Affaire Cahuzac : qui demande vraiment la démission du ministre du Budget ?

 |   |  439  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jérôme Cahuzac, soupçonné par Mediapart de fraude fiscale, a fait l'objet de l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "blanchiment de fraude fiscale". Malgré ce qui pouvait être attendu, les propos des leaders politiques se font très mesurés, et la démission du ministre du Budget n'est pas demandée instamment.

L'affaire Cahuzac choque dans l'opinion. Et pourtant, dans la classe politique, le discours se fait très mesuré. Revue des prises de position des leaders politiques d'opposition.

Mélenchon attaque l'homme, mais ne s'avance pas sur les accusations

Interrogé à l'antenne de BFMTV-RMC, le co-président du Parti de Gauche a estimé que Jérôme cahuzac pouvait rester ministre. S'il l'a jugé "arrogant" et "insolent", l'eurodéputé n'en a pas moins souligné que "c'est la justice, dans les pays civilisés, qui tranche des conflits de cette nature, car il y va de l'honneur d'un média ou de l'honneur d'un homme". Car selon lui, "il ne faut pas se fier aux apparences".

Jean-François Copé appelle au respect de la présomption d'innocence

Le président de l'UMP, interrogé mercredi au sujet de l'affaire, a lui aussi souligné la nécessité de "respecter la présomption d'innocence". "Surtout lorsqu'il ne s'agit que d'allégations d'une certaine presse", a-t-il précisé. Cette même presse, en l'occurence Mediapart, qui était à l'origine de l'affaire Woerth-Bettencourt.

Mais à l'UMP, les avis divergent. Georges Fenech, magistrat de formation et aujourd'hui député, s'est étonné du maintient au gouvernement de Jérôme Cahuzac. "Le ministre en charge du Budget, ayant autorité sur l'administration fiscale, se trouve de fait dans une situation de conflit d'intérêt qui ne pourra que générer des suspicions quant à l'entière liberté d'action d'une administration placée sous ses ordres et qui pourrait être amenée à répondre aux enquêteurs", a argumenté l'ancien juge d'instruction. "La totale transparence et indépendance de la justice commande à l'évidence que Jérôme Cahuzac se mette provisoirement en retrait des ses fonctions ministérielles".

Pour Marine Le Pen, ministre oui, mais pas du Budget

Marine Le Pen a adopté quant à elle un propos nuancé. Elle dénonce pour sa part un conflit d'intérêt dans l'enquête. "Le fait que Jérôme Cahuzac soit ministre du Budget pose un vrai problème d'institutions puisque par définition, l'enquête va avoir lieu auprès de ses propres services, qu'il dirige" a-t-elle commenté. Elle a toutefois considéré qu'il pouvait rester ministre et a rappelé qu'il y avait tout de même présomption d'innocence. Selon elle, "Il peut rester ministre, mais pas ministre du Budget"

Une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte mardi par le parquet de Paris afin de vérifier si Jérôme Cahuzac a détenu un compte en Suisse, le ministre délégué au Budget assurant accueillir "avec satisfaction" ce développement judiciaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2013 à 8:51 :
Des malhonnetes à la tete de la France, voilà la conclusion
a écrit le 10/01/2013 à 20:56 :
Moi, je demande sa démission en attendant qu'un juge indépendant ait conclu à son innocence ! Nous sommes dans une situation GROTESQUE où le Ministre du budget est soumis à une enquête sur fraude fiscale éventuelle (et de plus dans une banque, UBS, que l'Etat français a assigné et qui a intérêt à être complaisante). Complète confusion des pouvoirs, lamentable . Où est la moralisation de la vie politique ? Monsieur Jospin, au secours, à l'aide !!!
Réponse de le 04/02/2013 à 16:18 :
d'accord avec vous nous n'avons jamais eu un gouvernement qui met la justice dans sa poche.
Aubry, grand silence, StrauSkhan france, dans les oubliettes, jacques Lang encore plus grave soi-disant dans es oubliettes et couvert par Hollande. et tout ce qu'on ne sait pas. Pour un gouvernement normal c'est le moins que l'on puisse dire. Malheureusement tout est cache, comme sous Mitterrand rien ne filtre. Il y a toujours la presomption d'innocence
d'accord mais cela ne va jamais plus loin.
cela fait froid dans le dos
a écrit le 10/01/2013 à 18:46 :
Etrange cette classe politique qui fait preuve de mesure et appelle au respect de la présomption d'innocence ... D'autres seraient-ils concernés ?
a écrit le 10/01/2013 à 14:34 :
je pense que cette affaire fait que tout est bousculé aussi je me demande si ce n est pas un nouvel enfumage comme les socialistes le font chaque fois qu un probleme est difficile a faire avaler par les français.
a écrit le 10/01/2013 à 12:09 :
La rumeur n'est pas un fait.
Ceux qui s'en nourissent ne sont que des media ou des politiques mais c'est ainsi ça rempli la gamelle.
Ceci n'etant pas un fait etabli Cahuzac n'as pas à demissionner.
Réponse de le 10/01/2013 à 13:08 :
Il est curieux que, dans notre pays, la présomption d'innocence ne soit invoquée que lorsque des gens de gauche sont concernés. Lorsque ce sont des gens de droite, on (les médias et la classe "bien-pensante") exige la démission immédiate, même pour des broutilles. Est-ce à dire qu'il y aurait les gentils innocents (quoi qu'ils fassent) d'une part, et les méchants, coupables par avance, d'autre part?
a écrit le 09/01/2013 à 20:22 :
qui demande vraiment la démission du ministre du Budget ? MOI
a écrit le 09/01/2013 à 18:33 :
cette affaire est symptomatique des dérives de fonctionnement de notre démocratie; il suffit qu'un site qui a déjà "sorti" des affaires dont il s'est avéré qu'elles n'en étaient pas, affirme que M.Cahuzac a eu 1 compte en Suisse pour que la polémique démarre
je rappelle que le fameux enregistrement-preuve sur laquelle s'appuie Médiapart- était en possession d'un ancien adversaire politique de Cahuzac et avocat d'un fonctionnaire des Impôts à qui Cahuzac qui l'a reçu a dit qu'il ne serait pas réintégré dans l'administration
enfin l'information préalable qui n'est pas menée par 1 juge d'instruction ne peut aboutir à une mise en examen
comme pour Woerth et DSK qui ont démissionné et qui n'ont pas été condamnés pour les faits reprochés je ne vois pas pourquoi Cahuzac devrait démissionner sinon que Gégé rende son passeport français !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/01/2013 à 19:31 :
c'est deja fait
a écrit le 09/01/2013 à 18:30 :
moi aussi , dehors mr cahuzac, (c'est pour bientot , c'est segolene qui prend la place fin janvier)
a écrit le 09/01/2013 à 18:06 :
Moi, contribuable.
Réponse de le 10/01/2013 à 4:17 :
sut il travaille
a écrit le 09/01/2013 à 17:33 :
Moi: un chirurgien n'est pas qualifié pour ce poste
a écrit le 09/01/2013 à 17:26 :
MOI !!!! comme ca a été demandé a Woerth, TRON, DSK, MAM à l'époque. Médiapart a déjà fourni des preuves !!! à la justice de dire si elle sont valide. Mais Cahuzac ne peut rester ministre du budget, car c'est être responsable de ceux qui vont le contrôler !!!!
a écrit le 09/01/2013 à 17:04 :
Il n'empêche qu'un chirurgien esthétique qui demandait à être payé en liquide est plus que douteux, et la présence d'un compte en Suisse devient parfaitement plausible.
a écrit le 09/01/2013 à 16:13 :
Voilà la France : il suffit de dire n'importe quoi sans le commencement d'un élément de preuve puisqu'il n'y a pas de fumé sans feu. A qui le tour pour la roulette russe ?
Réponse de le 09/01/2013 à 16:19 :
Médiapart accuse avec des preuves plus que douteuses, ce n'est pas la première fois d'ailleurs, et tout de suite la personne incriminée devrait démissionner, c'est ahurissant.
a écrit le 09/01/2013 à 15:23 :
Cahuzac devrait s'inspirer de Depardieu, la suisse ce n'est plus la mode.Ce n'est plus un pays sûr pour planquer le fric.
La Russie , voilà la solution. Après tout, le socialisme est encore appliqué là-bas
Les riches sont très riches et les pauvres, tout le monde s'en moque.
Les communistes ( espèce conservée en France) ne font-ils pas parti de la majorité présidentielle?
a écrit le 09/01/2013 à 13:59 :
Moi, je la demandé ! Comme pour E. Woerth !
Réponse de le 09/01/2013 à 14:57 :
Je suis exactement du même avis. Soit on est nickel, et alors on peut prétendre à gérer le budget de la France, soit on passe son chemin et on laisse la place à un profil adéquat. Peut importe le bord politique, les mêmes règles pour tous.
a écrit le 09/01/2013 à 13:43 :
C'est à Media Part de prouver les faits et surement pas à M.CAHUZAC de démontrer l'absence d'un compte en suisse, preuve impossible par définition selon les principes généraux du droit.
Réponse de le 09/01/2013 à 13:58 :
l'absence d'un compte en suisse est avérée,puisqu'il l'aurait transféré a singapour!faut suivre!
Réponse de le 09/01/2013 à 15:01 :
C'est à l'accusateur (donc Mediapart) ou à la justice (censée être impartiale) d'apporter les preuves de la culpabilité. Il suffit de prouver que l'accusé (Cahuzac) a un jour eu un compte en Suisse (même s'il est fermé ou transféré depuis). Toute personne qui a un jour eu un compte dans un paradis fiscal ou assimilé (peu importe le motif, louable ou non) ne doit pas pouvoir prétendre à gerer le budget de la France (je parle de morale, même pas du coté légal).
Réponse de le 09/01/2013 à 17:02 :
@Mécatroid : non seulement il est chargé de gérer le budget de la France mais surtout il est chargé de lancer une grande campagne de lutte contre la fraude fiscale.
a écrit le 09/01/2013 à 13:28 :
qui demande sa démission ? moi. il est inadmissible qu'un ministre puisse dire aux français "payez plus d'impots" (pour financer leur gaspillage) et avoir un compte en suisse pour échapper a l'impot. ce gouvernement a encore moins de moralité que le précédent!!!
Réponse de le 09/01/2013 à 14:21 :
Moins de moralité que le précédent ? Ah, parti pris quand tu nous tient ...... Au fait, rappeler moi, les déclarations de Tiakedine chez Ruquier !
Réponse de le 09/01/2013 à 16:18 :
Alors qu'on ne sait même pas si les accusations de Médiapart sont prouvées, on demande la démission de quelqu'un, c'est lamentable.
Médiapart accuse avec des preuves bidons, et crée la polémique juste pour qu'on parle de lui.
a écrit le 09/01/2013 à 12:49 :
Le parquet de Paris est sous quelle autorité ? est ce possible qu'il n'y est pas de pression pour obtenir un non lieu, qui serait la meilleurs sortie possible pour notre cher ministre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :