il n'est pas à cela près car il a besoin d'exister et peuimporte la manière
a écrit le 08/01/2013 à 11:13 :
Sacré Jean-Luc Mélenchon, aboyer certe, mais la caravane poursuit quand même sa route dans le mur. En prévoyance, j'ai vidé mes comptes, mis la voiture à la casse, et terminer la consommation.
Réponse de le 08/01/2013 à 14:30 :
Vous auriez du couper internet aussi...
a écrit le 08/01/2013 à 11:04 :
L'avenir de MELENCHON est directeur publicité. Il inventera des slogans qui font mouche.
Par contre, ne lui demander pas d'être technique, c'est pas son domaine.
Réponse de le 08/01/2013 à 14:49 :
C'est pas faux, mais le plus inquiétant c'est son protagoniste, car là par contre "être technique"c'est son mêtier et facteur aggravant il est au gouvernement...
Réponse de le 08/01/2013 à 15:05 :
"antagoniste", pas "protagoniste"...
a écrit le 08/01/2013 à 10:43 :
A peine arrivés au pouvoir, ils commencent à se crêper le chignon. Cela promet.
Réponse de le 08/01/2013 à 11:21 :
Vous etes au courant qu'ils ne sont pas (plus) dans le meme parti?
Réponse de le 08/01/2013 à 11:50 :
@Gilles2
Vous êtes au courant lors des dernières élections que Mélanchon a appelé à voter PS?.
Réponse de le 08/01/2013 à 12:54 :
Vous etes au courant qu'un appel a voter pour un autre parti n'est pas un cheque en blanc? Sarkozy n'avait-il pas subi les critiques de la droite modérée Borloo et autres qui pourtant l'avaient soutenu? Mais vous pouvez résumer la vie politique a un débat droite-gauche si c'est plus facile a comprendre pour vous....
a écrit le 08/01/2013 à 10:38 :
Je ne sais pas pour vous, mais j'ai encore été dépité par les échanges de cours de récréation niveau CE2.
Autant certains sujets n'étaient pas trop mal traités, autant le ton global du débat faisait franchement pathétique.
Entre l'UMP qui se déchire et des débats à gauche de ce niveau là, j'ai franchement honte de ma classe politique. Je reste optimiste mais parfois, c'est dur...
Réponse de le 08/01/2013 à 11:20 :
mais ils ont de la constance ils disent toujours n'importes quoi et il y a toujours des naifs ou des aveugles pour croire ces gens la Ca gesticule ca braille ca chouine ca sort des théories d autres ages et ils sont payés pour ça ....
Réponse de le 08/01/2013 à 12:38 :
Un débat à l'image de la gestion de la crise: complétement chaotique. La classe politique Française démontre qu'elle est complétement dépassée et prisonnière de dogmes. Bref, c'est la panique à bord.
Réponse de le 08/01/2013 à 12:40 :
malheureusement les français restent frands de ces petits duels televises et des "petits mots" echangés...ils appellent cela un debat democratique,navrant
a écrit le 08/01/2013 à 9:52 :
Un débat pour rien puisque tout se décide à Bruxelles. Nos politiciens nationaux ne servent à rien si ce n'est à gesticuler. Le plan de rigueur II est déjà prêt par nos technocrates européens sous le commandement de GS (fin du cdi, baisse des retraites, augmentation des impôts....) J'invite tous ceux qui veulent se renseigner sur ce qu'est vraiment l'Europe à aller sur le site de l'u-p-r.fr .
a écrit le 08/01/2013 à 9:41 :
Notre professionnel gouailleur communiste Mélanchon a apporté ses voix au PS, maintenant faut qu'il assume et se taise, comme on dit, "quand le vin est tiré, faut le boire".
Réponse de le 08/01/2013 à 11:14 :
et TAC bien dit! j'ajouterai qu'il faudra boire le calice jusqu'à la lie
a écrit le 08/01/2013 à 9:37 :
Merci le service public pour ce débat!!
Bref, un débat supplémentaire consacré à comment augmenter encore les impôts et non baisser les dépenses...
a écrit le 08/01/2013 à 9:23 :
En Europe, il n'y a que la BCE qui soit indépendante; Les nations, elles, ont perdu leur souveraineté! La démocratie, où est elle?
Réponse de le 08/01/2013 à 11:05 :
La démocratie est la dictature d'une minorité élue sur la majorité.
Réponse de le 08/01/2013 à 11:27 :
Oui la démocratie à la française c'est exactement ça ! mais est ce qu'on peut appeler ça encore démocratie ?
Réponse de le 08/01/2013 à 12:40 :
Bien! On commence à ouvrir les yeux...
a écrit le 08/01/2013 à 9:22 :
Les attaques qui dérapent sur "vous êtes un homme seul" cela s'appelle de la manipulation et c'est imbuvable!!! En général c'est qu'on est à cours d'argument!!! En plus c'est risqué!!!
Réponse de le 08/01/2013 à 9:46 :
Et c'est pourtant vrai !!
Réponse de le 08/01/2013 à 11:07 :
C'est pour cela que la gauche a agrandi le gouvernement : pour se sentir moins seul.
a écrit le 08/01/2013 à 9:16 :
Le vernis craque, le futur des amateurs est compromis.
Réponse de le 08/01/2013 à 9:47 :
Le front de gauche n'a jamais supporté le gouvernement. Y-a-t-il du changement ? Ne prenez pas vos désirs pour des réalités.
Réponse de le 08/01/2013 à 10:33 :
Je n'ai aucun désirs, je constate. Pour moi, gauche et droite même combat pour augmenter les impôts.
Réponse de le 08/01/2013 à 11:06 :
Exact. Je constate la même politique fiscale depuis 30 ans. Juste quelques mesures démagogiques pour satisfaire la clientèle électorale mais vite abandonnées à chaque alternance. Tout se décide à Bruxelles.
a écrit le 08/01/2013 à 9:16 :
Débat complètement inutile
a écrit le 08/01/2013 à 8:59 :
pour résorber la crise une seule et unique solution : suppression de tous les impôts durant 2 ans et non remboursement de la dite dette sur 2 ans, mais aucun endettement supplémentaire durant deux ans !!
les politiques et fonctionnaires vivront de ce qu'ils pourront apporter et si ils n'apportent rien, ils dégageront, cela fera du travail pour les autres !!
Réponse de le 08/01/2013 à 9:32 :
J'espère que vous n'aurez pas de problème de santé pendant ces deux ans, parce qu'il n'y aura plus d?hôpitaux, que vous avez les moyens de payer une école privée de qualité car il n'y aura plus d'école publique, que vous ne sortez pas souvent de chez vous parce qu'il n'y aura plus de service de voirie, que vous pouvez vous payer un service de sécurité privé car il n'y aura plus de forces de l'ordre, etc...
Réponse de le 08/01/2013 à 9:49 :
Alors vous, vous avez fait du commerce autour d'un 4.2.1 dans un bistrot au lieu d?aller à l'école.
Réponse de le 08/01/2013 à 11:13 :
En revanche on peu supprimer pole emploi...parce que là ça ne manquera à personne au niveau efficacité, pole emploi c'est 0!
Pole emploi on le remplace par une assurance...tel assurance voiture: si tu as l'accident du chômage et que tu as cotisé...tu touches un revenu de remplacement. Si tu n'as pas cotisé..tu ne touches rien. Simple et juste.
By
a écrit le 08/01/2013 à 8:52 :
pour le coup, Melenchon a raison !! l'augmentation des impôts n'a d'autres objectifs que de s'engraisser toujours plus !!
Réponse de le 08/01/2013 à 9:26 :
Pour le coup, Bertrand_mélenchon : même combat pour le n'importe quoi !
a écrit le 08/01/2013 à 8:02 :
L'union de la gauche a besoin de chirurgie esthétique....
a écrit le 08/01/2013 à 7:59 :
Au lieu de se disputer il faut chercher une solution au problème des excédents de la balance commerciale de certains pays de l'Union et des déficits qui en découlent. Une solution serait d'autoriser les pays déficitaires de l'Union Monétaire (dont la France) à introduire une TVA différentielle: élevée pour les produits importés (25%) et réduite pour les produits locaux (15%), ceci devrait non seulement freiner les importations en provenance de pays excédentaires comme la Chine, l'Allemagne et autres mais aussi encourager les entreprises à investir dans les pays déficitaires afin de pouvoir continuer à vendre leurs produits avec une TVA à taux réduit. Cette TVA différentielle ne serait autorisée que tant qu'il y a déficit de la balance commerciale. Il n'y a aucune raison pour que la voiture de luxe du directeur de banque madrilène ou parisien soit construite en Allemagne par des Allemands et non pas en Espagne par des Espagnols ou des Français en France. Grâce à cette règle de la TVA différentielle et les investissements qui en suivraient le chômage (plus de 50%) et l'exode des jeunes qu'il cause devraient être rapidement réduits dans les pays en crise actuellement. Inconvénient : l'Allemagne ne pourrait plus se permettre de jeter l'argent par les fenêtres pour des projets tels que le BER Berlin-Brandenburg ou Stuttgart 21. (pour les connaisseurs de la grande Allemagne qui a souvent eu dans le passé les yeux plus gros que le ventre).
Réponse de le 08/01/2013 à 8:56 :
heureusement que c'est impossible.
par ailleurs vous êtes un théoricien : je n'achète pas une voiture française pour sa TVA mais à cause de sa médiocrité
j'achète une voiture allemande pour sa fiabilité
Réponse de le 08/01/2013 à 9:37 :
@bertrand
Beuk!...,pas vrai!, moi j'ai une vieille BX de 1989 qui ne tombe jamais en panne et qui tourne comme une horloge, par contre j'ai aussi une Allemande (beaucoup plus récente) qui me coûte la peau des fesses car elle a eu beaucoup à refaire, je ne compte plus mes déplacements chez le garagiste.
Réponse de le 08/01/2013 à 9:55 :
@Bertrand : Arrêtez de regardez la TV. Vous vous faites décerveler par les pub de WV qui sont très bonnes par ailleurs. Lisez plutôt les journaux spécialisés et vous verrez que ces voitures ont souvent plus de problèmes de fiabilités que les Françaises. Cependant, elles sont mieux finis. Si les voitures allemandes sont bourrées d'électroniques c'est qu'elles en ont besoin pour pallier à leurs conceptions mécaniques dépassée. Lors des journées très enneigées, vous verrez que les voitures accidentées parce que ne tenant pas la route sont en majorité allemandes.
Réponse de le 08/01/2013 à 10:02 :
Jolie idée inapplicable. Sauf à rétablir des organismes de contrôle (on appelait ça les douanes) avec des personnels formés (on appelle ça des douaniers) pour déterminer suivant les règles de l'OMC (ou des règles ad hoc entre les pays de l'EU) l'origine des produits. Faut ne rien connaitre à l'industrie pour croire que c'est facile (sauf pour les bananes et autres produits primaires...) .
a écrit le 08/01/2013 à 7:47 :
J'ai préféré un bon livre, les marionnettes des guignols suffisent à me faire sourire ,les débats stériles m'em......
et les promesses de la campagne présidentielle sont encore dans ma mémoire.......
a écrit le 08/01/2013 à 7:34 :
On s'amuse bien !,sur le compte de nos impôts , dans la dernière république en UE ,aux mains des socialistes....
Réponse de le 08/01/2013 à 9:17 :
Arretons de balancer . Mr HOLLANDE a ses début Présidence s'essayait a la brasse puis la fatigue étant il s'est mis sur le dos a faire la planche.Hier les spécialistes du vendée globe lui ont demandé si le soleil était présent.Oui a t'il répondu mais il ne tourne pas rond comme Depardieu mon GG.
Réponse de le 08/01/2013 à 9:56 :
Erreur, la première !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :