En 2012, les prix sont restés sages d'après l'Insee

 |   |  358  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La bonne tenue des prix du carburant et l'arrivée d'un quatrième opérateur télécom ont eu des effets déflationnistes qui ont compensé la hausse du gaz et de l'électricité.

Bonne nouvelle pour le porte-monnaie des ménages, les prix ne se sont pas envolés en 2012. Selon l?INSEE. l?inflation a augmenté de 1,3% en glissement annuel (+1,2% hors tabac). L?indice des prix harmonisé (IPCH) qui permet la comparaison avec les autres pays de la zone euro, ressort en hausse de 1,5%, conforme aux prévisions des économistes recueillies par Reuters. L'inflation sous-jacente (hors-tabac, énergie, produits frais) s'affiche en hausse de 0,7%.

Pour le département études économiques de BNP Paribas, ces chiffres sont "un coup de pouce pour les consommateurs et la compétitivité". Dans sa note, il observe que le différentiel d'inflation par rapport à d'autres puissances de la zone euro, est favorable à l'Hexagone. L'inflation s'est élevée à 2,1% en Allemagne en 2012.

Les prix de l?alimentation ont également progressé plus vite que l?inflation en 2012 avec une hausse de 2,6% sur un an. Une augmentation surtout imputable aux produits frais (+7,7%). Les produits alimentaires hors frais ont enregistré une augmentation de 1,5%.

High Tech et Free tirent les prix vers le bas

Le progrès technique a eu, encore une fois, un important effet déflationniste. Sur les produits photos et images, les prix baissent de plus de 13%, les produits de traitement de l'information coûtent 6,6% moins chers. Ces produits stabilisent ainsi les prix des produits manufacturés à +0,2% sur un an.

Côté services, les prix ressortent en phase avec l'inflation globale à +1,3%. La baisse des prix des télécommunications avec l'arrivée d'un quatrième opérateur (-13,3%) a permis de compenser la hausse des primes d?assurances (+3,3%) ou des voyages touristiques (+1,3%).

Les prix du carburant attendus en hausse en 2013

Mais 2013 pourrait être source de nouvelles tensions inflationnistes. Les économistes de la Société Générale anticipent un rattrapage des prix du carburant dès le début de l'année 2013 après une année 2012 très sage (+0,4% sur un an). D'après les chiffres publiés par l'INSEE, cette performance avait d'ailleurs permis de compenser la forte augmentation des prix du gaz et de l'électricité (en hausses respectives de 8,2% et 3,2% en 2012) ce qui a porté la hausse des prix de l'énergie à 2,6% sur un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/05/2013 à 7:11 :
A tous ceux qui critiquent ou ironisent sur le fait que l Insee ait inclus les produits technologiques textiles etc... dans son indice ... Sachez tout de meme messieurs dame que la part du budget consacree aux depenses alimentaires d un foyer est moins de 15% en France aujour d hui, soit moins que le taux d epargne des francais..On est en plus en 1900!
a écrit le 08/05/2013 à 19:39 :
Hélas, ces chiffres si ils peuvent se justifier statistiquement ne reflètent pas la réalité car les besoins quotidiens sont en alimentaire, en logement et pas en produits informatiques ou de téléphonie mobile, nul besoin d'avoir un master et d'être grassement payé par l'INSEE pour savoir cela!
a écrit le 18/04/2013 à 15:19 :
Cette propagande ! Mais quelle honte ! La police de la pensée en pleine action...
a écrit le 11/01/2013 à 15:57 :
sympa la déinformation digne du goulag, prix moyen de la ménagère en Sarthe + 4,5% du à la disparition ou la très forte augmentation des premiers prix et la fin de concurence des soi-disants discount Allemands.
Le panier de la ménagère est devenu le panier de mensonges.
a écrit le 11/01/2013 à 10:36 :

le panier de la menagere ! ! aujourdhui 1 EURO = 1 franc
Réponse de le 08/05/2013 à 19:35 :
+1
a écrit le 11/01/2013 à 5:56 :
quelle joie de voir que l'inflation est restée sage!!!! je vois bien ceux qui ont des fins de mois difficiles déguster une télévision pendant un mois et oui les prix des produits de consommation courante!!! H. tech sont en baisse. Conclusion il faut que les pauvres changent leur menus.
a écrit le 10/01/2013 à 22:28 :
Pouquoi l insee non donner pas l inflation r elles c est de la propagande courage insee vous pronnes l inflation pour les enfants de la consommations merci
a écrit le 10/01/2013 à 18:55 :
Ce n'est pas que que j'ai constaté tout au long de l'année.
a écrit le 10/01/2013 à 18:38 :
Cela prouve qui n?ont jamais fait les courses les fonctionnaires de l?Insee encore des postes de planquer ? :- ))
a écrit le 10/01/2013 à 18:25 :
Ah!, l'INSEE, cette officine de l'état qui nous rabâche que les prix à la consommation n'ont pas augmentés depuis 2002?.
Oui, enfin, mais si peu que c'est insignifiant!.
a écrit le 10/01/2013 à 17:58 :
l'astuce c'est de baisser oct,nov, décembre (surtout manger des vêtements),évidemment les prix des matières sensibles et énergies repartent a la hausse en janvier ,gain pas loin de 1pour cent!!les augmentations de salaires seront autant réduites comme les coefficients des 25 années des retraites
a écrit le 10/01/2013 à 17:30 :
on nous prend vraiment pour des gugus!!! il faut les arreter ces gens là,!!!
Réponse de le 10/01/2013 à 18:09 :
je ccrois que vous avez une saine vision dezs choses ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :