Moscovici confirme que le dispositif remplaçant la taxe à 75% sera temporaire

 |   |  313  mots
Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici. Copyright Reuters
Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'Economie a expliqué jeudi que le cadre de cette nouvelle contribution sera présenté "d'ici quelques semaines". Il a également insisté sur l'encourgament à investir pour contrer l'augmentation du chômage.

"À situation exceptionnelle, effort exceptionnel." Telle est la philosophie défendue par le gouvernement à propos du dispositif qui remplacera la taxe à 75% des plus hauts revenus, comme l'a expliqué le ministre de l'Economie Pierre Moscovici dans une interview au Figaro. Il s'agit donc d'une mesure annoncée comme temporaire, comme M. Moscovici l'avait déjà considéré lundi. Des divergences étaient apparues à ce propos avec le ministre du budget Jérôme Cahuzac, qui présentait la mesure comme possiblement "pérenne" dimanche.

"La nouvelle contribution reprendra l'esprit de la taxe à 75%, tout en respectant les principes fixés par le Conseil constitutionnel. Nous la présenterons d'ici à quelques semaines" a poursuivi le ministre de l'Economie, selon qui, l'exil fiscal n'est pas du à cet imposition. "A l'époque du bouclier fiscal à 50% de la droite, il y avait pourtant 700 départs par an" a-t-il rappelé.

Pousser les Français à investir pour réduire le chômage

Coté emploi, le gouvernement compte sur une relance des investissements pour réussir à inverser la courbe du chômage. "Nous avons mis en place un cadre très favorable à l'investissement privé, en stabilisant la zone euro et en lançant notre pacte pour la compétitivité. (...) Il s'agit à présent d'orienter l'épargne abondante des Français vers les investissements d'avenir" explique le ministre.

L'Etat "maîtrisera sa masse salariale" pour réduire les dépenses publiques

Sur la question des dépenses publiques, Pierre Moscovici a remémoré que l'Etat compte réduire ses dépenses de fonctionnement de 5% cette année, en coupant notamment dans ses dépenses de communication, en "en réorganisant ses grands réseaux (sous-préfectures, réseau à l'étranger), en maîtrisant sa masse salariale". Objectif : 60 milliards de dépenses en moins d'ici la fin du mandat de François Hollande.

» Les dépenses de fonctionnement des ministères seront réduites de 7% en 2013
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2013 à 18:40 :
Une seule solution : fuir vite. Suis triste pour ceux qui restent. Le socialisme est une mort lente. Adieu la France.
a écrit le 11/01/2013 à 14:46 :
Qui a dit "minable" à l'adresse d'un comédien candidat à l'exil fiscal ? Ce même comédien a versé des dizaines et des dizaines de millions d'impôts à la France. Et celui qui a employé le mot "minable" .... même pas un demi-million dans toute sa carrière !!
a écrit le 11/01/2013 à 14:41 :
Cahuzac dit le contraire deux jours avant ,a savoir que cette taxe etait perenne ! A quoi jouent-ils tous les deux :faire peur pour rassurer apres coup .Ils se moquent des citoyens francais a jouer ce petit jeu .
a écrit le 11/01/2013 à 13:57 :
Le cadre très favorable dont parle Moscovici, c'est probablement le Livret A ? Car pour ce qui concerne la raxarion des plus-values, rien de très excitant ne saute aux yeux !
a écrit le 11/01/2013 à 12:42 :
pilotage à vue, pas de stratégie claire, encore moins de volonté. La fuite des bonnes solutions, la peur de toucher à l'électorat dispendieux, encéphalogramme plat au niveau des mesures structurantes, on va dans le mur, il est encore temps de fuir
a écrit le 11/01/2013 à 12:13 :
Il est trop tard, et les investisseurs ne sont pas des rêveurs, quand vous quittez un pays vue le coût, pour revenir il faut avoir des raisons trÚs intéressantes et sourtout stable ce qui n'est pas sur avec nos politiciens.
a écrit le 11/01/2013 à 11:46 :
Avec tout çà nous hésitons encore à nous mettre en couple !!!
a écrit le 11/01/2013 à 11:25 :
le gouvernement fait des efforts déséspérés pour rassurer les riches, les investisseurs, les propriétaires' et le entrepreneurs, mais c'est trop tard, ils ont vu que les déclarations haineuses à leur égard du candidat hollande n'était pas que de la posture et ils ne tomberons pas dans l'imposture
a écrit le 11/01/2013 à 10:56 :
Comme dirait notre Gégé anciennement national: " Je pars à MOSCOU VITE SI les Impots augmentent trop"
a écrit le 11/01/2013 à 10:07 :
Soit la taxe à 75% est utile au budget de l'état, et il faut la maintenir le plus longtemps possible (sic)
Soit, elle ne rapporte rien (100 millions je crois), et il faut la supprimer.
Malheureusement, les vedettes au pouvoir n'aiment que les symboles (les riches sont méchants, les pauvres gentils, les immigrés sont des victimes...).
Ils ne sont pas dans le réel, et c'est ce qui les perdra.
Réponse de le 11/01/2013 à 10:29 :
le mieux serait d'eviter le gaspillage d'une somme equivalente ce qui ne devrait pas etre difficile. Sinon si vraiment il veulent 100 millions de plus pour punir les riches, ils n'ont qu'à faire passer la derniere tranche de 45 à 45.1% par exemple.
Réponse de le 11/01/2013 à 11:57 :
Vous avez entièrement raison, mais le but est de faire mal à ceux qui ont réussi, c'est ça le fond du sujet. Faire mal et s'assurer qu'ils ne jouissent pas du fruit de leurs efforts (ou de ceux de leurs parents), c'est ça le but.
a écrit le 11/01/2013 à 9:08 :
Temporaire pour un socialiste qui ment ça veut dire à tout ceux ont réussit = "je me barre vite fait" ! Croire une seconde de tels menteurs il faut être vraiment naif, c'est le même coup que la droite avec la vignette.
Réponse de le 11/01/2013 à 11:21 :
pour les politiques de tous bords cela semble plus facile d'imposer toujours plus que de rationaliser l'action publique . A l'exception de sarko qui a fait un maigre effort en particulier avec les effectifs de la fonction publique(saboté par les collectivités territoriales ps qui ont embauchées à tout va) et la vignette des particuliers.
a écrit le 11/01/2013 à 9:00 :
Suivant les "sondages" sur l'économie,il semble que "l'opinion française" soit moins volatile que la parole des ministres ......
a écrit le 11/01/2013 à 8:46 :
PS = fonctionnaires et pas pauvres, les pauvres tout le monde s'en fout
UMP = petits rentiers et retraités
Les forces vives quoi ...
a écrit le 11/01/2013 à 8:33 :
Il dit qu'il y avait 700 départs par an du temps de la "droite" (en fait centre-droit !), mais maintenant c'est 5000 par mois ! Bande de gros menteurs incompétents !!!!
Réponse de le 11/01/2013 à 16:07 :
D'ou tenez vous ce chiffre de 5000 par mois ? ca m'interesse
Réponse de le 12/01/2013 à 6:10 :
Du Château de mon père
a écrit le 11/01/2013 à 8:32 :
Bizarre Cahuzac disait le contraire à qui il faut croire ????
Réponse de le 11/01/2013 à 14:48 :
Taxe temporaire et taxe pérenne en France c'est synonyme : CSG et CRDS sont des taxes temporaires (a l'origine).
a écrit le 11/01/2013 à 8:23 :
L'avenir du pays et de ses habitants n'intéressent absolument pas ces dirigeants politiques! Tout est fait pour qu'ils conservent leurs privilèges, avantages et salaires mirobolants. C'est la Nomenklatura soviétique!
a écrit le 11/01/2013 à 8:10 :
Donc si j'ai bien compris: je dois investir, user ma santé, mettre en péril ma famille, sacrifier mes vacances, pour au final qu'il me reste 25% de mes gains ? C'est ça la vision des fonctionnaires socialistes ? On les a prévenu que l'esclavagisme avait été aboli ?
Réponse de le 11/01/2013 à 8:30 :
ce sont des mauvais et des nuls ils croient que les gens vont donner 75 % de ce qu'ils gagnent et travailler comme si de rien n'etait , c'est pitoyable .............................
Réponse de le 11/01/2013 à 8:40 :
25 % de vos gains qui restent ? Mais vous oubliez, cher ami, que les impôts s'ajoutent. Ainsi l'ISF, le Foncier, la Taxe d'habitation, la CSG etc. s'ajoutent au 75 % que l'Etat vous rafle d'emblée . Au final cela fait une spoliation de 85 % et peut être même plus. L'idiotie pousse à maintenir le racket fiscal et même à l'amplifier. Faut dire que ceux qui votent ces lois veillent à s'en affranchir par des indemnités non-imposables. Pas fous nos élus. Ils ont tout compris.
Réponse de le 11/01/2013 à 9:29 :
Pareil, si je ne payais que l'IR (tranche à 30% en ce qui me concerne), ça ne m'irait pas si mal ... Le problème c'est le reste, et tu as oublié la TVA après, et les charges sociales patronales et salarié avant.
Réponse de le 11/01/2013 à 16:33 :
C'est à se demander si les plus heureux ne sont pas ceux qui cumulent aides sociales et boulots au black. Alors c'est sur, on ne devient pas riche de cette manière, mais on a du temps et on s'en sort finalement pas si mal ! Mieux vaut bricoler, comme dans les pays sous-développés !
a écrit le 11/01/2013 à 7:56 :
Tout est fait pour attirer les investisseurs en France. Suis contente d'avoir mis les voiles (il y avait de plus en plus de voiles dans ma ville portuaire) et de vivre ailleurs même si le départ fut un déchirement. Aujourd'hui encore la France, mon pays, me manque terriblement mais son avenir me fait peur. Comment pouvoir s'épanouir dans la pauvreté ? Quel avenir pour nos enfants ? En regardant bien la France d'aujourd'hui, on a aucun mal à imaginer la France de demain. Pas vraiment joli-joli. Effrayant.
Réponse de le 11/01/2013 à 8:12 :
Logique de la démocratie: les pauvres votent en majorité à gauche. Ayons le maximum de pauvres, ainsi on conservera le pouvoir et tous les attributs qui vont avec (avions, chauffeurs, appartements de fonction, piston pour la famille et les amis...) Tant pis si ça détruit le pays, je suis socialiste donc je suis égoïste !!!
Réponse de le 11/01/2013 à 8:34 :
Cela paraît tristement vrai !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :